• Accueil
  • > Libre débat
  • > Les effets néfastes de la mondialisation néolibérale: L’expérience portugaise…

Les effets néfastes de la mondialisation néolibérale: L’expérience portugaise…

portugal.gifPar  Amokrane Nourdine, Boghni pour « Algérie Politique » 

En ce «DEREGLEMENT DU MONDE (1)», au fil des lectures, on déniche un article relatant des souvenirs réjouissant tant les cœurs de tant d’âmes éprises de justice sociale de par le monde. L’article signé d’un capitaine devenu général de réserve FRANCO CHARAIS s’adonnant à la peinture rappelle les moments heureux quand les bruits des bottes s’assourdirent enthousiasmant les jeunesses  du monde entier, militants de gauche entres autres, affluants des quatre coins du monde saluer les militaires portugais instaurant la démocratie.

QUE RESTE-IL DE LA « REVOLUTION DES ŒILLETS »(2)

Trente cinq ans après le renversement de la dictature par les militaires, le Portugal est devenu un pays néolibéral comme les autres déplore à l’express de Lisbonne en cette année 2009 FRANCO CHARAIS l’un des acteurs du mouvement de 1974. A cette époque le programme des forces armées (MAF : groupe de militaires à l’origine de la «révolution des oeillets) enjoignait à l’exécutif de développer une politique en faveur des classes défavorisées. Le MFA prônait un développement économique croissant qui permettrait au Portugal d’en finir avec la pauvreté. Selon nombre d’historiens, la constitution adoptée par l’assemblée constituante élue le 25 04 1975—avec la participation de ces 35 dernières années–fut l’une des plus avancées du monde.

Les élections de 1976 permirent la victoire des socialistes qui décidèrent de se défaire du socialisme pour gouverner avec une politique néolibérale. Et en trente cinq ans d’alternance des deux plus importants partis démocratiques [parti socialiste et PARTI SOCIAL DEMOCRATE DE DROITE  PSD], une société composée d’une élite de plus en plus riche et d’une population de plus en plus fragile a vu le jour. L’appareil économique nationalisé a été peu à peu privatisé et les moyens obtenus ont servi à couvrir les déficits publics. L’adhésion à l’euro a imposé des règles strictes en matière de déficits sous peine de sanctions. Et les portugais voient disparaître des acquis qu’ils avaient conquis ces 35 dernières années même si le pays s’est amélioré [construction de nombreux hôpitaux et autoroutes ; les universités se sont multipliées ; les marinas se sont fleuri et se sont remplies de yachts etc.…] 

En conclusion on peut dire qu’au Portugal comme en Algérie la politique néolibérale améliore le sort de l’élite et laisse la majorité du peuple dans le dénuement (pauvres devenant de plus en plus pauvres) ; les classes moyennes sont en voie d’extinction. Ce qui est beaucoup très loin de la «REVOLUTION DES ŒILLETS» et des idéaux de LA REVOLUTION ALGERIENNE.                                               

(1)LE DEREGLEMENT DU MONDE : LIVRE DE AMIN MALLOUF

(2)  »Balayée, oubliée la REVOLUTION DES ŒILLETS »  in courrier international du 20 au 27 mai 2009

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER