Algérie: La rapine généralisée est savamment orchestrée par une maffia

maffia.jpgJazairia pour « Algérie Politique » 

Je suis effarée par les articles d’El Watan et du Matin sur le scandale de Sonatrach. Dans le même temps je suis ragaillardie par les analyses pointues, notamment de Djazairi et de l’ex ministre Rahabi, analyses pointues donc, suffisamment étayées par des rappels de faits et de chiffres incontestables, et ô combien édifiantes sur l’ampleur des dégâts.

 

 

C’est vraiment grave, triste et décevant de constater que les responsables ont préféré acquiescé toujours aux ordres au lieu de se rebiffer. Tous ces gens qui sont aujourd’hui charriés par la boue ont pourtant la possibilité de se retirer et de refuser la saleté. Ils pouvaient le faire car ayant l’âge requis (tous plus de 50 ans) et surtout suffisamment d’années aux commandes pour pouvoir bénéficier d’une retraite confortable pour vivre dignement. Il vaut mieux manger du pain et du fromage frais et propres que de tartiner les toasts du meilleur caviar grâce à la lâcheté, le vol, le détournement de biens sociaux, etc et malheureusement la liste des méfaits semble plus longue qu’une shopping list d’une ménagère lambda.

Je constate aussi que nous sommes nombreux à converger vers la seule conclusion possible:
la Sonatrach, l’Etat dans l’Etat constitue une caisse noire à la merci des prédateurs. Et elle est tenue par l’un des plus proches du cercle présidentiel. Comme je le disais dans un précédent post, rappelez vous les frasques des années 70 qui se sont conclues  par un étalage des larcins, détournements et autres méfaits de cette même équipe.

 

La rapine généralisée est savamment orchestrée par une maffia dont le seul objectif est de rendre exsangue notre pays afin de le soumettre à la voracité de pouvoirs étrangers qui espèrent notre mort lente depuis l’indépendance. Certains m’ont reproché de montrer du doigt les pros du népotisme et du régionalisme mais ce sont les faits qui le prouvent. C’est pourquoi chère Taous je ne partage pas votre avis concernant la nécessité d’épargner les hauts fonctionnaires car la grande majorité provient d’un cercle très restreint. 

  

Dans toutes les institutions de l’Etat depuis dix ans un à un les postes stratégiques, entendre par là ceux où il y a des décisions centrales comme les ressources humaines, les finances, sont l’apanage quasi exclusif de la bande à Bonnot. Et le mal ne serait pas si grave si toutes ces personnes, se sentant sans doute redevables, ne s’empressaient de répondre favorablement à toutes les réquisitions. C’est vrai que la majorité des hauts fonctionnaires sont honnêtes, cependant l’échine souple couplée à une reconnaissance du ventre font que les ordres, même illégaux, sont appliqués aveuglément. La lâcheté devient de la sorte une complicité. C’est pourquoi Sonatrach au lieu de se porter partie civile et de demander des dommages et intérêts s’est au contraire offert le luxe de payer les avocats pour blanchir des cadres qui au demeurant n’ont fait qu’obéir. Je comprend pourquoi il y a eu tant de crétins qui ont été propulsé à des postes de responsabilité.  

Enfin, nous avons pris l’habitude de jeter l’anathème sur les DRS mais finalement si c’est vrai qu’ils ont agi pour mettre un terme à une corruption en voie de généralisation ce qui aurait effectivement mener vers la déstabilisation de l’Agérie, eh bien si cela s’avérait juste je m’empresse de saluer chapeau bas. Cependant, il ne s’agit pas de laver plus blanc que blanc et ensuite de laisser la maffia actuelle au pouvoir. Il faut nettoyer cette vermine qui nous coûte tant, au sens propre comme au figuré. 

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    faut pas insulter bonnot

  2. amghar azzamni dit :

    Sonatrach,le fleuron de l’économie natio – nulle est devenue de nos jours le grenier incontestable et incontestée des voraces algériens et meme étrangers.Sonatrach est un coffre-fort des plus fragiles à casser pour s’accaparer de fonds importants et colossaux du pays.Sonatrach est la vache à traire des prédateurs nationaux et étrangers,à commencer par les américains qui s’en sont fait leur propriété privée .Qui ne penserait pas que les premiers responsables de ce gigantesque état dans l’état ne soient pas nommés par la plus grande puissance mondiale!
    Gageons que les différents sacandales financiers qui se succédent à l’intérieur de nos grosses entreprises sont tout juste provoqués pour permettre un changement d’hommes à leur tete et se servir encore beaucoup plus ,toujours dans l’impunité!Il est meme pensé que les mis en cause sont totalement pris en charge par ceux-là meme qui les ont impliqués volontairement dans les affaires de corruption car il est impossible que ces messieurs agissent seuls et sans aucune connivence!
    Oui,nous serions trés heureux que la DRS s’occupe de la préservation des biens publics,mais dans ce cas on lui demande de mettre sa touche dans le choix des responsables à nommer à des postes stratégiques tels que les Directions Générales de grosses sociétés voire meme des ministres qui avouent leur négligence dans les affaires de sociétés sous leur tutelle!De cette maniére,se sentiront-ils surveillés et ferons donc trés attention à une gestion saine des affaires publiques.

  3. Taous dit :

    Bin oui, m’enfin, Jazayria, qu’est-ce qu’il vous a fait le pauvre Bonnot?

    Sinon pour le reste, pleurons sur notre pays bien aimé !

  4. tabara dit :

    Dans l’article du journal le soir d’algerie du jeudi(le déclencheur de cette enquète le wali de béjaia concernant la bouées flotante)je trouve qu’aucune sécurité pour l’environnement et humaines n’existe,la question que je me pose c’est l’inutilité de cette bouées a bejaia du moment que la capacité de stockages n’est pas suffisante pour le chargement des navires de gros tonnage alors qu’ils existes les postes 2et3qui suffiront largement alors arrètons le gaspillages d’argents pour rien.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER