• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Archive pour décembre, 2009

Bonne année 2010, assegwas amgaz, 3am sa3id, happy new year

Bonne et heureuse année 2010. Que la nouvelle année vous apportera du bonheur, un peu de démocratie, chwiya drahem et beaucoup de courage ! El Mouhtarem

« Algérie Politique » désigne les hommes et les femmes de l’année 2009

ghardaia.jpgEn attendant de créer officiellement le « Prix de la dignité » qui récompensera les Algériennes et les Algériens qui se battent pour préserver leur dignité, le blog « Algérie Politique » a désigné les hommes et les femmes qui ont marqué l’année 2009 par leurs actions en faveur de la défense des droits de la personne humaine et des libertés en Algérie . « Algérie Politique » a choisi deux  (02) hommes et deux (02) femmes qui ont subi toutes les formes de pressions et de harcèlement pour avoir refusé, pour certains,  l’esclavagisme des temps modernes et pour d’autres la soumission face à la répression du pouvoir dictatorial algérien. Les lauréats sont : Yacine Zaid, Mehdi Meriem, Kamel Eddine Fekhar et Hadjer Guenanfa. Nous demandons aux visiteurs du blog d’écrire des messages d’encouragement que nous allons transmettre à nos quatre « élus » en guise de récompense.  El Mouhtarem       

Homme de l’année 2009: Yacine Zaid..Gavroche à Hassi Messaoud

 

yacine1.jpgEn 2004, Yacine Zaid, 38 ans, natif de Laghouat atterrit à Eurest Support Services (ESS), une filiale du leader mondial de la restauration collective, installée à Hassi Messaoud, comme agent de sécurité http://campagne-eurest.blogspot.com/ Il a été promu superviseur de sécurité. «Je vivais bien et je ne manquais de rien» affirme-t-il, mais «ce n’était pas le cas des autres travailleurs. Leurs conditions de vie et de travail était à la limite de l’entendement» souligne-t-il. Manque de sécurité sur les lieux de travail, manque d’hygiène dans les bases de vie, brimades, insultes… «Intenable !». Sa vie bascule complètement le jour où il a voulu, en compagnie d’autres travailleurs de l’entreprise, de créer une section syndicale pour défendre leurs intérêts. Une A.G a été organisée sous l’égide de l’UGTA et il fut élu secrétaire général que la direction d’Eurest refuse de la reconnaître. Pour le punir, la direction commence à lui chercher «la petite bête». «Des histoires invraisemblables et même ridicules» avoue-t-il. Négligence dans le travail, insultes envers les responsables…etc. Après plusieurs démêlés avec eux dans les couloirs des tribunaux, des condamnations, des pressions, des intimidations et des tentatives de corruption, la société finit par trouver la faille et « le mettre dehors ». «J’ai foutu ma vie en l’air pour dénoncer ces monstres là. J’ai divorcé d’avec ma femme, j’ai vendu ma maison et j’ai esquinté ma santé… Je n’ai plus rien à perdre. Ma dignité n’a pas de prix» clame-t-il avec rage. Portrait Algérie News

Femme de l’année 2009: Mehdi Meryem…grève de la faim pour la dignité

meriem1.jpgMme Meryem MEHDI, 42 ans, originaire de Béjaia, coordinatrice d’administration et des opérations au niveau de British Gas à Hassi Messaoud, a été licenciée abusivement le 08 novembre 2009. «Après une campagne d’intimidation et d’humiliation menée contre ma personne, ces derniers ont référé, comme dernière mesure, à mon licenciement, sans tenir compte du contrat de travail qui me lie avec cette entreprise», a affirmé Mme Mehdi à La Tribune des Lecteurs http://tribune-lecteurs.com/dossier.html Pour protester contre ce licenciement abusif, elle a décidé, après avoir constaté que toutes les portes étaient fermées devant elle, de recourir à la grève de la faim. Elle a adressé un rapport au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies et au bureau international du travail (BIT). Aujourd’hui, elle est à son 21ème jour de grève de la faim. 

Homme de l’année 2009: Kamel Eddine Fekhar, le militant infatigable du M’zab

 

fekh.bmpNé le 9 février 1963 à Ghardaia, Kamel Eddine Fekhar, père de 7 enfants, est membre du Secrétariat national du Front des Forces Socialistes (FFS) et membre de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH). Kamel Eddine Fekhar a contribué, par ses écrits et ses analyses, à diffuser la culture de la défense des droits de la personne humaine et des libertés dans la région de Ghardaia. Il milite depuis plusieurs années pour la préservation de l’identité et de la culture mozabites et travaille sans relâche pour leur reconnaissance officielle. Militant de la démocratie, Kamel Eddine subi des pressions policières, des interrogatoires musclés et des poursuites judicaires. En 2004, le Dr Kamel Eddine Fekhar était l’un des principaux animateurs d’un mouvement social pacifique contestant les injustices et les pratiques maffieuses des pouvoirs publics dont sont victimes des citoyens de la ville de Ghardaïa. Accusé injustement d’atteinte à l’ordre public, d’attroupement illicite, de destruction des biens de l’Etat, il est incarcéré avec 11 de ses camarades, durant cinq mois, à la prison de Ghardaïa. Il est, depuis, interdit d’exercer sa profession de médecin. Actuellement, il est sous contrôle judiciaire et interdit de voyager.

Femme de l’année 2009: Hadjer Guenanfa, une journaliste insoumise !

 

libert1.jpgPour avoir témoigné dans El Watan sur les conditions de travail des journalistes algériens, Hadjar Guenanfa, 23 ans, a été licenciée de son journal La Tribune des lecteurs le 17 octobre 2009. En guise de solidarité avec Hadjer, les journalistes ont organisé un rassemblement au niveau de la maison de la presse Tahar Djaout. «Je dirais que la situation des journalistes algériens est lamentable», a affirmé à El Watan Hadjar Guenanfa «Je connais au moins trois journalistes qui sont rémunérés à 4000/mois et sans qu’ils soient déclarés à la Sécurité sociale», a-t-elle ajouté http://www.elwatan.com/Des-salaires-tres-bas

Elections sénatoriales: Le FLN gagne la majorité des sièges

senatalgerie.jpgLe ministère de l’Intérieur et des Collectivites locales  informe que l’élection pour le renouvellement de la moitié des membres élus du Conseil de la Nation (48 membres) qui s’est déroulée mardi 29 décembre 2009,  dans l’ensemble des wilayas du pays a donné lieu aux résultats suivants: FLN: 22 élus (dont 3 élus FLN qui se sont présentés en candidats indépendants).  RND: 20 élus, HMS: 2 élus, FNA: 2 élus (dont un élu FNA qui s’est présenté en  candidat indépendant), RCD: 01 élu et INDEPENDANTS: 01 élu parrainé par le  FLN. A Alger, le candidat Abdelaziz Djeffal du FLN a été élu membre au Conseil de la Nation.

Dilapidation du foncier à Tizi-Ouzou: l’affaire de l’ancien maire (FFS) reportée

foncier.jpgL’affaire de dilapidation du foncier dans la commune de Tizi-Ouzou a été reportée hier pour la prochaine session criminelle en raison de l’absence des principaux accusés. Quarante personnes sont concernées par l’affaire, parmi elles l’ex-maire d’obedience FFS, Ahmed Taleb, actuellement en fuite (sa radiation du FFS a été annoncée par l’ancien Premier secrétaire Ahmed Djeddai lors d’un meeting populaire au stade de Tizi-Ouzou). L’ancien maire de Tizi-Ouzou est poursuivi notamment pour falsification de documents officiels. Selon l’arrêt du renvoi, l’affaire a éclaté en 2002, lorsque le wali de Tizi-Ouzou de l’époque qui aura certainement détenait des informations sur «l’accaparement soupçonné de lot de terrain» avait avisé la police. Une enquête avait été ordonnée, celle-ci avait permis de découvrir la dilapidation et l’octroi de manière «illégale» de pas moins 500 lots de terrain notamment au niveau de la Nouvelle-Ville de Tizi-Ouzou. L’ancien P/APC s’est enfui, selon toujours l’arrêt du renvoi. El Mouhtarem d’après La DDK

Djamila Bouhired confirme sa prise en charge par la CNAS

djamilabouhired1.jpgComme nous l’avions annoncé dans ce blog, http://ffs1963.unblog.fr/2009/12/24/la-cnas-convainc-bouhired-dune-prise-en-charge-en-france/ Djamila Bouhired confirme, dans un communiqué, sa prise en charge par la CNAS. EL Mouhtarem

A mes chers frères et sœurs

L’extraordinaire élan de solidarité, spontané et chaleureux, par lequel vous avez répondu à mon cri de colère m’a profondément émue et bouleversée. De nombreux messages venant d’Algérie mais aussi de France, d’Australie, du Canada, d’Amérique et d’ailleurs m’ont réconfortée, c’est dire que la solidarité n’est pas un vain mot chez les Algériens. Beaucoup, au prix de grands sacrifices, se sont proposés qui pour donner un ou des organes, qui pour offrir ses biens, qui pour donner sa pension de chahid. Cela m’a énormément touchée. Sans oublier les larmes de ceux qui ne pouvaient pas les retenir. Cet élan de solidarité a amené les responsables de la CNAS à laquelle j’étais affiliée à me délivrer une prise en charge pour aller me faire soigner à l’étranger.

J’ai raté mon rendez-vous programmé cette semaine. Je ferai mon possible pour me déplacer le plus tôt possible. Je vous ferai part des sommes récoltées grâce à votre générosité, des dépenses effectuées et de l’utilisation des reliquats comme je vous l’avais annoncé dans ma première lettre. Je ne voudrais pas terminer sans vous dire, à vous tous, mes frères et sœurs toute ma reconnaissance, et le mot est trop faible, et toute ma gratitude. Merci pour votre confiance. Merci à tous ceux qui ont prélevé sur un salaire modique, un peu de leur nécessaire, pour me maintenir en vie. Merci en espérant revenir guérie en pleine possession de mes moyens. Mme Djamila Bouhired

Algérie: Menace sur l’approvisionnement en papier journal

papier.jpgPar Madjid Mekedhi, El Watan

Les lourdes créances des sociétés publiques d’impression

Des imprimeries étatiques peinent à honorer leurs dettes et la société d’approvisionnement en papier journal (Alpap) en souffre. Cette dernière détient, en effet, des créances très importantes sur les cinq sociétés publiques d’impression – la SIO, la SIE, la SIA, la Simpral et l’Enap. Des dettes qui s’élèvent à près de 330 milliards de centimes (3 295 149 116,30 DA). Cette situation a été établie par le conseil d’administration de l’Alpap le 23 décembre dernier. Ce document, dont El Watan a pu obtenir une copie, donne les détails des créances détenues sur chaque imprimerie.

La Simpral vient en première position avec des dettes cumulées de 866 266 585,76 DA. Elle est suivie immédiatement par la SIO avec 855 246 299,32 DA, la SIA avec 768 539 820,56 DA, la SIE avec 662 498 972,91 DA et enfin l’Enap avec 142 597 437,75 DA. Le cumul de ces importantes sommes met l’entreprise spécialisée dans l’importation du papier journal, Alpap, en difficulté.

(Lire la suite)

12345...15

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER