• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 21 décembre 2009

Archive pour le 21 décembre, 2009

Les responsables d’Echourouk ont avancé un chèque de 3 milliards

echourouk.gifPar Nid de chameau pour « Algérie Politique »

Echourouk doit payer la somme de 103 milliards de centimes à l’ensemble des imprimeries (SIA),  SIO ( Ouest) et la SIE (Est). Pour faire amende honorable et exprimer leur volonté d’honorer cette sale ardoise, les responsables d’Echourouk ont avancé y a moins d’une semaine un chèque de 3 milliards de centimes. Au mois de juin, la dette d’Echourouk est évaluée à 63 milliards de centimes. Les créances ont explosé d’une manière inouïe suite à l’engagement de ce journal à sponsoriser l’Equipe nationale de football. Un sponsor, signé sous forme de contrat avec la FAF, dépassant les 12 milliards de centimes. Pourquoi cette folie des grandeurs ? Depuis qu’Echourouk a passé un deal avec les concepteurs de la politique de Bouteflika (promotion du projet pour une amnistie générale contre des faveurs aux imprimeries et à l’agence de publicité de l’Etat ANEP, les dirigeants de cet organe croyaient que tout est permis. Par exemple: l’augmentation récente du tirage du journal de 500 000 à un million et demi. Mais que s’est-il passé pour que cette publication subit les foudres de ses maîtres ? Inconscient politiquement, Ali Fodil, le directeur du journal, s’est permis de rendre publique la lettre de la Moudjahida Djamila Bouhired.

Louisa Hanoune salue « l’accord politique » entre son parti et le RND

marche1.jpgLa secrétaire générale du parti des Travailleurs (PT) Louisa Hanoune a salué, lundi à Alger,  « l’accord politique » conclu entre  son parti et le Rassemblement national démocratique (RND) qui prévoit le vote  des élus locaux du PT en faveur des candidats du RND lors des élections pour le renouvellement partiel des membres du conseil de la Nation le 29 décembre. Dans une allocution prononcée à l’ouverture de la réunion des commissions des élus de son parti des wilayas du centre, Mme Hanoune a souligné que cet  accord « revêt une dimension importante et est à la hauteur des enjeux ».  Elle a ajouté que cet accord « conjoncturel » reflète « l’indépendance »  de la décision du PT, soulignant que « rien n’interdit à sa formation politique  de conclure des accords politiques avec des partis nationaux qu’ils soient  au sein du pouvoir ou en dehors ». Après avoir réaffirmé que l’accord a été conclu avec « un parti national algérien », la secrétaire général du PT a rappelé que le RND avait contacté son  parti pour la conclusion d’un accord politique sur les élections du conseil  de la nation, une première fois le 20 juin dernier et la seconde en septembre  dernier.

 

Marche contre le hold-up électoral organisé par le RND lors des élections locales du 23 octobre 1997. Louisa Hanoune était encore dans l’opposition. El Mouhtarem

Algérie: baisse de 45,4% des exportations durant les 11 mois de 2009

barildepetrole.jpgL’Algérie a exporté pour 39,5 milliards de dollars durant les onze premiers mois de 2009, contre 72,41 milliards de dollars durant la même période de 2008, soit une baisse de 45,40%, a indiqué lundi le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS). Les importations de l’Algérie ont atteint 35,27 milliards de dollars durant   les onze premiers mois de 2009 contre 36,05 milliards de dollars durant la même   période de 2008, soit une diminution de 2,17%, a précisé le CNIS.     La balance commerciale de l’Algérie est passée de 36,35 milliards de dollars durant les onze mois de 2008 à seulement 4,2 milliards de dollars durant la même période de 2009, a ajouté la même source. 

Les hydrocarbures représentent 97,45% des exportations algériennes, soit 38,52 milliards de dollars durant les onze premiers mois de 2009, en recul de 45,40% par rapport à la même période de 2008, a précisé le CNIS. De janvier à novembre 2009, l’Algérie a exporté pour un milliard de dollars de produits hors hydrocarbures, selon le CNIS. L’Algérie a pris en juillet dernier une série de mesures visant à réduire   la facture d’importation parmi lesquelles figure l’instauration du crédit   documentaire comme unique moyen de paiement des importations.    

Caricature de notre ami R.Z

ecoleah1n1.jpg

Meryem, l’ exemple des abus des multinationales

meriem2.jpgPar H. Mouhou, Le Jeune indépendant 

Mme Meryem Mehdi boucle aujourd’hui son 12e jour de grève de la faim illimitée pour demander sa réintégration dans son poste d’origine à Hassi Messaoud, d’où elle avait été abusivement licenciée le 8 novembre dernier par son employeur, la multinationale British Gas (BG). Le Jeune Indépendant a rendu visite, avant-hier, à cette dame de 41 ans, à la Maison des syndicats d’Alger où elle observe son abstinence depuis le 10 de ce mois.

Son médecin indique que «l’état clinique de Meryem se dégrade avec une pâleur cutanée apparente, un affaiblissement, des vomissements bilieux et des vertiges à chaque fois qu’elle tente de se lever». Mais la pâleur, la voix éteinte et la mine fatiguée n’arrivent pas à voiler la ferme détermination qui transparaît à travers les yeux de Meryem. «Je refuse d’être injustement licenciée. Je refuse d’accepter un licenciement qui me met arbitrairement dans la précarité», tonne cette digne fille de Béjaïa, déclarant qu’elle «leur (à British Gas, NDLR) a toujours rendu service et accompli des tâches au-delà de celles prévues dans mon contrat».

(Lire la suite)

Azzi Merouane: « Le dossier des disparus en Algérie est clos »

disparus.jpgLe responsable de la cellule chargée de la Réconciliation nationale au niveau de la Cour suprême Azzi Merouane a affirmé hier au forum d’El Moudjahid que «sur 6 500 cas de disparitions, il n’y a que 10 familles qui n’ont pas accepté l’indemnisation». Invitant les associations de familles de disparus à cesser d’évoquer le sujet, M. Azzi a indiqué que « Le dossier est clos ». « Nous demandons aux organisations des disparus de cesser de parler au nom des disparus », a-t-il ajouté. El Mouhtarem

Béjaia: Quatre syndicalistes en grève de la faim à partir de demain !

logoprotectioncivile1.jpgDans un communiqué rendu public hier, les quatre syndicalistes de la Protection civile de Béjaïa, suspendus par leur direction générale depuis 2006, ont décidé de recourir à la grève de la faim pour exiger leur réintégration dans leurs postes.   »Devant cette situation, et après avoir usé de toutes les voies de recours légales, et en dépit de notre patience et de notre sérénité, nous réitérons nos engagements pour entamer une grève illimitée de la faim à partir du 22 décembre 2009 devant le siège de la Centrale syndicale (UGTA), à la place du 1er-Mai à Alger », soulignent Ali Redjradj, Aomar Djenane, Abdelhamid Felkaï et Boualem Ouakouche. El Mouhtarem 

SIA: Les dettes d’Echourouk s’élèvent à 103 milliards de centimes !

echourouk.gifLes dettes du quotidien arabophone Echourouk auprès de la Société d’impression d’Alger (SIA) s’élèvent à quelques 103 milliards de centimes, avons-nous appris d’une source sûre. L’imprimerie a décidé de réduire de moitié le tirage de ce journal, a ajouté notre source. Par ailleurs, la direction de la SIA a adressé une correspondance aux entreprises de presse afin de recouvrer ses créances. El Mouhtarem  

Algérie: La Forem appelle à la levée de l’état d’urgence

forumdroithomme622617030.jpgLe directeur de l’Observatoire des droits de l’enfant de  la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM), Abdelhak Mekki, a appelé hier à la levée de l’état d’urgence qui, selon lui, constitue un obstacle à la pratique démocratique, rapporte El Watan. Abordant la question des ONG internationales et de leur rôle dans la progression des droits de l’homme dans le monde, M. Mekki refuse de «remettre en cause leur travail», estimant qu’elles constituent «l’âme par laquelle on défend la société civile». Pour rappel, M. Mekki a participé à une table ronde sur les droits de l’homme organisée au centre de presse d’El Moudjahid.  

 

 

Algérie: 200 000 enfants à la rue !

enfants.jpgSelon une enquête menée par la Forem, 200 000 enfants se trouvent dans la rue, sans aucune protection, 10 000 enfants subissent des violences physiques chaque année, 500 000 enfants sont perdus chaque année pour l’école, 300.000 enfants sont utilisés dans des entreprises sans atteindre l’âge légal (16 ans), rapporte El Watan. El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER