Algérie:«Le binôme Internet-démocratie fait peur à l’Etat»

censure.jpgDans un entretien accordé au quotidien El Watan sur l’état de l’internet en Algérie ( http://www.elwatan.com/Aissa-Merrah-Enseignant-en), Aissa Merrah, enseignant en communication à l’université de Béjaïa, affirme que l’’Etat algérien tente de réinventer son régime en recourant aux mécanismes appliqués aux médias traditionnels. « Car si l’internet présente pour le citoyen une opportunité et un espace de communication, il est appréhendé par l’Etat comme une menace, surtout avec la comparaison citoyenne et le risque de cyber-dissidence », souligne M. Merrah.

Selon lui, cette démarche de réinvention de régime médiatique s’exerce par une forme combinée de contrôle indirect: la raréfaction des contenus des sites gouvernementaux et les discours de réinterprétation réductifs et critiques véhiculés sur Internet. « L’examen des applications et des gratifications liées à Internet permet de constater l’emprise des anciens réflexes étatiques de contrôle des médias traditionnels surtout l’audiovisuel », ajoute-t-il. « Dans les sociétés développées, le binôme internet/démocratie a privilégié le citoyen en lui permettant de multiplier les chances de participer activement dans l’information, le débat et la délibération publique. Une logique qui fait peur à l’Etat », conclu-t-il. El Mouhtarem 

Commentaires

  1. thaqarvuzth dit :

    rendez-vous aux sites gouvernementaux et vous vous rendrez compte que presque rien ne marche. Ces sites ne sont là que comme une façade à l’instar de certains parti politiques ou certains quotidiens dits indépendants. L’ouverture, ça fait peur aux obscurantistes qui n’aiment naturellement pas la lumière.

    Dernière publication sur Takerboust : Pronunciation: IPA chart & quiz

  2. ammisaid dit :

    Tout est devenu simple et clair chez nous. Tout cerveau qui pense, toute main qui écrit la vérité, toute langue qui dénonce les agissements de ses fous de l’argent qu’ils volent à notre pays, tout coeur qui refuse de soumettre à ses tyrans qui se croient invincibles et immortels et tout pied qui marche droit sont un danger pour ce système pervers qui avait usurpé l’Algérie corps et âme.
    Faire taire la vérité est une constante immuable dans leurs actes et leurs paroles.
    Ils sont convaincus et ils sont crées dans l’unique but d’étouffer, de voler et de détruire à terme l’Algérie et son peuple.
    Pour cela et tant que nous serons divisés et tant qu’ils auront des militaires, des policiers, des gendarmes, des juges, des services de sécurités et tous ces hommes(journalistes, cadres, universitaires, intellectuels, opposants…)sans dignités et sans hontes qui gravitent autour d’eux pour manger accepteront de continuer à dépecer notre pays, au sens propre et figuré du terme, ils resteront au pouvoir et ils continueront avec un immense plaisir, à nous empêcher, de respirer et d’offrir à notre pays ce dont il a et il aura besoin.
    L’état criminel n’a pas peur de tuer ses enfants, il a maintes fois fait par le passé. Il a fait et il fera autant de fois qu’il se sentira menacé dans ses privilèges.
    L’état illégitime n’a pas eu peur et n’aura peur de censurer, de violer, de torturer, de voler, de violenter, de castrer…ses enfants tant qu’ils ne décideront pas de s’unir, de mettre leurs différences futiles de côté et de se battre, pacifiquement, nuit et jour, pour l’Algérie, uniquement, pour l’Algérie. C’est depuis, la mort Djaout (allah irhmou)que j’ai cessé de croire en notre état et en tout ceux qui gravitent autour de lui. Ils sont là, pour manger, ils mangeront autant de temps que nous les laisserons manger. Tant qu’un ventre est vivant, il mangera. Et, comme allah ibarakh, il y a quoi manger, ils mangent.
    Fraternellement

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER