Moines de Tibehirine: le Quai d’Orsay transmet des documents à la justice

tibhirine300.jpgLe ministère français des Affaires étrangères a transmis lundi des documents internes au juge d’instruction chargé de l’enquête sur la mort des sept moines de Tibehirine en 1996 en Algérie, a indiqué mardi son porte-parole, Bernard Valero. Le Quai d’Orsay « a transmis le 9 novembre au juge d’instruction compétent, en réponse à la demande de ce dernier, des documents émis par les services de ce ministère et qui sont susceptibles d’être utiles à la recherche de la vérité sur le dossier des moines de Tibehirine », a déclaré le porte-parole.  « Cette transmission est intervenue immédiatement après l’avis rendu le 5 novembre par la commission consultative du secret de la défense nationale concernant les documents qui lui avaient été transmis par le ministère des Affaires étrangères », a expliqué M. Valero.

La justice avait requis cet été la levée du secret-défense sur les documents détenus par les ministères de la Défense, des Affaires étrangères et de l’Intérieur. La demande des juges antiterroristes Marc Trévidic et Yves Jannier, à Hervé Morin (Défense), Bernard Kouchner (Affaires étrangères) et Brice Hortefeux (Intérieur), visait notamment le rapport de l’attaché de Défense français à Alger à l’époque des faits, le général François Buchwalter.  Selon lui, les moines ont été tués peu après leur enlèvement par des tirs venant d’hélicoptères militaires, et non par des djihadistes qui avaient  revendiqué leur kidnapping. Les sept moines français avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars  1996 dans leur monastère isolé Notre-Dame de l’Atlas, au sud d’Alger, ceinturé   de maquis contrôlés par les groupes armés islamistes et où les tueries étaient   alors fréquentes. Leurs têtes avaient été retrouvées deux mois plus tard. AFP

Commentaires

  1. Dai El Kheir dit :

    j’ai déjà anticipé le sort de certains « personnalités diplomatiques ,et militaires lors de mon commentaire sur l’affaire de mami et je disais à qui le tour après Mami , et maintenant je vais vous rappeler les suites,des mandats d’arrêts seront décérnés à l’encontre de nos généraux « al’mkhakh » par le juge d’instruction chargé de l’affaire rendez vous dans trois à cinq mois au plus tard.

  2. Ath Allayennes dit :

    c’est le souhait de tout les Algeriens,c’est pour cela que notre etat mafieux tarde a ratifier le traité de Rome concernant le T.P.I.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER