• Accueil
  • > Libre débat
  • > Ils aiment l’Algérie pour son argent et la France pour le dépenser

Ils aiment l’Algérie pour son argent et la France pour le dépenser

alger1.jpgPar O.B.A.M.A 

Il se produit la même chose quand il y a interférence de la tutelle dans les affaires d’ organisme sous tutelle. Telle cette société italienne, qui propose des produits de sa marque alors qu’elle fait de la revente pure, ou alors cette société italienne à l’agonie, qui vient de recevoir plusieurs millions de marchés. Ce qui laisse à penser que les documents fournis lors de l’appel d’offres sont des faux ou alors, l’opérateur public n’en a pas tenu compte dans son analyse des offres.

En pareille situation ce sont les commissions externes qui doivent bloquer le dossier, en Algérie il n’en est rien tout passe comme une lettre à la poste, on ne vérifie rien, on se limite à la forme sans aller plus loin. C’est pourtant simple, les références n’existent pas, le statut est inadapté, les bilans sont ou tronqués ou faux, la situation financière problématique, le service après vente inexistant…. Tous ces points négatifs n’ont-ils aucune importance? Suffit-il que le clan qui soutient cet aventurier intervient à plus haut niveau pour lui obtenir des marchés, pour qu’à son tour il les rémunère ?
Il aurait toute une nébuleuse de petits Algériens qui sont à sa botte, selon ses déclarations, dont des techniciens à qui il se permet de donner des ordres de faire ou ne pas faire moyennant une modique somme d’argent. C’est qu’il va loin ! bientot il formera une armée de mercenaires pour je ne sais quel but, en Algérie. Si personne ne remet de l’ordre.

Tout comme cette autre société italienne également qui de concert avec une société Française (gérée par un Italien également) se sont mises d’accords sur les prix forts à proposer aux Algériens et pour se partager le marché.
La question de surfacturation est devenue courante. Les deux parties se font payer sur le dos de l’économie nationale. La mafia algérienne (le gang organisé sous le couvert de personnalités dites inébranlables et intouchables) et les Etrangers qui trouvent là le moyen idoine pour escroquer le fisc de leur pays.

Les commissions de contrôle interne et externe, c’est une plaisanterie. Quand on ne respecte pas la réglementation de façon flagrante et on persiste c’est qu’il y a toujours quelque chose d’illégal. Il suffit alors de regarder pour voir les monstruosités apparaître. On en parlera de quelques unes dans un proche avenir.
Mais que penser des mafiosis qui volent l’Algérie et qui vont à la mecque pour acheter un nom. On dit en Algérie pour laver leurs os.

Même leur foi n’est qu’une apparence. Quand on agit aussi sournoisement avec traîtrise, il y a for à parier que c’est dans les gènes de ces gens là que le mal est ancré. L’histoire tumultueuse de l’Algérie a montré que les fils et petits fils des anciens partisans de l’Algérie française sont attachés à un certain modèle de vie pas tout à fait rectiligne et droit. Certains se sont tardivement découverts des vertus de nationalisme à la traîne… ces gens là d’ailleurs ont pris soin de redevenir aussi Français en demandant la nationalité française par réintégration. Il suffit pour les uns de démontrer une filiation avec un ancien député, bachaga, sénateur du temps de la colonisation ou gradé de l’armée française…
Ils aiment l’Algérie pour son argent et la France pour les dépenser.

Commentaires

  1. Minaret dit :

    OBAMA, j’admire vos actions pour le bien de l’Algérie. Mais si je dois m’emballer dans des commentaires, je souhaiterais savoir si vos interventions et les nôtres servent à quelque chose ou bien s’il s’agit juste de déverser les maux qui rongent l’Algérie pour se consoler, sachant, à priori qu’il n’y aura jamais de suite. Il a été longuement fait état du mal qui continue à ramper au sein du Ministére des T.P., mais où est la suite? Des noms ont été affichés. Pourtant des preuves qui justifient les dénonciations sont parlantes (voir villas, pour ne pas dire châteaux, lots de terrains multiples, comptes en banque inimaginables pour des salaires connus, relations trop douteuses avec les entreprises tant locales qu’étrangéres…). N’est-ce pas une insulte, un crachat en plein visage que nous recevons quotidiennement quand on voit que le parrain Abrous grimpe en grade alors que ses biens mal acquis sont connus de tous? Devrait-on encore citer le hilli de Necib qui profite de son poste pour ramener les entreprises à ses pieds et profiter de leur crainte? Il n’est même pas utile d’enquêter sur Birem tellement qu’à l’ENGOA, même le planton connaît ses frasques et ses connivences avec les camionneurs de 20 tonnes. A t-on déjà mis au frigo les graves dérapages des DTP?, de Abrous en son temps, de Khellifati placé dans le patelin de Ghoul par ce dernier sachant que le Wali d’Alger l’a chassé d’Alger?
    OBAMA, we can! but, you must do what you can for ALGERIA!

  2. D.R. dit :

    on le sais déjà depuis le 05 juillet 1962.
    le jours de l’indépendance.et s’empirer depuis la mort de houari boumediene

  3. nounou sadam dit :

    mahma kan aklabha .123 viva l’algerie

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER