Algérie: Les enseignants contractuels réprimés !

El Mouhtarem « Algérie Politique » 

Le rassemblement des enseignants contractuels prévu devant le siège de la présidence de la République à El Mouradia a été violemment empêché par la police. Les manifestants qui ont dénoncé la non-autorisation des licenciés à accéder au concours de recrutement d’enseignants pour des lycées,  l’impossibilité d’accéder aux spécialités des paliers du primaire et du moyen ainsi que l’annulation du concours pour d’autres spécialités, ont été tabassés par les hommes de Ali Tounsi. Par ailleurs, un photographe du quotidien arabophone El Ahdath, qui couvrait le sit-in, a été passé à tabac par des policiers. Selon un témoin sur place, le photographe s’est vu confisquer son matériel qui lui fut finalement rendu. «Je prenais des photos du rassemblement quand un policier, derrière moi, m’a flanqué une gifle. Mon ordre de mission ne m’a pas épargné d’autres gifles et coups de poing. Ils se sont acharnés sur moi», a raconté à El Watan le photographe Chenaâ Nour El Islam. «Au commissariat, les policiers ont supprimé toutes les photos que j’avais prises du rassemblement, avant qu’un officier ne vienne me présenter des excuses», a-t-il ajouté. Pour dénoncer cette agression policière, des journalistes ont organisé un rassemblement hier à la maison de la presse Tahar Djaout.

Commentaires

  1. Taous dit :

    Des collègues m’en ont parlé.

    C’est terrible d’être enseignant et croyez-moi, je sais de quoi je parle!

  2. EL-WATANI dit :

    La révolution est en marche mes amis, vive l’Algérie je souhaite du courage et de l’abnégation pour les algériens.

  3. amghar azzamni dit :

    C’est terrifiant ce qui vient de se passer à hauteur du ministére de l’éducation nationale!La source du savoir écrasée,bafouée,humiliée,tabassée,par des éléments des service de sécurité!Pourtant ces derniers s’il se trouve onr tous été à l’école public mais alors quelle enseignement avaient-ils reçus?En tout cas surement pas celui de la matraque!Voilà maintenant que l’éleve tabasse celui qui lui a donné le savoir!C’est gravissime ,ahurissant,voire meme déséspérant pour le pays!
    Frapper un enseignant c’est écraser une nation toute entiére,c’est ne pas respecter une certaine éthique!
    Le prophéte (qlssl) n’a-t-il pas dit: »kada el mou3alimou an yakouna rassoulane ».
    Mais il semble que personne ne respecte la source du savoir dans ce pays!!!!!!!!

  4. Anonyme dit :

    vous savez tant que ben bouztd est là l’enseignement n’ira jamais bien en algérie pauvre pays

  5. Anonyme dit :

    ben bouzid devrai partir. le jour ou il partira, nous respirerons enfin.

  6. labeo dit :

    ces vraiment catastrophique l’algerie avec 34.5 milliard de dollar de rente en 2009 j’arrive pas a trouver un boulot stable comme professeur depuis 1994

    professeur contractuel

  7. kjhsdf dit :

    Y A T4IL UNE DIFFERENCE ENTRE LE REGIME STALINE ET CELUI DE BOUTEF,,,,,????
    MEME VOUS LES JOURNALISTES , personne n(as oser difuser les photos sur le net ne nous dite pas que voius etes de notre cot

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER