Le ministre du Travail ignore le cas de Meryem Mahdi

meriem.jpgEn grève de la faim depuis 23 jours pour dénoncer un licenciement abusif, Meryem Mahdi est en danger. Son état de santé s’est gravement détérioré. Elle risque la mort. Mais, cela n’inquiète guerre les autorités. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, n’est même pas au courant de la situation de cette Algérienne qui ne veut que reprendre son droit, après son licenciement par l’entreprise britannique, British Gas. Interrogé en marge de sa visite effectuée hier dans le centre de diagnostic, de soins et de dépistage précoce d’Alger, le ministre s’est montré étonné. Il a donné l’impression qu’il n’a pas du tout entendu parler de cette femme, dont le cas a été évoqué à plusieurs reprises par la presse nationale. «Elle doit saisir l’inspection du travail», déclare-t-il après des explications qui lui ont été fournies par des journalistes. Le ministre ignore encore que l’affaire a été traitée par l’inspection du travail qui a établi un PV de non-conciliation entre les deux parties (la direction de British Gas et Meryem Mahdi). El Watan/Synthèse

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER