Le procès de deux militants du FFS à Ghardaïa s’ouvre aujourd’hui

injustice.jpgDeux militants et cadres de la fédération de Ghardaïa du Front des forces socialistes (FFS) comparaîtront aujourd’hui devant le tribunal de Ghardaïa pour répondre de l’accusation «d’incendie d’un véhicule du Croissant-Rouge». 

Dans un appel lancé hier, Kamel Eddine Fekhar invite les forces vives de la société à dénoncer «une cabale judiciaire sans fondement contre des militants innocents». Le même appel indique que ce procès s’inscrit en droite ligne dans la série «des procès préfabriqués à Ghardaïa contre tout militant politique, activiste des droits de l’homme ou syndicaliste et contre toute plume libre».

 

Revenant sur les détails de l’affaire incriminant Abderrahmane Fekhar et Bouhdiba Kacem, Kamel Eddine Fekhar indique qu’en date du 25 décembre 2004, un véhicule du Croissant-Rouge a été incendié et l’accusation n’est tombée qu’une année plus tard contre les prévenus «alors que ni le propriétaire du véhicule Bazine Brahim ni le responsable de wilaya du Croissant-Rouge n’ont porté plainte pour cet incendie, ni au moment du préjudice ni plus tard», précise encore le communiqué. En outre aucune « expertise n’a été établie sur le véhicule incendié ni par les services de
la Protection civile ni par les autres services de sécurité, le jour du préjudice. L’expertise a été faite deux ans après les faits».
Et d’ajouter que l’affaire a été «montée sur le témoignage du fils mineur de Bazine Brahim. Le même témoin de l’affaire de Mohamed Baba Nedjar, lui aussi militant du FFS condamné à perpétuité pour le meurtre du même Bazine Brahim». Les deux militants inculpés, dont le procès s’ouvre aujourd’hui, risquent une peine de 20 ans de prison ferme. Kamel Fekhar qualifie ce procès « d’injuste et d’atteinte aux lois, aux valeurs et à la logique ». El Watan

Commentaires

  1. Mohand Tahar dit :

    Agir pour la solidarité et lutter contre l’injustice doivent aller ensemble, Il est clair que le régime exploite tous les moyens pour aboutir à ses fins afin d’exténuer toute voie libre et démocratique au NIVEAU NATIONAL , à mon sens Le seul moyen pour lutter contre cette véritable INJUSTICE est d’identifier puis situer précisément les responsabilités INDIVIDUELLE ( de l’exécutant jusqu’au commanditaire) et que chacun assumera ses responsabilités pour que soit constituer un dossier contre tous ceux ou celles qui représentent cette injustice, et doivent répondre devant une JUSTICE INTERNATIONAL, c’est cela le sens du combat social et politique des temps moderne et contre l’ordre injuste.

  2. mohand dit :

    Je suis tout à fait de l’avis de Mohand Tahar la methode suggérée est pertinente.
    Soit dit en passant je me demande pourquoi ni les autres parties, ni Monsieur le défenseur des droits de l’homme (la Commision de ksentini) etc…ne se font pas entendre sur ces cas.
    Je suggère que les dossiers soient faits et puis les diffuser à tous pourqu’aucun ne peut dire demain je ne savais pas.
    Mohand

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER