• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Archive pour décembre, 2009

Scandale à Sonatrach: 1600 marchés de gré à gré depuis 10 ans !

sonatrach.jpgPas moins de 1600 marchés ont été attribués de gré à gré, ces dix dernières années, par la compagnie nationale Sonatrach, a révélé une enquête menée par le Département de renseignements et de sécurité (DRS). Les enquêteurs ont découvert l’implication de plusieurs hauts responsables de la compagnie dans des malversations. Ces enquêtes font suite à celle déclenchée autour du projet de l’autouroute Est-Ouest qui a conduit à la mise sous mandat de dépôt de hauts responsables du ministère des Travaux publics parmi lesquels le secrétaire général, Mohamed Bouchama. Par ailleurs, nous apprenons d’une source sûre qu’un dossier impliquant l’ancien ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, dans l’attribution « illégale » du projet de l’autoroute à une société chinoise est entre les mains des services de sécurité.

Dans sa stratégie, le DRS envoie ses éléments mettre en place des réseaux de cooruption pour mouiller des gens, puis on organise un procès, puis les leurs sont blanchis pour manque de preuve et les autres sont la disgrâce en sachant que certains hauts responsables ne peuvent pas dire non aux affaires qu’on leur propose par crainte de voies de garage. L’affaire Khalifa a démontré combien ils sont capables de reconstituer et de traîner dans la boue toute l’arborescence des corruptions. El Mouhtarem

Abdellah Djaballah créera un nouveau parti !

djaballah.jpgDans un communiqué rendu public hier, le mouvement Islah de Abdellah Djaballah annonce la création d’un nouveau parti.  « Suite à de larges consultations et après une réunion du Medjlis Echoura du Mouvement El Islah ainsi que des présidents des bureaux de wilayas, il a été décidé de lancer les préparatifs pour la création d’un parti politique », a souligné le communiqué. Une commission nationale de préparation a été installée pour concrétiser cette décision et réunir le dossier à remettre au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Cette nouvelle formation politique, ajoute le communiqué, sera ouverte à toutes les forces vives de la nation aspirant au changement et opte pour une activité politique officielle et publique au service de l’Etat. Après avoir été éjecté du Mouvement Ennahda, puis du Mouvement El Islah, Abdellah Djaballah créera un nouveau parti…en attendant d’être éjecté une autre fois. El Mouhtarem

 

 

 

 

Soutien à Meryem Mehdi: Sit-in devant la maison de la presse le 3 janvier

meriem1.jpgLe comité national de soutien aux travailleurs algériens (CNSTA) a décidé hier d’organiser un rassemblement le 3 janvier prochain pour dénoncer le licenciement abusif de Mme Meryem Mehdi par British Gas. Le CNSTA se rendra prochainement au siège de la direction de British Gas à Hassi Messaoud pour demander des explications sur le licenciement de Mme Mehdi et exiger sa réintégration à son poste de travail. Pour rappel, Mme Mehdi Meryem observe une grève de la faim depuis le 8 décembre au niveau de la maison des syndicats à Alger. El Mouhtarem 

Orascom conteste un redressement fiscal en Algérie

djezzyb20700.jpgLa compagnie égyptienne Orascom Telecom a annoncé hier qu’elle faisait appel d’un redressement fiscal de 596,6 millions de dollars visant sa filiale en Algérie. Orascom, premier opérateur de téléphonie mobile en Egypte avec Mobinil, précise dans un communiqué publié hier qu’il paiera environ 20% des impôts et pénalités réclamées par le fisc algérien pour des irrégularités comptables portant sur les exercices de 2005 à 2007. Il ajoute avoir versé quelque 120 millions de dollars  aux autorités le 24 décembre, qu’il compte récupérer s’il obtient gain de cause. Orascom qualifie d’ »infondée et inacceptable » le redressement infligé à sa filiale algérienne qui, affirme l’opérateur, était exonérée d’impôts entre 2005 et 2007. Orascom Telecom Algeria représente environ 40% des revenus du groupe égyptien, or les autorités algériennes affirment qu’il ne pourra pas sortir cet argent du pays tant qu’il n’aura pas réglé sa dette fiscale. AP

Le sit-in des enseignants contractuels empêché

 

 

sit.jpgLes enseignants contractuels ont organisé hier un rassemblement devant le palais du gouvernement pour revendiquer leur titularisation. Ils étaient plus d’une centaine, selon La DDK,  à avoir pris part à ce rassemblement.Tôt le matin, tous les accès au Palais du gouvernement ont été bloqués par un dispositif de sécurité déployé sur les lieux. Les forces de l’ordre ont  interpellé  38 manifestants, qu’ils ont embarqués au commissariat de police. « Cela fait deux ans que je n’ai pas perçu mon salaire », s’est indigné un enseignant de Béjaia, rapporte La DDK. El Mouhtarem

La blague du jour…

«Ceux qui colportent ce genre de fausses informations (sur le limogeage du SG du ministère de la Santé) ne versent pas seulement dans la désinformation, mais ils portent atteinte à la sécurité sanitaire du pays», a déclaré hier le chargé de communication du département de Said Barkat.

« Le paiement d’une rançon est un moyen de financement du terrorisme »

bara.jpgLe conseiller auprès de la présidence de la République,  Mohamed Kamel Rezzag Bara, ancien président de l’ONDH, a souligné hier à Alger l’existence d’un consensus  qui considère le paiement d’une rançon aux groupes terroristes comme un moyen de financement du terrorisme. Dans une déclaration en marge de la conférence organisée  par le centre d’études stratégiques du quotidien Echaâb sur le phénomène du  terrorisme dans la région du Sahel, Rezzag Bara a exprimé sa satisfaction quant  à la résolution 1904, adoptée récemment par le Conseil de Sécurité de l’ONU,  qui criminalise le paiement d’une rançon aux groupes terroristes, qualifiant cette démarche de « très importante » en matière de lutte contre le terrorisme  et les moyens de son financement. Après avoir tout fait pour enterrer le dossier des disparus en Algérie, Rezzag Bara est promu au poste de conseiller du président Abdelaziz Bouteflika. El Mouhtarem

Appel Urgent: Quand les autorités algériennes déclarent les disparus morts

disparus.jpgMohamed Yekhlef a disparu le 10 janvier 1994 après avoir été arrêté par les services de sécurité sur son lieu de travail, à Boumerdès, en présence de témoins. Il était alors âgé de 25 ans. Depuis cette date, ses parents le recherchent et, à cet effet, ont maintes fois demandé l’ouverture d’une enquête judicaire, sans succès.

Après l’entrée en vigueur des textes d’application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, malgré les nombreuses convocations et intimidations des autorités, les parents de Mohamed ont toujours refusé d’entreprendre les démarches pour obtenir l’indemnisation qui est conditionnée à l’établissement d’un jugement de décès. La famille Yekhlef, comme la majorité des proches de disparus en Algérie, demande avant tout Vérité et Justice.

(Lire la suite)

L’APW d’Alger dégage 33 hectares pour les équipements publics: Où sont passés les 134 ha restants?

terre.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »

La récente réunion de l’APW d’Alger qui s’est tenue jeudi dernier en présence du wali Addou a failli se  terminer en queue de poisson puisque les membres de cette honorable assemblée n’ont pas pu se mettre d’accord sur le nombre d’hectares de terrain destiné aux équipements publics. Finalement, un consensus s’est vite dégagé entre les élus et le représentant de l’Etat: l’APW pourra disposer de 33 hectares sur les 50 hectares dégagés. Le reste, c’est-à-dire 17 hectares ira vers la promotion des coopératives immobilières qui seront re-lancées dés le début de l’année 2010. A titre de rappel, ces assiettes de terrains récupérées sont des terres à haute teneur agricole.

Devançant la promulgation de la circulaire sur les constructions illicites: Le FLN initie une opération de lobbying

constructionsinnachenes.jpgSaid Abbes pour « Algérie Politique »

Le FLN, le parti majoritaire, a décidemment des idées qui ne manquent pas d’intérêt…  partisan cela s’entend. Six mois avant la promulgation du texte de loi en rapport avec les constructions inachevées et illicites, la direction nationale de l’ex-parti unique a donné instruction à ses maires dans les communes de l’Algérois de procéder à la régularisation des habitations concernées. Il s’agit particulièrement des communes de  Hammamet, Ain Beniane, Zeralda, Ouled Fayet et Draria.

Dans toutes ces communes, les P/APC sont allés à la rencontre des citoyens dont les habitations ne sont pas encore achevées leur demandant de déposer le plus vite possible les dossiers de régularisation avant l’installation officielle de commissions de régularisation telles que définie par la nouvelle loi sur les constructions inachevées ou illicites. Le FLN a donc profité de cette circulaire pour initier une opération électoraliste… avant l’heure.

12345...15

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER