Meryem Mehdi toujours en grève de la faim

meriem.jpgUn sit-in aura lieu demain devant le ministère de l’Energie et des Mines à 13 heures. 

Le Comité de soutien aux travailleurs algériens (CNSTA) a tenu hier à dénoncer la campagne de désinformation menée par les pouvoirs publics selon laquelle Meryem Mehdi aurait suspendu sa grève de la faim. Le CNSTA a ajouté que Meryem Mehdi a même décidé de renoncer à la prise de tous les médicaments prescrits par ses médecins ainsi que les perfusions glucosées, et ce depuis vendredi dernier, a ajouté M. Zaïd Yacine, membre du Comité, lors d’une conférence de presse animée à la maison des syndicats à Alger. Lors de la dernière réunion du 19 janvier dernier avec le ministre du Travail, Tayeb Louh, ce dernier avait dit que la compagnie British Gas a accepté de réintégrer Meryem Mehdi. Le conférencier a déclaré que «British Gas refuse de réintégrer Meryem Mehdi qui est à son 53e jour de la grève de la faim, et on ne sait même pas pourquoi». M. Zaïdi a affirmé: «Je dénonce le silence complice des autorités devant ce cas d’injustice flagrante et face au non-respect de la législation algérienne du travail par ces multinationales qui agissent pratiquement en territoire conquis.»

L’orateur a indiqué par ailleurs que l’état de santé de Meryem est «très critique». Il a souligné que Mme Mehdi a décidé de poursuivre son action même si cela allait la mener à la catastrophe. «Mme Meryem Mehdi est déterminée à prouver aux responsables algériens, à British Gas Algérie et à l’opinion internationale que son but est de dénoncer les pratiques de certaines compagnies étrangères qui se croient en terrain conquis», a-t-il tenu à préciser. Le Jeune Indépendant/ Synthèse

Commentaires

  1. amghar azzamni le vrai dit :

    La catastrophe est déjà visiblement présente d’aprés ce que nous rapportent les journaux sur le cas de la gréviste Meriem MEHDI.Nous croyons savoir que cette femme est au bord de la déconfiture,alors pourquoi les autorités algériennes n’ont-elles pas intervenu pour faire cesser cette situation.N’existe-t-il pas une solution qui puisse arranger la gréviste et l’employeur B.G ? S’il y a une bréche,il faut l’exploiter à bon escient sinon c’est l’irréparable qui surviendra!

  2. Yacine Zaid dit :

    C plus qu’une BG de merde sauf votre respect que cette dame fait face, c toute un réseau de bourreaux, qui craignent le changement dans cette zone dite Hassi Mesaoud

  3. icare77 dit :

    Et si on faisait tous comme Monsieur Bouaich B. ? Ecrivons tous des mails au président de la république.
    Personnellement je trouve que c’est une bonne initiative.

    C’est ici : http://icare.bgayet.net/spip.php?article185&decoupe_recherche=meriem%20mehdi

  4. Takfarinas dit :

    L’Algérie nage dans la corruption. Les autorités algériennes n’ont aucun scrupules même au prix de la vie d’autrui. Il est logique de se poser la question de savoir si cet employeur B.G. n’a pas corrompu nos dirigeants.

  5. amghar azzamni dit :

    Réfléchissons.Se faire du mal rapporte-t-il bénéfice à tout ce peuple qui vit la misère avec un pouvoir d’achat dérisoire?Pourquoi ne conjugue-t-on pas nos efforts pour combattre la corruption qui gangrène le pays et nous empêche de mener une vie décente! Cela pourrait être une issue heureuse à notre marasme quotidien.
    Je pense que cette malheureuse dame doit se ressaisir et lutter contre toutes les formes d’injustice qui sévit dans notre pays et surtout dans les milieux à faibles revenus.C’est dans l’union que nait la force semble-t-il et pas dans un travail individuel qui ne mène à rien sinon à la lassitude et donc au repli!
    Donc, réfléchissons et trouvons tous ensemble la solution à nos vrais problèmes qui découlent,de mon avis, de notre totale désunion!La devise takhti rassi, ne marche plus de nos jours:l’union fait la force!

  6. Taous dit :

    Amghar Azzamni, merci de m’éviter de répéter ce que j’avais envie de dire.

    vous avez très bien posé le problème.

    A quoi cela sert-il de s’autoflageller comme cela et en plus de la plus cruelle des façons ?

    les épreuves de force de ce type ne sont jamais à conseiller. Toute proportion gardée rappelez-vous la mort de Bobby sand en Irlande du Nord. Est-ce que la dame de fer de l’époque, la Thatcher; aujourd’hui totalement impotente, avait cédé? non. Qui pense encore aujourd’hui à lui, à part sa famille et ses proches. Lui se battait pour une cause et à choisi de mourir pour elle.

    Nous ne maitrisons pas tout dans l’affaire de Meryem Mehdi et je ne peux donc aller plus avant dans mon raisonnement.

  7. lamiaa dit :

    salam khoya ana lmaiaa de casa lah ichafiha ya rabi amin

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER