• Accueil
  • > Non classé
  • > Ne banalisons pas les cas d’irregularités démontés par « O.B.A.M.A »

Ne banalisons pas les cas d’irregularités démontés par « O.B.A.M.A »

mafia.jpgMohand pour « Algérie Politique » 

Les conseils c’est comme des soufflets on aime les donner mais par les recevoir.
Eva joly s’occupe en effet des questions au plan du droit international. La meilleure manière pour que cela s’aggrave aux plans locaux est de ne rien faire. La corruption est le vice caché des pauvres, notamment, ceux qui en particulier ne pouvant s’énri
chir par leur travail, s’activent à le faire par des voies illégales.
Ce sont toutes ces voies illégales qui, me semble-t-il, sont à vulgariser et à mettre à la Une pour sensibiliser les personnes innocemment imbriquées dans ces processus mafieux, mais surtout pour crier en quelque sorte au voleur ! en montrant du doigt les escrocs, qu’il soit au gouvernail où dans des postures périphériques.

Le Gouvernement ne fait rien, tout le monde sait pourquoi ? Est-ce suffisant pour en faire un sujet anodin alors qu’il est capital pour former le citoyen de demain. Ces gens n’ont pas peur de Dieu, il faut donc remettre en cause leurs situations ici bas en attendant le châtiment dernier.
Si, ce que fait « O.B.A.M.A », par exemple, est de la philosophie, je me demande alors qu’est-ce qui est de l’action? Ne banalisons pas les cas d’irregularités démontés par ce groupe ! De mon point de vue, il faut au contraire noyer le quotidien de faits semblables pour montrer combien nous sommes loin d’avoir formé une société qui respecte les règles qu’elle a elle-même initiées. Montrons que ceux qui gouvernent sont en général les plus justiciables.

Si la justice n’est pas impartiale, si les responsables ne donnent pas l’exemple, l’anarchie, la désinvolture le passer outre, le passe droit, le vol, le laxisme, la hogra etc… seront plus courants et plus forts que toutes les lois de la République. Qu’est ce qu’une loi qui ne régit pas les rapports des humains entre eux et ne fixe pas les règles que tous nous devrions respecter.
“Que ceux qui n’ont jamais péché lui jette la première pierre”, oui en effet mais ne faudrait-il pas faire la part des choses ? Il y a d’un côté des questions de relations humaines qui font parfois appel à l’irrationnel et en face des questions de rapports des humains face à l’intérêt national que règle les conventions des êtres humains entre eux de façon consensuelle.

Une erreur est pardonnable sans doute, mais devant certains faits qui se répetent et qui deviennent des postulats et des modes de fonctionnement, il faut s’en inquéter si l’on ne veut pas aggraver notre image d’un pays corrompu et dont la corruption toutes les corruptions deviennent le vade mecum des dirigeants. Les franges saines de la société devraient prendre à bras le corps ce phénomène qui fait aussi du mal à la société en le négligeant et en le banalisant.
Je ne pense pas qu’en fait pour être terre à terre, faire la révolution au 21ème siècle comme les révolutions ont été initiées il y a plus d’un demi siècle. N’est-il pas encore l’heure de regarder tout autour de nous et tenter d’avancer dans la bonne direction.

Regardons avec des yeux critiques, surtout du coté du Moyen-Orient et des pays arabes, où règne de l’abject. Est-ce qu’on veut leur ressembler ? … Si oui, à l’évidence la propagande tout comme la TV algérienne habitée par les épisodes des cinémas des salons ont fait leur chemin et leur oeuvre, nous sommes infiltrés.
Dans ce cas, les taches sont beaucoup plus difficiles et longues. S’il y a une chose à laquelle le peuple algérien aspire et il n’a pas encore, c’est la justice pour tous.

Commentaires

  1. davidlemac dit :

    Mais oui, seulement on n’est pas mieux loti que les autres pays arabes (ce que nous sommes d’ailleurs). On leur ressemble déjà. Et il y a des gens propres et honnêtes partout, même dans les (autres) pays arabes. La corruption c’est le vice caché des pauvres et aussi celui des (très)riches.
    Il faut savoir ce que fait Eva Joly (en dehors de son mandat de députée européenne)et son groupe de magistrats honnêtee(en particulier africains et sud américains)protégés par le gouvernement norvégien (qui garantit un poste pour le magistrat qui est l’objet de menaces dans son pays)
    La corruption c’est le corrompu mais aussi le corrupteur; on peut être d’accord si on sort d’une vision nationaliste étriquée.
    ça vaut le coup aussi de savoir ce que fait Transparency International et sa section algérienne.
    Réellement la corruption est une maladie mondiale modulée selon le régime politique dans chaque pays selon son éthique.
    Le vrai problème est la démocratie, des élections libres et honnêtes, la liberté d’expression avec des vrais journalistes et une justice indépendante, dans le cadre de la séparation des pouvoirs.
    ça ne change pas qu’il faut souhaiter bonne chance au groupe OBAMA qui a toute ma sympathie.
    Je crois me souvenir que que c’est Jésus Christ qui a dit « que ceux qui n’ont jamais pêché …. » Moi je pense qu’on avait le droit de jeter la pierre, participer à une lapidation…au 2°siècle ! Mais aujourd’hui ?
    Finalement la philosophie ça sert à donner un sens à notre action sans que ça serve de leçon ou de conseil à qui que ce soit.

  2. Ammisaid dit :

    Assalam, azul, bonjour
    Le silence devant toute injustice équivaut à la complicité.
    Taire l’innommable, y participer, l’accepter et l’encourager c’est ne pas jouer notre rôle de citoyen.
    Lequel et lesquels constituent une société.
    Une société donnée qui accepte la soumission aux injustices, quelques soient leurs formes, ne pourra prospérer, ne pourra se développer et ne pourra pas avoir une place respectueuse dans ce monde qui avance à la vitesse de la lumière.
    Une société dans laquelle, les lois ne sont pas respectées, les repères sont floues et les valeurs universelles des droits de l’homme sont bafoués et foulés sous les pieds de la tyrannie, est voué à la régression, à la domination et souvent à la misère. A toutes les misères: matérielles, intellectuelles, morales, sociales, spirituelles et psychologiques.
    Une société donné qui laisse prospérer la corruption, qui se contente de subir les lois des riches et des puissants qui accèdent au pouvoir d’une façon illégitime et qui accepte que les promesses faite par ceux qui ont demandé (honnêtement ou illicitement) à les diriger ne soient pas respectés, n’a pas le droit de se plaindre, de pleurer sur sort et d’étaler aux yeux du monde ses malheurs, ses misères et ses terreurs.
    Une société et surtout ses élites sincères ont le devoir de dénoncer les irrégularités qui se déroulent en son sein, les tyrans qui écrasent la dignité faibles et des humbles et les profiteurs qui volent, gaspillent et dilapident les richesses du peuple, toute en mettant, en péril l’avenir même de la nation et surtout des générations futures.
    Le devoir de chacun de nous est de combattre par tout moyen, à tout instant et selon les capacités, les compétences et les possibilités de chacun ceux qui nous volent, qui nous humilient, qui nous mentent, qui terrorisent, qui empêchent de s’unir, qui n’ignorent et qui nous considèrent comme des incapables, des immatures et des peureux.
    Le fatalisme, le renoncement et la soumission ne peuvent pas et ne doivent pas faire partir du caractère d’un peuple qui a tant sacrifié pour sa dignité et sa liberté, qui avait tant lutté pour chasser les multiples envahisseurs qui avaient tenté de la déposséder de sa terre et de ses richesses et qui continuent, jusqu’à, maintenant, à se battre pour recouvrir son droit à l’autodétermination et l’instauration d’un état de droit.
    Alors, encourageant, soutenant et félicitant, toutes ses femmes et tous ses hommes, connus ou anonymes, qui s’opposent à ceux qu ne cessent de nous détruire et de détruire nos espoirs, nos rêves et nos désirs.
    Fraternellement à toutes et à tous

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER