• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Archive pour janvier, 2010

La LADDH doit dénoncer tous les saccages !

bouchachi.jpgMohand pour « Algérie Politique »

Le sujet me parait anecdotique par rapport aux grands problèmes de l’Algérie. Le bradage des biens des Algériens pour de sombres positions revanchardes. J’aurai voulu que la LADDH se mette en position de dénoncer la corruption comme le font les organisations internationales et particulièrement Transparency International. Il faut dénoncer le saccage d’un lieu de culte mais aussi tous les autres saccages. Un à un, vous avez la capacité juridique, des hommes pour décortiquer les faits et expliquer les entorses aux lois et vous avez une armée de cadres prêts à vous encourager et à vous renseigner.

Votre  association ne devrait-elle pas être visible sur la scène économique, sociale et politique ? On ne vous voit pas défendre les ouvriers de la SNVI  par exemple, Le dr Kamel Eddine Fekhar, le jeune Mohamed qui se meurt dans les geôles algériennes sans parler de milliers de cas qui méritent autant votre appui que nos compatriotes de Tizi-Ouzou.  Bien sûr ce fait va être repris par toute la presse étrangère et tant mieux, pour attirer l’attention de l’opinion publique internationale, nous pensons que tous les actes illégaux contre les Algériens, tous les Algériens, doivent être dénoncés de la même manière et avec le même objectif.

Au risque de toucher la sensibilité des Chrétiens, je dirais que heureusement pour eux ils sont bien défendus de par le monde, ce n’est pas le cas des Algériens dont on enfonce la tête dans le sol profondément pour qu‘ils ne disent rien et continuent de se taire. 

Annaba: Les travailleurs de ArcelorMittal en grève illimitée

annaba.jpgLa « grève générale et illimitée » annoncée par le  syndicat d’entreprise est effective depuis mardi au complexe sidérurgique ArcelorMittal d’El Hadjar (Annaba). Ce mouvement a été observé dans l’ensemble des ateliers de l’usine où  est cependant maintenu un service minimum au niveau des installations à feu  continu. Un rassemblement des travailleurs devant le siège de la direction générale d’ArcelorMittal a eu lieu mardi autour du secrétaire général du syndicat, Smain Kouadria, qui a exhorté à la « mobilisation » pour faire aboutir les revendications soumises à la direction générale. Ces revendications concernent notamment « la réhabilitation de la cokerie, la relance du  dossier de l’investissement destiné aux laminoirs et aux hauts fourneaux et  l’installation d’une commission mixte chargée de plancher sur l’étude des  postes pénibles ».  

Mise en service en 1978, la cokerie a été « maintenue en chauffe pour nous donner les moyens d’explorer toutes les solutions aux nombreux problèmes posés, en particulier ceux liés à l’environnement », a indiqué la direction générale d’ArcelorMittal de Annaba dans un communiqué qui révèle que « le géant mondial du fer et de l’acier est en mesure de sécuriser l’approvisionnement de l’usine en coke ». 

L’usine d’ArcelorMittal de Annaba emploie plus de 7.000 salaries dont 300 travailleurs au sein de la cokerie pour une capacité théorique de production de deux millions de tonnes d’acier liquide par an.

La LADDH dénonce le saccage d’un lieu de culte à Tizi-Ouzou

bouchachi.jpgLa Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) apprend qu’un lieu de culte chrétien a été saccagé et incendié dans la nuit du 9 janvier par un groupe d’individus dans la ville de Tizi Ouzou. Selon les informations rapportées par la presse nationale, ce lieu de culte qui appartient à la Communauté protestante Tafat de Tizi Ouzou, a fait l’objet d’une première tentative de saccage le samedi 9 janvier vers 8h du matin lorsque des fidèles ont été empêchés par des individus d’accéder à la bâtisse qui fait office de lieu de culte pour accomplir leur messe hebdomadaire.

La LADDH dénonce cet acte illégal et violent qui vise à empêcher des citoyens algériens de confession chrétienne à exercer leur culte. Cet acte est le signe inquiétant de l’expression d’un sentiment d’intolérance qui se manifeste pour de multiples prétextes.

La LADDH rappelle que la liberté de culte est garantie par la constitution, et à ce titre, il relève de la responsabilité de l’Etat de permettre l’exercice de ce droit en toute liberté et dans de bonnes conditions. Alger le 11.01.2010

Soutien à Mehdi Meryem: Sit-in aujourd’hui à 14h00

Un rassemblement de soutien à Mme Meryem Mehdi, en grève de la faim depuis plus d’un mois , se tiendra aujourd’hui mardi 12 janvier 2010 à 14H00 devant le ministère du Travail et de la sécurité sociale à Alger. NON A L’ESCLAVAGISME MODERNE; NON AU NEOCOLONIALISME; NON AU NOUVEL APARTHEID.

 

 

Affaire Ali Rachedi: Relaxe pour Karim Tabbou

tab.jpgrachedi.jpgLe tribunal de Sidi M’hamed a relaxé le premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou dans
le procès pour diffamation intenté à son encontre par Abdesselam Ali-Rachedi, ancien ministre de l’enseignement supérieur, ancien député du FFS, ancien président du parti El Badil, ancien président du parti Essabil etc. Pour rappel, Karim Tabbou a été condamné, en première instance, par le
Tribunal de Sidi M’Hamed en mai 2009 à 20 000 DA d’amende, 300 000
DA de dommages et intérêts à verser au plaignant.  Il a été
condamné à publier, à ses frais, dans El Watan et Le Soir d’Algérie, le
contenu du jugement. 

ArcelorMittal Annaba: Grève générale et illimitée dès demain

annaba.jpgLe syndicat d’entreprise d’ArcelorMittal a décidé à l’unanimité de ses membres de déclencher à partir de demain une grève générale et illimitée. La décision de paralyser le complexe sidérurgique d’El-Hadjar intervient après le refus de l’administration d’ArcelorMittal de réhabiliter la cokerie.

 

Les revendications contenues dan la plate-forme:

1) Engagement officiel du groupe ArcelorMittal et des pouvoirs publics pour la réhabilitation de la cokerie et la relance du dossier investissement des unités relevant du process de production (PMA, HFx, aciéries, laminoirs…);

 

2) Investissement des pouvoirs publics en vue de leur implication directe dans la réhabilitation de la cokerie ainsi que le lancement du plan d’investissement 2010-2014 (PMA, Hfx, aciéries, laminoirs…) et ce, à travers toutes les formules d’aide et d’accompagnement telles que la reconduction des avantages du système ANDI, la reconduction des avantages accordés par l’Etat et contenus dans la convention d’investissement en cours de validité, la mise en place des mesures de protection de la production sidérurgique nationale, l’assurance de la stabilité des conditions fiscales et environnementales, le financement de l’investissement à solliciter auprès du Fonds national de l’investissement avec une période de grâce et un taux bonifié avantageux;

(Lire la suite)

Djamila Bouhired depuis dimanche en France

djamilabouhired1.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »

 

La moudjahida Djamila Bouhired s’est envolée hier dimanche a destination de la France où elle va être hospitalisée dans un établissement médical spécialisé afin de subir diverses opérations chirurgicales. Après une si longue attente et une bataille médiatique sans précédent, la moudjahida a du accepter la prise en charge que lui a proposé le DG de la CNAS en personne. D’un autre côté, Djamila Bouhired a refusé le poste de sénateur que le président Bouteflika lui a proposé dans le cadre du quota relevant du tiers-présidentiel.

 

Dans son dernier communiqué diffusé par la presse, Djamila Bouhired avait salué l’extraordinaire élan de solidarité, spontané et chaleureux, «par lequel vous avez répondu à mon cri de colère m’a profondément émue et bouleversée » et d’ajouter que « beaucoup, au prix de grands sacrifices, se sont proposés qui pour donner un ou des organes, qui pour offrir ses biens, qui pour donner sa pension de chahid. Cela m’a énormément touchée. Sans oublier les larmes de ceux qui ne pouvaient pas les retenir. Cet élan de solidarité a amené les responsables de la CNAS à laquelle j’étais affiliée à me délivrer une prise en charge pour aller me faire soigner à l’étranger». A la fin de sa missive, la moudjahida  a indiqué qu’elle «fera part des sommes récoltées grâce à votre générosité, des dépenses effectuées et de l’utilisation des reliquats comme je vous l’avais annoncé dans ma première lettre ».

Hocine Aït-Ahmed: « Ferhat Abbas était un humain vrai et véritable, intelligent, franc et sincère »

hocineaitahmed.jpgChers compatriotes,

Evoquer le rôle patriotique de Ferhat Abbas c’est démythifier la guerre de libération menée par le peuple mais confisquée et détournée à des fins de pouvoir politique par les dictateurs qui se sont succédé au pouvoir depuis l’indépendance.

Ne craignons pas les mots: Décoloniser l’histoire c’est la libérer des manipulations continuelles des groupes militaro-policiers, c’est restituer à la nation sa mémoire, sa fierté et sa dignité. C’est redonner aux Algériennes et Algériens confiance en eux-mêmes pour reprendre en mains pacifiquement leur destin.

Ce retour à la légitimité populaire et la volonté de construction d’un Etat et des institutions démocratiques à tous les niveaux furent le fondement même de la plate-forme de la Soummam. Le  20 août 1956 est dialectiquement complémentaire du 1er Novembre 1954, et indispensable à la mobilisation révolutionnaire. Ce fut le premier pacte politique contractuel, fondé sur le respect du pluralisme, des libertés d’expression et d’organisation et non pas sur le bricolage populiste exploité par des « Historiques libérateurs » devenus  des « tyrans ». Il ne portait donc, ni sur la forme ni sur la militarisation des dirigeants mais sur le fond, sur la garantie aux Algériennes et Algériens des droits fondamentaux et de toutes les libertés démocratiques, conditions sine qua non pour que soit concrétisée la République démocratique et sociale. Une promesse solennelle et historique que personne ne peut contester ouvertement sans se mettre à porte à faux  par rapport aux engagements imprescriptibles sacralisés par la proclamation du 1er novembre1954. 

(Lire la suite)

Bouteflika brade les intérêts gaziers pour contrarier le Maroc

bouteflikazapatero.jpgPar Saad Lounès

Après plusieurs semaines de léthargie, Abdelaziz Bouteflika est parti en Espagne mettre encore plus à mal le statut géopolitique et les intérêts de l’Algérie pour satisfaire son ego personnel. Vestige encore vivant de la politique de guerre froide, Bouteflika continue de ligoter la diplomatie algérienne à sa phobie de la monarchie marocaine.

 

Dans la déclaration commune des travaux de Madrid du 7 janvier, on ne retient dans le verbiage diplomatique qu’un seul marchandage. Le bradage du gaz algérien contre une simple promesse de soutenir «le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui».

 

Pour arracher cette déclaration de principe qui ne coûte rien à Zapatero, Bouteflika a posé sur la table des négociations le gazoduc sous-marin Medgaz classé par l’Espagne comme projet prioritaire. Alors que les travaux sont pratiquement achevés, la mise en service du projet reste tributaire de deux dossiers lourds: le prix du gaz et la part qui revient à Sonatrach dans la commercialisation en Espagne et en Europe des 8 à 16 milliards de m3/an qui transiteront à terme par ce gazoduc. (1)

 

Même le lourd contentieux de Gassi Touil, qui coûte à l’Algérie un retard considérable, a été pardonné et balayé d’un revers de main. On rappelle que ce mégaprojet gazier intégré GNL, initialement confié aux firmes espagnoles Repsol et Gaz Natural, avait été saboté. Les espagnols voulaient retarder sa réalisation tant que le gazoduc Medgaz ne serait pas opérationnel et les contrats de livraison sécurisés.

(Lire la suite)

Zahra et la monarchie de droit divin

mohamedvi.jpgAhmed BENANI  Politologue  Lausanne, le 9 janvier 2010

 

Que l’on ne se méprenne pas sur ma petite chronique au sujet de Zahra, la  plus jeune  prisonnière marocaine. J’entends déjà les sarcasmes de mes détracteurs, revoilà Ahmed BENANI qui  nous remet son antienne sur l’absolutisme de la monarchie marocaine ! Je passe outre, mais dois cependant deux ou trois explications sur cette monarchie de doit divin et son chant du cygne ! 

M6, Monarque de droit divin, qu’est-ce que cela veut encore dire en 2010 !  Pas grand-chose en vérité. La notion de doit divin se délite après avoir servi.  Elle a habillé  l’inversion de signe entre religion et politique au lieu du pouvoir. Cette  monarchie a très  longtemps été ou feint d’être au-dessous de la religion, à son service;  aujourd’hui elle  passe au-dessus, elle instrumentalise le religieux et d’abord à son propre  profit, comme  source de légitimation quasi éternelle.

M6 est commandeur des croyants (amir al  mou’minine) cf. articles 19 et 23 de la constitution. Et comme on est un peuple de 35  millions  d’imbéciles, le roi, ses idéologues, ses oulémas, gèrent le sacré de sorte  à nous maintenir  dans la névrose collective ou la fatalité, c’est selon.  « Tout pouvoir vient de Dieu», formule d’une affligeante banalité, mais  constamment  invoquée elle acquiert une signification toute particulière dans le contexte makhzénien; elle  se charge effectivement de la revendication d’un lien immédiat, permanent  et exclusif avec  le Ciel. Naturellement que ce Ciel est dissocié du terrestre et n’a  d’autre communication  avec lui que par le truchement du souverain terrestre M6, et la boucle est bouclée.

(Lire la suite)

1...1011121314...16

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER