• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 11 octobre 2009

Archive pour le 11 octobre, 2009

Yazid Haddar publie son deuxième ouvrage

Le deuxième ouvrage de Yaziz Haddar vient d’être publié aux éditions Edilivre à Paris. Il s’agit de l’ensemble de ses réflexions sur l’Algérie qu’il a publiées dans la presse algérienne. Vous trouverez ci-dessous le lien vers Amazone: http://www.amazon.fr/yazid-haddar/s?ie=UTF8&rh=i%3Aaps%2Ck%3Ayazid%20haddar&page=1 . El Mouhtarem

Attentats de 1995 à Paris: réquisitoire lundi au procès en appel de Ramda

ramda.jpgLe procès en appel devant la cour d’assises spéciale de Paris de l’islamiste algérien Rachid Ramda, jugé pour son  implication présumée dans les attentats de 1995 dans la capitale française, entre lundi dans sa dernière ligne droite avec l’énoncé du réquisitoire.

Le 26 octobre 2007, Ramda, 40 ans, avait été condamné à la prison à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans, conformément aux réquisitions de l’avocat général qui avait demandé la peine maximale. Il avait fait appel du jugement. Devant la juridiction d’appel, celui qui est accusé d’avoir financé les attentats pour le compte du Groupe islamique armé (GIA) algérien, a continué à clamer son innocence. Rachid Ramda est jugé pour complicité d’assassinats et de tentatives d’assassinats pour l’attentat meurtrier du 25 juillet 1995 à la station RER Saint-Michel (8 morts, 150 blessés), et deux autres perpétrés en octobre de la même année aux stations Maison-Blanche et Musée d’Orsay, faisant des dizaines de blessés.

(Lire la suite)

Jijel: Deux jeunes victimes d’une bavure militaire

Deux jeunes ont été tués, jeudi à 17 h00, dans une embuscade tendue par les militaires de l’ANP au lieu dit Boutaleb à cinq kms de Chekfa dans la wilaya de Jijel. K. Ahmed, 20 ans, a été tué sur le coup alors que A. Billal, 24 ans, a succombé à ses blessures à l’hôpital de Tahir. El Mouhtarem

Message de Hocine Aït-Ahmed à Mostefa Bouchachi, Président de la LADDH

haa.bmpCher ami,                 

Salam, salam ! 

Je rends hommage à la dignité de votre refus de passer outre l’interdiction par les dominateurs de la conférence sur l’abolition de la peine de mort… d’autant qu’elle coïncide avec la célébration de la journée mondiale POUR l’interdiction de la peine de mort le 1O octobre.   

Il est vrai que l’escroquerie démocratique dont se targuent les dignitaires du négationnisme « patriotard » trouvent normal que le peuple algérien, les Algériennes et les Algériens, qui, pendant la guerre de libération ont été les véritables artisans de la solidarité l’internationale et de l’indépendance… et qui furent la fierté et l’inspiration révolutionnaire aux peuples du Monde en Tiers, soient, depuis près d’un demi siècle, réduits au terrible ghetto d’un nouvel indigénat du deuxième collège. Depuis près d’un demi-siècle, pas un souffle de dignité chez les dignitaires libérateurs-dominateurs.   

Avec mes vœux de réussite et mes salutations militantes. Hocine

Le corps de Ben Barka a été incinéré près de Paris

mehdibenbarkaportraitspics180.jpgLe corps de Mehdi Ben Barka pourrait avoir été incinéré près de Paris, selon un auteur français, Georges Fleury, qui affirme dans le Journal du Dimanche http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Actualite/Pour-moi-Ben-Barka-a-ete-incinere-dans-l-Essonne-141048/ être en possession d’un rapport de gendarmerie inconnu jusqu’alors consacré à la disparition l’opposant marocain. Selon le rapport, inconnu jusqu’à présent, et dont le JDD affirme détenir une copie, les gendarmes disposaient de renseignements précis sur l’équipe soupçonnée d’avoir assassiné l’opposant marocain.   »Dans ce dossier, on voit que les gendarmes ont un informateur qui leur livre des éléments précis sur deux personnes qui auraient incinéré le cadavre de Ben Barka » au sud de Paris, explique l’écrivain dans le journal.

Algérie: L’Alliance nationale contre la peine de mort est née

mostefa.bmpLa Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDAH) a mis à profit la célébration de la Journée mondiale pour l’abolition de la peine de mort pour créer l’Alliance nationale contre la peine de mort. L’annonce en a été faite hier par Me Bouchachi, président de la Ligue, lors d’une rencontre organisée au siège national de son organisation, à Alger. « Notre but en organisant cette rencontre n’est pas de célébrer cette journée, mais de créer un débat national sur la question », a expliqué Me Bouchachi.

Me Bouchachi a soutenu que la peine de mort en Algérie est un moyen de pression sur les opposants entre les mains des tenants du système. « En Algérie, nous avons plus de raisons pour demander la suppression de la peine de mort », soutient-il. Pourquoi ? « La peine de mort n’est pas maintenue par application de la charia ou pour des impératifs d’éducation mais plutôt pour terroriser et faire peur aux opposants politiques pour assurer la continuité du système. En outre, le pouvoir judiciaire est un moyen entre les mains du système », explique-t-il. Synthèse d’El Mouhtarem d’après Liberté.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER