• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 1 février 2010

Archive pour le 1 février, 2010

Report de l’examen de l’affaire d’un terroriste ayant participé à l’enlèvement de touristes allemands

abderrezakelpara.jpgPar l’APS

Le tribunal criminel près la cour d’Alger a décidé  lundi de reporter à la prochaine session criminelle l’examen de l’affaire de Djermane Kamel (bras droit de Abderrezak « le Para »), poursuivi pour adhésion à un groupe terroriste armé et implication dans l’enlèvement de touristes allemands, en raison de l’absence de sa défense. Le 23 mai 2009, le tribunal criminel avait déjà condamné à la perpétuité  par contumace, dans la même affaire, les accusés Gouaz Lakhdar, Allouane Imad Abdelouahab Ahmed (Yéménite) et Sahraoui Nabil, alors que l’affaire de l’accusé Djermane Kamel avait été renvoyée pour la même raison.

(Lire la suite)

Belkhadem:  »L’argent sale pollue la vie politique »

belkhadem638560570.jpgAbordant « certains aspects négatifs dans la vie politique », le secrétaire général de l’instance exécutive du  Front de libération nationale (FLN) Abdelaziz Belkhadem a estimé que « si l’argent sale pénètre le monde de la politique, il pollue la vie politique et peut entraîner le pays vers des options erronées qui nuisent à la politique sociale et solidaire du pays et aux orientations fondamentales du parti ». Intervenant lors d’une réunion avec les secrétaires des mouhafadhate, Belkhadem a précisé que la bonne préparation du 9ème congrès du parti doit consacrer « la légitimité » de la représentation de manière à ce que la participation au congrès  se fasse « selon la volonté des militants et militantes de la base sans népotisme ni clientélisme », notant que « les deux tiers de ceux qui assistent au congrès  sont élus par la base », rapporte l’APS.

Meryem Mehdi toujours en grève de la faim

meriem.jpgUn sit-in aura lieu demain devant le ministère de l’Energie et des Mines à 13 heures. 

Le Comité de soutien aux travailleurs algériens (CNSTA) a tenu hier à dénoncer la campagne de désinformation menée par les pouvoirs publics selon laquelle Meryem Mehdi aurait suspendu sa grève de la faim. Le CNSTA a ajouté que Meryem Mehdi a même décidé de renoncer à la prise de tous les médicaments prescrits par ses médecins ainsi que les perfusions glucosées, et ce depuis vendredi dernier, a ajouté M. Zaïd Yacine, membre du Comité, lors d’une conférence de presse animée à la maison des syndicats à Alger. Lors de la dernière réunion du 19 janvier dernier avec le ministre du Travail, Tayeb Louh, ce dernier avait dit que la compagnie British Gas a accepté de réintégrer Meryem Mehdi. Le conférencier a déclaré que «British Gas refuse de réintégrer Meryem Mehdi qui est à son 53e jour de la grève de la faim, et on ne sait même pas pourquoi». M. Zaïdi a affirmé: «Je dénonce le silence complice des autorités devant ce cas d’injustice flagrante et face au non-respect de la législation algérienne du travail par ces multinationales qui agissent pratiquement en territoire conquis.»

(Lire la suite)

Mascara : Un détenu en grève de la faim

faim.jpgUn détenu en grève de la faim depuis 10 jours, a été transféré hier à l’hôpital de Mascara. Il s’agit de Y. Hadj Ahmed, âgé de 39 ans, résidant à Mascara, poursuivi par la justice pour contestation de décisions de la justice. Le détenu, en détention provisoire, dénonce ce qu’il qualifie de « détention abusive ». Une source judiciaire qui a préféré garder l’anonymat nous a expliqué que « le détenu, un ex-fonctionnaire de l’Office des publications scolaires à Mascara, s’est adressé par le biais d’une requête au ministre de la Justice lui dénonçant le jugement prononcé contre lui dans une affaire l’opposant à son directeur ». Le prisonnier de l’Établissement pénitencier de Mascara, a été placé en soins intensifs et refuse toujours de s’alimenter. Il devrait être appelé à la barre le 9 février prochain. El Watan

Arcelormittal. Le SG du syndicat en grève de la faim

annaba.jpgLe secrétaire général du syndicat de l’entreprise ArcelorMittal El Hadjar, Smaïl Kouadria, a entamé hier soir une grève de la faim. Et pour cause, la direction générale a refusé de négocier le payement des 9 journées de grève que les 7200 travailleurs ont observé depuis le 12 janvier 2010 après le refus de leur employeur indien d’inclure la rénovation de la cokerie dans son plan d’investissement. Bien qu’un accord eut été trouvé entre les deux parties, la direction générale refuse toujours d’entendre parler de la rémunération des journées de grève.  «La direction générale ne veut pas négocier le dédommagement des 9 journées de grève. Elle a procédé à des ponctions sur salaire à raison de 3 jours/mois. Une décision unilatérale que le partenaire social tout autant que les 7200 travailleurs refusent. Devant l’entêtement de la direction à accepter la négociation, j’ai décidé d’entrer en grève de la faim jusqu’à l’obtention de son accord », a déclaré hier le n°1 du syndicat. El Watan

Ce que je retiens de la CAN, de la CAF et de notre équipe nationale…

can.jpg

Warisem pour « Algérie Politique »

Sans être un rabat-joie, je ne peux m’empêcher de dire mes “vérités” sur le match Algérie-Egypte. Je ne suis pas un technicien mais je permets de relever certains faits concernant l’arbitrage lors du match. Je ne partage nullement tous les commentaires qui ont accablé uniquement l’arbitre. A mon sens, celui-ci n’a commis qu’une seule faute qui porte sur le tir du penalty. Le joueur s’est arrêté avant de tirer, l’arbitre devait refaire tirer le penalty et rappeler à l’ordre l’auteur de cette ticherie. Peut-être aussi que le premier carton de Halliche était sévère, sinon tout le reste est justifié. Plus encore, le gardien Chaouchi méritait l’expulsion dés la 30ème minute lors du penalty pour son geste de la tête contre l’arbitre. Belhadj a fait un tacle agressif méritant l’expulsion.

La parodie de match contre l’Egypte s’explique surtout, à mon avis, par la mauvaise préparation de notre équipe nationale sur le plan physique et psychologique. La fatigue est la première source d’énervement d’un joueur sur le terrain. Etant des professionnels, les provocations ne devaient pas être un argument pour justifier une débâcle. Cela s’est confirmé lors du match pour la 3ème place contre le Nigeria. On a l’impression que nos joueurs marchaient sur le terrain. Contrairement à Saadane et Rouraoua, je ne pense pas que la participation à cette CAN soit satisfaisante, sauf si on compare celle-ci à notre absence lors des deux précédentes éditions. Ce qui est loin d’être objectif.

(Lire la suite)

L’ENTV boycotte … la cérémonie de remise du trophée de la finale CAN 2010

 

entvanchor.jpgProfessionnalisme, quand tu  peux attendre…

 

La télévision algérienne s’illustre, une fois de plus,  pas son manque de professionnalisme, en privant les téléspectateurs de suivre la fin de la finale de la CAN 2010 et en « censurant » la cérémonie de remise du trophée à l’équipe victorieuse. Oui, on aurait aimé voir, dans cette finale notre Equipe nationale, mais de là  à envoyer  balader les téléspectateurs qui voulaient, tout de même, suivre les ultimes séquences de cette CAN, c’est risible… C’est peut-être une manière de  l’ « Unique » de prendre sa revanche sur l’arbitre de la rencontre entre l’Egypte et l’Algérie. Si l’arbitrage a été scandaleux, l’attitude de «notre» télévision ne l’est pas moins.

 

Alors que les télévisions du Maghreb et arabes se hissent et rivalisent avec les médias étrangers, en se remettant en cause, l’Entv, préfère se cantonner dans son petit rôle de «troubadour» d’un régime attaché à une idéologie révolue et dépassée par les événements.

 

Le ridicule a atteint son paroxysme, lorsque, même dans l’annonce des titres du bulletin de 20 h, pas une image, pas un mot, pas une allusion à cette finale continentale. Ne serait-ce par respect … au pays organisateur. Comme notre télévision ne nous a pas habitués au professionnalisme, ce chauvinisme primitif, injustifié et injustifiable est loin de surprendre…

 

R.Z.  

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER