• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 9 février 2010

Archive pour le 9 février, 2010

La France cède au chantage du pouvoir algérien: non-lieu requis pour Hasseni !!!!!

hasseni.jpgLa France a encore une fois cédé au chantage du pouvoir algérien. Trois jours après les déclarations d’un député du FLN sur une proposition de criminaliser le colonialisme français, le parquet de Paris a requis aujourd’hui un non-lieu en faveur du diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni, interpellé en France en 2008 et placé sous contrôle judiciaire dans l’enquête sur l’assassinat de l’opposant Ali Mecili en 1987 à Paris. Visé par un mandat d’arrêt international, M. Hasseni était désigné par un ancien officier des services secrets algériens, Mohamed Samraoui, réfugié en Allemagne, comme le commanditaire de l’assassinat d’Ali Mecili. Mais M. Samraoui était en partie revenu sur ses déclarations lors d’une confrontation avec M. Hasseni, organisée le 4 juin par visio-conférence. Le diplomate avait été inculpé pour complicité d’assassinat et placé sous un contrôle judiciaire qui lui a un temps imposé de rester en France. Cette inculpation de M. Hasseni avait provoqué la colère du gouvernement   algérien, « indigné » par le sort réservé à son diplomate. El Mouhtarem et AFP

Bouchachi à propos de l’état d’urgence: «C’est le peuple qui est visé et non le terrorisme»

bouchachi.jpgKarim Aimeur pour « Algérie Politique »

Le Président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), Me Mostefa Bouchachi a indiqué aujourd’hui que le maintien de l’état d’urgence en Algérie sert plutôt à la répression du peuple et que de combattre le terrorisme. M. Bouchachi qui intervenait lors d’un point de presse, à l’occasion du 18e anniversaire de l’instauration de l’état d’urgence, tenue au siège de la LADDH à Alger, a ajouté que le maintien de l’état d’urgence vise plutôt à préserver le pouvoir que de sauvegarder la République.

Le conférencier a remis en cause même le prétexte trouvé à l’époque (combattre le terrorisme) pour l’instauration de cette mesure, étant donné que le terrorisme est, selon la version officielle, vaincu. Pour lui, rien ne justifie encore ce maintien si ce n’est l’étranglement du peuple, le musellement des syndicats, le verrouillage des médias et la limitation des activités des partis politiques.

(Lire la suite)

Algérie: Un ministre crée une association !

ouldabbes14184.jpgAu moment où le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales refuse d’accorder l’agrément à des dizaines d’associations, le ministre de la Solidarité nationale et de la communauté nationale à l’étranger, Djamel Ould Ab…bus a annoncé hier la création d’une association. « Cette association, ayant pour prérogative d’opérer tant en Algérie qu’à l’étranger, est dénommée «Solidarité Maâk Ya L’khadra», rapporte Midi Libre. « Ce sera l’espace où s’exprimeront toutes les bonnes volontés, celle du peuple surtout », a souligné le ministre. « Cette association préparera également la scène pour les supporters algériens qui se rendront à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour accompagner les joueurs de l’équipe nationale au mondial de 2010″, a ajouté Ould Ab..bus, hier à l’occasion d’une cérémonie qu’il a organisée en l’honneur des journalistes ayant assuré la couverture du parcours de l’équipe nationale de football lors de la CAN 2010. Le ministre de la Solidarité a arrêté les objectifs de l’association avant la tenue de son assemblée constitutive. El Mouhtarem

Mais qui est donc coupable Mme Hanoune ?

ouisa.jpgTel un avocat, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Mme Louisa Hanoune ne cesse de plaider l’innocence de l’ex-Secrétaire général du ministère des Travaux publics, Mohamed Bouchama, poursuivi par la justice dans l’affaire de l’autoroute Est-Ouest. Dans toutes ses interventions publiques, Mme Hanoune affirme que «le dossier du SG des TP est vide» et elle s’interroge sur «le maintien depuis 4 mois» de ce responsable en détention. L’ancienne Trotskyste ne dit pas qui est coupable dans cette affaire. El Mouhtarem

Algérie Télécom : 29 travailleurs en grève de la faim

algerie.jpgLes travailleurs du centre d’appel des renseignements d’Algérie Télécom (AT) observent, depuis jeudi dernier, une grève de la faim au niveau du complexe téléphonique Aïssat Idir d’Alger. Les 29 travailleurs protestataires contestent la décision de leur affectation du centre d’appel vers d’autres services et réfutent les arguments avancés par la direction d’AT, qui justifie cette décision par le peu de rendement de ces centres d’appel.

(Lire la suite)

Paris « regrette » la proposition algérienne de criminaliser le colonialisme

ericbesson4.jpgLe ministre français de l’Immigration Eric Besson a « regretté » mardi la proposition de loi criminalisant le colonialisme français que le Parlement algérien envisage d’adopter. 125 députés de différents partis politiques algériens, dont le Front de libération nationale (FLN), ont signé une proposition de loi « criminalisant le colonialisme français », qui selon un député de ce parti, sera adoptée « probablement » au printemps par le Parlement algérien. « Je regrette cette proposition », a réagi M. Besson sur la radio française RMC. Le ministre a rappelé qu’il s’agissait d’un « sujet sensible » alors qu’il reste « encore des cicatrices ». « Il ne faut pas oublier la colonisation et la post-colonisation » mais il faut « dépasser » cette question, a-t-il ajouté.

La phase préparatoire à l’exploitation du gisement zincifère d’Amizour dès septembre

zinc.jpgLa phase préparatoire à l’exploitation du gisement de zinc et plomb d’Amizour, d’une réserve prouvée de quelque 68 millions de  tonnes, débutera en septembre prochain avec une possibilité d’entrée en production dans un délai de trois ans, selon J.P.Wilheim, PDG de la « Western Mediterranean Zinc », un joint-venture algéro-australien en charge du projet. 

 

Cette phase préparatoire se résume en l’aménagement des accès à la mine,  notamment le creusement de deux tunnels de 3,2 km chacun, la mise en place d’une usine de traitement et d’un barrage, et dont la réalisation concomitante préfigure de la mise en production d’une partie du site, lequel, dores et déjà, table sur un capacité de production annuelle de 2 millions de tonnes de minerais dont 210.000 tonnes de concentré de Zinc et 40.000 tonnes de plomb, a-t-il expliqué, soulignant, qu’en raison des potentialités du site, ce niveau pourrait passer facilement à 4 millions de tonnes par an.

(Lire la suite)

Algérie: Le concessionnaire Toyota a importé 488 véhicules affectés par des défauts

toyo.jpgLa direction générale du contrôle économique et de  la répression des fraudes du ministère du Commerce a indiqué lundi que « le concessionnaire Toyota en Algérie a importé 488 véhicules affectés par les défauts rendus publics par le constructeur automobile japonais ».  Il s’agit de 440 voitures de type « AURIS », de 44 voitures de type « AVENSIS »  et de 4 autres de type « RAV4″, a précisé la direction générale dans un communiqué.  309 véhicules sur l’ensemble des véhicules importés par Toyota ont été  commercialisés en Algérie, dont 303 de type « AURIS », 3 de type « AVENSIS » et 3 de type « RAV4″, a ajouté la même source.

(Lire la suite)

A la mémoire d’un certain 11 Janvier 1992

belkheir.jpgHammana Mahmoud* pour « Algérie Politique »

 

Je viens d’apprendre, comme beaucoup d’Algériens, la nouvelle du décès du sanguinaire et sinistre « Larbi BELKHEIR ». Bien que notre religion nous recommande de se rappeler les bienfaits de nos défunts, cet évènement est un soulagement pour la quasi-totalité des Algériens. Aussi, je tiens en cette circonstance qui doit être celle des méditations, des réflexions et de la sagesse de l’absurdité de la vie, à présenter mes condoléances à toutes les familles des déportés, des disparus et des décédés, ces nouveaux martyrs de la nation dont le seul tort fut d’avoir cru en la possibilité de l’instauration d’un système égalitaire dans un pays où la vertu est un interdit, et appelle à une veillée funèbre en leur mémoire tout en exhortant à la lutte sans relâche ni peur pour que justice soit faite du malheur qui, par sa faute et celle de ses acolytes, s’est abattu sur le pays. Tant le tort qu’ils lui ont causé est si grand qu’ils ne méritent aucune compassion et que les bienfaits, à mon avis, ils n’en ont point.

(Lire la suite)

«18 années d’état d’urgence permanent»

bouchachi.jpgAfin de marquer le 18éme anniversaire de l’instauration de l’état d’urgence le 9 février 1992, la LADDH organise un point de presse le mardi 9 février 2010 à 11h00 au siège de la ligue sis au : 5, Rue Pierre Viala (frères Alleg) Didouche Mourad. Alger. Cette rencontre sera animée par Bouchachi Mostefa, président de la LADDH et ALI YAHIA Abdenour, président d’honneur.

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER