• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 8 novembre 2009

Archive pour le 8 novembre, 2009

Il était une fois, le gangster Mohamed Mogaddem !

chadli.jpgPar Kaddiri Jillani 

Tout mon malheur a commencé par le problème de mon appartement d’Alger qui m’a été pris par la force par un gangster nommé Mohamed Moggadem, qui était à l’époque chargé de mission auprès du Ministère de l’Intérieur, et grâce à ses relations intimes avec le beau-frère de l’ancien Président Chadli, lamine Bourokba, ce sinistre individu,faisait la pluie et le beau temps.
Il usait de cette relation pour nommer les Walis et suspendre Walis et Chefs de Daira. Un cynique individu sans instructions et sans capacité morale, de nature abjecte, il s’est accaparé de mon appartement et avec la complicité de son ami, le commissaire Abdessamed, origine de Batna. Cette affaire fit scandale dans tout Alger. J’ai chassé le gardien qui a été placé par Moggadem, et aussitôt, le commissaire Abdessamed, ordonne à ses policiers de me ramener menottes aux mains au Commissariat de Police. En arrvivant devant la porte de mon appartement, les policiers pensaient qu’ils avaient affaire à un chef de Daira du type docile et qui ne manifeste aucune résistance.

J’ai immédiatement avisé les policiers, que si jamais l’un tenterait de franchir la porte de mon appartement, je ferai usage de mon arme et les policiers avaient pris conscience de la gravité du problème. Ils sont revenus bredouille et ils ont placé deux policiers devant ma porte. J’ai prévenu mes parents les Kerkeb et les Alahoum, et l’affaire à fait l’effet d’une bombe. Comment se fait-il qu’un chef de Daira se fait séquestré par les policiers et qu’a-t-il fait pour que la police se mobilise et boucle tout le quarftier.

(Lire la suite)

« Je dérange ceux qui sont impliqués dans les détournements des deniers publics »

belkher.jpgPar KADIRI 

Des milliers et des milliers de lecteurs et de lectrices, algériens et autres, consultent quotidiennement ce blog qui devient de plus en plus une tribune digne de confiance et à ce titre, je tiens à rendre un vibrant hommage au frère Elmouhtarem, qui porte bien le nom par lequel il se désigne dans le cadre de sa mission d’information au profit du peuple.

 Notre avons besoin de connaître toutes les vérités sur les malversations, les magouilles, les détournements des deniers publics, qui se chiffrent par milliards de dollars au profit des Barons du régime de Bouteflika et sa bande de voleurs. Ce régime proclame qu’il détient une réserve estimée à plus de 144 milliards de dollars, pauvre pays, un pays riche avec un peuple pauvre ! Il suffit de voir les bilans catastrophiques de cette gestion mafieuse: le Métro, depuis 30 ans, l’autoroute Est-Ouest et autres. Une hémorragie financière permanente et le gaspillage ne cesse de prendre de l’ampleur. Les auteurs coupables, vivent en toute impunité, mieux encore, ils interviennent par des intermédiaires pour nous insulter par des propos malveillants et indignes.

Les Capitaux qui constituent cette réserve gigantesque ne sont pas utilisés pour améliorer la situation des Algériens. Avoir des milliards, sans les idées, c’est encore plus grave, que d’avoir les caisses vides et au moins l’espoir fait vivre. Que fait ce régime et qu’est-ce qu’il compte faire avec cette immense réserve de milliards de dollars.? Le peuple est soumis à une misère criante, inacceptable et combien douloureuse, et personne ne vient au secours de ce peuple pris en otage par une mafia criminelle.

(Lire la suite)

Usager de l’ETUSA demande justice

rsta.jpgA Monsieur le directeur de l’ETUSA 

Je viens par la présence me plaindre de certains  agents de ETUSA dont j’était victime d’une maltraitance de leur part. Le 03 novembre 2009, à Belouizdad, je suis monté dans un bus de ETUSA dont le numéro 22123 (01) venant de Birkhadem vers la place du 1er Mai. Depuis notre montée aucun receveur ne s’est présenté pour le payement. On n’a même pas remarqué la présence du receveur car il s’est avéré qu’il a un abîment vestimentaire comme tout le monde (pas d’uniforme de la société).

Au terminus,  il y a eu des contrôleurs qui mon demandés mon ticket. J’ai repondu que le receveur n’est pas passé. Mais malheureusement ils n’ont pas cherché à comprendre. Le receveur a nié en disant qu’il est passé, j’ai dis au receveur que vous n’aviez même pas votre uniforme,  c’est au moment  là  avec l’aide des contrôleurs qu’il a enlevé sa veste civile et il a mis une chemise et sa cravate indiquant qu’il fait parti de cette société. Ils m’ont demandé de payer une amende ou m’embarquer chez la police. A la fin,  ils m’ont verbalisé (leur seul but donc c’est de pénaliser les gens).
Je voudrai par cette lettre vous informer qu’il y a  au sein de votre société des agents qui n’ont aucun respect envers les usagés. Veuillez agréer Monsieur mes salutations distinguées.

K. Tabbou: « Ceux qui veulent applaudir Bouteflika n’ont qu’à aller au RND et au FLN »

abdelazizbouteflika1.jpgEvoquant l’affaire des sept maires exclus par le FFS, suite à leur participation à la rencontre des présidents d’APC avec le chef de l’État, le 25 juillet 2008 à Alger, le premier secrétaire du FFS a affirmé hier à Tizi-Ouzou que le FFS n’est pas un parti d’applaudisseurs. « Ceux qui veulent applaudir Bouteflika n’ont qu’à aller au RND et au FLN. Quant au FFS, c’est le lieu de l’intelligence, de la résistance et du militantisme », a affirmé Karim Tabbou. « Comme à l’accoutumée, à défaut de réussir la normalisation et la déstabilisation, le régime fomentera d’autres scénarios, d’autres frondes contre le parti, mais le FFS est inébranlable », tempête le conférencier.

Pour rappel, sept maires font l’objet de sanctions disciplinaires. Si les présidents d’APC de Timizart, Tirmitine et Tadmaït ont été radiés, les édiles municipaux de Yattafen, Iboudrarène, Akbil et Aït Toudert ont été suspendus avec 6 ans d’inéligibilité, à l’exception du maire de Aït Toudert qui, lui, a « écopé » de 3 ans d’inéligibilité dans les rangs du parti. Synthèse d’El Mouhtarem d’après Liberté

5 000 employés des APC ont démissionné en quinze ans

emploi.bmpSelon le quotidien Le Jour, près de 5 000 employés des collectivités locales ont démissionné de leur poste de travail durant ces quinze dernières années. Ces employés  travaillaient pour la plupart au niveau des APC, et près de 70% d’entre eux occupaient un poste de vacataire. Dans la wilaya d’Alger, plus de 800 employés vacataires issus de plusieurs APC et daïras ont suivi cette voie. Avoir un salaire de 8 000 dinars ne peut vous faire vivre, indiquent plusieurs ex-employés de la Fonction publique.

Louisa Hanoune apporte son « soutien » à Ouyahia

louisa.jpg« Nous ne pouvons pas rester indifférents à ceux qui veulent le départ du Premier ministre suite aux décisions courageuses prises en vue de protéger l’économie nationale», a déclaré hier Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), à l’occasion de la réunion des cadres de son parti.

FFS de Tizi-Ouzou: »Le pouvoir veut liquider une région dont les traditions démocratiques font légion pour laisser la place à la maffia locale »

kab.jpgLe conseil fédéral de Tizi-Ouzou réuni ce jour 7 novembre 2009 dans sa première session après le congrès fédéral, a débattu de la situation politique, sociale et économique de la région et adopté la déclaration suivante:

Depuis la réintronisation de Bouteflika, le pays vit une situation de blocage, d’impasse et d’immobilisme. Les promesses électorales de développement local et de prise en charge des problèmes des citoyens ont vite cédé la place à une réalité amère et insupportable.

Mis à part les réseaux d’affairistes maffieux et clientélistes qui ont accepté les rapports d’allégeances avec le calife d’El Mouradia et qui bénéficient de la rente, la majorité des citoyens vit dans la paupérisation, le chômage, l’insécurité et le désarroi.

Sur le plan politique, la région subit de plein fouet les conséquences des mesures de l’état d’urgence, la fermeture du champ d’expression politique, associative, artistique, culturelle et syndicale.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER