• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 3 novembre 2009

Archive pour le 3 novembre, 2009

les familles de disparus continuent de faire honte au Président Bouteflika

famillesdesdisparusalgeriens200.jpg«Vous me faites honte dans le monde, comme des pleureuses, avec vos photos » Abdelaziz Bouteflika[1][1] 

Le 1er novembre de chaque année, une grande réception est donnée au Palais du peuple où sont invitées toutes les délégations étrangères et les «éminentes» personnalités du pouvoir. Les familles de disparus en Algérie ont, elles aussi, depuis quelques années, tenu à commémorer cet évènement. Pour les parents de disparus en Algérie, en majorité moudjahidin et moudjahidet, cette date est l’occasion de mettre en parallèle les espoirs de dignité et de justice pour lesquels ils ont combattu avec le déni et le mépris que leur infligent les autorités algériennes depuis la disparition des leurs.  

Le rassemblement devait se tenir, comme à l’accoutumé, devant la CNCPPDH, place Addis Abeba, à une cinquantaine de mètres du Palais du peuple. Mais ce dimanche 1er novembre, la route menant à la placette était inaccessible. Policiers en tenue, policiers en civil, fourgonnettes et véhicules, bloquaient le passage. Les familles ont été contenues sur la route plus bas ;  impossible de se rendre au lieu de rassemblement. Un parent de disparu, arrivé parmi les premiers manifestants, a été embarqué dans un fourgon de police, comme acte d’intimidation. Il a été relâché peu après.

(Lire la suite)

Tahar Ouettar ou l’intellectuel de la diversion

taharouettar.jpgAmmi Said pour « Algérie Politique » 

Il fait partie de la secte des intellectuels de la diversion. Ceux qui désignent du doigt les supposés ennemis du roi et de ses soldats pour cacher leurs méfaits sur la population. Ceux qui flattent l’orgueil des criminels et des voleurs pour accéder à la cour du roi, pour se faire inviter aux festins et pour s’entendre dire qu’ils sont la lumière du royaume et la main des plumes qui disent les bonnes oeuvres du roi, qui louent sa perspicacité et son intelligence, qui embellissent ses projets et qui chantent la joie et la prospérité de ses sujets même s’ils vivent dans la misère, la terreur et la faim.

Ils étaient nombreux et ils le sont de plus en plus ces nègres qui écrivent sous la dictée des menteurs et des pervers pour dénigrer les humbles et hypnotiser les consciences des gens, afin que leur règne perdure, afin qu’ils soient toujours proches de la source d’où coulent les dollars et le bonheur, afin qu’ils restassent dans les lieux où la sécurité n’est pas une dorée rare et afin qu’ils apparaissent, toujours et toujours, au dessus de celles et de ceux qui avaient acquis le savoir en suant nuit et jour et en sacrifiant leurs jeunesses, leurs loisirs, le peu d’argent que gagnait leurs pères.

(Lire la suite)

Scandale de la Pairie Générale: témoignage d’une victime d’une machination

belkher.jpgchadli.jpgPar KADIRI  Jilani

A Monsieur Ghazi Hidouci 

Je suis un ancien cadre des Finances, victime d’une machination fomentée contre moi, dans le but de m’écarter de mes fonction par de fallacieux prétextes et suite au scandales de la Pairie Générale, le Ministre des Finances, Khalef,  de l’époque, pour masquer la mauvaise gestion de cette institution financière qui ne porte que son nom, en réalité, la Paierie Générale, était placée auprès de l’Ambassade d’Algérie à Paris, sa mission était occulte et c’est la Présidence de la République qui avait la tutelle directe de sa gestion occulte. Ce n’était qu’une caisse pour enrichir les Barons du régime de Chadli.

Avant de vous situer ma démarche, je souhaite vous donner un aperçu de ma situation antérieure au scandale de la Paierie Générale. Si j’interviens aujourd’hui, auprès de vous, je ne peux pas à mon corps défendant laisser passer une telle opportunité  sans vous poser quelques questions, d’une part, et d’autre part pour que l’opinion sache comment les fonctionnaires incorruptibles, intègres, honnêtes et d’une conduite irréprochables se sont trouvés impliqués et accusés à
tort par le pouvoir corrompu et révoqué arbitrairement et sans la moindre preuve.

Sachez M. Ghazi  Hidouci, que si vous n’étiez pas un brave Monsieur respectable, honnête, compétent et brave, je ne suis pas le genre à m’adresser aux malfaiteurs,  indignes mais, les gens estiment que vous êtes un homme digne de confiance et c’est à ce titre, que je me permets de m’adresser à vous, bien que je possèdetoute la vérité sur ce scandale de la Paierie et aussi longtemps que je vivrai, je dénoncerai les coupables corrompus qui ont ruiné notre pays; qui ont détourné des milliards, et malheureusement, les meilleurs cadres de la nation ont été  victime de la hogra, révoqués de leurs postes sur la base de simple accusation sans preuve et sans justification.

(Lire la suite)

Verdict prononcé contre les cinq élèves du lycée Okba:Atteintes à mineurs et abus de confiance

benbouzid.jpgPar M. Salah Amer-yahia *

Le verdict rendu par le tribunal de Bab El-Oued dans l’affaire des cinq mineurs, élèves de surcroît d’un établissement de l’Education nationale, nous laisse perplexes, désarmés et désorientés. Une année de prison ferme et 50 millions d’amende pour chacune de ces victimes de l’abus de confiance! Le délit, si délit il y a, s’est produit dans l’enceinte d’un établissement public éducatif à savoir le lycée Okba d’Alger dont le staff administratif vient encore une fois de se distinguer par des atteintes à mineurs. C’est une institution de la République ayant comme missions et objectifs l’éducation et la formation des enfants de cette République. Les lycéens sont rarement des adultes aussi l’entière responsabilité du ministère de l’Education nationale est engagée.

Si ces enfants sont reconnus coupables de délit(s), la responsabilité incombe à cette institution qui a failli. Elle a failli à ses missions, à ses objectifs et aussi à ses devoirs envers les parents. Ces enfants à l’instar de millions de leurs camarades rejoignent l’école comme des feuilles blanches, avec la pureté des anges. Une décennie après, leurs parents découvrent que leur progéniture est traînée dans l’opprobre par cette même institution en charge de son éducation, de sa formation. S’il y a échec, il incombe à cette institution. S’il y a délit, atteinte à l’emblème national, le coupable est le chef de cet établissement scolaire, le représentant de M. le ministre de l’éducation nationale. On est en présence de dévoiement de mineurs ! La faute de l’élève, de ces élèves, est interne à l’établissement scolaire. Elle relève de la discipline et de son conseil, prévu par la réglementation de l’Education nationale. 

(Lire la suite)

Des Algériens transfèrent à DUBAI l’argent de la corruption.

burjdubaitour.jpgPar l’Organisation de bénévoles anti mafia en Algérie (OBAMA)  

 

Le silence des autorités sur les dossiers vulgarisés ces dernières semaines nous pousse à  nous interroger à nous poser des questions en rapport avec la question de la corruption en général à la lumière de la dernière décision prise par le Président et rendue publique lorsqu’il a ouvert l’année judiciaire.

 

Des informations précises vérifiables et véridiques sur 4 cas ont été rendues publiques, les personnes concernées sont aux abois et les rouages de l’Etat font semblant de s’en occuper mais tout le monde sait, c’est l’étouffement des affaires qui est au bout. Pendant ce temps on s’affaire à cacher ce qui peut l’être et à chercher des réponses aux questions qui se posent et notamment de cacher leur fortune là où il sera difficile de la trouver. Ce sont des sots car on connait les sources  se sont les plus faciles et les plus faciles à tarir compte tenu des lois et des règlements en la matière dans ces pays ci.   

 

Nos voisins tunisiens se sont toujours interrogés afin de savoir pourquoi des Algériens ouvrent des comptes  en Tunisie tout comme ils faisaient dans les pays européens, alors que l’Algérie n’oppose pas de barrage légal et administratif. 

 

Ils ont compris tardivement que c’est l’argent sale, l’argent de la corruption.  Les pays comme l’Espagne, Monaco,
la France, Andorre, les Iles britanniques deviennent de plus en plus incertains. 

 

 

Partout y compris en Tunisie on ne demande pas d’où vient l’argent,  on garde les trésors dissimulés de nombre de fonctionnaires et de hauts cadres ainsi que de plusieurs trabendistes milliardaires algériens et c’est tout.

 

Pour voyager et aller s’occuper des capitaux, la Tunisie a un avantage par rapport aux autres pays, le visa n’est pas exigible pour les Algériens et on va à Tunis comme on va au marché.  L’Europe par contre devient problématique même pour les binationaux, il y a les règles de Trac fin et les décisions de l’OCDE  qui posent de sérieuses questions à la mafia, sans oublier les multiples dénonciations qui sont légions et qui vont se transformer en plaintes auprès des tribunaux, maintenant que la loi notamment en France le permet. Certains dossiers finiront par aboutir entre les mains de la justice que ce soit en  France, en Belgique, en Tunisie et même en Algérie.

 

(Lire la suite)

Après s’être engraissée, Khalida Toumi engraisse sa sœur

khalida.jpgPar M.B pour « Algérie Politique » 

Culture et corruption en Algérie: La foire du livre édition 2009 n’a pas été déplacée innocemment et pour le bien public au Stade du 5 juillet. C’est encore une fois pour une raison de grande corruption. A la SAFEX tout est in situ: le parking, rapidement accessible, les restaurants et pizzerias, les cafés et toutes les autres commodités.
Par contre, au stade du 5 juillet où la foire du livre vient d’être déplacée cette année, il a fallu dresser des tentes et des chapiteaux pour toutes les activités et tous les besoins. Mais avant de les dresser, il a fallu les acheter, puis les importer. A qui a été octroyé ce marché juteux ? A la sœur de la ministre de la culture ! Aucun avis d’appel d’offre n’a été lancé. Le gré à gré pour des milliards de centimes.

Après s’être engraissée, Khalida Toumi engraisse sa sœur. Une république sous-bananière où les ministres sont des truands et des voleurs ! Les maffiosi italiens sont des saints et des enfants de cœur devant les ministres algériens ! Un pays à la dérive, gangrené par la corruption à coups de milliards.
Mais la sœur de la ministre d’où tient-elle autant d’argent pour importer ces tentes et chapiteaux ? La frangine a suffisamment bouffé pour se permettre de lancer sa sœur.
Voila pourquoi l’organisation de la foire du livre a été enlevée à l’ANEP et placée sous la coupe directe du ministère “de” Khalida Toumi !!!

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER