Réponse à Nordine Aït Hamouda: L’heure des révisionnistes…

abdelkader.jpgBenmoulaї Mokhtar pour « Algérie Politique »

 

Un quotidien national indépendant a rapporté dans sa livraison du 07.11.2009 que durant la commémoration du 1er anniversaire de l’assassinat de M. Chibane Fateh, Président de l’APC de Timizrit dans la wilaya de Bejaїa le 5-11-2009, M. Nouredine Aїt Hamouda, fils du vaillant chahid El watan le Colonel Si Amirouche (Qu’Allah l’enveloppera de Sa vaste miséricorde et l’éternisera dans Son vaste Paradis et tous nos frères Chouhada) a honteusement et gratuitement profané trois hommes symboles de la nation (L’émir Abdelkader, Messali Hadj et le président Houari Boumedienne) alors que sa vindicte devrait être versée sur les commanditaires de l’assassinat de son militant et non sur les héros qui avaient le même idéal que son père. Tellement la profanation de ces hommes symboles était sèche et virulente, on dirait que c’était eux les bourreaux de ce malheureux élu du RCD.

 

Issu d’une contrée rebelle au tempérament volcanique quand il le faut et là ou il le faut, les Beni-Chougrane— bastion de l’insurrection populaire de 1914 contre l’occupant français qui a voulu incorporer par la force sous son drapeau les jeunes de cette région —et ayant hérité le courage moral de ces hommes rebelles, il m’est prohibé génétiquement de me taire devant ces sornettes. Il ne sera jamais pour moi de fermer les yeux ni les oreilles sur les invectives et les anathèmes proférés honteusement contre trois hommes symboles de la nation, ou leur trouver une quelconque excuse pour les dédouaner ou faire l’impasse sur ces profanations sinon ce serait ma pire traîtrise pour le restant de ma vie.

 

A croire cette sortie hideuse, l’histoire de ce peuple héroïque est donc écrite sur de fausses dates, faite en de faux lieux et par de faux hommes. Halte à l’hérésie ! Alors que tout le peuple algérien s’apprêtait à célébrer, en ce mois sacré de Novembre, trois événements phares et très chers à lui, à savoir le 177ème anniversaire de l’allégeance de l’émir AEK (le 28.11.1832), le 55ème anniversaire du déclenchement de la Glorieuse Révolution du 1er Novembre (le 1.11.1954), le tout couronné par la troisième qualification—ô combien méritée et jalousée— du onze national du football au mondial 2010 (le 18.11.2009), victoire d’ailleurs qui fait jaser toujours toute l’Egypte et les ennemis du peupl algérien ne manquent pas.

 

Alors M. Nordine Aїt Hamouda fils du Chahid El Wantan le colonel si Amirouche— n’a pas trouvé de plus abject et sordide pour essayer de gâcher la fête et étouffer l’euphorie du peuple en liesse que de monter une cabale honteuse contre trois hommes symboles de la nation qui sans eux le vocable “RESISTANCE ” aurait été un mot creux telle la coquille vide d’un crustacé.

 

Ces sornettes ont des dessous. Qu’on en juge. Secouée par une crise interne du 29.04.2009 (affaire ALI BRAHIMI député de BOUIRA), essuyant plusieurs revers politiques lors des échéances électorales et se trouvant présentement au creux de la vague, la formation politique à laquelle appartient M. Nordine Aїt Hamouda et pour refaire surface a subtilisé «diaboliquement et à mauvais escient» sa fougue juvénile démesurée en le poussant à vitupérer trois hommes symboles de la nation.

 

Si Saint Mathieu a catalogué les simples d’esprit de “BEATI PAUPERES SPIRITU” alors le peintre romain APPELLE a été plus précis en les définissant de “SUTOR NE SUPRA CEPRIDAM”, la nuance est de taille et M. Nordine Aїt Hamouda incarne parfaitement la deuxième catégorie, du fait qu’il croit que l’histoire est une science d’emprunt. Hélas ! S’il est recommandé de comprendre et d’apprendre l’histoire de son pays, cela ne donne pas latitude à tout plumitif de s’ériger en pseudo-historien qui voit et veut faire voir l’histoire de son pays à travers un prisme importé d’outre-mer déformant les réalités. L’histoire ne se refait pas au gré des désirs et passions.

 

Cette sortie hideuse a une double lecture, soit c’est la conséquence directe d’une crise démentielle mal diagnostiquée par le président de la formation politique à laquelle appartient Nordine Aїt Hamouda, soit elle sert un intérêt occulte pour une vulgaire opération de gain au détriment de toute morale notamment le respect de la mémoire collective. Dans les deux cas de figure, il y a le feu en la formation politique de M. Nordine Aїt Hamouda et il faut sauver la situation pendant qu’il est temps.

 

La filiation paternelle de M. Nordine Aїt Hamouda devrait lui signifier moralement plus de retenue et de correction que quiconque à l’égard des symboles de la nation mais malheureusement, elle ne lui sert que pour en faire un fond de commerce. L’atteinte aux hommes symboles de la nation n’est-elle pas la pire répugnance des aïeux ? (oukouk el walidine)
Il me faut des années lumière pour retracer la vie patriotique de ces trois hommes symboles mais faute de quoi contentons-nous de trois brèves haltes dans leur vie.

 

1- MESSALI HADJ :

 

Entre 1918 et 1939 le pouvoir colonialiste a fait expérimenter toute la panoplie de ses moyens coercitifs sur la personne de MESSALI HADJ pour le faire abdiquer mais sa détermination pour le triomphe des libertés a désarmé l’ennemi du peuple qui, découragé, a voulu à rebours le manœuvrer par des propositions officielles d’une collaboration sur pied d’égalité entre français et musulmans à condition qu’il renonce au suffrage universel au parlement algérien, mais son éveil patriotique était imprenable et supérieur à leur ignoble subterfuge.

 

Devant l’opiniâtreté de MESSALI HADJ, le pouvoir colonialiste poussé dans ses derniers retranchements est revenu à la charge pour le condamner à seize ans de relégations peine assortie de vingt ans de travaux forcés et j’en passe. Ce qu’a encouru Messali Hadj comme incarcérations, tortures, brimades, humiliations et relégations étaient plus que suffisantes pour ébranler physiquement et moralement une centaine d’hommes et pas des moindres. Mais tel un sphinx, renaissant à chaque fois de ses cendres, il reprend toujours de plus belle son combat pour lequel a vécu jusqu’à dire un certain 2-aout 1936 à Alger au stade Anassers devant 10.000 algériens en ayant dans sa main droite une poignée de sable de ce cher territoire “l’Algérie n’est pas à vendre”.N’a-t’il pas dénoncé le projet Blum-violette qui n’était qu’une entourloupette pour séparer la masse de son élite. Plus encore, n’a-t-il pas rallié pour la première fois autour du drapeau algérien, cousu d’ailleurs dans sa maison, des milliers d’algériens lorsque le front populaire défilait le 14 juillet 1937

 

Tout dernièrement, le Président AHMED BEN BELLA qui, dans sa préface aux mémoires du défunt leader MESSALI HADJ déclarait que “Le fantastique embrasement du premier novembre 1954 qui devait bouleverser notre destinée et celle des hommes asservis, c’est pour beaucoup à cet homme, MESSALI HADJ, que nous le devons”

 

2-PRESIDENTHOUARI BOUMEDIENE :

 

Si Moufdi Zakaria a écrit Iliadat El Jazaїr, le président Houari Boumédiene a légiféré l’odyssée de l’Algérie prônant la dignité du peuple algérien et lui seul au dessus de toute autre considération pour le débarrasser de ceux qui voulaient se l’accaparer pour l’asservir.

 

Je conseille fraternellement monsieur Nordine Ait Hamouda de survoler tout simplement l’ouvrage de PAUL BALTA qui traite de la stratégie de Boumediene avant de cracher sur ses réalisations. N’a-t-il pas dit un jour “On peut cracher sur ma tombe, mais personne ne pourra jamais cracher sur mes réalisations” .Il a laissé à la postérité cette prophétie pour répondre à ses futurs détracteurs.
Faisons l’impasse sur sa vision perspicace et vertueuse vers le développement et la prospérité du pays (programmes de développement des wilayas-plans quinquennaux et quadriennaux-nationalisation des hydrocarbures-nouvel ordre économique international devant l’AG de l’ONU et j’en passe) et retenons pour la circonstance ces quelques sursauts d’orgueil manifestés pour la dignité et uniquement la dignité de l’ALGERIE et son peuple héroïque.

 

Par son charisme et pour la dignité du peuple algérien, n’a-t-il pas séché trois présidents issus tous de la cinquième république française en déclinant deux invitations pour une visite officielle, la première venant de De Gaule et la deuxième venant de son successeur Pompidou. Quand à Giscard il en a eu pour sa vaine vanité et ça lui restera au travers de la gorge jusqu’à la fin de ses jours. Au moment de l’accueil sur le sol algérien Giscard a déclaré “la France historique salue l’Algérie indépendante».

 

Alors, Houari Boumediene en digne descendant de l’Emir AEK et à la fin de la visite de Giscard, il lui a offert le symbole de la résistance populaire sous la férule de l’Emir AEK, (un cheval pur sang arabe avec son harnachement traditionnel, un burnous et un sabre) et ce pour lui faire rappeler en substance que les cuisants échecs essuyés par vos soldats sont l’œuvre de l’homme qui montait ce cheval. La réponse du président Houari Boumediene était plus virulente que la déclaration provocatrice de Giscard. En acceptant ce présent Giscard et La France Officielle ont reconnu de fait la résistance populaire algérienne sous la férule de l’Emir AEK. Hourrah !à titre posthume au président Houari Boumediene qui par son charisme a piégé un des plus hostiles présidents français à l’Algérie.

 

Mais le pion a été damé à l’ancien occupant lorsqu’à l’occasion de la finale de football des jeux méditerranés de 1975, n’a-t-il pas transgressé aux règles protocolaires en signifiant aux organisateurs qu’il ne sera pas présent à la cérémonie de clôture et qu’il sera suppléé par son ministre de la jeunesse et des sports évitant ainsi le salut de l’hymne et le drapeau français lors de la présentation des deux équipes. D’ailleurs ce ministre a été chargé de transmettre au onze national le message suivant “si vous êtes les dignes héritiers de la génération héroïque du 1er novembre1954, clôturez les jeux par le rythme de “KASSAMANE à moins…”Moralement cette salve verbale, tel un cri de guerre, était plus galvanisante et motivante que les consignes du staff technique. Les joueurs se sont transformés durant 120 minutes en cracheurs de feu.

 

A l’issue, la médaille d’or était algérienne et c’est KASSAMANE, chanté par tout le stade du 5 juillet, qui a clôturé les jeux, comme l’a souhaité Houari Boumediene et ce, pour la dignité de l’ALGERIE et son peuple héroïque encore une fois
Lorsque la horde médiatique égyptienne s’est acharnée sauvagement sur l’ALGERIE et ses symboles la réplique à cette ingratitude a été puisée dans les positions panarabes historiques du Président HOUARI BOUMEDIENE en faveur de l’Egypte durant les deux guerres ,1967 et 1973

 

Les brèves précédentes présentations de ces hommes symboles ne sont que quelques haltes furtives dans leur parcours révolutionnaire et c’est bien dommage pour Nordine Aїt Hamouda que la vaine vanité du moi empêche de les apprécier à leur juste valeur. Si c’est ainsi que sont faits les traitres, de grâce que monsieur Nordine Aїt Hamouda me compte parmi eux et vivement. Sous d’autres cieux et pour moraliser leur histoire, certaines nations ont réhabilité leurs hommes, qui pour une raison ou une autre ont trahi leur pays mais malheureusement chez nous, à l’inverse on rapetisse nos héros.

 

3-L’EMIR ABDELKADER:

 

J’ai lu plusieurs ouvrages sur l’Emir AEK comme j’ai assisté à plusieurs conférences sur lui sous la houlette d’éminents penseurs et jamais au grand jamais aucun d’entre eux n’a fait allusion, ne serait- ce qu’une seule, à cette “prétentieuse” lettre évoqué par M. Nordine Ait Hamouda et par la laquelle, parait-il, que l’Emir AEK aurait refusé à cheikh El Mokrani le retour au pays reprendre la résistance arguant, selon le contenu, qu’il était moralement lié à la France. Si c’est ainsi pourquoi a- t-elle mit aux trousses de l’Emir AEK et durant cinq années une valse d’officiers qui se sont relayés pour le surveiller dans ses moindres mouvements et rapports avec quiconque, un compte-rendu hyper détaillé devait être transmis quotidiennement à Paris. Doit-on gaspiller tous ces efforts et ces fonds pour surveiller quelqu’un d’acquis à sa cause. Un peu de jugeote et de bon sens, le monde n’est pas fait uniquement de crédules et de simples d’esprit.

 

Je serai éternellement reconnaissant si M. Nordine Aїt Hamouda daigne promptement indiquer la source bibliographique au du moins citer le canal par lequel le dit document a atterri entre ses mains et ce pour une éventuelle investigation d’authentification ou le soumettre à un rigoureux blutage scientifique. A mon humble avis, ce document est factice, car l’occupant à cette époque précisément est passé maitre dans la diffusion de ce genre de lettre dans le but ignoble d’isoler l’Emir AEK de son assise populaire et le présenter sous de faux auspices pour ébranler la suite de la résistance.
Lorsque l’Emir AEK a séjournée en Kabylie entre 1838 et 1839, le maréchal Valée et pour tromper les chefs de tribus qu’il traversa avait contrefait un sceau au nom de l’Emir AEK dont il revêtit des saufs- conduits affirmant ainsi à ceux qui l’interrogeaient que son expédition avait reçu l’aval de l’Emir AEK. N’était-il pas peut être ce maréchal l’auteur de cette « prétentieuse » lettre ?

 

Poussons la réflexion pour plaire à M. Nordine Aїt Hamouda. A supposer que cet échange épistolaire a eu bel et bien entre L’Emir AEK et Cheikh El Mokrani – et le monde de l’histoire n’est pas prêt à l’admettre comme l’entend Monsieur Nordine Aїt Hamouda – alors le non-recevoir de l’Emir AEK, a une autre signification tout autre et c’est l’apanage des historiens et de leur ressort.
Pour une tâche aussi gigantesque que celle de l’étude de l’épopée de l’Emir AEK, Monsieur Nordine Aїt Hamouda est le malvenu du fait qu’il n’a ni l’envergure ni la compétence scientifique, ni l’esprit cartésien et encore moins la probité morale, qualités minimales requises pour frapper à la porte de l’histoire. Un peu de sérieux. Cela est d’autant plus grave pour quelqu’un qui se prétend un cadre dirigeant dans une formation politique qui prône la culture et qu’un retour sur banc de la classe d’initiation ne lui fera que du bien.

 

En fidèle colporteur de la voix de son maître, M. Nordine Aїt Hamouda ne fait que reprendre ce que les vils historiens depuis Napoléon III ont avancé à l’encontre de l’Emir AEK comme allégations mensongères et véhémentes, ce qui confirme crânement que la décolonisation des esprits et mentalités reste à faire, devient-elle plus ardue que celle du sol. Monsieur Nordine Aїt Hamouda n’a pas été le premier à chercher à profanes l’âme si pure de l’Emir AEK comme il ne sera pas le dernier à la faire, mais une chose est certaine, c’est que là loi française du 25 Février 2005 a beaucoup de caisses de résonance ici en Algérie libre et indépendante.

 

Sous prétexte de protéger les chrétiens au Moyen-Orient, la France a envoyé un corps expéditionnaire là-bas dans le but de séparer la province libano-syrienne de l’Empire turc en vue de créer un Etat chrétien au Liban et un royaume arabe en Syrie. Elle comptait nommer un membre de la famille CHAHAT à la tête du premier et espérait, sans aucune assurance convaincre l’Emir AEK pour l’introniser à la tête du second. Pour arriver à cette fin, la France n’a ménagé aucun effort en multipliant pressions, stratagèmes et astuces subalternes pour piéger l’éveil de l’Emir AEK. A-t-elle réussi ? Que non !
L’œuvre de l’Emir AEK n’attend qu’une historiographie plus sereine, délivrée des craintes des uns et des préjugés des autres pour que justice si déniée lui soit enfin rendue.

 

La vraie trahison – si M. Nordine Aїt Hamouda veux mettre à jour ses connaissances – a eu lieu le 05 juillet 1830 lorsque le Dey Hussein avec la connivence de la porte sublime a livré le pays sur un plateau en or à l’occupant français et jetant par là le peuple algérien en pâture à la horde colonialiste ; a moins d’être frappé de cécité morale pour repousser cette vérité.
De son vivant, les compliments n’ont jamais fait griser le grand EMIR ABDELKADER. Durant son séjour à Paris , après sa libération , des centaines de visiteurs défilaient chaque jour chez lui faisant ses louanges , mais en sage il eut une réplique dont la sincérité doublait la signification et éclipsait la vanité “depuis que je suis ici , je n’entends que les éloges qui vantent les qualités que le Tout Puissant m’a données , je n’ai pas encore rencontré celui qui mettra à nu mes défauts , d’ailleurs bien plus nombreux ”.

 

Si ce qu’a allégué faussement M. Noredine Aїt Hamouda à l’encontre de l’EMIR ABDELKADER, était vrai, il aurait été dans le temps, son véritable ami .Il aura tort à croire que l’œuvre de l’EMIR ABDELKADER, si grandiose soit-elle, puisse me pousser à l’exagération
Parmi les grands meneurs d’honneurs de l’histoire, combien sont-ils ceux qui pouvaient faire le même parcours que celui de l’Emir AEK ? Il est de cette race d’hommes que la providence, de millénaire en millénaire offre à l’espèce humaine un modèle exemplaire dans tous les aspects de la vie. Par son œuvre et par sa vie l’Emir AEK a honoré son pays, sa foi, sa race et l’humanité toute entière.

 

Monsieur Nordine Aїt Hamouda en manichéen, et à l’instar des révisionnistes, cherche à enfiler les nouveaux habits du nationalisme. D’un côté il montre patte blanche à l’usage du pays avec des sorties médiatiques visant faussement à démontrer son « patri-autisme » et de l’autre côté il jette les anathèmes les plus violents sur les symboles de la nation. C’est paradoxal. Cette attitude à l’encontre de ceux-ci ne lui attire que mépris, dédain et indifférence et il ne mérite ni respect, ni condescendance, n’en déplaise à tous ceux qui sont derrière lui, comme elle encourage simultanément les sponsors politiques hostiles à la mémoire collective et leur donne la tribune rêvée pour verser leur venin sur le peuple algérien et ses symboles. L’histoire est têtue, elle ne prête pas assez longtemps aux falsifications et finit toujours par se retourner contre les détracteurs.

 

Monsieur Nordine Aїt Hamouda s’est hâté un peu, avec un peu de patience, il aurait été un allié de charme pour les chaines satellitaires égyptiennes en grossissant leurs rangs pour leur montrer comment verser leur invectivés et anathèmes sur les symboles de la nation, d’ailleurs la compagne anti-algérienne orchestrée loufoquement par ces chaines n’a pas été aussi virulente que sa sortie à l’encontre des symboles de la nation, mais un mérite doit être reconnu à Monsieur Nordine Aїt Hamouda , c’est qu’il a calqué Messali Hadj et le président Houari Boumediene sur la personne de l’Emir AEK et c’est à leur honneur même à titre posthume.

 

Avant de conclure, que Monsieur Nordine Aїt Hamouda soit sûr et confiant, si par malheur un énergumène se hasarde à évoquer l’opération Bluite sans faire la part des choses, je serai parmi ceux qui seront à la parade avec la même détermination sinon plus pour qu’il sache que lorsqu’on touche à un symbole de la nation c’est comme si on n’a touché à l’Algérie Plurielle. Pour le mot de la fin, Monsieur Nordine Aїt Hamouda est cordialement et fraternellement invité pour venir à la « première citadelle de la résistance algérienne » où il trouvera une main tolérante tendue à son adresse pour lui éviter une chute libre dans le précipice des incorrections à l’encontre des symboles de la nation.

 

Fidèle à ses traditions ancestrales et séculaires d’hospitalité, Mascara réservera un accueil des plus fraternels et des plus chaleureux à Monsieur Nordine Aїt Hamouda eu égard à la vénération qu’accordent ses habitants à la mémoire du colonel si Amirouche (qu’Allah l’enveloppera de miséricorde et l’accueillera dans son paradis).A-t-il assez de ressources morales pour relever ce défi et répondre favorablement à cette invitation ? Sinon ce serait une capitulation morale pour laquelle il doit s’auto-contraindre à une hibernation politique indéterminée jusqu’au jour où il fera une repentance égale à la cabale qu’il a montée à l’encontre de ces trois hommes symboles et ce devant la nation.

 

« Au Nom de Dieu Le Clément, Le Miséricordieux» « Bien au contraire. Nous lançons contre le faux la vérité qui le subjugue et le voilà qui disparait. Et malheur à vous pour ce que vous attribuer injustement à Allah »
SOURATE EL ANBIAH (les prophètes) AYA (verset) 18.
SI VOUS OSERIEZ REVENIR NOUS REVIENDRONS

 

BENMOULAI MOKHTAR fonctionnaire retraité Boulevard Colonel Amirouche Mascara

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Quelques jours aprés le débarquement de l’occupant français sur les cotes dites »algériennes » le dey d’Alger prit la fuite en laissant la ville d’Alger assiégée par les troupes assassines conduites par De Bourmont!Le Dey ne s’était jamais inquiété du devenir du pays parcequ’il ne s’agissait pas du sien:il préféré prendre la fuite et sauver sa tete et ses richesses!Nous pouvons traiter ce fait de lacheté envers tout un peuple qui le respectait à cette époque.
    En revanche,s’agissant de l’Emir Abdelkader,ce serait ignorer l’histoire et la préhistoire de la construction d’un pays qui allait s’appeler Algérie sous la férule de ce grand monsieur de la résistance.Abdelkader fut à l’origine d’un territoire qu’il a appelé lui-meme de ce nom: »ALGERIE »!Il a su organiser et sortir le pays de l’anarchie qu’il vivait ainsi que de son tribalisme incapable de servir les interets supérieurs de notre terre et de ses habitants jusqu’alors divisés.Aprés avoir silloné toutes les contrées d’Est à l’Ouest,du Nord au Sud,l’Emir a bati une véritable forteresse de défense du territoire composée uniquement de ses fils.Les forces de l’occupation,surarmées et plus forte en nombre ont eu malheureusemùent raison de l’Emir qui fut contraint de signer le pacte de la Tafna.Il s’en suivirent de multiples événements basés sur des insurrections régionales dont le grand bénéfice fut beaucoup plus un confortement de ce qui allait devenir le Nationalisme Algérien.Aprés l’exil forcé de l’Emir Abdelkader,fut rentré au pays, son petit fils l’Emir Khaled qui prit la reléve en 1920.Il s’est efforcé de remettre sur selle la question de la nationalité algérienne qui avait perdu de son allure au moment du départ de son grand pere l’émir Abdelkader.Il créa en 1926 les Scouts Musulmans Algériens,symbole d’une nation naissante.Sans prétendre etre historien de formation,nous croyons savoir que l’embryon de nationalisme reviendrait à tout d’abord à l’émir Abdelkader puis en second plan à son petit-fils Khaled qui eut l’audace de relancer le projet,nonobstant les pressions que lui faisait subir l’empire colonial français.
    De notre avis,il serait trés judicieux et meme urgent que nos historiens se penchent corps et ame sur l’histoire et la préhistoire de notre idendité nationale pour faire taire toutes les clameurs malveillantes de certaines parties qui tentent de diviser tout notre
    peuple afin qu’ils puissent régenr en maitres sur un pays devenu trés riche par ses ressources naturelles et humaines.
    Nous ne pourrions accepter de vivre de la négation et l’ignorance de nos origines!

  2. amghar azzamni dit :

    Je voudrais présenter mes meilleures salutations à notre ami BENMOULAI MOKHTAR ,auteur de cette splendide contribution qui n’a pas manqué de remettre les pendules à l’heure surtout concernant l’oeuvre de notre Héros L’Emir Abdelkader.Je voudrais par la meme occasion,inviter nos camarades de ce blog,à lancer un débat sur l’histoire des origines de la nation algérienne.Nous avons tous soif d’en savoir beaucoup plus,afin de se retrouver et construire tous ensemble l’avenir de ce pays qui est le notre!
    Merci à tous ceux qui veulent apporter leurs connaissance sur cette question qui finalement n’est qu’algéro-algérienne!

  3. amghar azzamni dit :

    Quelques jours aprés le débarquement de l’occupant français sur les cotes dites »algériennes » le dey d’Alger prit la fuite en laissant la ville d’Alger assiégée par les troupes assassines conduites par De Bourmont!Le Dey ne s’était jamais inquiété du devenir du pays parcequ’il ne s’agissait pas du sien:il avait préféré prendre la fuite, sauver sa tete et ses richesses!Nous pouvons traiter ce fait de lacheté envers tout un peuple qui le respectait à cette époque.
    En revanche,s’agissant de l’Emir Abdelkader,ce serait ignorer l’histoire et la préhistoire de la construction d’un pays qui allait s’appeler Algérie sous la férule de ce grand monsieur de la résistance.Abdelkader fut à l’origine d’un territoire qu’il a appelé lui-meme de ce nom: »ALGERIE »!Il a su organiser et sortir le pays de l’anarchie qu’il vivait ainsi que de son tribalisme incapable de servir les interets supérieurs de notre terre et de ses habitants jusqu’alors divisés.Aprés avoir silloné toutes les contrées d’Est à l’Ouest,du Nord au Sud,l’Emir a bati une véritable forteresse de défense du territoire composée uniquement de ses fils.Les forces de l’occupation,surarmées et plus forte en nombre ont eu malheureusemùent raison de l’Emir qui fut contraint de signer le pacte de la Tafna.Il s’en suivirent de multiples événements basés sur des insurrections régionales dont le grand bénéfice fut beaucoup plus un confortement de ce qui allait devenir le Nationalisme Algérien.Aprés l’exil forcé de l’Emir Abdelkader,fut rentré au pays, son petit fils l’Emir Khaled qui prit la reléve en 1920.Il s’est efforcé de remettre sur selle la question de la nationalité algérienne qui avait perdu de son allure au moment du départ de son grand pere l’émir Abdelkader.Il créa en 1926 les Scouts Musulmans Algériens,symbole d’une nation naissante.Sans prétendre etre historien de formation,nous croyons savoir que l’embryon de nationalisme reviendrait à tout d’abord à l’émir Abdelkader puis en second plan à son petit-fils Khaled qui eut l’audace de relancer le projet,nonobstant les pressions que lui faisait subir l’empire colonial français.
    De notre avis,il serait trés judicieux et meme urgent que nos historiens se penchent corps et ame sur l’histoire et la préhistoire de notre idendité nationale pour faire taire toutes les clameurs malveillantes de certaines parties qui tentent de diviser tout notre
    peuple afin qu’ils puissent régenr en maitres sur un pays devenu trés riche par ses ressources naturelles et humaines.
    Nous ne pourrions accepter de vivre de la négation et l’ignorance de nos origines!

  4. A. Sidali dit :

    Je ne vois pas pourquoi vous accordez une telle importance à Aït hamouda en rédigeant cette lettre. Peut-il la comprendre, lui qui a été exclu du lycée El Mokrani de Ben Aknoun alors qu’il était seulement en 4e au milieu des années 60. L’Algérie des miracles en a fait de lui un « homme politique » et un dépité à la chambre d’enregistrement. C’est vraiment triste pour ce pays.
    Un ancien camarade de classe et de dortoir du lycée El Mokrani;
    Sidali

  5. el boumbardi dit :

    merci chers cammarades c’est vrai que ait hamouda ne manque d’arnaque ni de critique en son sujet MAIS la realite que tout les trois boumedinne et mesakli et el emir c’est des dectatas car abdelakader a nomme sa personne emir de l’algerie et messali a volu etre le prmier dictateurs de l’alger’ie poste indebendante car il a refuse tout sorte de rebilion et de travail armee ET LE CHAMEAU HAOURAI a nee l’existance du gpra et commeca il a nee l’existance de l’algerie

  6. arezki dit :

    azul.pour l’emir abdelkader,je suis d’accord avec vous c’est un grand homme et aussi un symbole.pour hadj messali,c’est aussi un grand homme et un symbole.mais pour ce qui est de boukharrouba,ce n’est qu’un vulgaire criminel,megalomane et pretentieux.quant aux soit disantes realisations,vous n’avez qu’a vous rappele de la loi du 23/02 pour voir comment la france est fiere de ce qu’elle a fait durant 132ans en algerie.oubliant les assassinats,les emprisonnements,les exils,la hogra,la terreure jour et nuit,l’absence de liberte,le trucage et le detournement des elections et des biens du peuple etc…et votre elhouari a fait exactement la meme chose.alors,il symbolise quoi,le crime,le detournement,la terreure etc…c’est comme la france.et ce minable de nourdine n’est pas different de boukharrouba,sauf que nourdine,n’a pas encore le pouvoir qu’avait boukharrouba.qui a assassine lounes matoub.thanmirth.

  7. eldzayer dit :

    Houari Boumedienne a été, avec son poulain Bouteflika, la source de tous les malheurs de l’Algérie, passés, présents et futurs.

  8. amayas dit :

    pour une fois nourdine ait hamouda a raison je partage tout a fait ses declarations vas y voir dans le dictionnaire vous allez voir que abdelkader est un fidel ami de la france
    il s’et rendu quand meme voyon !!!!

  9. AZEDDINE dit :

    merci a si moulay

  10. Mezghena dit :

    Azul/Salam
    Effectivement N. Ait-Hamouda cherche toujours à se faire connaitre plus qu’il n’en faut. Mais il a le merite de ramener des sujets tabouts sur la table. Personnelement, l’emir AEK est un grand homme d’etat et d’ailleurs les seules familles qui lui sont restées fideles et qui ont ete exilées avec lui sont toutes originaires de Kabylie (voir toutes les familles algeriennes vivant en syrie et en palestine). Si l’emir n’a pas pu finir sa revolution c’est parcequ’il a ete trahi par le reste des algeriens qui avaient refusés de prndre les armes.
    Pour MESSALI, il faut reconnaitre qu’il etait un grand nationaliste mais malheureusement il a fini dans le MNA, c’est ça la verité.
    Finalement pour boumedienne (que j’ai ecris en minuscule), tout ce que je peux dire c’est qu’il est à l’origine de tous les problemes de l’Algerie et le jour du dernier jugement (Youm El Qiyama), je demanderai mon droit (Qissas) car juste à penser que boumedienne a ecarté ou tué tous les vrai moudjahidines et s’est rapproché des harkis et des DAF, sans oublier qu’il a mis en place l’idiot du village comme premier president et a livré notre pays au baatisme et nassirisme, nous payons à ce jour les consequence de ce criminel.

  11. Hakim dit :

    je crois que Emir abdelkader n’est q’un homme qui a défendu ses terres( un propriétaire terrien à masscara)et il ne peut égaler Elmokrani ou lala fathma nesoumar qu’ils résisté jusqu’à leurs derniers goute de sang
    lui par contre ( le chere Emir) a cesser les combat dés que la france lui a promis de le troniser Emir des croyants en Algérie et on voit bien sa légion d’honneur qui la france lui a remis (les officiels algériens effacent cette médaille des portrait officiels)
    Messali Hadj (malgré que la plupart des créateur des L’ENA étaient des Kabyles)ne voulait pas d’une Algérie en Dehors de l’arab-islamisme!!!et il a écarté tous les kabyles pour devenir le seul zaim (crise de 49)!!!
    quand à boumedienne ( cette ignards) qui a massacré Amirouche ( je comprend la haine de son fils )les a meme emprisonné alors qu’ils sont morts ( ça donne une idée de sa santé mentale) lui le hyène qui était sur les frontières marocaine pendant les pire moment de la révolution)
    i a même pris le soins des autre arabes (égyptiens et palestiniens) en laissant son peuple à coté de la plaque !!
    docn pour résumer :: ces trois personnage ne sont que des mythes et je suis tout à fait d’accord avec Nouredine et ces toirs personnage ne sont que des mégalomanes et des impostures (comme boutef d’ailleurs)!!!
    je n’ai que 27 ans , je ne suis pas historien mais j’ai assez lu pour donner mon avis !!!
    do

  12. Hakim dit :

    je rajoute que boumediene était complice des essais nucléaire français en Algérie ( on voit les dégats actuels sur la santé des habitants des alentours des sites d’essais avec les poussières radioactives que le vent fait danser à des kilomètres )

    boumediene n’était qu’un dictateur qu’a mis l’Algérie dans un grand chaos!!( on paye les frais très chère maintenant )
    on a tué et écarté tous les capables et les intellectuelle (Abane,Boudiaf,ferhat abbas ,khider ,khedda,krim..etc)et on a mis les médiocres à la trempe de boumedienne comme souhaité par la France coloniale.

  13. anitoufikisme dit :

    @hakim:LE TOUFIKISME DE AIT HAMOUDA
    tu crois hakim que c le moment d’évoquer ce genre de sujets je crois que tout et discutable mais avec un système qu’il a des oriels pas comme le nôtres qu’il es a boucher car c dangereux pour lui se genre de sujets mais je ne pense pas que se ait hamouda va nous donner de leçons ses sortis sont connus par la manipulation politique a la veille des rendez vous politiques importants c l’instauration des faux débats a la veille des sénatorial le RCD n’a pas encore pris position sur le sujet donc cette démarche elle n’es pas innocentes d’abord il peut nous expliqué pour quoi EN se moment EXACT es-qur c l’aniversaire d’el Amir ou boumediene ou autres mais chers internautes c lâches sont entrain de nous pourrie la vie politique avec cet propagande a la tufikesque c la machine du général toufik qui leur plait c pas le peuple algérien car la machine est rentable et le mot opposition est le gasoil de cette machine donc chers camarades internautes détrempez vous et décortiquer bien les agissement du RCD
    votres frère militant

  14. amdan n soummam dit :

    meme si je n’approuve pas les declarations du « chef patriotes « , nordine ait hamouda,je pense que ni benmoulai mokhtar ni personne d’ailleurs n’a le droit de l’empecher de s’exprimer librement sur notre pays et ses hommes.concerant l’histoire,il vaut mieux l’apprendre aux hommes qui nous gouvernent depuis 1962.par ailleurs le traité de la tafna est connu de tous,l’exil et la vie de notre emir en serie n’est plus un secret,chacun a le droit de faire sa lecture.le drame est que 21 ans apres les evenements d’octobre 1988,la pensée unique continue de faire des ravages.un tabou peut durer un moment mais ne peut resister à la realité implaccable

  15. amghar azzamni dit :

    Je suis heureux que le débat s’instaure démocratiquement autour de ce sujet qui a marqué l’histoire du nationalisme algérien depuis que notre pays s’appelle ALGERIE.Cependant,nous devons plutot traiter ce sujet d’une maniére impartiale et en nous preservant de toute passion qui aurait un quelconque lien avec la région d’où chacun d’entre nous est originaire.Ce sujet est si emportant que,pour en débattre,il faudrait en premier lieu se sentir entiérement algérien afin de ne pas verser dans le chauvinisme régional et le parti pris!
    Notre jeune camarade Hakim a tout à fait le droit d’emettre son avis sur ce jet concernant les trois personnages cités ci-dessus et qui marqué la vie politique de notre pays, mais je ne pourrais me taire et accepter le laisser dire que l’Emir Abdelkader eut été un gros propriétaire terrien à Mascara et que ce dernier ait uniquement défendu ses propres biens!Pour l’histoire,Abdelkader n’avait aucune possession au moment où les populations de l’époque lui demandé de prendre en charge l’organisation de la résistance contre l’occupant français.L’émir n’avait que 17 ans lorsqu’il se rendit sur les lieux de l’Islam en compagnie de son pére lequel l’avait encouragé à y séjourner plus longtemps que lui, afin d’y acquérir plus de savoir dans les domaines spirituel,gestion et organisation d’un étét,si bien qu’à son retour le jeune Abdelkader s’est empressé de vouloir organiser son propre pays en s’inspirant de modéles islamiques!C’est de là qu’a germé dans sa tete l’idée de nation algérienne et plus tard de nationalisme algérien pour la défense du territoire algérien et ce malgré le tribalisme défendant qui existait à l’époque.
    Je voudrais dire à notre jeune ami Hakim,que le nationalisme algérien n’existait point avant l’arrivée de l’Emir Abdelkader.D’ailleurs ce qui a fait dire un jour à Ferhat ABBAS,une autre figure de l’histoire algérienne,qu’il avait chercher partout, jusque dans les cimetieres,l’idée de nation algérienne sans y parvenir à trouver des réponses.
    Quant à l’avis que nous donne Hakim, sur le comportement de BOUMEDIENE,j’approuverais quelques unes de ses remarques surtout celles relatives à la gestion par la terreur et la dictature des affaires publiques algériennes.
    Salutations fraternelles à tout le monde!

  16. miko dit :

    je pense qu’on fait les procès des hommes et non pas l’histoire de l’Algérie.tant que l’histoire de l’Algérie n’a pas été écrite par les historiens, on restera toujours dans ce cercle vicieux, qui jette dans l’anathème, les invectives, et les procès des hommes qui ont fait l’histoire de l’Algérie, en lisant simplement une biographie sur un dictionnaire, ou les mémoires des uns et autres qui on fait les évènements de l’Algérie- on devient historien!!!

  17. MUS dit :

    JE REJOINS NOUNOUR DANS SA DECLARATION L EMIR ABDELKADER N A RIEN D UN HERO

    IL A DEFENDU SES TERRES PUIS A ACCEPTE DE COUCHER AVEC LA FRANCE, L EXIL, LA LEGION D HONNEUR TOUT CELA ON NE PEUT L IGNORER.

    QUANT AU ROLE DES SCOUT CELA ME FAIT RIRE JAUNE LE MESSAGE COMME QUOI IL AURAIENT JOUE UN QUELCONQUE ROLE DANS LA LUTTE DE LIBERATION C EST UNE TENTATIVE DE HOLD UP.

    JE N APPRENDS RIEN A PERSONNE EN VOUS DISANT QUE C EST L OS QUI A CONSTRUIT L ALN ET LE FLN ET DE LA NECCESSITE DE LA LUTTE ARMEE.

    LE COURANT ISLAMISTE N A JAMAIS REJOINT LA LUTTE ARMEE ET ETAIT CONSIDERE COMME UN COURANT TRAITRE AU MEME TITRE QUE L ARMEE DES FRONTIERES PAR L ARCHITECTE ABBANE RAMDANE.

    CELA ME FAIT CHIER MAIS JE SUIS D ACCORD AVEC NOUNOUR

    A PLUS

  18. antalas dit :

    une petite anecdote : pour ce qui l’ignorent,ferhat abbas(de taher) ..boumediene (d’heliopolis-guelma) …ben badis (de constantine) sont tous originaires de la kabylie maritime BEJAIA…et pour en revenir a l’emir..je pense qu’il est ingrat d’effacer ses 17 annes de combt face aux debarquement des colons francais dirigés par de bourmont et autres bugeaud !!! il a essayer d’unifier la revolution algerienne mais n’a pu reunir les kabyles sous sa baniere car il avait une vision emirate (amir el mouslimines)du commandement et les kabylies etaient plus republicanistes et democratique de la lutte qui leur viens du fond des ages .. leur chef etait ELU et revocable par les assemblees des sofs (d’ailleurs le grand agellid massinnissa ne commandait pas en fait mais siegeait et adoptait ce que les djemaas decidaient d’ou son surnom MSNSSN OU « LEUR CHEF » EN LANGUE BERBERE que les francais ne pouvaient prononcer sans le rajout de voyelles ..massinnissa).. quand a messali el hadj..apres que l’emir khaled aies repris le flambeau de la lutte et qu’il a etet un peu a l’origine de la creation du premier parti algerien pour l’independance ,ce sont des ouvriers syndicaliste de la cgt travaillant chez renault (ou peugeot ) tous kabyles qui le fonderent et l’appelerent ETOILE NORD AFRICAINE(a noter que le vocable maghreb ou maghreb arabe n’etait pas encore inventé)et pour rattacher toutes les autres regions d’algerie « arabophones » (vu la non existence encore d’une nation au sens moderne du mot)ilincorporerent un autre ouvrier gauchiste tlemcenien d’origine et en firent le chef MESSALI HADJ …de communiste qu’il etait ce meme messali ,pourchassé par la police francaise se refugia en suisse ou il fut accueilli par l’un des fondateurs du PAN-ARABISME ,le baathiste CHEKIB ARSLAN de syrie qui lui proposa de le cacher et de doter la revolution algeriennne de l’appui finacier,diplomatique,et militaire des pays arabes mais a une conditio:qu’il vende l’ame de l’algerie pluirimillenaire L ALGERIE ALGERIENNE DEVAIT DEVENIR ALGERIE ARABO-MUSULMANE dans la plate forme de l ‘etoile nord africiane!!! messali y succomba et a son retour d’exil commenca la chasse aux « berberistes « qui refusaient cette identité falsifiée!!! les bennai ouali..ould hamouda et autres ..furent vendus aux francais ou carrement assinés a cause de leur resistance et ait ahmed fut dechu de son poste de president de l’os(oraganisation armée secrete) et remplacé par le triple ignare ben bella !!!on denomma ces evenements « crise berberiste »de 1948/49..

  19. antalas dit :

    messali d’athée qu’iletait devint un predicateur islamiste divinisé!!(les pikls de sabarbe se vendaient tres chers en kabylie parait il!!!)il fut atteint de la maladie du culte de la personnalite et se denomma ZA3IM..les jeunes loups de la revolution virenet qu’il etait temps de commencait la guerre armée (le boudiaf..benmhidi..abane..ben boulaid..krim belkacem et autres belouizdad…)mais le gourou ne le voyait pas de cet oeil..il crea avec bellounis le mna pour cotrer le fln d’ou les plus grand massacres furent plus le fait de ces deux armées algero-aleriennes (mellouza s’en souvient encore..)..les HYENES DE BOUSSOUF DONT LE TRISTE SIRE BOUKHERROUBA SE tApirent AU CHAUD AUX FRONTIERES SOUS LA HOULETTE DE FETHI DIB 5SERVICES SECRETS EGYPTIENS DE GAMAL ABDENACER LE PAN -ARABISTE°..)et accourrurent avec des soldats frais et un armement neuf pour DETOURNER LA REVOLUTION menée par LES LIONS du GPRA (gouvernement provisoire de la revolution algerienne).. boumedienne etat un celebre inconnu dans les rangs des moudjahidines utilisa pour un temps l’aura surfaite du caporal de l’armee des tabors marocains a la solde de gamal abdennnacer comme BOUCLIER -PRESIDENT mais qu’il dechut 3 années apres ..avec l’appui des DAFISTES (harkis ) qu’il utilisa comme assiss des plus sures car il leur donnait la chance de redevenir algeriens et propres ùmais qu’a la moindre trahison IL LES DENONCERAIT AU PEUPLE.. ISSUE DE LA ZYTOUNA TUNISIENNE MOUKHERROUBA LE ROUGET APPLIQUA SA POLITIQUE DE DEPERSONNALISATION ET DE DESALGERIANISATION PAR UN ENCOURAGEMENT ADE TENDANCE ISLAMISTE ET ARABISTE 5MILLES MOSQUEES ..MILLES VILLAGES SOCIALISTES..ON ARRACHAIT LE MEILLEUR VIGNOBLE DU MONDE… LE REPOS HEBDOMADAIRE PASSA AU VENDREDI ETC… MAIS SURTOUT COMMENCA LA DEESTRUCTION DE L’ECOLE PAR UNE « ARABETISATION » (pour contrer les militants de gauche dont les berberes de kabylie)DONT LES FRUITS SE RETROUVENT LA EN 1992 A CE JOUR ..PARAIT IL IL VOULUT SE RATTRAPER ET REVENIR AU FRANCAIS MAIS..LA MORT L4ATTENDAIT AU TOPURNANT…son petit rejeton est en train de terminer son oeuvre de destruction pour l’histoire..avec la moitie du peuple crevant de faim il est obnubilé par la construction de sapyramide de cheops LA PLUS GRANDE MOSQUEE DU MONDE ARABE (3EME °) acoupds de milliards de milliards ..car chadli avait deja son « houbel » ..ces constructions nombrilistes AYANT POUR L ANECDOTE JUSTE POUR OBJECTIF: LE DETOURNEMENT DE MILLIRDS D’EUROS DU PEUPLE LE PLUS DAMNE DE L HISTOIRE!!!!

  20. amadan n soummam dit :

    Mr benmoulai semble bien maitriser l’histoire,mais il a oublié de parler de la capitulation de notre emir avec le traité de la tfna, aussi il dit que »Sous prétexte de protéger les chrétiens au Moyen-Orient, la France a envoyé un corps expéditionnaire là-bas dans le but de séparer la province libano-syrienne de l’Empire turc en vue de créer un Etat chrétien au Liban et un royaume arabe en Syrie. Elle comptait nommer un membre de la famille CHAHAT à la tête du premier et espérait, sans aucune assurance convaincre l’Emir AEK pour l’introniser à la tête du second. » à quel titre cette proposition est faite à notre emir Mr benmoulai.il me semble que ce genre de propositions se font qu’aux amis,à moins que je me trompe.
    MR benmoulai raconte les hauts faits de guerre de boumedienne  » En acceptant ce présent Giscard et La France Officielle ont reconnu de fait la résistance populaire algérienne sous la férule de l’Emir AEK. Hourrah !à titre posthume au président Houari Boumediene qui par son charisme a piégé un des plus hostiles présidents français à l’Algérie. », soyons serieux mr benmoulai, giscard doit en rire si vraiment il a compris comme vous le geste de votre idole boumedienne.
    puisque vous connaissez autant de details sur l’histoire de cet homme,j’aimerai bien en savoir plus sur le coup d’etat fait au GPRA en 1960,sur les raisons de l’emprisonnement de boudiaf,l’assassinat de khider,de krim belkacem,de medeghri …..etc.quant à messali lhadj « pere de la revolution algerienne » ,Mr benmoumai n’a pas dit un mot sur son parti, le MNA, qui a pris les armes contre le FLN aux cotés de l’armée et des services français.sans rancune

  21. Amghar azzamni dit :

    L’Emir Khaled a fait un travail d’une grande envergure pour donner à l’Algérie son vrai sens patriotique.Malheureusement il a été trahi par l’inertie du peuple algérien de l’époque qui ne l’a pas suivi dans son oeuvre et sa lutte politique contre le colonialisme.L’Emir Khaled en fin diplomate a utilisé une stragtegie digne des plus grands politiciens de l’époque pour amener le gouvernement français de Clémenceau à reconnaitre des droits aux algériens notamment en ce qui concerne la levée de l’état d’exception dans lequel ils vivaient.Il est allé jusqu’à demander que le gouvernement à accorder les memes droits aux algériens que ceux des colons.L’Emir Khaled a été malheureusement laché par ses compatriotes notables et mourrut dans la tourmente et la deception hors de sa patrie qu’il chérissait plus que tout autre chose!

  22. annonyme dit :

    le petit fils D’Abdelkader etait dans l’armee française et il a fait Saint-Cyr.tout ces arabomusulmans qui pronnent leurs descendance de Mahomet ne sont en realités que des usurpateurs,un moment ou un autre ont trahient l’Algerie en rasant meme son identitée et ses vistges.

  23. Hakim dit :

    @Amghar Azamni:l’Algerie actuelle ( avec le sahara )est une création française,mais le nord de l’afrique était déja unis sous Massinissa et puis les hamadites et les almoravids.
    dire que l’Emir avait dans la tete une création d’un état qui s »appelle Algérie est une grande bêtise
    votre Emir n’était pas exilé mais il s’est autoexilé (il a bien demandé de vivre en syrie avec un pension mensuelle française pour service rendu à la France )
    en France on donne pas la légion d’honnuer à ses ennemis ( et on rend pas hommage à ses ennemis )
    ce qui n’est pas le cas avec votre Emir!!!
    on jamais rendu un hommage à Elmokrani et les milliers des déportés en Calédonie
    jamais un hommage à lall fatham nesemar
    jaùais un hommage à larbi ben m’hidi
    ça pour vous dire seulement qui l’emir n’a rien d’un Héro et encore moins d’une figure nationale.
    il été motivé uniquement par la religion et seulement la religion

  24. Hakim dit :

    @ annonyme:ça c’est un autre sujet :toute personne qui veut accéder au pouvoir se réclame de moumouh ( mohamed islam) :elkhomayni l’a ditHassan 2 ( le roi de maroc l’a dit) ,le traitre Emir l’a dit ,la famille royale de l’arabie l’est aussi apparemment .
    mais on oublie que scientifiquement parlant le sperme de mohamed ne reprsente meme pas 0.0001% après des centaines de génération!!!

  25. TAG dit :

    Je vous renvoie à cette déclaration d’un écrivain algérien que vous connaissez tous. Il a dit ceci sur l’émir : « Abdelkader est un grand poète mais il a trahi quelque part ». Pour ce qui est de Messali et de Boukherouba on ne devrait même pas les citer, ils sont traîtrise et dictature.

  26. amnay dit :

    Merci fils d’un tres grand Homme ,pour les quatres verites.la kabylie a besoin des hommes comme AIT hamouda,c’est bien la France qui a tracer les frontiers de ce qui s’appelle aujourdhui l’Algerie ce n’est ni abedlka ni messahi ni vuyladyan

  27. OUHRISH dit :

    Merci Messieurs de vos commentaires qui retablissent la veritée concernant Abdelkader,bientot on nous imposera de le venerer et pourquoi pas le beatifier.
    On cherche vraiment a raser tout ce qui est de nos origines et notre culture.

  28. amghar azzamni dit :

    @Si Hakim

    Lorsqu’on parle de nationalisme celà suppose l’existence déjà d’un Etat en tant que tel!C’est vrai qu’un territoire appelé autrefois Thamazgha a existé sous la coupe de Massinissa,yugurtha et tous les rois amazigh qui s’en suivirent ,mais l’idée d’état-nation n’a jamais existé et l’Algérie en tant qu’état n’a pas existé jusqu’à l’arrivée de Abdelkader qui a initié cet embryon d’état Algerie!
    Il est vrai que la France a procédé au balisage des contours de l’Algérie mais c’était bien aprés l’installation à Alger d’un gouverneur Général.
    Cà sera un plaisir pour moi de te lire mais il faudrait quand meme plus étudier l’affaire avant de te lancer dans des affirmations plutot erronnées!
    Salutations distinguées

  29. Hakim dit :

    @Amghar
    quelles sont les affirmations erronnées?je n’ai rien inventé ,tout ce que j’ai dit je l’ai lu.
    l’Algerie n’est pas crée par Emir ,je crois qu’il combattait uniquement à l’Ouest ,sa smala (qu’on représente comme un état) est un état ? d’abord c’est un ensemble de tentes e plus les hommes religieux comme Emir ne pense pas nation ou état mais ouma islamia et dine donc dire qu’un religieux fanatique comme Emir a dans la tete la création d’une nation est une grande erreur ,lui qui voulait etre enterré à coté d’Ibn Elarabi à Damas!!!
    un nationaliste veut toujours etre enterré dans son pays ce qui n’est pas le cas de Emir.
    donc je redis ( ma conviction objective) qu’il n’est pas un héro et il ne mérite pas ce titre à l’instar d’Elmokrani ou chiekh Bouziane par exemple ou encore Fathma nessoummer

  30. AGHIOUL dit :

    le pouvoir algérien depuis l’indépendance a choisi ses heros sur des criteres racistes
    l’emir Abdeka mais pas el mokrani ou fadhma n Soumeur
    Boumedienne qui n’a rien fait pendant la révolution mais pas Amirouche dont la dépouille a été séquestrée etc etc

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER