• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 28 décembre 2009

Archive pour le 28 décembre, 2009

Appel Urgent: Quand les autorités algériennes déclarent les disparus morts

disparus.jpgMohamed Yekhlef a disparu le 10 janvier 1994 après avoir été arrêté par les services de sécurité sur son lieu de travail, à Boumerdès, en présence de témoins. Il était alors âgé de 25 ans. Depuis cette date, ses parents le recherchent et, à cet effet, ont maintes fois demandé l’ouverture d’une enquête judicaire, sans succès.

Après l’entrée en vigueur des textes d’application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, malgré les nombreuses convocations et intimidations des autorités, les parents de Mohamed ont toujours refusé d’entreprendre les démarches pour obtenir l’indemnisation qui est conditionnée à l’établissement d’un jugement de décès. La famille Yekhlef, comme la majorité des proches de disparus en Algérie, demande avant tout Vérité et Justice.

(Lire la suite)

L’APW d’Alger dégage 33 hectares pour les équipements publics: Où sont passés les 134 ha restants?

terre.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »

La récente réunion de l’APW d’Alger qui s’est tenue jeudi dernier en présence du wali Addou a failli se  terminer en queue de poisson puisque les membres de cette honorable assemblée n’ont pas pu se mettre d’accord sur le nombre d’hectares de terrain destiné aux équipements publics. Finalement, un consensus s’est vite dégagé entre les élus et le représentant de l’Etat: l’APW pourra disposer de 33 hectares sur les 50 hectares dégagés. Le reste, c’est-à-dire 17 hectares ira vers la promotion des coopératives immobilières qui seront re-lancées dés le début de l’année 2010. A titre de rappel, ces assiettes de terrains récupérées sont des terres à haute teneur agricole.

Devançant la promulgation de la circulaire sur les constructions illicites: Le FLN initie une opération de lobbying

constructionsinnachenes.jpgSaid Abbes pour « Algérie Politique »

Le FLN, le parti majoritaire, a décidemment des idées qui ne manquent pas d’intérêt…  partisan cela s’entend. Six mois avant la promulgation du texte de loi en rapport avec les constructions inachevées et illicites, la direction nationale de l’ex-parti unique a donné instruction à ses maires dans les communes de l’Algérois de procéder à la régularisation des habitations concernées. Il s’agit particulièrement des communes de  Hammamet, Ain Beniane, Zeralda, Ouled Fayet et Draria.

Dans toutes ces communes, les P/APC sont allés à la rencontre des citoyens dont les habitations ne sont pas encore achevées leur demandant de déposer le plus vite possible les dossiers de régularisation avant l’installation officielle de commissions de régularisation telles que définie par la nouvelle loi sur les constructions inachevées ou illicites. Le FLN a donc profité de cette circulaire pour initier une opération électoraliste… avant l’heure.

Algérie: Le Forum des élus du FFS se tiendra demain

logo.jpgDans le cadre de la formation politique de ses élus, le Front des Forces Socialistes (FFS) organisera demain son forum périodique de débat sur les questions liées à la gestion municipale et à l’action politique de proximité. Ce 2ème forum se tiendra au siège national du parti (56 avenue Souidani Boudjmemaa, Alger) de 10H00 à 13H30.  A cette occasion, une communication sur la «Gestion municipale et (le) mouvement associatif» sera donnée par un éminent professeur, spécialiste des questions municipales. Cette activité coïncidera avec la tenue des élections sénatoriales que le FFS boycotte. A noter que le FFS a organisé son congrès fédéral de Tiaret samedi. Dans son discours d’ouverture, le secrétaire national aux affaires maghrébines, Ahmed Betatache, a rappelé les positions, les objectifs et le parcours du FFS…El Mouhtarem

Les journalistes d’El Oumma El Arabia protestent

libert.jpgDes journalistes travaillant pour El Oumma El Arabia d’expression arabophone ont observé, hier, un sit-in au niveau de la maison de la presse Tahar Djaout pour dénoncer les mauvaises conditions de travail dans lesquelles ils évoluent.

Dans une déclaration rendue publique hier, ces journalistes pointent un doigt accusateur sur le directeur général de cette jeune publication, présente dans les kiosques depuis novembre 2008. Par leur action de protestation, les journalistes voulaient attirer l’attention de leurs confrères sur ce qu’ils qualifient d’«inacceptable». Ils relèvent, dans leur exposé des faits, des cas de «graves atteintes au droit des travailleurs et au code du travail». Les auteurs de la déclaration dénoncent énergiquement l’exploitation de leurs efforts et de leurs compétences «à des fins personnelles».

 

Ces journalistes considèrent que «par leurs pratiques», les responsables du journal en question portent atteinte à la liberté d’expression, base essentielle du travail journalistique. Ils énumèrent les cas d’abus de pouvoir, d’atteinte à la dignité humaine et de licenciement abusif et se disent résolus à agir en conséquence. Face à une telle situation, les protestataires sollicitent le soutien de la corporation pour faire barrage à de pareilles pratiques, mais aussi à « se dresser comme un rempart devant ceux qui utilisent leur pouvoir financier pour créer des titres de presse dans le seul but de servir leurs intérêts personnels ». Par M. A. O. EL Watan

Le quotidien El Oumma El Arabia a été lancé le  24 octobre 2008.

Quand El chourouk précipite son…. Ghouroub !

echourouk.gifAhekani pour « Algérie Politique »

L’éclipse d’El chourouk se précise de jour en jour. Pourtant, ce n’est ni Bonattero qu’il a prédit, ni une météorite qui s’approche à toute allure sur l’immeuble «blindé» de ce quotidien. Il a fallu qu’une seule et courageuse voix s’élève pour dénoncer les abus et les affaires scabreuses de cette «boite à allumettes», pour voir les aiguilles de ces guêpes chouroukiènnes pointées vers un «inconnu contrevenant». Rien n’a été épargné en guise de répliques: une avalanche de chroniques, d’insultes et de menaces, allant même jusqu’au bout de l’obscénité en traitant ce blog de «bâtard!». Des propos plus que condamnables écrits par des boites de résonance du DRS et publiés dans un journal qui commence par un langage de maisons closes et qui s’achève par les «Fetwas» d’El karadhaoui !

Ce blog qui nous offre généreusement ces colonnes pour faire reculer les murailles du mensonge et de la tyrannie, commence à gêner sérieusement. Il gène celles et ceux qui refuseraient de se voir dans un miroir, celui de la vérité. Combien de réalités ont été rapportées pour autant de cris de détresse qui sont devenus audibles grâce à cet espace rare de libre expression. Le même espace si ce n’est mieux, que pouvait assurer EL chourouk à des millions d’Algériens avides d’êtres en moins écoutés. Il n’est de secret à personne, que cette vocation n’a jamais été la sienne, bien au contraire, ce journal s’alimente comme un brasier d’été de faux scoops , d’histoires sécrétées par les fantasmes du rédacteur en chef et les missives sécuritaires et manipulatrices faxées de Benaknoun !

Traiter ce blog de bâtard, nous renseigne aussi de l’éducation des journalistes qui bossent dans ce journal. Des propos qu’on ne peu lire ailleurs, même pas dans les colonnes d’ El fejr même si ce dernier essaye de se frayer un sentier dans les boulevards mensongers d’El chourouk. Disant que c’est un peu logique, car la journée commence par El fejr, puis El chourouk , mais n’oubliez surtout pas qu’elle s’achève par El ghouroub.

19ème jour de grève de la faim de Mehdi Meryem

meriem2.jpgMme Mehdi Meryem est à son 19ème jour de grève de la faim pour protester contre son licenciement abusif le 8 novembre 2009 par BRITISH GAS. « Aujourd’hui Meryem n’a pas pu se lever avec des vertiges au moindre geste, sa tension artérielle de 07/05. Elle avait des crachats de sang rougeâtres avec vertiges, des crampes musculaires aux jambes et surtout des douleurs lombaires,  des yeux très cernés », a indiqué le comité des femmes du Snapap dans un communiqué. Par ailleurs, le bureau national du comité de femmes SNAPAP a convoqué le comité national de soutien aux travailleurs algériens (CNSTA ) qui se réunira aujourd’hui à 12h00 à la maison des syndicats. El Mouhtarem

Yacine Zaid pour la 24ème fois devant le tribunal !

yacine1.jpgLe syndicaliste Yacine Zaid se présentera le mardi 30-12-2009 devant le tribunal de Hassi Messaoud. Il sera donc pour la 24ème fois entendu par le juge, qui lui posera, selon lui, les mêmes questions, et donnera les mêmes réponses. « C’est la même plainte, même dossier de la même multinationale…même juge…même avocate…même procureur…même victime…même tribunal…sauf justice… », a affirmé Yacine dans un communiqué. El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER