• Accueil
  • > Libre débat
  • > La région Ouest s’est sacrifiée pour la libération de l’Algérie

La région Ouest s’est sacrifiée pour la libération de l’Algérie

emirabdelkader127029382.jpg

Affif pour « Algérie Politique »

A Antalas:

C’est la dictature qui t’a incrusté dans ta tête quand tu étais enfant que la région Ouest  de l’Algérie n’avait pas de moudjahiddine. En fin de compte, tu es un pur produit de la dictature, il n’y a pas de quoi être fier, tu devrais prendre beaucoup de précautions avant de juger toute une région qui aurait dû carrément se reposer et ne rien faire (regda ou tmangé) compte tenu des sacrifices immenses qu’elle a consentis seule pendant quinze longues années de 1832 à 1847 (le double de la guerre 1954/1962) sans l’aide d’aucune région ni d’aucune puissance étrangère, sous la conduite d’un chef qui ne dirigeait pas la guerre à partir de Tunis ou de Oujda, mais qui était constamment à la tête de ses combattants, j’ai nommé le valeureux Emir Abdelkader.

Et tu sais comment la France est arrivée à bout de la résistance acharnée de la Région Ouest ? En s’attaquant aux civils, tout simplement, en brûlant leurs récoltes, leurs bétails, en les brûlant eux-mêmes (Enfumades du Dahra). Pendant ce temps, les autres régions ne bougeaient pas. Ajoutes à cela, la longue résistance du Sud Ouest qui n’a pas duré une année mais vingt années. Par rapport à d’autres régions, la France n’a pas eu la tâche facile avec la Région Ouest. Malgré ce passé lourd de sacrifices, la Région Ouest a répondu présente dès le 1er Novembre. Pour ta cervelle dévoyée par la dictature, je vais te citer ci-après les noms de nos premiers martyrs que tu ne devrais jamais oubliés, car ils ont pris le maquis pratiquement sans armes par rapport aux autres régions, alors que les armes achetées avec le butin du vol de la Poste d’Oran en 1950 et stockées dans les Aurès devaient être partagées entre toutes les régions.

Premiers Martyrs de la Région Ouest et peut-être du territoire national, Benraho Abdelkader le 4 novembre 1954 à Aïn Temouchent et Benadelmalek Ramdane (un constantinois) dans les environs de Mostaganem le même jour, tombés les deux les armes à la main. Le 7 novembre 1954 est tombé Brahmi Adelkader à Zahana (W.de Mascara). Au cours de ses accrochages de novembre 1954 où il y a mort de trois colons sur les trois théâtres d’opération, trois des moudjahiddines arrêtés seront condamnés à mort et guillotinés, le premier Ahmed Zabana en 1956 à Alger, le deuxième Cheriet Ali Chérif à Oran en 1958 et le troisième Gouad Sbaa en 1957 dans la prison de Lambèze dans les Aurès. Une anecdote à méditer : la veille du 1er Novembre, Benadelmalek Ramdane confiait à ses compagnons que le sacrifice de leurs vies était quasi-certain et qu’il serait fier de tomber en martyr dans la région Ouest, ce à quoi Gouad Sbaa, originaire de Hadjadj lui répondit qu’il serait heureux de tomber en martyr dans la région de son frère Benadelmalek, la région Est, c’est ce qui arriva, témoignage de l’un de leurs compagnons. Le 7 décembre 1954, sont tombés au champ d’honneur deux autres martyrs Amar Bordji, le vrai responsable de la région de Mostaganem et son neveu Tayeb. Gloire à tous nos martyrs de toutes le régions et toutes les époques.

Commentaires

  1. Ammisaid dit :

    Merci cher Affif pour ce rappel

  2. Amin dit :

    L’émir et le Cheikh

    Affif évoque l’histoire comme tout algérien, quelle que soit sa région natale, devrait le faire. La révolution algérienne fait partie de notre matrice commune. Avec ses hauts et ses bas. L’indépendance, malheureusement dévoyée, a été obtenue pour tous les algériens. D’où qu’ils soient. L’écriture de l’histoire doit s’en tenir aux faits en toute objectivité. Que l’on parle de « hauts faits d’armes » ou de « dérives tragiques répertoriées ici ou là »,cette histoire doit être assumée par chacun d’entre nous. Cette écriture de l’histoire ne vise pas à culpabiliser telle ou telle autre région… Car, à ce jeu malsain, on découvrirait que là ou se sont déroulés de magnifiques faits d’armes, les pires dérives s’y sont produites. Il n’y a pas de compétition entre nos région, il n’y a qu’une seule révolution portée par un seul peuple: Le peuple algérien, Amazighophone et Arabophone mains dans la main. Pour simplifier: Abane et Benmhidi ou alors, l’émir Abdelkader et cheikh Ahaddad

  3. Slimane dit :

    c’est grave de dire cette region devrait se reposer (pendant le revolution), comme si constantine de Ahmed bay (qui ne s’est pas rendu d’ailleurs) n’avait rien foutu, or elle combatait pendant que le prince abdelkader signait la Tafna avec son camarade pugeaud. comme si la kabylie n’a pas été la plus dure à conquérir en 1952, (chose que les français ont reconnu dans un ouvrage sorti en 1936) dont j’ai lu l’edition originale) comme si la kabylie n’a pas été ravagée à deux reprises 1852 et 1871 et arezki elbachir et ses 300 compagnon 1890-95 au point ou cette region n’avait plus d’hommes pour soulever la moindre insurrection, vu les déportations et les exécutions qui ont eu lieu.

    au debut de la revolution, les aures ont donné de l’armement à la kabylie, la kabylie à donné 500 hommes à la wilaya de l’ouest (5) pour declencher la revolution.
    je m’arrête là,

  4. chachnak le kabyle dit :

    les différentes région de notre chère Algérie ont contribue a la libération de cette dernière , votre mise au point Mr affif est la bien venue si elle contribue a l’éradication de ce régionalisme qui gangrène notre pays

  5. Jalal dit :

    je vous signale qu’avant l’Algérie était constituées de tribues non structureés entre elle… Mais le sang, le sol et l’Islam était leur ciment et la berbérité était leur socle.
    Au sujet du sacrifice évitons de grace de parler de région et d’alimenter le régionalisme… Quelle est cette région en Algérie qui n’a pas donné ses enfants les plus chers pour la libération de notre pays … Toutes ont donné sans exception…
    Notre Algérie a besoin de toutes et de tous sans exception… beaucoup aiment ce pays. Voir ce qui s’est passé durant la CAN2010.. No Comment!
    Maintenant il nous manque juste de trouver la solution pour sortir du sous-développement et se débarasser des quelques algériens qui controlent ce pays et qui nous rendent malheureux dans notre propre pays… Bougeons nous.. il n’y a pas autre moyen…
    Vive l’Algérie…

  6. Slimane dit :

    oui, la contribution de Affif malheureusement ne contribue pas à l’éradication de ce « regionalisme »,

    bien au contraire il essaie de nous dire qu’il faut placer la sienne au premier rang du nationalisme et du patriotisme et les autres au second, t’as qu’à relire son cher proverbe puisé de l’arabe classique ancestrale ( REGDA oua TMONGI)

  7. antalas dit :

    Je tiens a mettre au point certaines réalites….j’ai parlé de la révoltuion de 1954 et non de 1832 ou 450 avant jesus… la kabylie ne ‘s’est pas revoltéé en 1852 monsieur slimane mais …en1833 a la prise de bejaia …ceux qui ont commbatus les francais en1830 a sidi ferruch etaient bien les kabyles car les janissaires ont fui … la kabylie etiat au maquis en1947 sous la ferule de krim belkacem et ouamrane avec 12000 moudjahidines …et ila fallu attendre 1954 pour que les 6 historiques declenchent le 1er novembre ..les aures etaient deja pret avec le chahid ben boualid…le constantinois aussi avec zitout ..mais pour l’oranie il a fallu depecher le grand ben m’hidi avec un commando pour allumer le feu dans l’oranie et ben mhidi est chaoui…pour l’algerois rabah bitat et abassi madani …avaient preparé leur commando qui a fait defection a deux jours du declenchement de la guerre ..il a ffallu que krim envoie en urgence deux camions bpurres de moussebilines kabyle sous le commandement de ouamrane…qu’on le veuille ou pas les regions qui ont eu le plus a souffrir du colonet a perdre le plus d’hommes sont bien la kabylie..les aures et le constantinois…il n’ya pas une famille kabyle qui n’a pas au moins deux chouhadas comparativement parlant a l’oranie..qui en a 1 au 20km 2 … alors de grace cessez de nous ressasser l’emir..sinon pkoi ne pas debattre de notre histoire millennaire (la vraie pas l’officielle que vous pronez monsieur) et l’on verra ou se situent les nombreux foyers de revoltes a travers tout le territoire…pour l’emir et son probeme de combattant isolé..ceci a ete le probleme de toutes les insurrections algeriennes et c’est la que se trouve notre faiblesse..pendant que la region de bejaia se battait en1832 meme tizi ouzou ne s’y est pas meléé..avec cheikh ahheddadd en 1871 meme schema ..quand boubeghla et fatma n soumer se sont soulevés vers 1852 ya til eu une region du territoire qui a aidé..quand les ouled sidi cheikh l’ont fait ils etaient eux aussi isolés… je ne vais pas vous caresser dans le sens du poil comme le font certains ici mais la realité est la…l’histoire est indelebile….il ya des regions guerrieres et d’autres qui attendent que le fruit soit mur pour s’impliquer et le cueillir comme l’a ete notre sanglante histoire apres …1962 ou un clan de l’armmee des frontieres a « spolié le peuple algerien de son veritable gouvernement legitime : LE GPRA…nous en payons les consequences actuellement..

  8. antalas dit :

    Le déclenchement de l’insurrection armée du 1er-Novembre 1954 est la continuité de la décision prise par nos aïeuls qui ont préféré la liberté à l’esclavage

    Après l’occupation de l’Algérie par la France pendant 124 ans, les 21+1 : Ben Boulaïd,, Ben M’hidi, Bitat, Boudiaf, Didouche, comité chargé de mettre en œuvre les décisions prises lors des réunions ; région d’Alger, Zoubir Bouhadjadj, Othmane Belouizdad, Mohamed Merzougui, Souidani Boudjemaâ et Ahmed Belhadj Bouchaib. Région de l’ouest, Abdelhafidh Boussouf, Ben Abdelmalek Ramdane et Hadj Benalia. Région de l’est Zighout Youcef, Badji Mokhtar, Benaouda Ben Moustafa, Lakhdar Ben Tobbal, Habachi Abdesselem, Abdelkader Lamoudi, Mohamed Mechati, Rachid Mellah et Saïd Bouali et Derriche Liès, ont pris la décision de chasser aussi les Français de l’Algérie.

    A la fin de la dernière réunion au clos Salembier (El Madania) le 25 juillet 1954, l’Assemblée avait décidé le déclenchement de l’insurrection armée pour dépasser les luttes intestines, libérer l’Algérie et mettre fin à la longue attente de 120 groupes armés qui ont rejoint le maquis après les crimes de Génocide du 8 mai 1945.

    Didouche Mourad et Larbi Ben M’hidi, ont tenu à rappeler à l’ordre, les membres du Comité chargé de mettre en œuvre les décisions prises, en leur disant que sans l’union avec les kabyles riche réservoir d’hommes entraînés et politiquement sûrs, bastion naturel, pour toutes les raisons historiques et géographiques, la Guerre de Libération nationale ne sera jamais déclenchée à travers le territoire national. Dès le lendemain, ils s’étaient déplacés en Kabylie pour rencontrer Krim Belkacem et Ouamrane, appuyés par des dirigeants politiques, tels que Amor Driss, les frères Zamoum – si Touil – Hamouche. D’autres rencontres ont en lieu au café El Arich à la Casbah d’Alger. Au début de septembre, Ben Boulaïd, avait pesé de tout son poids pour que les Kabyles obtiennent satisfaction à fin que la Haute et la Basse Kabylie soient reconnues comme zone 3 et que le Comité des 5 soit élargi à Krim Belkacem et devviendra Comité des 6.

    A Ighil Imoula, Krim et Ouamrane firent jurer sur le Coran les hommes qui ont pris la décision de passer à l’action, de lutter par tous les moyens jusqu’à l’indépendance ou la mort.

    L’ultime réunion a eu lieu le 23 octobre 1954 à Pointe Pescade, au domicile de Mourad Boukechoura.

    Les noms des organisations ALN et FLN (Armée de libération nationale et Front de libération nationale) ont été adoptés.

    La date du 1er novembre pour le déclenchement de l’insurrection armée entre 0 h et 3 h est retenue pour des actions simultanées sur le territoire des trois départements d’Algérie, divisés en 6 zones, dont la responsabilité est confiée à :

    1- Ben Boulaïd, adjoints Chihani Bachir, Adjoul – Adjoul et Laghrour Abbas ; effectif du 1er novembre inconnu à ce jour.
    2- Didouche, adjoints, Zirout Youcef Benaouda Ben Mostefa et Lakhdar Ben Tobbal, effectif du 1er novembre : 100
    3- Krim, adjoint, Ouamrane ; effectif du 1er novembre : 450
    4- Bitat, adjoints, Souidani Boudjemaâ, Ahmed Bouchaïb et Zoubir Bouhadjadj ; effectif du 1er novembre : 50
    5- Ben M’hidi, adjoints,
    Ramdane Benabdelmalek, Badji Ahmed, Abdelhafid Boussouf et Hadj Benalia effectif du
    1er novembre : 60
    6- Didouche, adjoint, Kaci Mokhtar effectif du 1er novembre 0
    C’est à Ighil Imoula qu’ont été tirés à la ronéo les appels du
    1er novembre, la dernière semaine d’octobre. Le déclenchement de l’insurrection armée a eu lieu.

    Zone 1 : à Batna, deux sentinelles tuées devant la caserne, le Colonel Blanche essuie des coups de feux tirés sur sa voiture ; à Arris, la ville a été encerclée et n’a été dégagée que le soir du 1er novembre, à T’kout, la Gendarmerie est encerclée ; à Biskra, 6 bombes ont été déposées à la gare et à l’usine de gaz, deux policiers blessés ; à Khenchela la ville est plongée dans l’obscurité, les points de stationnement des troupes attaqués, le commissariat de police occupé , les policiers désarmés et enfermés, le lieutenant Darnaut et deux spahis ont été tués ; sur la route Arris-Biskra un civil européen, tué et le caïd Hadj Saddek abattu.

    Zone 2 : à Souk Ahras, attaque des sentinelles, Badji Mokhtar est tombé au champ d’honneur à
    El Khroub, la sentinelle du dépôt d’essence de l’armée essuie une rafale de mitraillette et plusieurs coups de feux, à Condé Smendou, la gendarmerie est attaquée et à Saint-Charles des gardes communaux ont été désarmés.

    Zone 3 : à Azazga, attaque de la gendarmerie, le dépôt du liège des Eaux et Forêts est incendié ; à Tigzirt, attaque de la gendarmerie et du commissariat de police, à Rebval, attaque de la gendarmerie, à Baghlia attaque de la gendarmerie, à Bordj Ménaiel, attaque de la gendarmerie et du commissariat de police, au Camp du Maréchal-Tadmait attaque de la gendarmerie et du commissariat de police, à Draâ El Mizan, attaque de la gendarmerie, du commissariat de police et un garde-champêtre a été tué, à Tizi Ghenif et Tizi N’tleta, trois gardes-champêtres ont été tués, à Michelet, à Fréha, à Béni Douala, à Dellys et à Tizi Ouzou attaque des sections de la gendarmerie, des commissariats de police et 20 gardes-champêtres tués, leurs armes récupérées. Dans toute la grande Kabylie, toutes les lignes téléphoniques ont été coupées et les poteaux télégraphiques sciés. La défection des hommes de la région de Blida, suite à l’absence d’armes, de munitions et de grenades, a obligé Rabah Bitat à faire appel à Ouamrane et à ses 60 compagnons de lutte, le 31 octobre pour engager des actions dans toutes les villes et détruire les ponts le 1er novembre à partir de 3 heures.

    Zone 4 : à Alger des bombes ont été déposées dans les locaux de la Radio, attaque de l’usine de gaz, de l’entrepôt de pétrole Mory, de la centrale téléphonique du Champs-de-Manœuvres, du Dépôt de liège d’Hussein Dey. Ouamrane et ses compagnons venus de Kabylie, ont procédé à la destruction de la coopérative d’agrumes de Boufarik, attaque de l’arsenal de l’ERGM et des entrepôts de la fabrique de papier Cellunaf, à Baba Ali, attaque de la caserne Bizot, à Blida, attaque des casernes, de la gendarmerie et commissariat de police, les gardes-champêtres désarmés, quatre ponts ont été sabotés, y compris celui d’Oued T’lelat.

    Zone 5 : Attaques des commissariats de police et de la section de la gendarmerie de Mostaganem, de Bosquet et de Cassaigne. Sabotage du transformateur électrique des Ouillis.

    Zone 6 : aucune action
    n’a été engagée

  9. anime dit :

    Assalam 3alikoum,
    Petit rectificatif plus de trente ans de résistance et une Smala « ville volante  » insaisissable pendant plus de 18 ans, et la cerise sur le gâteau l’Emir c’est vu proposé par l’empire français et l’empire britannique le royaume d’Arabie ! Eh oui le Cham plus la presque ile d’Arabie « el Chibh al Djazzira al 3arabia » et il a refusé!!! Et il n y a pas que l’émir !!!

  10. mustapha dit :

    Ou est ce qu’on disait en 1958  » waxh bihoum leqbail maa legouer » ( pour quoi les kable se battent contre les français ?), bein c’est dans l’ouest, mon cher affif.
    A quelques individus près, les habitants de l’ouest travaillait chez les colons.
    Même en 1954, c’est des gens de ait yahia moussa ( hommes de krim) qui sont allés faire des attentats dans l’ouest, pour donner un caractère nationale à l’insurrection, c’est écrit partout.

  11. Slimane dit :

    le prince abdelkader , nous le connaissons il est présent dans la télévision, dans les livres scolaires, nous avons lu des ouvrages sur lui, en français et meme en arabe, dis dites moi , ce que vous vous savez sur , abane, le seul à avoir réèllement fédéré toutes l’Algérie, tous les courants derrière le FLN pour la revolution.

    le prince abdelkader n’a jamais fédéré toutes les régions d’algérie , ilfait plusieurs traités avec les français, pour qu’ils lui laissent ces regions à lui, et qu’il les laissent tranquilles dans leurs conquetes des autres regions.

    c’est la france qui souhaite qu’abdelkader soit considéré comme le premier symbole de l’algérie moderne, afin de dire que l’Algérie moderne a fait sa redition.
    il n’est devenu grand qu’après sa redition.
    pourquoi les medias français , les intellectuel français ne parlent jamais de Krim belkacem, qui les a combattu aussi longuement qu’abdelkader, tout en leurs infligeant pas seulement des défaites militaires (comme Robert lacoste), mais aussi des defaites politiques (comme les accords d’evian).

    et oui , ça leur fait la honte.

  12. Slimane dit :

    ce prince abdelkader , nous le connaissons il est présent dans la télévision, dans les livres scolaires, nous avons lu des ouvrages sur lui, en français et meme en arabe, dis dites moi , ce que vous vous savez sur , abane, le seul à avoir réèllement fédéré toutes l’Algérie, tous les courants derrière le FLN pour la revolution.

    le prince abdelkader n’a jamais fédéré toutes les régions d’algérie , ilfait plusieurs traités avec les français, pour qu’ils lui laissent ces regions à lui, et qu’il les laissent tranquilles dans leurs conquetes des autres regions.

    c’est la france qui souhaite qu’abdelkader soit considéré comme le premier symbole de l’algérie moderne, afin de dire que l’Algérie moderne a fait sa redition.
    il n’est devenu grand qu’après sa redition.
    pourquoi les medias français , les intellectuel français ne parlent jamais de Krim belkacem, qui les a combattu aussi longuement qu’abdelkader, tout en leurs infligeant pas seulement des défaites militaires (comme Robert lacoste), mais aussi des defaites politiques (comme les accords d’evian).

    et oui , ça leur ……..?

  13. Ras el kabous dit :

    POUR R’appel lataque de la poste d’Oran c’est l’oeuvre de Mr Hocine AIT AHMED ps: je remercie Mr Antalas pour son cours d’histoir

  14. thaqarvuzth dit :

    Qqaren: ikrez-itent uzger, ičča-tent uүyul.
    No comment.

    Dernière publication sur Takerboust : Yir Tagmat, Yir Imawlan

  15. warisem dit :

    Il ne faut surtout pas confondre une personne à une region ou un pays.le propre des dictateurs est d’assimiler un pays,une region,un peuple ,une histoire,une culture,une langue et autres à soi meme.L’ouest algerien n’a pas plus souffert que les autres regions de notre pays.Defendre la primauté ou la superiorité d’une region sur une autre participe d’une division regionaliste du pays.Cette maniere de faire est l’un des maux qui a rongé l’Algerie depuis 1962.C’est la regle de gestion du pays par le mensonge et la violence.concernant,l’emir Abdelkader j’ai retenu qu’il a fait une guerre contre la france qui s’est terminée par le traité de la Tafna.Ensuite,il a beneficié de paix et de confort en syrie jusqu’a sa mort.Toutefois,je pense que cet homme n’incarne pas l’ouest algerien mais une revolte à un moment bien precis de notre histoire.La guerre de liberation nationale(1954-1962) a vu la participation de toutes les regions avec plus ou moins d’intensité,et c’est normal.Dans toute guerre,il y a une avant garde ou chefs de file.N’oublions pas les hommes comme ZABANA.

  16. Afif dit :

    A tous mes frères de toutes les régions, un principe de base à retenir pour comprendre l’importance de la résistance initiale de l’Emir Abdelkader qui dit : « toute conquête d’un territoire qui ne rencontre pas de résistance appartient au nouveau conquérant (Cheikh Khalil de l’école de l’Imam Malek). »Donc, conformément à ce principe, si la France n’avait pas rencontré de résistance, l’Algérie devrait lui appartenir en toute souveraineté.
    A Slimane, loin de moi l’idée de placer ma région au-dessus des autres régions. Je suis plutôt sur la défensive parce que depuis des années, on ne cesse de nous bassiner que la Région Ouest est la dernière roue de la charrette. Une tout petite remarque, je t’invite à venir à Oran en 2010 et tu seras effaré d’entendre dans la radio locale El Bahia qui appartient à l’Etat plus de chansons de l’Est et de la Kabylie que les chansons du terroir qui est pourtant très riche (Châabi de Mostaganem, Badaoui de plusieurs wilayas de l’Ouest, Sebdou, Maghnaoui, Tlemcénien, le Raï traditionnel, et j’en passe). Et pourtant, c’est une radio locale censée passer les chansons locales et de temps en temps des chansons des autres terroirs.
    A Slimane, signer un traité avec l’ennemi n’a jamais été un déshonneur. Le Prophète QSDSSL lui-même a été obligé de signer un trêve avec ses ennemis les Koreïchites avec des clauses dures pour les musulmans, comme par exemple remettre les musulmans de La Mecque qui venaient se réfugier à Médine aux Koreïchites. Si tu es marxiste, je peux te citer l’exemple de Lénine qui, pour sauver la Révolution Bolchevique de 1917, a été obligé de signer avec l’Allemagne qui était en guerre avec la Russie un traité contraignant avec des pertes de territoires, Traité de Brest-Litovsk.
    A Slimane, en ce qui concerne Constantine, l’Union entre l’Emir Abdelkader et Ahmed Bey n’a pas été possible parce que le premier était antiturc pour des tas de raisons liées à l’histoire et au comportement des turcs vis-à-vis des algériens et le deuxième ne voulait pas couper les ponts avec sa mère-patrie. En somme, pour l’Emir Abdelkader, la mère-patrie c’était l’Algérie et pour Ahmed Bey, sa mère-patrie c’est la Turquie. C’est aussi simple que cela. Aux historiens de nous donner plus de détails et de preuves.
    Antalas : la Région Ouest est fière d’avoir été dirigée par notre cher et valeureux Ben M’hidi. Ce que tu dis à son sujet est complètement faux. Je reprend ta phrase : « mais pour l’Oranie il a fallu dépêcher le grand Ben M’hidi avec un commando pour allumer le feu dans l’Oranie et Ben M’hidi est chaoui. » Il n’a pas été dépêché, il était réfugié chez nous depuis plusieurs années suite au complot de l’OS. La Région Ouest ne peut être que remerciée pour avoir été hospitalière avec ses frères des autres régions que la police pourchassait. Les réfugiés eux connaissent la valeur de la Région Ouest, malheureusement, ils ne sont pas de ce monde : ils auraient fait ravaler à beaucoup de leurs ouled bled leurs inepties ordurières sur la Région Ouest. Deux : 60 militants pour toute la Région Ouest le 1er Novembre, c’est faux, mon cher Antalas : décidément, tu continues à t’abreuver dans les mêmes sources de ton enfance. Voici les chiffres et je pourrai te donner les noms de chaque militant du 1er Novembre : 95 militants dans la région de Mostaganem, 35 militants dans la région de Aïn Témouchent dont 18 marocains, un trentaine de militants dans la région de Zahana (je te donnerai le chiffre exact plus tard), d’autres groupes dont je n’ai pas le nombre exact à Oran, Kristel, El Amria et Ghazaouet. Trois colons tués, une brigade de gendarmerie attaquée ainsi qu’une caserne, des poteaux électriques sciés, des fermes attaquées.
    Conclusion, j’invite tous les frères à rapporter les faits tels qu’ils se sont produits sans chercher à en tirer une quelconque gloriole. Qui a dit que nous n’étions pas fiers de notre vénérable Cheikh Belhaddad et de Fatma Nsoumer, ils nous appartiennent à nous aussi.
    A Mustapha : cher ami, tu radotes en disant ceci : « Même en 1954, c’est des gens de ait yahia moussa ( hommes de krim) qui sont allés faire des attentats dans l’ouest, pour donner un caractère nationale à l’insurrection, c’est écrit partout. »Krim a certes envoyé des militants mais dans la Mitidja et non à l’Ouest. Ne falsifions pas l’histoire, encore une fois et soyons précis. Ensuite, qu’est-ce que c’est que cette histoire qu’on travaillait chez les colons à quelques exceptions près. Pour ton information, je vais te donner un tuyau que tu peux vérifier auprès de Réda Hamiani, Président du FCE : son oncle maternel était Président de la Maison du Colon de Mostaganem, parce qu’il était le plus grand propriétaire agricole de la région. Ensuite, nous n’avons jamais dit « qu’est-ce que les Kabyles ont avec la France ? » Si on l’a dit, c’est peut-être à cause des Pères Blancs qui vous ont spécialement choisi pour s’installer chez vous, et de cela on n’était pas content.

  17. arezki dit :

    l’émir abdelkader est un traitre pour nous les kabyles ,il a fait allégeance à la france ,il s’est rendu et il est devenu l’ami des français ,il a vécu dans un château entouré de domestiques au château de PAU,et à AMBROISE contrairement aux kabyles et à leurs chefs cheikh AMOKRANE cheikh addad qui ont lutté j’usqu’au bout de leur force emprisonner et déporté à CAYENNE et en NOUVEL CALEDONIE en 1872 sans oublier FADMA N SOUMER ,l’algérie a été créer en 1839 ,et la kabylie était un pays indépendant

  18. hamoud dit :

    Je voudrais répondre à si affif qui veut nous faire comprendre que l’émir abdelkader qui c’est rendu à combattu tous seul avant de se rendre au français, il faut qui’l revoit l’histoire et qu’il aille voir du coté de tlemcen que un grand nombre de kabyles étaient avec l’émir une partie est parti avec lui en syrie d’autre ils vivent toujours en palestine et il parlent leur langue paternelle, d’autre vivent au liban et l’autre moitié est resté à tlemcen et à ce jours un grand nombre de tlemcenien sont d’origine kabyle de la kabylie ou kabyle de sétif comme on les surnomme , d’un autre coté lorsqu’il dit que les armes ont été financées par les gens de l’ouest ce qui est faux il ne faux pas oublier que le financement des armes au début de la guerre était des gens des Aurès et à leur tete le Grand Chahid Mostefa BENBOULAID qui a vendu sa société de transport (BUS) à un autre compatriote riche de sa région et au juste de la ville de n’gaous et qui est MAAMIR c’est lui qui racheté la Sté de BENBOULAID et c’est les CHAOUIA qui ont financer l’échat des premières armes qui provemaient de l’égypte et dont l’égypte veut tromper le monde en se réclamant avoir aider les Algériens pendant la guerre en leur envoyant les armes, et bien ces armes ont été financer par les CHAOUIS des Aurès, pour dire que les gens de l’ouest ont participer à cette guerre comme leur frères des autres régions ce n’est pas vrais il oubli qu’aumoment ou les Aurès été siégé et toute la régions encerclée et sous les feu de l’aviation et des chards blindée sans pitié les innocents tomber par centaines à l’ouest et surtout à ORAN les gens passer leur nuit à s’amuser et a boire il y a meme des oranais honnete qui reconnaissent cette vérité amer, donc personne ne peut romper les gens qui ont fait cette histoire, et à ce momment là BENBOULAID leur lançait un appel de secours pour les gens de l’ouest afin de faire quelques chose pour aider leur frères sous les feu de l’ennemi heureusement que les hommes de l’est était toujours présent et grace à ZIGHOUD qui a agit dans la région du constantinois les gens de l’ouest été au abonnés absents.
    Arretez Mr affif certe en tant qu’Algérien je ne peut pas nier qu’il y a quelques hommes qui étaient au front mais la région de l’ouest n’ont pas fait les sacrifices qu’ont fait les CHAOUIS, KABYLES ou les autres régions.
    Mais en fin de compte malgré ces sacrifices de la part des Algériens voilà ou elle on est arrivé l’Algérie qui risque de se retrouver importatrice de pétrole dans quelques années car le clan des marocain de oujda, fès, meknès, sidi kacem, et tanger et ahfir ont tous dilapider toutes les richesses de l’Algérie qui a sacrifier 1 million et demi d’hommes alors que l’Algérie au lendemain de la fausse indépendance, une indépendance truquée, la france avec la complicité de Boumediène ils vous ont imposé un président qui na jamais combattu pour cette Algérie alors qu’il était dans l’armée française avec ces frères et cousins qui sont tous mort pour la france et lui il a été couronné par de gaulle en plus c’est de gaulle qui l’a infiltré lui et d’autre officiers de l’armée française comme belkheir en 1961 de gaulle c’est moquer des Algériens qui n’ont jamais été indépendant et ils se sont retrouvés colonisés de nouveau en désignant BENBELLA qui est d’origine marocaine comme président du peuple Algérien honte a vous affif si tu pense que tu est fier moi je trouve qu’il est préférable de te cacher car tu a toujours été dirigé par des marocains et à ce jours sache très bien que ce benbella qui a toujours menti sur son origine qu’il est né à maghnia c’est faux il est né à marakech de parents d’origine marocaine et que c’est un mercenaire infiltré par de gaulle, bouteflika lui aussi qui se dit tlemcenien c’est faux il jamais combattu au coté des algériens il était dans son pays à oujda il faisait ces étude puis il a rejoint les scout et il na jamais fait des études supérieurs comme la plupart des autres ministre ou hommes politique qu’ils soient algériens ou marocains. Et avec des marocains qui te dirige, qui font de toi tu est content mais ou est ta fierté, lorsque des assassins tortionnaire comme ali tounsi, bouteflika, ould kablia, bessaih, kazdi merbah, medeghri, benbella, temmar, zerhouni, zenasni de sonatrach originaire d’ahfir qui a détourner des milliard, des harchaoui qui habitent à maghnia et qui sont originaires de oujda , moulay guendil, bouabdellah PDG d’ai algérie cette équipe qui occupe des poste d’ambassadeur, ministre, PDG et DG dans des entreprise ou DG des douanes et Président de ton pays alors qu’ils sont tous d’origine marocaine et les Algériens à qui appartient cette Algérie se trouve en prison, harrag, sans logement, chomeurs, drogués, SDF, malade mental,repris de justice car zerhouni, boutef et ali tounsi ont la haine contre les Algérien car ils les ont trouvé nuls et incapable de se défendre,tu na pas honte devant tous ce qui se passe dans ton pays si vraiment tu a un pays libre ou tu a tous les droits.
    Et bien y a ragued tu est commander par une petite poignée de marocains qui ne possède que la nationalité Algérienne cette nationalité, cette identité pour laquelle les Algériens se sont battu pour que leur peuple vivent libre la tete relevée et bien ta tete est enfoncée dans la boue et ton honneur baffoué par ces marocains qui sont revenu par la force dans un pays qui ne leur appartient pas et il ont organisé ce térrorisme avec la complicté de Hamas qui partage avec eux le gateau en privant les Algériens de leur droit et de leur richesse honte à toi affif

  19. amghar azzamni dit :

    Je suis entiérement d’accord avec Antala lorsqu’il dit que les janissaires qui n’étaient que des mercenaires au service du Dey d’Alger, ont fui dés qu’ils se sont rendus compte que l’occupant était trop puissant pour eux!D’ailleurs même le Dey avait pris la fuite et ne s’est jamais comporté en capitaine de bateau!
    Les kabyles de ZAMOUM sont arrivés à la rescousse pour sauver la région d’Alger.Ils ont livré de féroces combats contre les envahisseurs.Il faut ajouter que les berbères aimaient leur terre et la défendait farouchement!0 cette époque d’ailleurs l’Ouest algérien ne s’était jamais senti concerné jusqu’à l’arrivée de l’émir Abdel kader qui a tant bien que mal essayé d’organiser une riposte généralisée!Ce fut alors tout le nord de l’Algérie qui s’est mise à mener le combat!

  20. antalas dit :

    je salue les eclairsiessements apportes par monsieur hamoud….effectivement le plus grands de tousd les patriotes qui avaient l’algerie au coeur est a mona vis BEN BOULAID..des aures qui avaient vendus tous ses bien et ce bien avant le declenchement enammasant des armes de la 2eme guerre mondiale qu’il payait lui meme et les cachait en vue de la revolution..mais ceci dit notre probleme est que c’est la region (ouest = qui s’est sacrifiée le moins qui a DETOURNE LA VICTOIRE DU PEUPLE ALGERIEN…c’est le clan de tlemcen qui a spolié le gpra (legitime et emanant de la revolution)..et s’est accaparé du pouvoir avec DES CENTAINES DE MAROCAINS QUI ONT GANGRENE ACTUELLEMENT LE POUVOIR …ould kablia n’a pris sa nationalité algerienne qu’en….1972..krim et benboulaid etait maquisards bien avant 1954..les deux grands strateges ABANE ET BEN MHIDI ont etet assassinés pratiquement dans la meme année et denocés par qui a votre avis?? l’armée des frontieres dont vous semblez vous ennorgueillir EST JUSTEMENT LA PLAIE DU MAL QUI A FRAPPE L ALGERIE ..elle etait en vacances et c’etait la au maroc qu’elle preparait la prise du pouvoir en placant l’adjudant de l’armée des tabors marocains (qui n’ a rejoint la revolution soi disant qu’apres le refus de l’administration francaise a agreer sa demande a devenir POLICIER!!!!) una ane au service de gamal abdennacer et de fethi dhib qui sont a l’origine des assassinats des vrais patriotes et de’une algerie ALGERIENNE ET NON COMME IL L4A CRI2 SUR LES TOITS EN1962 ALGERIE ARABO-ISLAMIQUE VASSALE DE MISR)..toutes les regions d’algerie ont donné des martyrs certes mais LE DEMARRAGE ET LES PERTES SONT PLUS DU COTE KABYLE ET CHAOUIS -CONSTANTINOIS QUE DE L OUEST cher monsieur ..ceci est le fait de l’histoire ..et non pas pour vous deshonnorer.. je suis un peu dur ..(contrairement a un certain cameleon sur ce site qui caresse tjrs dans le sens du poil ..meme sur le site des islamistes de tahya bladi il a a fait la meme chose !!! il se reconnaitra!!).. comme le dis un dicton bien de chez nous LEQDICH EN TEQVAYLIYIN ..ECCHIAA EN TEMRAVTIN ( ceux qui vont au four sont les kabyles mais la gloire en reviens aux mourabitines= expliquez nous pkoi ce deferlement de tlemceniens-marocains aux renes du pouvopir alors qu’ils n’ont participé ni de peu ni d e prou a la revoltution monsieur si affif…la est notre rage de l’ouest

  21. Akvaïly dit :

    Et si vous arrêtiez avec vos salamaliks et vos idioties… !
    L’algérie n’a eu son indépendance que grâce à De-Gaulle qui a fait l’erreur de vous l’accorder, (((un peu trop tôt hélas))). Tous ces charlots qui se disent avoir combattu, n’ont fait que foutre la merde à travers l’algérie en violant des femmes et des enfants, en réglant leurs comptes avec leurs voisins, leurs cousins…, et en volant les richesses d’autrui. Comment peut-on appeler cette vermine, des combattants?!
    Alors qu’ils brulent tous en enfer.

    La seule chose que regrettent les véritables combattants et les vrais algériens, c’est le départ de la France. Les Français seraient encore là, nous ne serons pas dans un tel merdier de corrompus et de misère…

    Bien à vous,

  22. Afif dit :

    A Hammoud et Antalas, vous mélangez les torchons et les serviettes. Déjà en vous attaquant aux marocains, ce n’est pas propre : primo, vous faites honte aux algériens par votre ingratitude. Les marocains n’étaient-ils pas à nos côtés dans les moments difficiles, ils nous nous offert tout leur pays pour nous réfugier, nous entraîner, souffler, nous armer, etc… Savez-vous que même les marocains vivant en Algérie sont montés au maquis pour défendre l’Algérie comme leur propre pays, et cela dès le 1er Novembre 1954 (je vous ai déjà cité dans mon article que 18 militants marocains du PPA faisaient partie des groupes de Novembre dans la wilaya de Aïn Témouchent). Aujourd’hui, ceux qui sont vivants, vivent tous dans leur pays au Maroc. Vous oubliez que le Maroc est pays frère, berbère et arabe comme nous, et voisin. Parler de ses voisins comme vous le faites, c’est du délire.
    Concernant les armes stockées dans les Aurès dans les années 50, ce n’est ni un stock chaoui, ni un stock oranais, c’est un stock qui appartient au PPA et constitué par ses militants et ses responsables comme le grand Ben Boulaïd. Ce stock a été financé en partie par le vol de la Poste d’Oran auquel ont participé des militants de plusieurs régions dont les responsables Aït Ahmed et Ben Bella. A l’époque, nous étions frères et éduqués comme tels dans la grande école du PPA.
    En ce qui concerne Ben Boulaïd, je vous donne mon avis en toute franchise : s’il était resté vivant en 1962, c’est lui que j’aurai préféré comme Président de la République, et ce n’est pas parce qu’il est chaoui, mais c’est parce que c’est Ben Boulaïd, tout simplement : même Ben Bella aurait été le premier à le soutenir. Ben Bella, il est marocain par ses parents certes, mais c’est un vrai algérien, il est inimaginable de le voir dire au roi marocain « sidi » et lui baiser la main. N’oubliez que le plus proche compagnon de Ben Bella de tous les dirigeants historiques, c’est Ben Boulaïd qu’aucun adjectif ne peut définir tellement il a de grandes qualités.
    En ce qui concerne l’aide de l’Egypte en armes, il n’y a pas de meilleurs avocats que nos frères Chaouis, ils ont été inondés par les cargaisons d’armes égyptiennes à telle enseigne que les wilayas se sont plaintes auprès de Ben Bella qui leur a répondu quA’il parait au plus pressé parce que les Chaouis étaient près de la frontière.
    En ce qui concerne le mauvais départ de l’Algérie après son indépendance, ce n’est pas le problème d’une seule région, toutes les régions sont représentées dans les structures de l’Etat depuis 1962.
    Hamoud a dit que les Aurès ont attendu vainement la première année que les autres régions activent pour faire desserrer l’étau de l’Armée française, je lui répond que nous, dans la Région Ouest, nous avons attendu 15 ans sans que les autres régions bougent du temps de l’Emir abdelkader.

  23. mestranmi dit :

    et n’oublier pas messali hadj pere du nationnalisme et de la guerre d’algerie qui est de la region ouest de tlemcen

  24. benmostefa dit :

    pourquoi toujours le probleme arabe kabyle kabyle arabe.ce particularisme l´heritage des colonialistes les odieux criminels… nous sommes des freres arabes mosabites kabiles chaoui touareg ect… salam alaykoum.

  25. ral le bol dit :

    Chacun fait son histoire on s’amuse même à la refaire. Moi aussi je vais faire la mienne d’histoire. j’ai fait la guerre et j’en ai souffert et c’est boutef qui se remplit les poches avec tous les autres qui n’ont fait que se servir une fois les marrons tirés du feu. Taisez-vous!! Ceux qui ont vu de près cette guerre ne sont pas tous morts!! Ne parlent que ceux qui ont entendu dire… Vous essayez de noyer le poisson, chacun tire la couverture à lui. La preuve est faite que chacun devrait être chez soi pour que les vaches soient bien gardées. Il temps que les régions soient autonomes et qu’elles gèrent leur histoire en toute indépendance. Arrêtons de nous chamailler. Nous ne parlons pas la même langue. Basta! Chacun chez soi et nous nous entendrons bien mieux comme ça.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER