Le Serment d’Hippocrate Sali

marche.jpgSmail Lamrous pour « Algérie Politique »

Jamais dans l’histoire de la santé  publique dans le monde entier, le symbole de la blouse blanche n’a été violé comme il l’a été en Algérie lors de la protestation menée pacifiquement par les médecins spécialistes algériens. Depuis le mouvement de grève initié par le corps médical, aucun son de cloche n’est parvenu des instances gouvernementales pour un règlement de la situation des travailleurs de la santé. Bien au contraire, le silence du ministère de la Santé n’a fait qu’irriter nos médecins et par ricochet la population malade dont les rendez-vous sont repoussés aux calendes grecques. Le mépris affiché par le gouvernement vis-à-vis de la population est si flagrant que l’on serait tenté de dire qu’on veut l’exterminer par la maladie. Une menace des plus dangereuse pèse sur les malades algériens pendant que des hauts fonctionnaires de l’état dilapident les richesses du pays sous l’œil d’une justice qui traîne la patte, médusée et incapable de réagir, tant elle est frileuse et…injuste !

Une honte. Des millions, des milliards de dollars sont «honnêtement» volés et pas un sou dans les porte-monnaie des citoyens et en particulier de ceux de nos médecins qui font un travail harassant pour sauver des vies humaines. La misère de leur quotidien ne sied point avec leur statut de soigneurs de pauvres malades !

 

Une honte d’envoyer à la rencontre de leur procession un arsenal de policiers lourdement armés pour bastonner ceux qui ont pourtant sauvé  des vies humaines lors de la décennie noire et parmi elles des policiers et des soldats de l’armée nationale populaire !

 

Que pense la violence de la science ? A-t-elle pris le dessus au point de la réprimer sans pitié ? Si tel serait réellement le cas, autant ne plus aller à l’université et suivre tout simplement le chemin de la violence pour vivre ! Pas besoin de médecins, de professeurs, d’ingénieurs pour notre pays ! Nous sommes un pays de consommateurs, nous avons des revenus  momentanés, importons nos produits alimentaires jusqu’à épuisement de nos caisses et,……..mourons dans l’anonymat ! 

Commentaires

  1. ultimatum dit :

    Avec 1 policier pour 200 habitants l’Algérie est dans le top 10 des pays les plus fliqués de la planète et son budget sécuritaire a litéralement explosé Si on rajoute les caméras de surveillance implantées ça et là en nombre et autre système satellitaire envisagé pour la nouvelle autoroute afin surveiller nos moindres faits et gestes… la bastonnade à laquelle ont été soumis les toubibs n’est qu’une petite démonstration de force d’un système qui est prêt à mettre le paquet poue casser toutes les velléités de revendication.

  2. ali dit :

    normal, Boutef et ces acolyques eux vont ce soigner chez la mere patrie france
    ou les députés français se foutent d’eux
    donc il s’en foute de la medecine algerienne

  3. mesaoud dit :

    ce constat on l’a fait en 2001;lors des evenements de la kabylie , on etaient les 1er medecins et etudiants de medecine matraqué au sein meme du ch mustapha ; ce jour la le sinistre aami hmed on a fait un sujet je crois de sa promotion;les algerois et autres, intelectuels ou pas bien sur disaient wach bihoum laqbayel.a chacun sontour c’est comme ca katba feras echaab el hamel.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER