• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 20 décembre 2009

Archive pour le 20 décembre, 2009

Le wali de Tizi-Ouzou: « La nature a horreur du vide »

walitiziouzou.jpgInterpellé par un responsable politique local sur le recrutement de certains voyous par les comités de soutien à la candidature de Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle d’avril dans la wilaya de Tizi-Ouzou, le wali de cette région,  Hocine Mazouz, n’a pas trouvé mieux que de dire: « La nature a horreur du vide ». EL Mouhtarem

Environ 40% de la population des pays arabes sous le seuil de pauvreté

lapauvreteaumaroc.jpgEnviron 40% de la population des pays arabes, soit 140 millions de personnes, vit en dessous du seuil de pauvreté, selon un   rapport du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et de la Ligue arabe rendu public dimanche au Caire. Ce rapport intitulé « Les défis du développement dans les pays arabes: pour  un développement humain », souligne « qu’il n’y a pas eu de réduction des taux de   pauvreté au cours des 20 dernières années » dans cette partie du monde.  Le document met également l’accent sur l’importance du chômage des jeunes, qui représentent « plus de 50% de la population sans emploi dans la plupart des   pays arabes ». Le monde arabe se retrouve ainsi en tête des régions du monde pour le chômage des jeunes. Les pays arabes sont ainsi confrontés au défi de créer 51 millions d’emplois nouveaux sur les dix prochaines années s’ils veulent non pas réduire   ce taux de chômage, mais simplement le maintenir à son niveau actuel. AFP

Algérie: De l’autonomie

 

makabyliebg000.pngPar Arezki Derguini 

 

Dans un entretien au quotidien El Watan (du 30 avril 2008) intitulé: «Le culturalisme à lui seul ne suffit plus à sauvegarder l’identité et la culture», le Professeur et linguiste berbère à la Sorbonne (France), Salem Chaker affirmait: «Je suis convaincu qu’il n’y aura pas d’autres perspectives pour les Kabyles en dehors d’une entité politique autonome. Il faut qu’ils se donnent les moyens pour continuer à exister dans la durée. L’autonomie est une force politico-juridique à laquelle on peut penser. L’exemple de la Catalogne est très édifiant. Il a réussi parce qu’il a fait l’association du culturel, du linguistique et du politique. Je suis convaincu que si les Berbères ne vivaient pas dans un cadre politique autonome, ils seront voués à la disparition. Tout travaille contre eux : langue minoritaire, mondialisation, marginalisation, islamisme, état oligarque…»

Ce qui est proposée comme une solution, un moyen (construire un «cadre politique autonome»), apparaît davantage comme un obstacle dont il faut se libérer. Je partage le souci qui occupe Salem Chaker, la menace de disparition d’identités, de mémoires collectives. Je pourrai contester le projet plus global dans lequel ce souci pourrait trouver apaisement. En effet je soutiendrai ici que l’autonomie politique est plus un obstacle à l’autonomie réelle qu’un moyen y conduisant. Et ceci pour deux raisons fondamentales.

 

(Lire la suite)

LADDH: 18 familles privées d’électricité depuis 20 jours à Larbaa Nath Irathen

log.gifBureau de TIZI-OUZOU/ Espace des droits et des libertés «OUMOUHAND AMRANE» Communiqué

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) a été saisie par des familles, au nombre dix-huit, et résidentes au lieu dit Cité de l’APC dans la commune de Larbaa Nath Irathen, et dont les autorités locales les auraient privé de l’alimentation en électricité depuis plus de vingt jours. Ces citoyens seraient passés par la force des choses de la situation de nécessiteux à celle de «squatteurs» depuis l’année 2002. La LADDH considère que cette situation ne peut pas les empêcher de jouir de leurs droits élémentaires et basiques contenus dans les textes et conventions internationaux ratifiés par l’Algérie.

Peut-on imaginer en cette saison de grand froid, de courte durée, des écoliers et des collégiens suivent leur scolarité en toutes quiétude ? Peut-on imaginer un foyer sombre de nuit comme de jour dans une commune comme celle de Larbaâ Nath Irathen, qui culmine à plus de 927m d’altitude? Peut-on s’aligner au coté des grandes nations alors qu’on prive des familles de chaleur et de lumière en plain hiver ? La réponse est NON.

(Lire la suite)

Lorsque l’affaire du Sahara occidental piège le Maghreb !

poli.jpgAit Mini pour « Algérie Politique »

NB: El Mouhtarem ne partage pas forcément cette opinion

Avec l’affaire du Polisario et le soutien de l’Algérie à cette cause, le Maghreb se trouve piégé et son destin échappe à ses pays. Pourtant à l’ère des grands rassemblements régionaux, la Tunisie, le Maroc et l’Algérie présentent toutes les conditions pour entamer une union sérieuse; d’abord socioéconomique ensuite politique, le panarabisme de tout bord qui a ses agents très actifs chez nous voit d’un très mauvais œil ce projet.

Tout un chacun a le droit de se poser la question sur les mobiles exacts du soutien de l’Algérie à la cause sahraouie, et les retombées négatives sur notre cohésion nationale.

Est-il normal de soutenir le droit à l’autodétermination d’une population de 70.000 personnes, qui fût dans un avenir pas si lointain sous l’influence du royaume marocain ? Ne nous sommes pas entrain d’encourager à la sécession certaines populations laissées pour compte, et d’encourager le nationalisme sahraoui chez nous ? car historiquement les Sahraouis sont plus Marocains que les Touaregs ne sont Algériens.

(Lire la suite)

Monsieur Ould Ali L’hadi, soyons sérieux !

ould1.jpgHacène-Lhadj Abderrahmane

Ex-directeur de la Maison de la culture de Tizi-Ouzou

Suite à la mise au point du directeur de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, parue dans votre édition (El Watan) du 16 décembre 2009, je vous prie d’insérer ces précisions.

Ainsi, selon votre «mise au point», la direction de la culture, dont vous êtes le premier responsable, m’aurait proposé un appartement à Draâ Ben Khedda, offre que j’aurais déclinée. Sincèrement, j’ignorais que cette institution avait aussi comme prérogative la distribution de logements. Si c’est le cas, je vous défie d’exhiber un quelconque document officiel prouvant la véracité de vos propos. Quant à moi, suis-je irresponsable au point de refuser une telle aubaine qui m’aurait évité, à 67 ans de subir votre humiliation ? J’ai été contraint de séjourner, durant le rigoureux hiver 2007-2008, sur le trottoir de la rue Chikhi Amar, avec ma famille.

 

Vous aviez eu, hélas, une attitude inhumaine envers un moudjahid qui ne méritait pas ce sort d’autant que vous n’étiez pas sans savoir que je ne possédais aucun logement sur toute l’étendue du territoire national. Pourquoi donc cette obstination à vouloir coûte que coûte me déloger alors que vous n’étiez pas dans le besoin ? En effet, votre qualité de directeur de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, membre de l’exécutif, vous ouvre droit à un logement de fonction. Je ne comprends pas votre acharnement irrespectueux envers un homme qui a servi loyalement le pays et l’Etat durant 40 ans sans jamais demander une contrepartie alors que vous, vous veniez à peine d’entamer votre carrière dans l’administration algérienne en empruntant des voies pour le moins douteuses.

(Lire la suite)

Soutien à Meryem Mehdi: Rassemblement mardi devant la DG de British Gas

meriem1.jpgLe comité de soutien aux travailleurs algériens organisera mardi un rassemblement devant le siège de la direction générale de British Gas à Alger pour exiger la réintégration de Meryem Mehdi, licenciée le 8 novembre dernier par la compagnie britannique. «Meryem Mehdi a été licenciée abusivement. Nous n’allons pas nous taire sur ce dépassement et nous allons la soutenir jusqu’à l’obtention de ses droits», a affirmé Nassira Ghozlane, membre du comite femme Snapap à El Watan. El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER