Algérie: La gendarmerie récompense bien ses « journalites

libert.pngguermahmassinissa2.gif« Notre collègue Farid Belgacem a été désigné, pour la troisième année consécutive, lauréat du prix de la Gendarmerie nationale pour 2009. Notre consœur Naïla Berrahal, du journal Ennahar, a, elle aussi, été primée pour la quatrième année consécutive. Les deux journalistes ont reçu les prix hier des mains des responsables de la gendarmerie », a écrit le quotidien Liberté dans son édition d’aujourd’hui. Le journaliste de Liberté, correspondant permanent auprès de la gendarmerie, est certainement récompensé pour ses articles sur la « réconciliation de la Kabylie avec la gendarmerie nationale ».


Les gendarmes sont responsables de la mort de 128 personnes lors de la révolte qui a embrasé la Kabylie au printemps 2001. Hormis Merabet Mestari, auteur de l’assassinat sur la personne du jeune Massinissa Guermah le 18 avril 2001 (jugé et condamné en 2002 à deux ans de prison, il a été libéré en 2004), aucun gendarme n’a été jugé par la justice algérienne. El Mouhtarem

Commentaires

  1. fadel dit :

    l’algerie ,un pays qui traine derrière en matiére de démocratie .la gendarmerie instrument de répréssion d’un système dictatorial discerne un prix au meilleurs journaliste,applaudissons,l’algerie innove a sa manièresa « democratie » quel cullot,il n’ont pas honte ces voyous.a quand le prix de la meilleurs corruption?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER