• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 décembre 2009

Archive pour le 17 décembre, 2009

Urgent: Relaxe pour les 17 militants du FFS de Ghardaia

La chambre criminelle de la cour de Ghardaia a relaxé ce soir Kamel Eddine Fekhar et les 16 militants du Front des Forces Socialistes de la wilaya de Ghardaia poursuivis pour des faits  qui remontent à 2004. Parmi les 17 militants, un militant est condamné à une peine de 6 mois de prison avec sursis.  El Mouhtarem

LADDH ANNABA/ Table ronde sur l’introduction des droits de l’homme dans le système éducatif

log.gifLa LADDH-Annaba organise en collaboration avec le Centre de documentation et d’information sur les droits de l’homme (CDDH) le 19 décembre à partir de 14 h 30  une table ronde ouverte autour de la question:

 

« comment introduire les droits de l’homme dans le système éducatif national »

……………………………………………………………………………………………………………
La LADDH, préoccupée depuis longtemps par la situation de l’école et de l’Université, a inscrit dans son programme 2008-2009 de mobilisation de la société civile à Annaba le thème «éducation et droits de l’homme»

Elle est consciente que la grève récente des enseignants, massivement suivie, traduit la détérioration de leurs conditions de travail et de leur situation matérielle. Cette situation est inquiétante car elle menace l’avenir de nos enfants et ne laisse pas les familles indifférentes.

(Lire la suite)

Qui peut répondre à cette question ?

Par Nouna/ « En 2008, mon frère a été expulsé de France où il a passé 8 ans. Sera-t-il privé définitivement de se rendre en France ? Que dit la loi dans ce cas ? »

Affaire autoroute Est-Ouest: Medjdoub, un “Pion”?

auto.jpgSirroco pour « Algérie Politique » 

Medjdoub, un “Pion”? – peut-être, bien qu’au vu des enjeux, ça devait déjà être une belle pièce sur l’échiquier et chacun jugera s’il était consentant ou pas, en prenant le temps de creuser son histoire, ses relations, ses pratiques et ses affaires, mais passons…En effet, dans ce genre d’affaires il y a toujours plusieurs personnes, et des gros poissons plus haut.

Et ce qui est surprenant c’est qu’après une première condamnation suivie d’un sursis arraché en appel depuis l’affaire FAKI, tout se passe comme s’il fallait toujours préserver la filière et sacrifier le “minimum” de pions à chaque fois (d’une année sur l’autre, les pions capturés s’accumulent tout de même..)

Comment se fait-il qu’une Fiduciaire au Luxembourg ait continué après une telle première affaire et une condamnation même avec sursis ? Comment se fait-il qu’on ait fermé les yeux sur des transferts de blocs d’actions réalisés en catastrophe à des dates précises, dans un contexte précis, sur des sociétés précises, d’un associé à l’autre, entre copains ou cousins, dont certains servaient d’homme de paille pour un pouvoir de décision situé à l’étranger, dans des sociétés destinées à servir de paravent honorable ?

Pourquoi par exemple, ce monsieur avait-il fait monter subitement sa participation à 95% du capital de la société Handynet à Alger lorsque l’affaire Faki a éclaté ? Pourquoi a-t-il pris une participation de 10% dans la société Ilias Handynet à Paris en parallèle ? Que sont devenus aujourd’hui ces blocs, qui étaient ses associés d’hier et qui sont ceux d’aujourd’hui ? Sur quels revenus et financements vivent ces sociétés ? Pourquoi certains acheteurs publics en Algérie ont-ils dénoncé des contrats avec telle société contrôlée par Medjdoub à Alger, et pourquoi certains autres maintiennent toujours des relations avec ? Autant de questions pour lesquelles le simple examen des registres du commerce dans ces différents pays ne fournit qu’une réponse partielle. Encore faut-il faire des efforts de recoupement et de complément d’enquête.

De temps à autre, un “pion” – qu’il soit consentant ou manipulé- peut être sacrifié, mais on semble toujours prendre le soin de laisser en place des circuits d’information, de présence et de relations pour que le système se perpétue et que “plus haut et ailleurs”, “on” continue à profiter de ce système…

http://ffs1963.unblog.fr/2009/11/06/toute-la-verite-sur-le-scandale-de-lautouroute-est-ouest-chani-medjdoub-falcone-pierre-et-le-colonel-khaled/

Mehdi Meryem l’Algérienne et Aminatou Haidar la Sahraouie !

britishgasloan.jpgAu moment où les médias algériens font un tapage sur la grève de la faim qu’observe depuis le 16 novembre la militante sahraouie Aminatou Haidar, Mme Mehdi Meryem, une Algérienne licenciée arbitrairement par la multinationale  BRITISH GA, est à son neuvième jour de grève de la faim. Le lieu n’est pas l’aéroport de Lanzarote, mais la maison des syndicats sis à la glacière Alger. Cliniquement, la gréviste a présenté des signes d’hypoglycémie avec vertiges et nausées au matin. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le comité de femmes du SNAPAP a indiqué avoir envoyé une lettre au président de la République afin qu’il intervienne en faveur de Mme Mehdi. Un appel pour la création d’un comité national de soutien a été lancé. Une réunion se tiendra samedi 19 décembre 2009 à 14h à la maison des syndicats. El Mouhtarem

Algérie: Une justice spectacle !!!

jus.jpgMohamed Tahar Mohammedi pour « Algérie Politique »
 

On ne peut pas parler de justice, ni de procès légitime face au spectacle qu’offre cette institution pour ceux qui ont décidé de s’imposer dans notre pays illégitimement. On ne peut pas non plus parler d’une justice crédible alors que nous somme sous état d’urgence qui prive le citoyen de ses libertés, grippe le fonctionnement normal des institutions, ne laissant aucune marge de manœuvre à cette justice d’assumer pleinement son rôle  qui est celui de  s’investir dans la recherche de la vérité quelque soit son niveau de complexité.
 
Si un régime démocratique est un régime politique dans lequel la souveraineté est exercée par le peuple, chez nous, c’est l’exact contraire qui se produit. Face à l’entropie démocratique dont se nourrit ce système politique pourri, il est urgent de résoudre ce problème de légitimité du pouvoir dans notre pays. Cela nous mènera vers un changement démocratique et positif pour en finir avec tous ces spectacles machiavéliques qui rendent fragile toute construction politique, économique et sociale.  
 
Aujourd’hui, l’ignorant c’est celui ou celle qui ne possède pas de réflexe démocratique, et le plus grand danger pour le régime en place, ce n’est pas l’absence de liberté, de démocratie ou de justice,  mais plutôt son maintient au pouvoir au détriment de toute légitimité populaire.

Ce matin au tribunal de Ghardaia…

ghar6.jpgghar51.jpg

Ce matin au tribunal de Ghardaia….Le collectif d’avocats

ghar4.jpg

Ce matin au tribunal de Ghardaia…

ghar2.jpgghar1.jpg

نداء عاجل للتضامن

انطلقت اليوم في مجلس قضاء غرداية إعادة محاكمة  17من  المتهمين في أحداث غرداية 2004  وعلى رأسهم المناضل من أجل الدفاع عن حقوق الإنسان والديمقراطية الدكتور كمال الدين فخار العضو القيادي لحزب جبهة القوى الإشتراكية وقد حضر هذه المحاكمة محامين و ناشطين حقوقيين و إعلاميين وطنيين و دوليين

سيعقد الحزب  دورة استثنائية للمجلس الوطني للحزب في مقر فدرالية غرداية  يوم الجمعة 18 ديسمبر 2009


عن فدرالية غرداية لحزب الأفافاس
213 29 88 56 88 هاتف/فاكس

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER