Les responsables d’Echourouk ont avancé un chèque de 3 milliards

echourouk.gifPar Nid de chameau pour « Algérie Politique »

Echourouk doit payer la somme de 103 milliards de centimes à l’ensemble des imprimeries (SIA),  SIO ( Ouest) et la SIE (Est). Pour faire amende honorable et exprimer leur volonté d’honorer cette sale ardoise, les responsables d’Echourouk ont avancé y a moins d’une semaine un chèque de 3 milliards de centimes. Au mois de juin, la dette d’Echourouk est évaluée à 63 milliards de centimes. Les créances ont explosé d’une manière inouïe suite à l’engagement de ce journal à sponsoriser l’Equipe nationale de football. Un sponsor, signé sous forme de contrat avec la FAF, dépassant les 12 milliards de centimes. Pourquoi cette folie des grandeurs ? Depuis qu’Echourouk a passé un deal avec les concepteurs de la politique de Bouteflika (promotion du projet pour une amnistie générale contre des faveurs aux imprimeries et à l’agence de publicité de l’Etat ANEP, les dirigeants de cet organe croyaient que tout est permis. Par exemple: l’augmentation récente du tirage du journal de 500 000 à un million et demi. Mais que s’est-il passé pour que cette publication subit les foudres de ses maîtres ? Inconscient politiquement, Ali Fodil, le directeur du journal, s’est permis de rendre publique la lettre de la Moudjahida Djamila Bouhired.

Commentaires

  1. BOUNAM dit :

    Pour lancer son journal et s’assurer « toutes les protections », Ali Fodil s’était associé et fait parrainer par le général tortionnaire du DRS Kamel Abderrahmane. Apparement il a perdu cette protection et se retrouve tout nu.

  2. amghar azzamni dit :

    Hier ce fut le journal arabophone El Khabar qui fut le protégé du pouvoir,et dans un passé assez lointain c’est-à-dire du temps du parti unique, ce fut le quotidien El Moudjahid qui fut le canard qui avait servi à faire avaler la pilule de l’information au peuple algérien de l’époque.
    Aujourd’hui et,depuis que le déclin provoqué de ces deux canards,le pouvoir a bien voulu hisser jusqu’au plus haut de la barre de l’information,le quotidien Echourouk en lui reservant une audience nationale importante.Intox ou vérité,ce journal nous apprend qu’il est le plus tiré et le plus lu au niveau national ( on parle de 1.500.000 journaux tirés quotidiennement,ce qui nous parait exagéré bien entendu).Voilà que les responsables des imprimeries lui sortent la somme faramineuse de 103 milliards de centimes en guise de dettes à régler au plus vite sous peine d’arret d’impression,ce qui voudrait clairement dire que le quotidien risque de ne plus paraitre s’il ne réglait pas sa facture.La question qui se pose est de savoir pourquoi obére-t-on ce quotidien sachant que cette lourde décision risque de compromettre à jamais son avenir et par ricochet celui de ses employés.Est-ce un façon de mettre au pas toute presse qui ne daigne obtempérer à des régles établies de l’information, ou bien a-t-on déjà touvé un remplaçant à celui que l’on veut noyer définitivement avant de l’envoyer dans les profondeurs de l’abysse.Quel mal a pris le directeur d’Echourouk , de ne pas avoir, au préalable consulté les maitres de l’information pour l’obtention d’un visa de publication du pamphlet de Djamila Bouhired qui dénonce le mauvais comportement des pouvoirs publics à l’égard des anciens moudjahidines.
    La morale à tirer de cette histoire c’est qu’il ne faut jamais se laisser manipuler lorsqu’il s’agit d’informer car le retour de manivelle est trés souvent fracassant.

  3. toufik a ne pas confondre.. dit :

    Depuis un bon moment mnt que tt le monde se demandent que cache cette acension plus que spectaculaire de ce quotidien.. ce n’est que les plus informés qui ont flairer la main de bouteflika pa le biais de son frangin Said..
    et les autre se sont demandé si il n’y a pas l’argent sale des islamistes moi je ne doute pas j’en suis sur surtout apres la fameuse épisode ou leur diecteur a été interogé par le MI6 service secret Britanique…justement sur ces liens
    on m’avait raporte l’été dernier que les dettes en ce temps la de ce canard s’elever a 60 miliard de centimes aupres de SIA..

  4. Batata dit :

    J’ai très vite douté dès que j’ai appris que Echourouk avait été le premier à publier la lettre de Bouhired. Comme il a été celui qui a publié le numéro de compte pour recevoir les dons?????????????

  5. adam dit :

    wach-daroulkoum les journaux arabophones ???????????????
    et tout ce qui est arabe !!!!!!!!!!!!!!

  6. aghilas-koceila dit :

    azul fellawen,
    apparemnt ce torchon est livré dans l’intox et la mauvaise information….il a fait trop de mal aux algeriens et algeriennes…je ne voit pas comment une moudjahida comme bouhired accepter une frequentation d’un terroriste sans foi ni loin….qui est contre son existance…contre sa langue et sa culture…. a DAMAS.. j’ai explique aux syriens….libanais…jordaniens…et meme aux iraniens….ce qui a ecrit sur notre moudjahida, repris par certains journeaux locaux…est des pures machinations et mensonges…apparement aussi son ghouroub (aghaly yittij’s). est pour bientot….tanemit…ar timlillith.

  7. hacéne dit :

    Ce torchon est à boycotter par les intellectuels algeriens.Ses accointances avec le régime sont plus qu’etablies en surmediatisant la derniére sortie africaine -il rapportait meme le lieu des vacances de fin d’année des joueurs,leurs plats préféres,leur projets…il contribuait à eluder la malvie des algeriens et les questions du moment,une impasse sur les différents scandales qui ébranlent la caste au pouvoir.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER