• Accueil
  • > Libre débat
  • > Ce que je retiens de la CAN, de la CAF et de notre équipe nationale…

Ce que je retiens de la CAN, de la CAF et de notre équipe nationale…

can.jpg

Warisem pour « Algérie Politique »

Sans être un rabat-joie, je ne peux m’empêcher de dire mes “vérités” sur le match Algérie-Egypte. Je ne suis pas un technicien mais je permets de relever certains faits concernant l’arbitrage lors du match. Je ne partage nullement tous les commentaires qui ont accablé uniquement l’arbitre. A mon sens, celui-ci n’a commis qu’une seule faute qui porte sur le tir du penalty. Le joueur s’est arrêté avant de tirer, l’arbitre devait refaire tirer le penalty et rappeler à l’ordre l’auteur de cette ticherie. Peut-être aussi que le premier carton de Halliche était sévère, sinon tout le reste est justifié. Plus encore, le gardien Chaouchi méritait l’expulsion dés la 30ème minute lors du penalty pour son geste de la tête contre l’arbitre. Belhadj a fait un tacle agressif méritant l’expulsion.

La parodie de match contre l’Egypte s’explique surtout, à mon avis, par la mauvaise préparation de notre équipe nationale sur le plan physique et psychologique. La fatigue est la première source d’énervement d’un joueur sur le terrain. Etant des professionnels, les provocations ne devaient pas être un argument pour justifier une débâcle. Cela s’est confirmé lors du match pour la 3ème place contre le Nigeria. On a l’impression que nos joueurs marchaient sur le terrain. Contrairement à Saadane et Rouraoua, je ne pense pas que la participation à cette CAN soit satisfaisante, sauf si on compare celle-ci à notre absence lors des deux précédentes éditions. Ce qui est loin d’être objectif.

En effet, les joueurs et les moyens d’aujourd’hui sont largement supérieurs. On voit même que les responsables ont bâti cette équipe sur des joueurs formés ailleurs contrairement au passé. Les moyens mis sont aussi incomparables. L’objectif visé à travers cette équipe est de soigner l’image de Bouteflika à l’intérieur et à l’extérieur du pays, ou «tout va bien». D’ailleurs notre «Unique», plus son «unique» ne rate aucune occasion pour montrer ses photos mêlées après les matchs. Il est aussi très clair qu’il faut un petit bol d’oxygène au peuple algérien en général, et aux jeunes en particulier, pour faire oublier, ne serait-ce que momentanément la misère et la mal vie dont lequel le pouvoir l’a plongé durablement.

L’exclusion du Togo des deux prochaines CAN est immorale !

Aussi, à mon avis les fautes, la corruption des arbitres et autres tricheries durant cette CAN ne valent rien devant ce qui est arrivé aux Togolais. Non seulement la CAF les a envoyés à l’abattoir pour se faire canarder et s’en sortir avec deux morts et 9 blessés, elle s’est permis de les exclure des deux prochaines CAN car ils étaient rentrés chez eux après ce massacre. Là à mon avis, il n’y a pas de mots pour qualifier cette instance qui ne respecte aucune morale encore moins le sport. Cette instance fait passer son image, les privilèges de ses dirigeants et l’argent avant la vie humaine. Pire la FIFA, une puissance financière, pas sportive, a félicité «sa» CAF pour la «réussite» de cet événement.

Les événements de Cabinda ne doivent plus se reproduire par le choix de lieux sûrs. Les gouvernements africains et les fédérations concernées doivent réagir, pour éviter l’irréparable car cela peut mener à une guerre entre pays. Nous savons que l’Angola est un pays riche avec son pétrole et que les dirigeants de la CAF l’ont choisi afin de se sucrer en participant avec une CAN au ravalement de l’image de ce pays, mais tout de même! à mon avis cette organisation est dangereuse, déjà décriée pour sa gestion du football, elle peut créer des conflits graves en Afrique.

Aucun respect pour l’être, au lieu de compatir avec les Togolais, de leur présenter ses excuses et de se solidariser avec eux, la CAF n’a pas trouvé mieux que de les sanctionner. Les pays qui tiennent à leur dignité et à la préservation de leurs concitoyens doivent réagir énergiquement pour se solidariser avec le Togo, dénoncer cette aberration et même refuser de participer aux prochaines CAN si les Togolais ne sont pas rétablis dans leurs droits. J’imagine la détresse et la colère des Togolais car avec le caillassage du bus des joueurs algériens au Caire, tout le peuple algérien a été choqué, certaines voix ont même demandé l’annulation du match à cause de 3 blessés; que dire alors d’un mitraillage avec des morts et des blessés.

Commentaires

  1. Amghar Azzamni dit :

    L’incompétence,les parti-pris,la corruption,les combines , voilà ce qui entoure l’organisation de la Coupe d’Afrique ces dernières années!
    Quel est le degré d’honnêteté des africains par rapport aux occidentaux pour pouvoir organiser une compétition continentale ? A notre avis,mesurée sur une échelle de valeurs morales,nous placerions les africains au plus bas, étant donné leur crédibilité très amoindrie en matière de probité.
    Le match qui a opposé les algériens aux égyptiens en dit long sur la préfabrication de cette rencontre au sommet! Pour rehausser le niveau de compétition africaine, il faut revoir la réglementation qui régit cette Organisation Fédérale et créer spécialement des lois relatives aux sanctions à administrer au corps arbitral.De plus,le siège de la CAF doit subir des mutations périodiques pour prévenir toutes les combines.

  2. Bliss (général en chef, citoyen monégasque, ancien ailier gauche de l'AGVGA) dit :

    Cette analyse est très correcte, elle pêche (et c’est un compliment) par modération! Ce qui est rare. Le foot africain est à l’image des sociétés africaines: anarchique et déglingué. Le notre n’échappe à la norme continentale. Cette équipe importée est bien sympathique mais elle n’a été à aucun moment convaincante. Elle fonctionne à laDans l’horreur du quotidien algérien elle joue le rôle d’une soupape de sureté, la vapeur s’échappe et la populace vit des instants de bonheur imbécile pour le plus grand bénéfice des voleurs et des assassins qui la dirigent. Ces moments d’hystérie collective pour du foot sont le comble de l’indécence dans un pays martyrisée.

  3. DAHMINOU dit :

    effectivement l’analyse sur la mauvaise preparation de notre equipe nationale c’est juste mais L’ART-BUT etait un artiste avec son carton jaune de HALICHE ou il n’y avait pas de charge apres le penalty ou la charge pas vraiment importante le 2e carton ensuite c’est le rouge+ la facon de tirer le penalty et malgrés cela le carton rouge de BELHADJ et le 3e cartons rouge à CHAOUCHI sans donner d’avertissement au joueur adverse qui a avancé avec le ballon malgrés le sifflet de l’hors jeu.
    tout ces ingredients de quoi une equipe de pro peut eclaté sans compter les divers tacles sur MEGHNI.
    les pharons calculs bien pour injecter le virus de la demoralisation c’est un syteme acquis de leurs maitres les israeliens.
    MAALICHE pour eu la CAN et pour nous ont fera le tour au pays de MANDELA avec les grands,on sera avec les mondialistes et eu resteront avec les sionistes.
    sincerment,je crois du fond du coeur qu’on marquera le mondial comme en 1982.
    Mon desir c’est que SAADANE se retire en beauté pour laisser sa place à un entraineur de qualité comme KHALEF avec un etranger ce sera l’ideal.

  4. dr. amina&amin dit :

    Etrange que le signataire de cet article ne porte aucun nom ni surnom ni pseudo…Bref and Pof!

    De prima bord cet article a une mauvaise odeur pour justifier la suite qui va venir bientot de cette fabuleuse CAF qui a son siege au Caire alors qu’il est grand temps de la delocaliser…

    Aux responsables du foot algerien, MEFIEZ-VOUS de cette OFF-icielle egypte qui vous prepare des surprises BETES!
    Il faut que
    1. la FIFA penalise la FEF
    2. Delocaliser la CAN sinon CREER une 2eme CAN et l’installer en Afrique du sud qui merite amplement.

    Pour revenir au match de la ½ finale CAN2010Angola, algerie (11-3=8) contre egypte (11+PLUS arbitre du match).

    D’ailleurs avant le match, le president holigan de la FEF avait dit : nous n’avons pas de supporter sur place en Angola mais nous gagnerons car nous avons pris nos dispositions. Sic!

    La suite le monde entier sur eurosport avait temoigné le specimen HERO du match habillé en short noir et chemise jaune.
    Il a ete VERY SOFT avec l’egypte mais SO tough/HARD contre l’algerie.

    Plusieurs fautes des egyptiens passent sans etre sifflées mais contre son gré les flagrantes sont sifflées pour l’algerie SANS la carte jaune!

    Tout le monde sait que la defense de l’algerie est tres forte. Un beton!
    Egypte le savait,
    en algerie s’est incliné 3-1,
    en egypte avec l’aide de l’arbitre + le caillade du buss + le sang des joueurs + la fete de mariage dans l’hotel de EN + l’arbitre qui accorda un but 2eme but hors-jeu apres 6 min de +…
    Il fallait un 3eme match,
    au Soudan (pays choisi par l’egypte)
    la FIFA avait crée les conditions necessaires qu’il faut et consequence,
    Algerie 1 – Egypte 0
    Bye Bye Bye la coupe du monde!

    Il faut á tout prix casser cette defense qui a des joueurs qui defendent et marquent bien. Nous l’avions vu en Angola apres le 1er match accident, les poulains de Saadane se sont re-saisis et la suite nous la connaissons, surtout apres le GRAND match contre la superbe Cote d’Ivoire et cela a fait TREMBLER les pharaons,… c’est pourquoi le president de la FEF avait dit qu’il avait pris ses dispositions … cad Kofi adjia le fameux arbitre connu de tous les temps « pro » egypte.

    La suite, Halliche est dangereux en attaque, ecope du 1er carton alors qu’en principe c’est le gardien qui filma,…
    puis le seconda carton qu’en realité est TROP severe et l’attaquant egyptien qui se jeta par terre automatiquement un carton jaune mais comme c’etait programmé alors l’occasion a offerte pour le 2eme carton de Halliche puis le tir au but qui est aussi incorrect et qui provoqua la colere des joueurs.

    TROP d’InjusticeS!

    Bravo á l’algerie tete haute
    Bravo á la CAN sous les pattes de l’egypte d’offrir un titre de + et de trop á l’egypte!
    Tant que la CAN est en egypte, toujours les clubs et EN d’egypte seront les meilleurs du continent.

    It’ time to move out CAN from Cairo for the best of football in africa and the world.

    To FIFA, remember le caillage du bus et le sang des joueurs SINON les holigans seont maitres.

    Amicalement votre

  5. SI ABDEKA dit :

    IL FAUT exiger un meilleur contrôle de la FIFA sur les activités de la CAF au Caire. Dans le cas contraire, les Egyptiens continueront à tricher avec les arbitre et les controles anti dopage
    Lors de la final de la CAN conte GHANA,les Egyptiens ont tenté d’influencer l’arbitre, en simulant des fautes dans la surface ghanéenne. Mais à aucun moment, l’arbitre n’a sanctionné ces gestes d’anti-jeu. Une belle illustration des abus égyptiens face à des arbitres africains complaisants a été donnée à la 42eme minute : le capitaine égyptien Hassan se jette au second poteau sur un centre d’Al Muhamadi et tente de marquer main en touchant le ballon. Mis, l’arbitre, au lieu de sanctionner de geste grave, siffle un hors jeu.
    On ne sait pas comment cette équipe égyptienne pouvait prétendre aller au Mondial. En Coupe du monde, les arbitres ne sifflent pas les simulations de blessures et sont rarement influencés par les plongeons des joueurs dans la surface de l’équipe adverse. Or, tout au long de cette CAN, ces pratiques ont été la marque de fabrique des Egyptiens.
    Cette CAN a été remporté par l’Egypte grâce à la partialité des arbitres choisis par une CAF qui semble définitivement dominée par les Egyptiens. Le Cameroun et l’Algérie, deux mondialistes, ont fait les frais de ces abus.
    Un debat passionnant à lancer pour l’UNION ARABE et la CAF et tellement d’organisation siege au caire simple reponse pour etre pres des israeliens et pour avoir la decisions à temps reel du MOSSADE.

  6. sardina dit :

    nous la populace conditione par la presse aux ordres n aiment pas ce genre de critik constructif , faut dire ke on superieur ke l egypte ,l arbitre a gachi a la rencontre .

  7. justice&verité dit :

    Scandaleux…..Honteux !!!

    C’est le moins que l’on puisse dire de la rencontre Algérie – Égypte pour le compte des demi-finales de la coupe d’Afrique des nations 2010.
    Un arbitrage scandaleux et qui a été l’homme du match.

    Un arbitre béninois en fin de carrière choisi pour ce match (originaire d’un pays classé parmi les plus corrompus au monde) a carrément cassé les algériens en faisant jouer les fennecs à 8 face à 11 égyptiens avec des interventions et des décisions inimaginables durant cette rencontre de la honte. Les égyptiens ne se sont pas fait prier pour profiter de la situation inédite pour mettre 4 buts à l’équipe qui les a sortis des qualifications au mondial 2010.

    Samuel Eto’o l’avait déclaré après l’élimination du Cameroun et avant le match Algérie- Egypte:
    « Algériens !, faites attention à l’arbitrage de Kofi Kodja ».

    Cela voulait tout dire de l’historique de cet arbitre dont les pratiques scandaleuses sont connues par tous.

    Kofi Kodja a commencé à cibler le stoppeur Algérien Rafik Halliche en lui infligeant un carton jaune imaginaire suite à une simulation du gardien de but égyptien Al Hadary qui devait lui-même être avertis.

    Quelques minutes plus tard il offre, un penalty très discutable à Emad Meteab et expulse injustement Halliche qui a disputé le ballon proprement face à l’avant centre de pharaons.

    Le penalty est joué et marqué d’une manière irrégulière avec un double temps d’arrêt de Hosni Abd Rabo et l’entrée de 4 joueurs dans la surface ce qui normalement devait emmener l’arbitre béninois à demander à retirer le tir au but. Chose ignoré

    La provocation de l’arbitre béninois continue avec un arbitrage à un seul sens en faveur des égyptiens qui commettent des fautes évidentes. Des cartons jaunes ignorés et non sifflés pour les algériens notamment à l’approche de la surface de réparations, sachant la force des fennecs sur les coups de pieds arrêtés.

    Vint alors, un second carton rouge direct et sévère pour l’autre défenseur Nadir Belhadj qui n’avait pas été avertis auparavant. Belhadj avait donc laissé sont équipe jouer à 9 contre 12 (les 11 égyptiens + Kofi Kodja).

    Entre temps Zidan réussi à profiter pour marquer un second but et le déséquilibre est complètement acquis pour les égyptiens qui réalisent un 3e but avant de voir le gardien algérien, Chaouchi expulsé sur une action ou il a touché l’attaquant égyptien Gedo qui devait lui-même être avertis puisqu’il a continué une action alors que l’homme du match Kofi Kodja signale une position de hors jeu. Gedo profite lui aussi de la fiesta et marque un 4e but dans les temps additionnels prolongés aussi par Kofi face à 8 joueurs algériens sur le terrain.

    Les suspicions de corruption de l’arbitre béninois, ont donc plané sur le stade de Benguela en Angola, dans une rencontre scandaleuse de demi-finale de la coupe d’Afrique des nations.

    Un football africain miné par les éclats de corruptions et de gestion désastreuse avec notamment l’affaire des victimes de l’équipe togolaise mitraillée dans la région de Cabinda, une ville en guerre ou les organisateurs de la CAF y ont toléré le déroulement de la compétition continentale. Aucun mot de condoléances envoyé aussi aux coéquipiers d’Adebayor de la part des dirigeants de l’instance africaine.

    La main mise des égyptiens sur la confédération africaine de football dont le siège se trouve au Caire n’est pas étrangère à ces pratiques antisportives et scandaleuses à répétitions durant plusieurs années.

    On cite également le secrétaire général de la CAF Fahmy qui est à son poste depuis plus de 20 ans et qui a hérité de cette position stratégique d’un autre dirigeant égyptien. Un héritage illégitime qui conforte à chaque fois les pratiques douteuses et honteuses.

    Les algériens mondialiste avec mérite ont perdu face à l’arbitrage et l’Egypte en coupe d’Afrique, mais ils ont définitivement gagné l’estime et le respect des Algériens.

    L’équipe algérienne et ses supporters avaient rappelons-le été agressés au Caire lors du dernier match des qualifications au mondial 2010 avant de donner une vrai leçon de football un certain 18 Novembre 2009 à Khartoum et qualification en coupe du monde. Ce jour la il y’avait un arbitre correct sous les yeux des organisateurs de cette compétition FIFA.

    Pour les compétitions africaines, vous connaissez, l’histoire et pratiques fétiches.
    Pauvre Foot Africain…..

    M.E
    http://www.footalgerie.tk/

    Au bon entendeur.

  8. dr. amina&amin dit :

    Actualité (Dimanche 31 Janvier 2010)

    Les graves révélations du président de la JSK contre l’arbitre béninois
    Hannachi : “Codjia a même proposé ses services à l’Algérie !”

    Par : Mohamed Haouchine
    Lu : (1496 fois)

    Au lendemain du scandale de Benguella, le président de la JS Kabylie, qui connaît bien les coulisses du football africain, a lancé un véritable pavé dans la mare en accusant ouvertement l’arbitre béninois Coffi Codjia d’avoir été corrompu par les Égyptiens, et ce après avoir proposé ses services aux Algériens qui les ont refusés. Et si l’on pensait en fait que Hannachi avait fait ces déclarations fracassantes à chaud et sur le coup de la grosse déception, voilà que le président de la JSK persiste et signe encore pour accabler davantage l’arbitre béninois qui n’a pas cessé de défrayer la chronique après son arbitrage honteux lors du match Égypte-Algérie de jeudi dernier comptant pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations. À l’issue du match de championnat JSK-NAHD disputé hier après-midi au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, Mohand Chérif Hannachi a réitéré ses graves accusations : “Je connais très bien Coffi Codjia pour affirmer qu’il s’agit d’un arbitre corrompu qui a toujours été à la solde des Égyptiens.” Pour étayer ses dires, Hannachi ira jusqu’à déclarer que “l’arbitre béninois est habitué à manger à tous les râteliers”, et avancer même une accusation très grave contre l’arbitre du match Égypte-Algérie. “Dites-vous bien qu’il est connu dans les milieux du football africain. Codjia a l’habitude de manger d’un côté comme de l’autre. Pour preuve, dès qu’il a su qu’il était désigné pour arbitrer la demi-finale Égypte-Algérie, il a même proposé ses services aux Algériens puisqu’il s’est empressé d’envoyer un SMS à un de mes amis à Alger pour proposer ses services à l’Algérie, qui a refusé de telles pratiques. Comme il n’a pas pu manger du côté algérien, il s’est tourné vers le camp égyptien. Nous tenons ce message comme preuve, mais nous avons d’autres preuves beaucoup plus graves contre cet arbitre que nous allons dévoiler en temps opportun. Si je déclare tout cela publiquement, c’est parce que je suis sûr de ce que j’avance !” dit encore Hannachi qui ira jusqu’à accuser encore l’arbitre béninois de se sucrer coûte que coûte avant de prendre sa retraite internationale. “Cet arbitre a quarante quatre ans et demi. Il ne lui reste donc que six mois d’arbitrage pour prendre sa retraite d’arbitre international, alors il n’a pas raté l’occasion de s’enrichir sur le dos des Algériens pour aspirer à une retraite dorée dans son pays le Bénin”, martèle encore Hannachi qui confirme à l’occasion que la JSK s’apprête à rompre son contrat de sponsoring avec la société de téléphonie mobile Djezzy. “C’est officiel. Djezzy, c’est fini avec la JSK ! Dans les moments difficiles, nous avons été corrects avec Djezzy et je croyais que cette fidélité était profitable pour les deux parties. La JSK représente toute une région, la Kabylie, où Djezzy a un potentiel clients considérable, mais ses responsables ne semblent pas conscients d’un tel enjeu. Ils nous ont promis de revoir notre contrat de sponsoring à la hausse, mais ils ne l’ont pas fait et ont préféré nous aligner sur des clubs de seconde zone. Désolé, mais je cherche l’intérêt suprême de la JSK. À ce titre, je vous informe que nous sommes en contacts très avancés avec les autres opérateurs de téléphonie mobile, Nedjma et Mobilis, et tout se décidera d’ici lundi ou mardi”, conclut le président Hannachi.

    http://www.liberte-algerie.com/foot/edit.php?id=70100

    Avec des preuves pareilles, il faut etaler toute cette saleté qui gangrene la vie sportive fair-play en afrique et dans le monde á la FIFA pour que cette derniere prend sa responsabilité.

    Egypte HOLIGANISME OFF-icielle est dangereus pour le sport roi notre « beloved » football

    Que faut-il faire alors ?

    Les dirigeants du football africain sont tous interpellés par ce qui s’est passé contre l’Algérie. C’est une agression au football africain et une atteinte à sa valeur indiscutable. Il faut que les Fédérations africaines disent basta à cette hégémonie égyptienne. Cela doit commencer par le changement de siège de la CAF. La CAF ne peut plus se permettre de rester au Caire sans risquer d’annihiler le peu de crédibilité qui lui reste.

    Algerie DOIT TOUT de suite convoquer ou INVITER une reunion avec les federations de football des pays
    maghrebins (Tunisie, Lybie, Maroc, Mauretanie), Cameroun, Nigeria, Cote d’Ivoire, Afrique du sud, le Togo, Bukina-faso, Angola, Congo, Mozambique, Mali, Niger, Senegal … etc
    pour debattre des problemes du sport roi en afrique et SURTOUT pour DELOCALISER la CAN de l’Egypte SINON l’avenir du sport roi le football en afrique est compromis 4 ever!

    Amicalement tendre

  9. Dai El Kheir dit :

    Je vais vous donner une petite analyse à mon avis j’ai suivi tout les matchs egyptes et j’ai deduit ce qui suit c’est que les égyptiens on gérer les matchs comme s’ils étaient en guerre depuis les préparations de la CAN derrière les coulisses des empêchements par tout les moyens legaux et illégaux pour faire croire aux gens qu’ils ont battu les équipes « indignement mondialistes » « nigeria ghana algerie » pour eux ce n’est que des sous merdes hachakoum , alors ils ont jouer le match algerie comme la bataille à la stratégie de khaled ibn el walid .
    1- faire tomber les flans.mission arbitre Koffi Kodja.
    2- sonner la charge et attaque par plus de nombres par les flans avec le facteur de la surprise . mission du general chahata. fin mission .
    en dernier tant que la CAF demeure toujours au caire vous n’aurez jamais l’espoir de progresser. toute mes condoléances au sports africains

  10. petroleonline dit :

    Quant on voit la victoire , tout genre de commentaires négatifs s’en va , même s’il ya toujours des icebergs d’erreurs qui accompagnent la réussite.et que naturellement , il faut les poser à table pour réctifier et menacer l’echec qui se cache tout près de notre victoire .Cependant quand l’echec arrive ,les mémoires à penchant belligérant et critique ,arrivent avec leur arsenal de de guerre pour détruire tout rêve positif et prometteux ………les joueurs algériens ont fait un déploiement d’efforts stop et fin. Peu importe que le football est  » opium » ou marijuana….c’est bien de calmer la population que de la pousser vers des directions redoutables.

    http://petroleonline.unblog.fr

  11. LAHLALI dit :

    J’ignore tout du football mais je constate que nos dirigeants sportifs connaissent parfaitement la situation africaine et cet arbitre vêreux. Ils ne pouvaient pas non plus ignorer que pour les egyptiens, il fallait gagner ce match, à n’importe quel prix, même s’il fallait faire appel aux israëliens. Pourquoi alors n’ont-ils pas agi pour empêcher cet arbitrage ? Pourquoi n’ont-ils pas posé des conditions ou protesté en faisant connaitre leurs craintes par voie de presse pour se donner une marge de manoeuvre…
    Mais peut-être ont-ils été réduit au silence ?!
    Je souhaite me tromper mais je ne vois pas un grand avenir à cette belle équipe après ce match honteux.

  12. koukou dit :

    A eux l’Afrique à nous le MONDE ! Point final!Tachons d’être à la hauteur et bon courage à notre équipe nationale! RDV chez MANDELA !

  13. hamidi dit :

    Je me demande par quel miracle, une défaite est travestie en victoire pour refaire tout le cérémonial d’après le soudan,comme si de rien n’était.
    Les joueurs eux mêmes était visiblement génés par l’accueil plus qu’outrageant qui leur a été réservé.
    «  » un désenchantement integral avec en prime, des éloges et des Cheikh el moudarribines. N’est ce pas paradoxal ou est ce que parce que nous sommes dans un pays des paradoxes «  »
    Si la chose risque de se répeter en Afrique du sud mieux vaut le dire maintenant : Croire en des lendemains qui déchantent, ils ne m’auront pas pour la deuxième fois.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER