• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 17 janvier 2010

Archive pour le 17 janvier, 2010

La nouvelle prison de Oued Ghir (Bejaia) opérationnelle avant l’été

prison.gifLe nouveau établissement pénitentiaire, en construction à la périphérie de la localité de Oued-Ghir, à 12 km à l’ouest de Bejaia, sera opérationnel avant l’été prochain, selon les responsables du projet. D’une capacité de 1.000 places, cette prison s’étale sur une superficie de 10 hectares, situés sur un tronçon de  la RN-12. L’établissement comporte un quartier réservé aux hommes, une aile pour les femmes et un espace mineurs. Confié à un groupement d’entreprises chinoises, le projet entamé début 2008 a valu un investissement de près de deux milliards de DA.

Le général Beloucif a refusé les magouilles de Larbi Belkheir

beloucifmostafa.jpgMohand pour « Algérie Politique »

J’ai 2 ou 3 petites choses à dire au sujet du Général Beloucif. Il est parti très jeune au maquis. Il était le plus jeune haut gradé après Chabani, pendant le règne du président Chadli Bendjedid, il est devenu le Chef des DAF, il a refusé les magouilles du général Larbi Belkheir avec les fournisseurs d’armes français. Il s’est opposé à eux, il fut une cible facile. Pourquoi facile, simplement parce que tous les généraux, les ministres, les walis, les colonels, les DG, le Président, son entourage ses amis et ses frères, les hauts gradés de la police, les Ambassadeurs, les procureurs et les magistrats, les chefs de Parti, etc. etc. ont tous des dossiers bien garnis et beaucoup parmi eux ont commis des vols et ont été corrompus…

Ainsi il suffit de faire l’unanimité des vrais décideurs de l’Algérie, et de s’opposer d’une quelconque manière au Président par exemple, et alors on déterre les dossiers et on enterre n’importe qui fusse-t-il un vrai guerrier doublé d’un homme de poigne et de convictions. Il en existe des exemples poignants. Le fait qu’il fut la cible de l’”équipe” et qu’il s’est opposé a eux, attire ma sympathie et je me dis qu’il a quelque chose de bien cet homme. Cependant, le pouvoir corrompt diaboliquement, quand on a le pouvoir, on se croit une puissance inusable et on est insatiable. On amasse tout se qui traîne, et on prend tout ce qu’on l’on veut, pour soit, sa famille et ses amis.
On s’en fout du droit et des lois. Les lois ne sont faites que pour les autres les citoyens … les faits parlent d’eux même. La conjoncture et les scoops actuels me font dire que rien n’a changé.

(Lire la suite)

Khelil: »La production des hydrocarbures pas affectée »

khelil.jpgLa production des hydrocarbures de l’Algérie n’a pas été affectée par l’instruction de la justice liée à la passation de marchés  au sein du groupe Sonatrach, a indiqué le ministre de l’Energie et des mines,  Chakib Khelil, lors d’une conférence de presse. « La production des hydrocarbures de l’Algérie n’a pas été affectée.  Il y a des gens capables au sein de cette entreprise nationale et 170 projets  dont certains dépassent les milliards de dollars sont en cours de réalisation »,  a souligné le ministre, indiquant que trois accords avec des groupes internationaux seront signés cet après midi à Alger. 

Chakib Khelil confirme le placement sous contrôle judicaire du Pdg de Sonatrach

sonatrach.jpgLe ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil  a  confirmé dimanche à Alger au cours d’une conférence de presse, le placement sous contrôle judiciaire du Pdg du groupe pétrolier public Sonatrach, Mohamed Meziane, sans préciser les accusations portées contre lui.  « Le Pdg de Sonatrach, le vice-président chargé de la commercialisation et  de hauts cadres de la compagnie ont été placés sous contrôle judiciaire » et « les vice-présidents chargés des activités amont et des transports par canalisations ont été placés sous mandat de dépôt », a déclaré Khelil.  « Je ne peux pas préciser les motifs des inculpations car je ne connais le  dossier que par ce qu’en a donné la presse », a-t-il ajouté.  « Tous ces cadres sont présumés innocents jusqu’à ce que la justice prouve leur culpabilité », a-t-il insisté. Il a confirmé que le vice-président pour les activités « aval » de   Sonatrach, Abdelhafid Feghouli, assurait l’intérim à la tête du groupe pétrolier. 

Les sbires de Sidi Said brisent la grève des travailleurs de la SNVI

sidi1.jpgDes animateurs du mouvement de protestation, qui a secoué la zone industrielle de Rouiba durant 9 jours, ont déclaré, hier à El Watan, qu’«une période d’observation s’impose suite aux actions de sabordage menées par les syndicalistes de l’UGTA». « En vérité, nous avons été poussés à la reprise par le travail de sape mené par la centrale syndicale. Jeudi dernier, très tôt le matin, les membres du syndicat d’entreprise sont allés dans les ateliers de fonderie et de carrosserie ainsi que dans ceux de la DVI pour persuader les travailleurs de mettre fin à la grève. Ils ont même procédé à des intimidations envers les récalcitrants. Des menaces du genre : ceux qui ne reprennent pas risquent d’être licenciés , a dit R. Hasni, un encadreur du mouvement à El Watan. «Les syndicalistes qui sont allés à la rencontre de Sidi Saïd mercredi dernier ont tenu, jeudi, une réunion avec la direction de l’entreprise, nous les attendrons demain matin (aujourd’hui, ndlr) pour entendre leur compte rendu. Si nous ne sommes pas satisfaits, nous reprendront la lutte » , ajoute-t-il en insistant sur «l’assemblée générale de jeudi dernier était minée du fait du travail effectué très tôt le matin».

Aïdouni reconduit à la tête du syndicat national des magistrats

djamelaidouni.jpgEn l’absence d’autres candidatures, Djamel Aidouni a été reconduit hier à la présidence du Syndicat national de magistrats (SNM). M. Aidouni a été réélu à l’unanimité que le Conseil national pour un autre mandat de quatre ans au cours de la cinquième assemblée générale qui s’est tenue, hier à l’hôtel Riadh de Sidi-Fredj.  Par ailleurs, à la faveur d’un amendement des statuts, les magistrats retraités peuvent demeurer membre d’honneur du syndicat. M. Aïdouni a énuméré les acquis arrachés ces derniers temps par le syndicat des magistrats dont la revalorisation salariale assortie d’une prime conséquente de responsabilité, d’une prime de logement et d’une retraite dont le niveau est indexé sur celle des cadres supérieurs de l’État. Synthèse d’El Mouhtarem

L’Algérie au 130e rang mondial en matière d’efficacité commerciale

maths.jpgL’Algérie figure à la 130e place (sur 155 pays) en matière d’efficacité commerciale et économique, selon le dernier classement de la Banque mondiale. Ce classement effectué par plusieurs organes financiers, prend également en compte la maîtrise des moyens logistiques et réglementaires laquelle est considérée, selon cette même étude, comme étant l’un des indices d’efficacité les plus importants. Ce classement, le deuxième du genre après celui publié en 2007, s’est focalisé sur les principaux aspects relatifs à l’activité commerciale des pays, notamment ceux considérés comme émergeants, et ce, en s’intéressant plus particulièrement aux banques, aux institutions financières, aux infrastructures de transport et de l’efficacité des services des Douanes.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER