• Accueil
  • > Libre débat
  • > Ce n’est pas en clamant que le FFS est le meilleur que l’Algérie démocratique deviendra réalité…

Ce n’est pas en clamant que le FFS est le meilleur que l’Algérie démocratique deviendra réalité…

ffs1.jpgAmin pour « Algérie Politique »

Le Front des Forces Socialistes (FFS) a besoin d’être renforcé organiquement…et politiquement. Pour être totalement cohérent, je t’invite Mohand à prendre ta carte du parti. Je pense sincèrement que tu serais une excellente recrue. Beaucoup de ce que tu énonces est vrai, mais en intégrant les structures tu FFS tu comprendrais mieux les prises de paroles de militants qui exposent un point de vue de l’intérieur.

L’activité partisane ne se réduit pas à des déclarations qu’elles qu’en soient la haute tenue “politique”. La force d’un parti, c’est d’être capable de porter ses idées en profondeur dans la société. C’est son maillage militant et ses réseaux de partenaires associatif, politique et syndical, qui permet d’influer dans la société et de contrer le pouvoir et ses capacités illimitées de propagande et de désinformation. Cela pour te dire l’importance de cette parole de militants que tu appréhenderas mieux lorsque tu te familiariseras avec ce qui reste de la vie organique du FFS. Pour le reste, je partage tout ce que tu dis sur le pouvoir et ses relais administratifs, le FLN et le RND, ainsi que sur la noblesse du débat contradictoire qu’ouvrent dans ce blog des militants du FFS…

Dans la situation actuelle de sclérose du champs politique, quelle que soit l’écrasante responsabilité du pouvoir, nous avons notre part, aussi infime soit-elle, de responsabilité. Malheureusement, depuis plusieurs années, l’appareil du FFS, pour éviter toute remise en cause, adopte les pratiques du pouvoir que nous combattons !!

Et, ce n’est nullement en clamant que le FFS est le meilleur, exempt de compte à rendre à la société et à ses propres militants, que l’Algérie démocratique que nous appelons de nos voeux deviendra réalité…

Bonne année « socialiste »

Commentaires

  1. akchiche nal aldjazair dit :

    Que faire pour satisfaire les uns et les autres ? Quoique fasse la direction du ffs est elle est vite indexée et mise sous sous l’étau de la critique meme de la part de ses militants! Pourtant face à un pouvoir qui a cadenassé tout le champ politique et réduit toute activité partisane en profitant des dispositions que leur procure l’état d’urgence,la direction du ffs brave toutes les difficultés pour organiser des rencontres politiques avec ses militants et la société civile.Beaucoup de risques allant jusqu’à une confrontation physique avec les autorités sont pris sans peur par la direction nationale pendant que les mauvaises langues ne cessent de piailler tout en se calfeutrant dans leur salon!
    C’est bien beau de critiquer mais agir c’est encore mieux de mon avis!
    Ces personnes ,celles qui aiment souffler le chaud et le froid,ont-elles eu un jour le courage de se meler directement aux actions menées par le FFS ? Les vrais militants sont ceux qui subissent le refus de l’administration de se rassembler sous peine de harcélement policier et judiciaire.L’exemple de plusieurs militants de Ghardaia avec à leur tete le Dr Fekhar en dit long!Rares sont ceux qui ont fait le déplacement à Ghardaia,ne serait-ce que pour les encourager et montrer leur solidarité agissante!
    Il devenu presuqe coutumier que les soi-disant militants qui se disent mal écoutés,n’ont participé de pres ou de loin à des manifestations de soutien aux opprimés par le régime.Alors quoi dire sinon que la critique est aisée et que l’art est particuliérement difficile surtout dans le contexte politique que vit l’Algérie avec tous ses despotes!
    De grace,vous qui etes si connaisseur en stratégie politique,integrez le parti et donnez-nous votre aide et montrez nous une démarche appropriée pour continuer le combat avec plus de chance de réussite!
    Surtout n’avancez plus l’argument que le débat démocratique n’existe pas dans ce parti,sinon il ne vous resterait plus qu’à vous taire!

  2. amghar azzamni dit :

    Que propose notre ami Amin pour que le ffs redevienne ce qu’il fut! Faut-il mettre au placard toute la direction actuelle et lui céder le gouvernail du parti? Détient-il un autre secret de démarche capable de développer une stratégie politique nouvelle avantageuse pour le ffs ? Dans ce cas,si le parti lui tient vraiment à coeur,qu’il se mette à son service sans attendre et qu’il redonne la vitalité dont il souffre!
    En attendant,nous n’assistons qu’à des farandoles exécutées par les uns et les autres sans aucune suggestion de révision relative à la stratégie politique adoptée jusque là par le ffs pour faire face au régime qui nous méne la vie dure!
    Toute proposition allant dans le sens de développement de moyens de lutte serait certainement la bienvenue!

  3. antalas dit :

    je ne voudrais pas etre un donneur de lecon mais a mon avis le ffs vegete !!! il ne reste de lui qu’une certaine aura (due surtout a celle de son charismatique leader) ..et une certaine docilité..respect des lois interdiant toute marche ou tout rassemblement..et un personnel qui a laminé la grandeur du parti des années 1990.. car il ya eu affluence de tous les opportunistes (et la je parle surtout de bejaia où j’ai suivi de pres et dans l’ombre ce parti dont le programme socio-economique m’eblouissait)qui VOYAIT DANS LA CARTE FFS UN REGISTRE DE COMMERCE POUR ACCEDER (en reproduisant les memes tares que celle du fln qu’on combattait)a des postes de responsabilité sans en avaoir l’envergure en chassant par centrifuigation tribale ou clanique toute intrusion militante UNIVERSITAIRE » ou de haut niveau polituqe!!! nous avons vu des marchands..des epiciers ..s’accaparer les pac et autres apw..et la catastrophe ecologico-politique qu’ils ont infligé a bbejaia a fait en sorte que les citoyens de cette ville ont par sanction voter massivement(a cause des dirigeants ffs en fonction a l’epoque) sur le pire ennemi :LE FLN…on a eu beau conseiller des consequences qui retomberont sur le parti si cette cohorte « d ‘elus incultes  » s’accaparaient des sieges apc..mais l’appat du gain et des affires etait plus fort et un deces « futurs elus m’a meme repondu ironiquemnt que  » les gens ne regardent pas le niveau, la competence ou l’honorabilité des candidats mais plutot l’image d’ait ahmed le jour du vote ..et SI ON METTAIT DES CHATS OU DES FOURMIS COMME CANDIDATS … ELLES PASSERONT !!! on avait mal aucoeur ..mais nos previsionsse sont averées juste et le ffs DANS SON FIEF NATUREL DE BEJAIA PEINAIT PAR LA SUITE A RIVALISER AVEC LE FLN ..LE RCD OU HAMAS..POUR ONTENIR DES CORES INSIGNIFIANTS COMPARATIVEMENT A SA GRANDEUR D’ANTAN ..a l’arrivee de ait ahmed dans les années 1990…

  4. antalas dit :

    le FFS n’est pas un parti percutant..la bureaucratie l’a lessivé!!!! il est des cas ou la lagitime defanse est un droit !! et UN APPEL D4AIT AHMED A UNE OCCUPATION DE RUE FERA TREMBLER ET LEZARDER LES MURRAILLES DE CES BOUFFONS OCCUPES A S’EMPIFFRER A CIEL OUVERT …PERSONNE NE GENE PLUS..A REMARQUER LE silence DU RCD…QUAND LE FFS PARLE IL PARLE AUSSI %MAIS POUR DIRE LE CONTRAIRE ..SI LE FFS SE TAIT IL DEVIENT MUET LUI AUSSI…LES JEUX SONT TRES CLAIRS MNT§§§ A CHAQUE PARTI ON LUI OPPOSE SON ALTER EGO..A FIS ISLAMISTE S4OPPOSE LA VOIX DE SON MAITRE HAMAS ..AU FLN DE MEHRI ET HAMROUCHE ..LE RND ..AU TROTSKYSTE PST IL YA NA LOUIZA…AU ffs ..devinez qui !!

  5. mahmoud dit :

    c’est vrai il ne reste du ffs que le sigle et rien dans la pratique, la médiocrité a pris le dessus sur la compétence et l’opportunisme a balayé l’engagement sincère.

  6. AFULMAN dit :

    Le FFS a intérèt à « cloner » Ait Ahmed.

  7. arezki dit :

    DECLARATION DES ELUS F.F.S
    A.P.C DE AIN EL HAMMAM

    Toute la population aura remarqué la situation chaotique dont laquelle est notre ville et nos villages ressemblant à des champs de bataille; état dégradé de toutes les routes, des trottoirs, le marchés traversé par un fleuve des eaux usées à ciel ouvert, travaux de raccordement au gaz qui ne s’achèvent jamais, des montagnes de terre et d’ordures à chaque coin de rue, des dangers multiples menacent la vie des citoyens et leur biens, absence de signalisation routière, absence d’un plan de circulation et des airs de stationnement…etc. Cette situation s’aggrave d’avantage et plus grave encore elle n’inquiète et ne fait réagir même pas l’exécutif communal dépourvu de toute bonne volonté.

    Toute la population se souvient des défilés des autorités locales et de wilaya et des strapontins du pouvoir durant la compagne des élections présidentielles et des multiples promesses.

    La population aura également ressenti et remarqué que ces mêmes autorités ont cessés de se rendre au chevet de notre commune et pourtant toujours dans le coma.

    Notre commune est aujourd’hui abandonnée à l’image de la plupart des communes de l’Algérie.

    Nous élus FFS, à plusieurs reprises, avons insisté au prés de l’exécutif sur la nécessité de tenir une séance extraordinaire de l’assemblée communale qui débattra exclusivement de la situation de notre commune, tiré la sonnette d’alarme pour donner l’alerte sur la situation qui prévaut dans notre commune, averti sur les conséquences d’une gestion catastrophique de la catastrophe et appelé les autorités à prendre conscience de la gravité de la situation et de la nécessité de prendre les mesures adéquates dans les meilleur délais.

    Nous regrettons que nos propositions ne soient pas votées par la majorité à cause des coalitions contre nature qui se sont formé à l’assemblé « thekssa taghat d-wechen » trahissant un égocentrisme de groupuscule criarde.

    Nous savons que cette situation est des plus inquiétantes car ses conséquences sont déjà assez pénibles et dangereuses aussi bien sur le plan économique que sur le cadre de vie des citoyens et citoyennes.

    Nous dénonçons l’attitude des autorités locales et de wilaya concernant la gestion de la catastrophe dans laquelle à sombré notre commune et l’immobilisme interprétant une complicité, une incompétence et un manque de courage et de volonté politique de l’exécutif communal.

    Nous interpellons l’exécutif communal de sortir de sa léthargie pour s’occuper efficacement des problèmes des citoyens et de la commune et les autorités d’appliquer les règles d’une réelle politique de développement local à fin de soulager la souffrance de la population.
    Le lundi 28 décembre 2009

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER