La Région Ouest est fière d’avoir été dirigée par Ben M’hidi

larbibenmhidiaussaresse.jpgAffif pour « Algérie Politique » 

A Antalas :  

La Région Ouest est fière d’avoir été dirigée par notre cher et valeureux Ben M’hidi. Ce que tu dis à son sujet est complètement faux. Je reprend ta phrase: «mais pour l’Oranie il a fallu dépêcher le grand Ben M’hidi avec un commando pour allumer le feu et Ben M’hidi est chaoui» Il n’a pas été dépêché, il était réfugié chez nous depuis plusieurs années suite au complot de l’OS.

La Région Ouest ne peut être que remerciée pour avoir été hospitalière avec ses frères des autres régions que la police pourchassait. Les réfugiés eux connaissent la valeur de la Région Ouest, malheureusement, ils ne sont pas de ce monde: ils auraient fait ravaler à beaucoup de leurs ouled bled leurs inepties ordurières sur la Région Ouest.

Deux: 60 militants pour toute la Région Ouest le 1er Novembre, c’est faux, mon cher Antalas: décidément, tu continues à t’abreuver dans les mêmes sources de ton enfance. Voici les chiffres et je pourrai te donner les noms de chaque militant du 1er Novembre: 95 militants dans la région de Mostaganem, 35 militants dans la région de Aïn Témouchent dont 18 Marocains, un trentaine de militants dans la région de Zahana (je te donnerai le chiffre exact plus tard), d’autres groupes dont je n’ai pas le nombre exact à Oran, Kristel, El Amria et Ghazaouet. Trois colons tués, une brigade de gendarmerie attaquée ainsi qu’une caserne, des poteaux électriques sciés, des fermes attaquées.

Conclusion, j’invite tous les frères à rapporter les faits tels qu’ils se sont produits sans chercher à en tirer une quelconque gloriole. Qui a dit que nous n’étions pas fiers de notre vénérable Cheikh Belhaddad et de Fatma Nsoumer, ils nous appartiennent à nous aussi. 

A Mustapha: cher ami, tu radotes en disant ceci: «Même en 1954, c’est des gens de Ait Yahia Moussa ( hommes de Krim) qui sont allés faire des attentats dans l’ouest, pour donner un caractère national à l’insurrection, c’est écrit partout. Krim a certes envoyé des militants mais dans la Mitidja et non à l’Ouest. Ne falsifions pas l’histoire, encore une fois et soyons précis. Ensuite, qu’est-ce que c’est que cette histoire qu’on travaillait chez les colons à quelques exceptions près. Pour ton information, je vais te donner un tuyau que tu peux vérifier auprès de Réda Hamiani, président du Forum des Ches d’Entreprises: son oncle maternel était Président de la Maison du Colon de Mostaganem, parce qu’il était le plus grand propriétaire agricole de la région. Ensuite, nous n’avons jamais dit «qu’est-ce que les Kabyles ont avec la France?»

Commentaires

  1. Aokas dit :

    du débat jailli la lumiere…

  2. anime dit :

    ya si Affif ne vous cassez pas trop la tête a faire entendre raison a ceux qui ne veulent l’entendre, ils sont dans leurs mains ils les tiennes ils les manipulent par ce que une certaine region de l’algerie se croit plus futé que le reste du pays ils pensent sortir de la cuisse droite de jupiter ! et c’est avec ce complexe qu’ils les tiennent dites leur que la France avait besoins d’eux pour gérer les autre indigènes elles les a (soit disant) formé, et ce a cause des theorie racistes de l’epoque; oui quant la france etait en algerie 1830 et apres, les theories dominantes en europe etaient les theories de la race superieure blanche et ce basant sur une soit disant resemblance avec une infime partie de decendants d’esclave européens (que je n’incrimine pas du reste;l’algerie etant un melting-pot) manipulait et manipule a ce jour une infime partie de ces gens infime mais dangeureuse et subversive, a l’appuis tout un arsenal de theories imposées au forcepse, et Monsieur Affif et hacha al Soulah vous trouverez toujours un idiots pour avaler ces inepties et ces monsonges, et cette meme regions ou ces memes regions offre aussi l antithèse de ces

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER