Anis Rahmani condamné dans l’affaire qui l’oppose à Khaled Bounedjma

anisvskhaled683331515.jpgLe directeur de publication du journal arabophone Ennahar, Mohamed Mokeddem, dit Anis Rahmani, a été condamné  aujourd’hui par le tribunal d’Alger à verser une amende de l’ordre de 50.000 DA aux deux plaignants, Khaled Bounedjma , président de la coordination nationale des enfants de chouhada (CNEC) et son épouse. Anis Rahmani devra aussi s’acquitter d’une troisième amende de 30.000 DA qu’il versera aux contribuables algériens. Le plaignant a fait appel de cette « légère » condamnation et espère un autre jugement beaucoup plus sévère. A noter que Anis Rahmani a été élu l’homme de l’année  par le quotidien Ennasr. Quelle insulte pour les hommes de ce pays !

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Qui sont ces deux hommes,de quels horizons viennent-ils?
    En ce qui concerne l’accusateur,on dit de lui qu’il ne serait point fils de chahid pour revetir ce titre de président de l’organisation de enfants de chouhada , par contre le second personnage serait un homme protégé par la caste militaire aux commandes dans ce pays!
    Alors,dans ce cas quel avis sur le verdict rendu par le tribunal d’Alger dans l’affaire qui les a opposés.Bien malin,celui qui comprendra ce jeu auquel s’adonnent les tenants du pouvoir dans notre pays.Est-ce une bataille de clans qui se produit avec l’assistance de notre justice pour amuser la galerie algérienne?
    Est-ce une fausse information qui est donnée à dessein au quotidien Ennahar pour l’entrainer et l’enliser sur le terrain de la diffamation ?
    A notre avis,cela ne pourrait etre qu’un affrontement entre deux forces pour en mesurer les valeurs pondérales!

  2. Anonyme dit :

    2 vulagires voyous dans un etat voyou

  3. kabir dit :

    Soyons sérieux il n’y a rien qui puisse qualifier cette affaire de grande,c’est tout simplement de la mise en scène pour faire croire aux gens qu’il y a une justice,il n’y en a rien qui s’apparente au mot justice dans ce pays puisqu’il n’y a aucune transparence dans les débats voire les délibérations.Je vous cite un cas édifiant:un jugement a été rendu sur la base de deux mises en demeures antérieures à la décision qui en a été à l’origine.De quelle justice vous voulez causer Allah yahdina ouyahdikoum,nous n’avons pas de justice ni d’administration.Les deux sont au service du poivoir des CLANS.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER