Algérie: Une justice spectacle !!!

jus.jpgMohamed Tahar Mohammedi pour « Algérie Politique »
 

On ne peut pas parler de justice, ni de procès légitime face au spectacle qu’offre cette institution pour ceux qui ont décidé de s’imposer dans notre pays illégitimement. On ne peut pas non plus parler d’une justice crédible alors que nous somme sous état d’urgence qui prive le citoyen de ses libertés, grippe le fonctionnement normal des institutions, ne laissant aucune marge de manœuvre à cette justice d’assumer pleinement son rôle  qui est celui de  s’investir dans la recherche de la vérité quelque soit son niveau de complexité.
 
Si un régime démocratique est un régime politique dans lequel la souveraineté est exercée par le peuple, chez nous, c’est l’exact contraire qui se produit. Face à l’entropie démocratique dont se nourrit ce système politique pourri, il est urgent de résoudre ce problème de légitimité du pouvoir dans notre pays. Cela nous mènera vers un changement démocratique et positif pour en finir avec tous ces spectacles machiavéliques qui rendent fragile toute construction politique, économique et sociale.  
 
Aujourd’hui, l’ignorant c’est celui ou celle qui ne possède pas de réflexe démocratique, et le plus grand danger pour le régime en place, ce n’est pas l’absence de liberté, de démocratie ou de justice,  mais plutôt son maintient au pouvoir au détriment de toute légitimité populaire.

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Le tribunal de Ghardaia a fini par rendre son verdict dans le procés des 17 Militants FFS.Pour reprendre les termes du commentaire ci-dessus,peut-on parler d’une justice dans notre pays,lorsque l’on sait que cette affaire traine depuis l’an 2004 sans qu’aucune issue ne lui soit définitivement donnée.Il est clair, que la justice instrumentalisée par les politiques du régime a laissé pourrir cette affaire en la trainant en longueur afin de décourager les inculpés à poursuivre leur parcours politique qu’ils avaient décidé de mener avec un parti démocratique ,en l’occurence le FFS de Hocine Ait Ahmed.Cinq années se sont écoulées avant que la justice ne s’aperçoive que le dossier d’accusation est complétement vide et qu’il faille prononcer un acquittement .Tout ceci est donc digne d’une piéce de théatre mais à notre sens trés mal scénarisée car le but recherché dans ces accusations et d’incarcérer les inculpés et de décourager l’implantation du FFS dans cette région du M’Zab.
    Tout compte fait,parler de justice dans notre pays serait un non-sens tant elle est non seulement bloquée par les politiques du régime qui n’en font qu’un instrument d’oppression, mais aussi inapplicable du fait d’etre sous état d’urgence!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER