Algérie: La répression face aux revendications socioprofessionnelles

bouchachi.jpgEncore une fois, les autorités usent de la violence et de la répression comme seule réponse aux revendications légitimes des travailleurs. Après les syndicats de l’éducation nationale, les travailleurs des complexes industriels de Rouïba et El Hadjar, les médecins rassemblés hier mercredi 3 février au niveau de l’Hôpital Mustapha Bacha à Alger subissent à leur tour la matraque de la police antiémeute.

Les médecins qui ont répondu à l’appel de leurs syndicats, notamment le (SNPSSP) et le (SNPSP) voulaient marcher vers la Présidence pour exprimer leur mécontentement quant à leur situation socioprofessionnelle et la dégradation de leur cadre de travail.

 

La LADDH qui dénonce  cette énième répression, exprime sa solidarité aux médecins protestataires, qui ne font que revendiquer pacifiquement et dans un cadre organisé leurs droits les plus légitimes. Elle considère qu’il est du devoir des autorités d’ouvrir un dialogue social constructif avec tous les partenaires sociaux.

La LADDH rappelle que la Constitution algérienne, autant que les conventions internationales des droits de l’Homme ratifiées par l’Algérie, garantissent le droit syndical et les libertés d’expression et de rassemblement.                                                                         

Commentaires

  1. IZEM dit :

    Toutes les grèves qu’avaient organisé le monde de la santé publique finissent toujours par un échec car ils promettent d’assurer un service minimum.
    Cela est sécurisant pour les pouvoirs publiques.

  2. omar sawar dit :

    SAHA EN-NOUM!!
    Enfin la ligue se réveille.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER