Bensaïd Lakhdar: «Des députés fils de harkis !»

siaffif221041388.jpgDans un point de presse animé en fin de semaine, l’ancien SG de la Coordination nationale des enfants de chouhada (CNEC), Lakhdar Bensaïd a a été jusqu’à citer les noms des députés du FLN dont les parents seraient, d’après lui, des harkis.  Ainsi, Lakhdar Bensaïd a cité le nom du député du FLN de la wilaya de Mostaganem, Abdelhamid Si Affif, parlementaire et président de la commission des Affaires étrangères de l’APN qui serait, d’après lui, un «fils de harki». Et pour étayer ses assertions, le conférencier a révélé que l’Etat a mis fin aux fonctions de Abdelhamid Si Affif pour «avoir vendu une villa appartenant à la daïra de Blida» dont il été le chef auparavant.

Bensaïd accuse, également, l’actuel chef du groupe parlementaire du FLN, Ayachi Daadoua, d’être un fils de harki. L’orateur explique que son père Lakhdar Daadoua Ben Belkacem, né en 1905 dans la région de Ouled Harkat, à Biskra, était conseiller communal durant la guerre de libération nationale.

A la mort des deux chahids Ibrahim Gouasmi et Mohamed Dehan, «la municipalité de Ouled Harkat a organisé une fête à laquelle avait pris part Lakhdar Daadoua», accuse–t-il sans autre précision.

Dévoilant sa liste «rouge», Lakhdar Bensaïd désigne du doigt Nahet Youcef, député de la wilaya de Chlef et membre de la commission exécutive du FLN (organisme suprême du parti) d’être, lui aussi, un fils de harki.

L’ex-responsable de la CNEC a, en outre, cité pêle-mêle les noms des députés Abbas Mohamed Lazrag et Saadi Ghedir de Khenchela (FLN) qu’il affuble du qualificatif peu glorieux de «fils de harkis». Source La Voix de l’Oranie

Commentaires

  1. evader dit :

    dans la société moderne on doit pas condanné une personne a cause de son pére ou de son grand pére ,on peut pas condanné le fils de hitler fils de staline ou d aure grands criminels dans ce monde,ce fils de harkis qui sont dans l a p n je ne vais pas le condanné a cause de leur parents mais je vais les condanné pour leur geste our leur collaboration avec ce regime ,monsieur l admistrateur d algerie politique il faut depassé cette montalité cette haine dans la vie on choisit pas le pére,la mére ,la nationnalité mais on choisi la cause.

  2. dai el kheir dit :

    pardon , Mr Bensaid je ne defend pas les Harkis , ma question est qu’est ce que vous avez fais à la nation depuis 1962 le resultat la decennie rouge les détournements de fond publique , l’abus de pouvoir ,bref….. les intouchables vous n’aimez pas de réecrire l’histoire par peur que vous seriez choqué , laissez les gens tranquilles et sans rancune !!!!.

  3. djamel dit :

    Bonjour, je trouve curieux votre parti pris de qualifier de « peu glorieux » le qualifcatif de « fils de harki » ; c’est plutôt manquer d’analyse critique par rapport aux déclarations de Lakhdar Bensaid, qui sentent un peu le renfermé.

    Pour ce qui est des harkis et des fils de harkis je vous suggère une lecture plus « distanciée », par exemple l’article de Mohamed Harbi « Dire enfin que la guerre est finie » ( voir le tetxe à cet endroit : http://harki.net/article.php?id=5).

  4. initiab dit :

    Les harkis ont moins fait de mal à l’Algerie que la plus part de ceux qui sont à la tête de l’ensemble des institutions et postes de rsponsabilités du pays

    leurs enfants ne doivent pas payer le mauvais choix politique de leur parent

    On ne pourra sortir de la grise que lorsque on décide de laisser la révolution aux vrais historiens et confier les responsabilités dans tous les domaines aux compétences avérées

    le succés de la Tunisie dans le domaine économique social et éducatif réside dans le choix des compétences dés leur accés à l’indépendance dans les domaines et non uniquement le militantisme politique

    Les faux moudjahidines ne permet plus de distinguer le faux du vrai et puis le moudjahad doit bénéficier uniquement d’une pension si il est ijvalide et nullement d’autres avantage, il ne doit pas parasiter le fonctionnement normal des institutions comme c’est le cas actuellement ==

    C’st ce critère de moudjahed qui a lancé les bases de la corruption et la gabegie dans le fonctionnement des institutions dans le pays

    Socrate s’est étonné que quand on prend un voilier pour traverser les mers piloté par un commandant inexpérimenté on a la trouille alors qu’on trouve normal que la Rébuplique soit dirigé par un incompétent pourtant les dégats sont plus étendus dans le temps et importants

    Le pouvoir fût confisqué en 1962 par un clan d’incompétents et d’ignards qui n’excelle que dans la ruse et la magouille et qui ignore tout des régles élémentaire de gouvernance d’un pays. C’est là que réside la cause principale de la crise dans la quelle se trouve actuellement le pays

  5. jujube dit :

    Ne nous leurrant pas , tout le pays est dirigé par les fils et arrières petits fils de la france LARBI BELKHEIR et consorts

  6. boutik08 dit :

    en Algérie il y avait les Harkis, le FLN et le MNA.

    C’est étrange que dès qu’on découvre un salaud on le qualifie de Harki. A ce rythme,vous allez bientôt dire que ce sont les Harkis qui ont « libéré » l’Algérie du méchant colonisateur…

    On comprends que vous ayez besoin de maintenir le mythe mais soyez au moins crédible !

    cordialement

    Actus

  7. Youcef dit :

    Avant de juger les fils de Harkis , ces fils qui n’ont pas choisis d’etre ainsi , je vous suggére plutot d’aller verifier le passé des clans des militaires algeriens dont la lupart etaient des sldats francais ( generale smail , nezzar , kamel ( sas ) , la liste est longue ) , cela fait partie de la strategie du pouvoir algerien , de maniére a ce que le decideur militaire ou politique se trouve toujour complexé devant ses collegues ou son chef ( elu de la facon algerienne ) merci cher ai

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER