La République de Nassim Lakfel s’effondre !

chaw.jpgQuelques jours seulement après le scellage du siège du journal « Siri Lilghaya » (Top secret) appartenant à « l’homme d’affaires » Nassim Lakfel, la police a procédé aujourd’hui au scellage du fast-food «Fatim».  Pour rappel, Nassim Lakfel vend de la Chawarma, des crêpes et des glaces…en plein trottoir. Pis, il a transformé le trottoir en terrasse avec 10 tables et des chaises…sans autorisation préalable des services municipaux. En dépit de l’opposition des voisins et l’absence d’une enquête commodo-incommodo, Nassim Lakfel continue d’exercer son activité. L’APC d’Alger-centre et les services de sécurité, par voie d’un huissier de justice, lui intiment l’ordre de fermer la boutique, mais en vain.  Défiant toutes les lois de la république, Lakfel transforme la cave de l’immeuble (espace commun) en cuisine ! El Mouhtarem http://ffs1963.unblog.fr/2009/11/06/la-republique-clandestine-de-nassim-lakfel/

Commentaires

  1. Dai El Kheir dit :

    Il lui faut de la prison .

  2. jeunesse brisee dit :

    smata twakel el khabza;wa debza tsekat el hedra hadi hya ;il faut laisser faire c’est deja pourrit en tout cas

  3. khelil dit :

    OOOuuuuffff. A ce que j’ai lu précédement dans ce blog,Ce monsieur posséde une gargotte et un pseudo journal hebdomadaire. DDans ce cas, ce n’est pas un homme d’affaires mais juste un chasseur de moustiques.

  4. alligator dit :

    pour faire peur aux algeriens et reussir ses affaires il faut s’afficher avec des americains.ce qu’a fait exactement ce nouveau parvenu a la sauce d’el-khalifa.
    n’importe quel ane arrive a rouler les algeriens et faire son beurre sur leur dos. il n’y'a que la peau d’ane qui arrive a supporter les coups eternellemet sans reagir.
    et pour etre plus explicite , ici l’ane represente le peuple alderiens

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER