• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archive pour novembre, 2009

Le déclic viendra t-il de la victoire des Verts sur l’Egypte ?

suppo.jpgAmokrane Nouredine pour « Algérie Politique » 

Le déclic viendra t-il de la victoire du 18/11/2009 des Verts sur l’Egypte à Khartoum ? Cela créera t-il une dynamique qui fera croire de nouveau à l’Algérien en ses capacités ? Longtemps les larmes et le sang. Longtemps l’espoir de renouer avec la joie restait si lointain. Qui croyait encore en ce pays ? Nombreux étaient les démissionnaires las de l’incompréhension du rejet. Et le monde semblait nous rejeter. Que de sinistres nouvelles chaque jour que Dieu fait: des harraga perdus dans les eaux de la méditerranée; des scandales financiers banalisés; les meurtres d’innocents et les destructions de biens, l’impossible réconciliation; bref de très mauvaises habitudes comme définitivement installées en ce vaste pays.

On se résignait tristes dans nos coins comme si la vie et ses joies nous tournaient définitivement le dos. Pour un oui, pour un non, les gens stressés, désespérés se sautaient à la gorge sous le regard indifférent des passants. Et le nombre d’insatisfaits, de frustrés allant grandissant et ne s’exprimant que par l’émeute. Puis, dans toutes les rues d’Algérie, les jeunes ont réappris à faire la fête, à croire de nouveau; l’Algérien sait de nouveau gagner dans les moments difficiles. Cela redonne tant de confiance, tant de croyance en nos capacités. Il faut que tous les autres secteurs soient contaminés.

Le pays est immense, le soleil radieux. La joie pour faire de ce pays un jardin d’Eden terrestre. Et si toutes les portes fermées devant la jeunesse se mettent à s’ouvrir miraculeusement ? Pour bâtir un pays radieux, pour le rire de nouveau, pour la joie. Longtemps il n’y avait tant de bonheur. Merci les jeunes, merci les Verts.

Les Egyptiens ont tout perdu: le match, la qualification, l’honneur…

moub.jpgTaoues pour « Algérie Politique »

Alaa Moubarak est un gentil fifils à son papa, un sale gosse attardé de parvenus qui se comporte en terrain conquis dans cette Égypte momifiée, incapable de se projeter dans la modernité et qui pour mieux endormir son peuple, convoque sans cesse le passé et la soit-disant gloire d’une civilisation incapable de renaître de ses cendres.

On a eu droit à un délire insensé qui, selon moi, est la meilleure preuve que le régime en place voulait cette victoire, quel que soit le prix à payer. Cela renseigne sur ce que les nôtres, joueurs et supporters réunis, ont enduré dans le traquenard cairote.

Il est aujourd’hui manifeste que nous n’aurions jamais du accepter de jouer après l’agression caractérisée de nos verts. On a fait une concession, une de plus hélas, celle de trop sans doute, et voilà où ça nous a mené.

Est-ce que nous nous rendons compte que l’objectif maléfique de ces terroristes étaient de nous asséner une véritable raclée, physique d’abord pour bien nous conditionner, puis avec les 4 ou 5 buts que nous avaient promis de petits connards de joueurs, qui savaient de quoi ils parlaient manifestement.

Ceux qui ont sauvé la mise, on ne le dira jamais assez, ce sont avant tout nos joueurs qui ont pris sur eux, en dépit d’un conditionnement destiné à les épuiser et à les terroriser et qui ont réussi, malgré tout, à sauver les meubles en nous évitant une débâcle en terrain ennemi.

(Lire la suite)

Hosni Moubarak menace !

mou.bmpLe président égyptien Hosni Moubarak a averti samedi que l’Egypte ferait preuve de fermeté envers ceux qui portent atteinte à ses ressortissants.  »Le bien-être de nos citoyens à l’étranger relève de la responsabilité de notre pays, nous nous assurons que leurs droits soient respectés et rejetons les violations et erreurs qui sont commises à leur égard », a-t-il indiqué avant de s’adresser aux députés dans un discours au Parlement.   »L’Egypte ne sera pas tolérant envers ceux qui portent atteinte à la   dignité de ses citoyens », a-t-il ajouté. AFP

L’hôtel Samir arrache la pancarte de la honte

La direction de l’hôtel Samir d’Alger a finalement décidé d’arracher la pancarte accrochée jeudi sur la porte de l’établissement. Cette pancarte où on pouvait lire « Cet établissement est interdit aux chiens et aux Egyptiens » a soulevé la colère de nombreux internautes. El Mouhtarem  

Je suis Kabyle mais Arabe !

kabyle.jpgWahid FARES pour « Algérie Politique »

Je suis KABYLE mais ARABE ! Je dis bien Kabyle mais Arabe ! Je vis dans un pays européen, je ne diffère en rien d’un Arabe, j’ai la même physionomie, les mêmes traits de caractère, la même éducation civique et religieuse et quand un Européen m’interpelle, c’est en tant qu’Arabe, pourtant je ne fais que lui expliquer cette différence entre Kabyle et Arabe mais il ne la voit pas ! Alors Kabyle ou Arabe, Kurde ou Druze, Araméen ou Copte, tous dans le même sac quand on présente notre CV pour un emploi ! Au mieux, vous êtes un ARABE car un Libanais, Syrien, Palestinien ou un Egyptien, il peut encore se faire valoir par sa chrétienté qui le rapprocherait des valeurs européennes mais au pire, vous êtes un MUSULMAN, c’est à dire un terroriste potentiel.

Finalement l’algérianité est un point de détail sur cette planète-village mais il est vrai aussi qu’un fossé s’est creusé entre Algériens d’ici et de là-bas à cause de cette prison à ciel ouvert imposée par l’Europe et appuyée par le régime. Sans doute que vivant à l’étranger, on apprend à avoir plus de recul, plus de tolérance et d’ouverture d’esprit car nous ne faisons pas le racisme, nous le subissons. En fait, qu’est ce qui diffère un Amazigh d’un Arabe sinon la langue maternelle ? La différence entre un Arabe et un Amazigh est la même que celle qui existe entre un Anglais et un Français, un Allemand et un Hollandais, un Italien et un Espagnol, pourtant tous unis autour de l’Union européenne qui compte aujourd’hui 27 pays membres et 500 millions de citoyens et ce n’est qu’un début, car quelle place aura l’Algérianité quand l’Europe géographique deviendra les Etats Unis d’Europe ?

(Lire la suite)

L’affaire Allouache: Les neveux de Saïd Sadi acquittés

said.jpgLe tribunal criminel près la cour de Tizi-Ouzou a prononcé jeudi l’acquittement en faveur des neveux du président du RCD accusés dans l’affaire de l’assassinat du frère de Rachid Allouache, délégué des archs.  Après l’avoir condamné en 2007 à 10 ans de prison ferme, pour le chef d’inculpation d’«incendie volontaire ayant provoqué la mort», le tribunal criminel près la cour de Tizi-Ouzou a prononcé un acquittement en faveur de Boualem Yahia, neveu de Said Sadi, pour faute de preuves. L’affaire remonte à la nuit du 6 au 7 avril 2004 quand un incendie s’est déclaré dans la librairie de la famille Allouache, à Fréha, vers 2h du matin et qui a coûté la vie à Hakim Allouache, 25 ans. L’incendie a été imputé à Boualem Yahia, 44 ans, et Sadi Sadi, 24 ans, neveux de Said Sadi. El Mouhtarem

Le FFS est-il le prolongement du FLN Historique ?*

haa.bmpFouloulou pour « Algérie Politique » 

Ce qui intéressant dans ce débat est de vérifier la nécessité ou non de soutenir une lecture critique du FLN Historique et du mouvement national en général avant de débattre si le FFS est ou non son prolongement historique.

La personne du premier secrétaire lui-même est moins intéressante que sa fonction politique, la responsabilité de ses déclarations et la nature de son agenda politique.

S’il y a lieu d’opérer un rapprochement, avec toute précaution, entre le FLN historique et le FFS, il se situerait à ce niveau d’engagement: le FLN historique s’est positionné comme unique organisation politique à laquelle il serait judicieux d’ajouter l’organisation militaire ( FLN-ALN )- qui s’est appropriée la mission de la libération de l’Algérie et avec elle son mode opératoire: première république. Le FFS quand à lui se positionne comme porteur d’un nouveau projet politique de la seconde république: construire l’alternative démocratique et sociale.
Or, l’affirmation selon laquelle le FFS est le prolongement du FLN historique- entendue comme filiation- implique l’existence d’une sorte de ‘mécanique identitaire’ propre au FFS ou aux organisations politiques en Algérie et en vertu de laquelle il y aurait des mécanismes de d’acculturations et de formations internes instituant à titre exclusif la transmission, d’une génération à l’autre, d’une culture politique au sens large (impliquant des visions, des stratégies, des concepts, des préceptes, des outils …).(1)

Première nécessité donc: essayer de définir cet ‘FLN Historique’, puis les pratiques qu’il a instauré et vérifier leur prolongement dans le temps et dans l’espace.

Le ‘FLN historique’ d’abord est lui-même tributaire à des fondements préhistoriques. Préhistorique dans le sens de ce qui a précédé ou ce qui a été à l’origine de ce qui est devenu historique, c’est-à-dire une référence spatio-temporelle ou épistémologique.

(Lire la suite)

Chasseurs pour l’Algérie: livraison terminée

avion.jpgL’Usine aéronautique d’Irkoutsk a achevé la livraison d’un lot de chasseurs polyvalents SU-30MKA destiné aux forces aériennes algériennes, dans le cadre d’un contrat signé en 2006, a annoncé un porte-parole de l’entreprise. « Un avion de transport a acheminé la semaine dernière à Alger les derniers appareils de ce lot », a-t-il précisé.

L’usine assemble actuellement pour l’Algérie 16 avions-écoles de combat Yak-130, aux termes d’un contrat datant de 2007, mais la date de début des livraisons n’est pas annoncée. Dans le cadre d’un contrat de 1,1 milliard de dollars signé en janvier 2006, l’armée algérienne devait obtenir 28 chasseurs MiG-29SMT et six avions-écoles MiG-29UBT. L’Algérie a reçu 15 appareils et des pièces de rechange pour ces derniers mais les a tous retournés en 2007, déclarant que les « pièces vétustes » n’étaient pas conformes aux termes du contrat.

En 2008, l’Algérie a fait savoir son intention d’acquérir un lot de chasseurs Su-30 (Su-30MKI/A), en remplacement des 15 MiG-29 refusés. source : Ria Novosti

Le fils de Moubarak qualifie les supporters algériens de « mercenaires »

alla.jpgEn réaction à la défaite de l’équipe égyptienne de football mercredi à Khartoum face aux Fennecs, le fils aîné du président égyptien, Alaa Moubarak, a qualifié les supporteurs algériens de « mercenaires », et taxé de  »terroristes » les incidents qui ont eu lieu en marge de la qualification pour le Mondial de l’Algérie, rapporte l’AFP. Alaa Moubarek a également estimé que son pays devait porter plainte auprès de la Fifa pour dénoncer des actes d’intimidation contre l’équipe égyptienne.  »Il y a quelque chose d’étrange en Algérie. Un mélange de méchanceté et de rancune contre l’Egypte », a-t-il dit, en affirmant que l’Egypte n’avait auparavant jamais eu de problèmes sportifs avec d’autres pays arabes. El Mouhtarem 

Lettre privée aux 35 millions d’Algériens

alger.jpgWahid FARES pour « Algérie Politique »

L’Algérie est très profondément ancrée dans ses racines, ses origines, et son appartenance linguistique, culturelle et cultuelle. L’Algérie a plus de grandeur et plus de portée que «one, two, three, viva l’Algérie» slogan vide de sens et scandé tous azimuts. Elle vaut mieux que des insultes xénophobes et les agressions physiques et verbales à l’endroit de la population égyptienne résidente en Algérie car quand les Français, les Britanniques ou les Américains manifestent leur rejet des Arabes et des musulmans, c’est sans distinction aucune entre Algériens, Egyptiens, Palestiniens, Tunisiens, Libanais et les autres !!

Elevons-nous au dessus des agissements perfides et vulgaires dictés par des manipulateurs en plein panique car  – il faut le dire tout haut, le régime en place panique – ! Cessons d’agresser, d’insulter et de meurtrir la chair de notre chair. Les Egyptiens, qu’ils soient coptes ou musulmans, laïcs ou athées, ils sont d’abord tout comme nous Africains et Arabes. Nous avons éclos du même continent, nous parlons le même langage et souffrons des mêmes maux: ils logent dans des cimetières et nous logeons dans des bidonvilles, ils se bousculent pour acquérir un bout de pain afin de caler leurs estomacs et nous faisons autant.

Ce n’est ni le football, ni les affiches xénophobes honteuses sur les portes de nos hôtels, ni les slogans stériles, nous dispensent de la misère qui s’abat sur nos deux peuples. Car la question n’est pas de gagner ou de perdre un match, la question est l’injustice sociale, le pillage organisé, et le muselage systématique. Ce qui rapproche  égyptiens et algériens, est plus fort et plus vrai que ce qui les sépare. Et le parallèle ne s’arrête pas là, car la question est existentielle, Etre ou ne pas Etre, et la réponse est déjà toute faite par les Moubarek et les Bouteflika.

1...34567...14

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER