Algérie: Le SNAPAP participe à la Conférence de Doha contre la corruption

snapap.jpgLe Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) a pris part aux travaux de la 3e conférence des Etats-parties de la Convention des Nations unies contre la corruption qui s’est ouverte, hier, à Doha (Qatar). Intervenant au nom de la coalition de la société civile algérienne, Mourad Tchikou, membre du bureau national du SNAPAP, a dénoncé l’absence des libertés syndicale, associative et d’expression en Algérie. M. Tchikou a affirmé, lors de son intervention devant les représentants de 60 ONG, que les syndicalistes en Algérie sont soumis à la pression de l’administration, aux licenciements abusifs et aux poursuites judiciaires. L’orateur a également dénoncé la violation de la législation du travail par les multinationales installées au sud algérien.  Transaperency international a demandé un rapport détaillé sur les multinationales. El Mouhtarem    

Commentaires

  1. Yacine Zaid dit :

    Un grand pas en avant pour les droits des travailleurs et travailleuses dans les multinationales en Algérie.

  2. النقابة العامة للتعليم الثانوي dit :

    نعبر عن مساندتنا لكم ونكبر وقوفكم إلى جانبنا وإلى جانب أهلنا في الحوض المنجمي ونبلغكم أنه على إثر النضالات الطويلة والمساندة الدولية والنقابية العالمية وبفضل تضحيات عائلات المعتقلين وبفضل صمود المناضلين المسجونين ومنهم نقابيون وعلى راسهم الرفيق عدنان الحاجي ،نعلمكم أنه تم إطلاق سراحهم ليلة الربعاء 4 نوفمبر 2009 في ما يسمى بالسراح الشرطي الذي لا يسقط الأحكام ولا يعيد للمطرودين حقوقهم المدنية ومنهتا حق الشغل..فالنضال مازال مستمرّا ولكننا نهنئكم ونهنئ أنفسنا على هذه الخطوة التي تحتاج إلى مزيد النضال من أجل حق الشغل والحق انقاب يوالحق في التنمية العادلة والدائمة
    ونشكر نقابتكم على وقوفها إلى جانبنا
    النقابة العامة للتعليم الثانوي -تونس
    http://syndicatsecondaire.blogspot.com/

  3. justice&verite dit :

    Il faut denoncer ce regime dictateur voleur et violeur de la constitution algerienne partout sur terre est un droit et devoir de tout algerien.
    Le regime d’algerie est ILLEGITIME.
    Au bon entendeur.

  4. antlas dit :

    Bouteflika s’attaque à la « tchipa »; une vieille histoire
    le 05 Novembre, 2009 | 4844 lecture(s) | Voir Réactions
    Ajuster la taille du texte: [Diminuer la taille de la font] [Augmenter la taille de la font]
    image

    Le Président Abdelaziz Bouteflika a annoncé, mercredi 28 octobre, dans un discours prononcé à la Cour suprême, la création prochainement d’une commission nationale ad hoc contre la corruption. « Grande est notre détermination à lutter contre la corruption sous toutes ses formes et ses manifestations. Nous avons élaboré des mécanismes législatifs et réglementaires qui seront bientôt renforcés par l’installation d’une commission nationale ad hoc », a t-il déclaré. Un discours et une déclaration à contre courant de sa pratique depuis son arrivée au pouvoir. En dix ans, Bouteflika n’a cessé de protéger son clan et couvrir les corrupteurs en instrumentalisant les lois. Cette dernière sortie de Bouteflika prêterait à rire si le sujet n’était pas si douloureux. N’est ce pas le même Bouteflika qui le 19 avril 2004, au début de son 2e mandat a signé un décret portant ratification de la convention des Nations unies contre la corruption ? Il ressert le même discours cinq ans plus tard. Entre temps, n’est ce pas le chef de l’Etat qui bloque depuis plusieurs années l’organe national de prévention de lutte contre la corruption en dépit du décret du 22 novembre 2006 ? En effet, cet organe ne peut fonctionner tant que ses six membres n’ont pas été désignés. Or cette désignation est du seul ressort de Bouteflika. Comment justifier ce grand retard ? Pourquoi annoncer la mise en place d’une nouvelle commission quant on empêche depuis plusieurs années la précédente de travailler ?

    Généralisation de la « tchipa »

    En dix ans de règne de Bouteflika, la corruption, qui a pris le sobriquet sexy de « tchipa », s’est largement répandue dans le corps social. Tel un virus très contagieux, la tchipa venue du sommet a gagné, petit à petit, les couches populaires en infectant au passage la classe moyenne. Aujourd’hui, chacun ou presque a sa tchipa, la petite légitimant, de fait, les grosses. C’est devenu plus qu’un sport national, une religion. Il y a vingt ans à peine, la tchipa qui ne s’appelait pas encore comme ça, était quelque chose de honteux. Les corrompus, que l’on trouvaient déjà essentiellement dans l’appareil de l’ancien parti unique, étaient frappés à jamais par la honte. Ils devenaient certes riches mais leurs images dans leurs entourages et dans la société étaient sérieusement écornées. Le règne de Bouteflika restera celui de l’impunité au sommet de l’état, qui a encouragé la généralisation de la corruption à tous les niveaux. Son entourage et sa clientèle sont constitués d’arrivistes incultes et sans scrupules qui ne vivent que de la corruption. Ils ne construisent rien avec les milliards de dollars, pas d’industrie, pas d’infrastructures, pas de PME de production, rien qui puisse donner du travail aux jeunes algériens. Ce sont ce que les jeunes appellent des « bagarras » et des « busnassia ». Rien ne les arrête et aucun magot ne leur suffit. A l’ombre du pouvoir qui les protège, ils pillent sans vergogne les richesses du pays pour se construire de véritables châteaux en Algérie et investir dans les biens immobilier dans les quartiers huppés des grandes capitales occidentales.

    Qui Bouteflika compte t il duper avec cette énième roublardise ? Venir pleurer devant les caméras quant on utilise son poste et ses responsabilités pour couver la corruption et empêcher les institutions de prévention et de surveillance de fonctionner relève d’un cynisme maladif.

    Y. El Mizrani

  5. TEFFAHI dit :

    Bon courage cher ami Mourad le SNAPAP et toujours debout
    Oui c’est ça le militantisme.

  6. karim dit :

    salam,

    bon courage mes freres et soeurs, le chemin est tres long, mais la fin du tunel est a vue d oeil. inchallah tous unie pour les droits des travailleurs et contre l injustice.
    salam

  7. housti mohammed dit :

    notre soutien absolu

  8. kheiro dit :

    je viens par ce message faire la preuve de tout mon soutien total et absolu parce qu’on ayant travaillé au sud algérien dans une société étrangère et licencié, j’ai été même moi victime des dépassement commis par ces dernieres
    donc pour moi c’est un grand pas vers notre cause.
    ces sociétés se font beaucoup d’argent dans notre pays alors qu’on est humiliés sans droits alors bonne continuations mes frères.

  9. dahmane dit :

    je suis avec tois sur le message mon frère
    je vai pouvoir dire chaq’un fais son comerce a sa manier dant lalgerie c’es pa lyed felyed c’es le profitage maximom petetre ilya une autre vie aprer la mort et on iniorent bon coutrage a zwawla

  10. houari dit :

    tros c est tros la hogra par les nouveaux colons

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER