• Accueil
  • > Opposition politique en Algerie
  • > FFS de Tizi-Ouzou: »Le pouvoir veut liquider une région dont les traditions démocratiques font légion pour laisser la place à la maffia locale »

FFS de Tizi-Ouzou: »Le pouvoir veut liquider une région dont les traditions démocratiques font légion pour laisser la place à la maffia locale »

kab.jpgLe conseil fédéral de Tizi-Ouzou réuni ce jour 7 novembre 2009 dans sa première session après le congrès fédéral, a débattu de la situation politique, sociale et économique de la région et adopté la déclaration suivante:

Depuis la réintronisation de Bouteflika, le pays vit une situation de blocage, d’impasse et d’immobilisme. Les promesses électorales de développement local et de prise en charge des problèmes des citoyens ont vite cédé la place à une réalité amère et insupportable.

Mis à part les réseaux d’affairistes maffieux et clientélistes qui ont accepté les rapports d’allégeances avec le calife d’El Mouradia et qui bénéficient de la rente, la majorité des citoyens vit dans la paupérisation, le chômage, l’insécurité et le désarroi.

Sur le plan politique, la région subit de plein fouet les conséquences des mesures de l’état d’urgence, la fermeture du champ d’expression politique, associative, artistique, culturelle et syndicale.

Notre wilaya vit une situation des plus paradoxale: d’un côté, il y a plus d’effectifs des corps de sécurité et de l’autre côté, il y a plus d’insécurité ! Les citoyens se demandent sur la volonté réelle des autorités qui, au lieu d’écouter les cris de détresse des citoyens continuent de sous-traiter les affaires de la région avec les réseaux de délateurs locaux et de milices en tout genre.

Dans l’indifférence, voire dans la complicité totale des instances ayant la charge de protéger les biens et les personnes, des kidnappings, des actes de violence graves, des vols, des agressions contre les jeunes filles, les chantages contre les commerçants… sont commis à ciel ouvert.

Il s’agit là d’une stratégie étudiée de prise en étau de la population entre la répression et le chantage du chaos. La finalité de cette stratégie est d’éradiquer le politique, liquider une région dont les traditions démocratiques font légion pour laisser la place à la maffia locale et autres chargés de mission.

Sur le plan de la gestion locale, l’administration censée être à l’écart des luttes politiques s’investit entièrement au profit des partis du pouvoir. Les zaouïas, les mosquées, les organisations de masses satellitaires du régime les associations… sont mises en action par l’administration pour déstabiliser les élus de l’opposition, discréditer le politique auprès de la population et substituer aux représentations politiques et sociales issues des choix de la population par des organisations affiliées aux chefs de daïra, au wali et autres commissaires.

Sur le plan économique, la région est à la traîne. Aucun projet de développement et aucun programme d’investissement n’a été engagé. Les enveloppes allouées aux collectivités locales dans le cadre du P.C.D sont insuffisantes et n’arrivent même pas à régler les problèmes rudimentaires de la population.

Après avoir liquidé les entreprises publiques et licencié des milliers de travailleurs, la région a été soumise à un chantage économique et social. Les sommes faramineuses dépensées dans cette région sont orientées vers le recrutement de clientèles et dans l’élargissement de la base du pouvoir.

Un investissement dans l’allégeance et le mensonge.

Le conseil fédéral du Front des Forces Socialistes dénonce et condamne les politiques de règlement de compte que mène le pouvoir contre le bastion de la démocratie.

Que ce soit à Ghardaïa ou en Kabylie, au nord comme au sud, à  l’est comme à l’ouest, le F.F.S continuera d’œuvrer aux côtés des algériennes et des algériens épris de valeurs de novembre pour l’avènement d’une république démocratique et sociale.

Le conseil fédéral dénonce énergiquement la politique punitive de chantage sécuritaire pratiquée contre la population. Le F.F.S réaffirme sa détermination à poursuivre son combat pour la démocratie, la paix et la justice sociale, et  Exige la levée de toutes les poursuites judiciaires à l’encontre de tous ses militants particulièrement ceux de GHARDAÏA et de leur libération inconditionnelle.

Le conseil fédéral du F.F.S réuni en session ordinaire, appelle l’ensemble des citoyens à s’organiser et à s’impliquer dans les actions menées par nos élus et les sections de notre parti ainsi que celles menées par les acteurs sociaux et associatifs autonomes.

Tizi-Ouzou, le 7 novembre 2009

P / Le conseil fédéral

Le 1er Secrétaire Fédéral

Farid BOUAZIZ

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Un trés long constat est dressé par la Fédération FFS de Tizi Ouzou!
    Nos militants de cette région d’Algérie sont en mesure de soulever le mal qui ronge la société et gageons qu’ils sont également en mesure d’expliquer et d’orienter les populations vers des solutions fraiches et lucides pour un réglement pacifique du malaise qui ronge la société!
    Encouragements et soutiens à notre Fédération FFS de Tizi Ouzou!

  2. arezki dit :

    durant la compagne electorale presidentielle,le presidents candidat independant avait promis de l’argent a cette region.je ne veux pas dire seulement que la promesse n’est pas tenue mais je veux affirmé aussi que cette region, comme toutes les autres regions de ce pays, n’a pas besoin d’argent mais elle a un besoin urgent et definitif du respect de leur liberté, de leur dignité, de paix et de justice.

    gardez votre agent!donnez nous la paix.
    nous saurons arracher notre liberté.

  3. Ouina dit :

    Pendant ce temps, le président de l’APW FFS déclare et soutient mordicus sur les ondes de Radio Soummam que le wali de Bejaia fait normalement son travail de « commis de l’état »
    Le mal qui ronge la population de Tizi est il differend de celui de Vgayet?
    ou est ce les militants et cadres du FFS de Bejaia qui ont cessé le combat faute de combatants?…

  4. elu du FFS dit :

    Mieux que ca,lors du sit-in tenu par une trentaine d’élus des 7 communes qui demeurent toujours bloquées par la faute du Wali qui refuse toujours d’appliquer la loi , ce dernier n’a pas hésite a appeler le Président de l’APW à la rescousse ,accouru avec zele sachant qu’une bonne moitié de ces APC maintenues illégalement sous substitution sont gérées soit par le RCD, ou le FLN aux détriment des elus du FFS auxquels il est dénié le droit de représenter leur élécteurs.

  5. amghar azzamni dit :

    @ OUINA

    Et si toi-meme pouvais t’adjoindre à la lutte qu’est en train de mener le militant ffs contre l’injustice sociale,ne serait-ce pas mieux que de te poser la question de savoir s’il y a essoufflement de la revendication au niveau de la wilaya de béjaia?
    Tu es aussi algérien que tout le monde,à toi de réagir sans attendre les autres qui le feraient à ta place!
    Merci d’y penser!

  6. iketch? dit :

    OUINA

    le ffs est un parti politique d’opposition, si tu vois que tu peut rapporter un plus a ce parti mrahva yessek, sinon moi je te conseil d’aller rejoindre le comité de soutien au programme de boutef, t’aura peut etre des miettes en contre partie de ton honneur.

  7. ouina dit :

    Réponse à iketch

    Désolé de te décevoir , le comité de soutien a Bouteflika dans la Wilaya de Bejaia recrute parmis les élus du FFS et du RCD .Pour te convaincre t’a qu’a lire les déclarations du président d’APW ou mieux je t’invite a venir assister aux sessions de l’APW .là tu verras la « danse du ventre » de ceux qui rechercent les « miettes »
    Allez sans rancune …

  8. amghar azzamni dit :

    @Ouina
    Des allégations gratuites et sans fondement à l’encontre du PAPW de Béjaia que nous connaissons trés bien pour son entiere appartenance et son attachement indéfectible au FFS!
    Finalement,on devine trés bien le role que tu es en train de jouer sur ce blog!Salir,salir,salie!!Mais comme on dit en kabyle de chez nous: »la peur de se salir,ne peut provenir que de la salissure personnifiée »!

  9. ouina dit :

    A y’amghar azzamni !
    Tu n’as d’azzamni que le nom , ta memoire est si courte que tu oublies deja que l’actualité d’aujourd’hui n’est autre que celle des 7 maires FFS qui ont rejoint le pouvoir avec plis et bagages, que votre ex idole d’Akbou aprés qu’il s’est fait elire « indépendant » a rejoint le RND
    Que les dissidents du RCD de bejaia sous la houlette de qui tu sais ont tous rejoint « l’association des amis de Bouteflika »…
    Mes commentaires ne visent personne en particulier et encore moins de salir quiquonque j’ai seulement invité a lire et à assister aux debats de l’APW .
    Quand a ton « insulte » et au role que je joue sur ce blog, je laisse les internautes qui nous lisent pour juger… Cependant , je te suggere amicalement un autre qualificatif a ton pseudo « amghar le devin »

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER