• Accueil
  • > Libre débat
  • > Exclusions*de pans entiers dans les pays développés: Exclusions des pays sous-développés

Exclusions*de pans entiers dans les pays développés: Exclusions des pays sous-développés

socialexclusion1.jpgAmokrane Nourdine, Boghni pour « Algérie Politique »

J’ai ressorti de ma bibliothèque un livre gardé précieusement et que m’avait envoyé un ami lausannois (SUISSE) intitulé EXCLUSION REALITE MAIS PAS FATALITE. C’est un de ces livres pratiquement tout le temps d’actualité surtout en ces temps de mondialisation sans freins et féroce produisant une non classe bien fournie d’exclus. Mon ami y avait contribué car considérant que même placé à l’autre extrême de la condition humaine par son statut de privilégié, il arrive à l’homme en croisant un désespéré, un exclu, de ressentir une détresse tout à fait comparable à celle produite par l’orgueil et l’amour immodéré de soi-même aboutissant invariablement à l’enfermement et à l’isolement absolu en son propre caractère. Une palette d’auteurs différents ont contribué à cette œuvre.

    

Pour GEORGES AEGLER, industriel dont l’activité est de s’occuper activement du social et des actions en faveur des chômeurs, dans sa contribution, il ne parle pas de ces handicapés (es) marqués par l’infirmité et qui de cet état se trouvent assignés à ce statut d’exclus mais de ces autres exclus QUI N’ONT PAS ACCES AU MARCHE DU TRAVAIL. Ce phénomène de l’exclusion correspond au refoulement du monde du travail. «Les phénomènes de l’exclusion sociale sont les manifestations extrêmes de l’exploitation, renforcée par l’absence totale du respect des droits sociaux les plus élémentaires. »    

Pour PIERRE AGUET,  conseiller national socialiste, cet état de fait de l’exclusion du monde du travail est conséquent de la victoire idéologique du néolibéralisme  (restructurations et concentrations d’entreprises excluant les travailleurs du marché du travail. «PLUS IL Y A DE CHOMEURS  ET PLUS LES DETENTEURS DE CAPITAUX SONT RICHES». Ce n’est pas le fait d’une crise qui nous tombe du ciel c’est le fait d’une volonté délibérée de ceux qui conduisent les affaires économiques du monde parfaitement organisés depuis LES ACCORDS DE BRETTEN WOOD en 1944. «Nous assistons dans le monde à un vaste racket et le développement de l’exclusion sociale n’est pas une fatalité. IL Y A DES RESPONSABLES.  

   

D’autres auteurs ont contribué à ce livre qui par son poème qui par une chanson engagée qui en narrant le vécu de sa propre expérience  pour que l’exclu ne se sente pas SEUL. 

        

*EXCLUSION; REALITE OU FATALITE  livre édité en SUISSE 

Commentaires

  1. Mohand dit :

    Ce sujet me rappelle une litterature riche et fournie sur les francs maçons et les autres groupes dits les illuninatis. Tout nous amène en effet à la déduction que vous faites. Les problèmes d’une grande partie des peuples du monde proviennent de ce que une infime partie s’est accaparée le pouvoir et tout ce qui va avec. Ils poussent le bouchon tout à fait aux extrêmes qui voit naître des crises terribles pour certains pays, des bouleversements sur le plan financier etc…La crise financière est une création artificielle de la frange la plus déterminée. On pourrait dire, à leur propos ceci. Ils ont en fait réagi bien scandaleusement pour affirmer leur suprématie car ils ont vus se constituter des groupes financierement puissants de milliardaires chinois,russe, Arabe etc… ils ont donc réagis comme ils l’ont fait pour leur donner une leçon.Le gouvernement du monde ne s’intéresse pas à réduire la pauvreté ni à prémunir la terre des risques imminents , conséquence de la destruction de la couche d’ozone , le nucléaire et la démographie gallopante dans certains pays pauvres. Le Gouvernement du monde dont certains se retrouvent épisodiquement (davos, geneve …) se péoccuppent surtout de monter des stratégies pour que les pauvres restent pauvres et les riches restent maitres du monde. Pendant ce temps des roitelets arabes, des gouvernements et des Présidents se préoccupent d’avantage de leur fauteuil et de leur clan que de leurs nations. C’est à se demander si ils n’aiment pas ainsi voir leurs peuples dans la misère, ils en retirent une dimension du plaisir que seuls les sadiques cultivent. Les Chefs arabes quand on voit leurs attitudes les uns vis à vis des autres , ils me font penser à cette blague qui dit en substance: 1 jour Jabrin est descendu sur terre et a dit à un Algérien , dis moi ce que tu veux je te le donne mais à condition que tu acceptes que je donne le double à ton frère et voisin. Après réflexion il s’est tourné vers jebrin et lui a répondu : CREVEZ MOI UN OEIL , ainsi mon voisin aura les deux yeux crevés. Moralité, seul Dieu pourra nous liberer Inchalah de sataniques combinaisons humaines internationales et locales.
    Mohand

  2. amghar dit :

    A mons sens,le systéme proprement dit capitaliste,n’effarouche pas vraiment dans son idélogie et son mode de fonctionnement.En fait,il fonctionne normalement pour une finalité bien determinée que l’on appelle le profit maximum.Donc,il peut arriver que dans une société qui fonctionne sur ce modéle de systéme économique,le respect de la force de travail soit observée nonobstant les quelques disparités qui peuvent survenir de temps à autre!
    Cependant,ce qui fait beaucoup plus peur et qui risque d’entrainer une bonne frange de la population vers une paupérisation généralisée,c’est lorsque ce systéme devient « gargantuesque » écrasant tout sur son passage pour assouvir un desir égoiste d’enrichissement: c’est le néolibéralisme sauvage et vorace!Dans ce cas,le pauvre travailleur est le seul à en patir tandis que la classe propriétaire s’en sortirait avec de gros bénéfices sans le moindre souci de la mise en chomage de la partie qui offre sa force de travail!
    De plus,il faut rajouter que les pionniers du capitalisme,se sont maintenant regroupés en trusts, trés difficile à dégommer tant ils se sont créés beaucoup de moyens et de là, dominent en partie le monde de la finance.
    D’ailleurs,la question de la crise financiére mondiale,n’est-elle pas une stratégie globale inventée par ces consortums pour appliquer une nouvelle loi concernant l’économie et son mode de gestion future au détriment de certains pays emmergents?Gageons que cette crise aura son dénouement dés que l’étude d’une nouvelle stratégie financiere verra sa mise au point!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER