Lorsque les Verts deviennent un instrument de propagande.

algerie4eplace.jpgSaid Radjef pour « Algérie Politique »

Dés leur descente à l’aéroport Houari Boumediene, les Verts ont été accueillis triomphalement par les plus hautes autorités du pays sous les acclamations d’une foule nombreuse.

La presse algérienne regorge d’inspiration et de talent lorsqu’il s’agit de donner une âme à un mensonge ou surtout lorsqu’il s’agit de souligner son attachement à l’ordre de la junte…Voyons donc, malgré la sortie catastrophique des Verts sur la terre angolaise lors de cette dernière CAN, l’industrie journalistique algérienne a bercé d’illusions tout un peuple en transformant l’effondrement du sport algérien en «victoire historique». Pour l’occasion, elle lui a même inventé des ennemis aux intentions malsaines…

Sur six matches disputés lors de ce tournoi qui a regroupé les meilleures nations africaines, les Algériens ont encaissé dix buts contre quatre marqués, perdus trois rencontres, gagné un seul match et concédé deux nuls respectivement face à l’Angola et au Cote d’Ivoire. Tel est le triste bilan de la participation algérienne dont les moyens, il faut le souligner, dépassent largement ceux des autres nations ayant pris part à cette compétition. Outre la presse écrite qui a maquillé cette faillite de victoire nationale, il y a cet univers calamiteux de la télévision ou les spécialistes de la flagornerie  rappellent à chaque virage, avec une sensation que seuls les grands comédiens en ont, les efforts déployés par le Président Bouteflika pour accélérer la réforme de l’institution sportive nationale…

La reforme sportive, parlons en. Où les joueurs des verts ont-ils été formés ? Quelle est la politique sportive de l’Algérie lorsque plus de 80% des communes n’ont pas d’infrastructures sportives ? Quelle est la politique sportive de l’Algérie lorsque les clubs d’élites n’ont ni stade, ni encadrement sportif ? Combien d’écoles sont dotées d’infrastructures et d’un encadrement sportif pédagogique conformes aux normes requises ? Bouteflika est peut-être un beau corbeau, mais messieurs de la presse ne nous prenez pas pour des canards sauvages !

Commentaires

  1. Mohand Tahar dit :

    Je reproduit un texte que j’ai trouvé intéressant sur internet a propos de la grande manipulation du pouvoir le voici:

    L’opium des peuples: le foot pour échapper à la réalité

    Après avoir chauffé à blanc le peuple autour de la qualification pour le mondial de football en 2010 en Afrique du sud, « les génies de la manipulation des masses » doivent se ronger les ongles. Ils ont, en effet, toutes les raisons de craindre un sérieux retour de bâton. Les médias publics et parapublics ont fait tourner à plein régime la machine de propagande. La télévision et les radios faisaient passer quasiment en boucle les chansonnettes à la gloire de l’équipe nationale. Toute la classe politique officielle s’était mise à l’heure du match du Caire. Des ministres se sont essayés aux pronostics en donnant, bien évidement, l’équipe algérienne gagnante. Le ministre de l’éducation, M. Benbouzid a même répondu par un pronostic sur le résultat du match à une question sur la grève des enseignants.
    La presse privée n’est pas restée les bras croisés. Plusieurs jours avant le match les « Unes » ne parlaient que de football.

    La folie du football, ouvertement alimentée par le pouvoir qui s’est emparée de la société a fonctionné à merveilles. Sentant le bon coup, le chef de l’Etat s’est lui-même fendu d’une lettre aux joueurs pour les encourager à la veille du match imitant en cela le dictateur installé aux bords du Nil. Pour les services qu’ils rendent bien malgré eux, c’était tout de même la moindre des choses. Pendant quelques jours le football est devenu une religion à part entière. Avec un peu de chance et la qualification, les experts es « manipulation de masse », tiendrai le pays en haleine jusqu’au mondial en juin et juillet 2010. Quelle aubaine ! Une superbe occasion pour détourner les regards et faire diversion. On allait se qualifier pour le mondial et « au diable » les problèmes, la misère, les haragas, les enseignants en grève, les émeutiers de tout bord et de tous lieux.

    On ne parlera plus de la liberté d’expression qu’on muselle chaque jour un peu plus, de syndicats autonomes qu’on harcèle, de militants de droits de l’homme qu’on fait vivre sous la menace. On ne parlera plus du chômage à plus de 20%, de l’absence de stratégie industrielle, de la baisse du pouvoir d’achat lié à la hausse de l’euro. « Au diable » les affaires de corruption qui touchent des personnalités au sommet de l’appareil de l’Etat. Tous les problèmes de l’Algérie seraient remisés au placard.

    Certes la qualification n’est pas exclue, il reste le match barrage à Khartoum, mais la magie a disparu. La fête promise a été gâchée par ses satanés égyptiens et le retour à la réalité et aux difficultés quotidiennes risque d’être brutal.
    Lorsque l’on crée, même par la manipulation, un espoir et une attente, l’on prend le risque, qu’à défaut d’y répondre, l’on crée mécaniquement à sa suite, la déception, l’amertume et la rancœur. Les problèmes que les gens ont bien voulu mettre de coté pour vivre une aventure, une promesse, ressurgissent avec une acuité décuplée.

    A jouer aux apprentis sorcier, on finit inévitablement par se brûler les doigts. Plus dure sera la chute

  2. anime dit :

    Bonjour,
    En tout cas cette équipe est l’un des rares vecteur fédérateur de l’algérien de tout bord et de toute origine et de toute âge ; cette équipe a le mérite du relent nationaliste et je dirai aux mauvaises langues opposition oui nihilisme non!!!

  3. radjef said dit :

    Bonsoir tout le monde. Non Hocine Ait Ahmed n’est pas federateur et le foot a plus de credit que les idées…Dans chaque village et chaque commune, la junte a construit des bibliotheques,des stades et des infrastructures sportives pour empêcher les jeunes de devenir des haragas, des delinquants ou même des terroristes la nuit et des trabendistes pretes noms , le matin. Saadane, Rouaraoua ont un projet de societé qui respire la réussite à des milliers de kms à la ronde; un projet qui va rapatrier la decision intellectuelle exilée…par les nihilistes que nous sommes!

  4. sobre dit :

    Il faut tout de même reconnaître que ces gens-la s’instruisent et se perfectionnent dans l’art de la manipulation,moi qui les prenait pour de simples jouisseurs attardés!
    A défaut de pouvoir légaliser l’usage de la drogue et encourager sa consommation,ils se rendent compte que le foot peut engendrer une dépendance,altérer le jugement et devenir ainsi l’opium du peuple.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER