Qui est le DRS ?

toufik1.jpgSaid radjef pour « Algérie Politique »

Malgré la multitude de journaux nationaux et étrangers disposés à donner un sens à ses mensonges et à ses tartufferies, le régime militaire algérien avec ses opposants fictifs de la démocratie et des droits de l’homme, semble avoir totalement perdu le contrôle de la situation. Le DRS, le noyau central du régime, peine à trouver la recette magique pour se maintenir. Outre les mises en scène rocambolesques qui ont provoqué des effets désastreux  pour la junte au pouvoir, les Algériennes et les Algériens ne croient désormais à plus rien. En dépit d’une avalanche d’appels déchirants de l’opposition en vue d’éviter le pire au pays, le peuple reste impassible, préférant agir seul. 

Le supplice quotidien des violences, du mercantilisme, du mensonge, de l’imposture, de l’abjection et des faux semblants reste évidemment l’élément déterminant dans le désengagement du peuple. Mais à cela s’ajoute la désillusion d’avril 80 et d’octobre 88 lorsque l’ouverture démocratique s’est soldée par une «sale guerre» qui dure à ce jour avec un bilan particulièrement macabre. Les Algériennes et les Algériens ne sont pas près d’oublier comment ils ont été instrumentalisés au cours de ces deux dernières décennies et servis de chair à canon dans une guerre de clans qui a permis au pouvoir de se recycler.  Si les partis politiques suscitent le doute et la méfiance en raison des faux opposants et des faux militants des droits de l’homme qui se sont engraissés en se jouant des attentes et des ressentiments légitimes du peuple, le pouvoir, lui, en revanche, suscite la haine du peuple…Certains observateurs honnêtes se sont demandés à juste titre où Bouteflika est allé chercher les 85% d’électeurs qui lui ont assuré un troisième mandat.

A la question qui est responsable de ce naufrage politique de l’Algérie ? La réponse est unanime: le DRS. Mais qui est donc ce DRS ? Ce DRS est-il réellement comme l’affirment les apologistes à la solde du régime, invincible ? Le DRS,  fils de la SM et petit-fils du MALG , puise sa force en partie dans la  résignation des citoyens, mais également dans le renoncement, voire la démission des élites. Cette structure n´est soumise à aucun contrôle parlementaire ou  exécutif . Un pouvoir illégitime ne peut que renforcer la dérive mafieuse et par voie de conséquence entraîner le népotisme et la dictature. Malheureusement cette situation dure depuis 1962, lorsque l´indépendance du pays a été confisquée par un groupe qui était planqué aux frontières Est et Ouest durant la majeure partie de la révolution. Le MALG – Ministère de l´Armement et des Liaisons Générales- dont la mission initiale était de pourvoir les maquis en armes et munitions, s´est transformé au fil du temps en appareil de propagande et de manipulation, chargé de l´orientation de la révolution.

L´incarcération des quatre chefs historiques, l´assassinat de Abane Ramdane en décembre 1957 (son élimination avait refroidi l´ardeur des ambitieux),  la neutralisation du Docteur Mohamed Lamine Debaghine par les moukhabaret de Nacer et la position difficile des maquisards à l´intérieur souffrant sous les coups de boutoir de l´armée coloniale, ont grandement contribué à renforcer le pouvoir du MALG, dont certains “chefs” , après Krim, Bentobal, Boussouf et Mahmoud Cherif, Rachid Zeggar et Koudjiti sont devenus des milliardaires grâce à la dîme prélevée sur chaque transaction “commerciale”, soit au niveau des achats d´armements ou de leurs transports vers l´Algérie. Une forme de légalisation de la corruption ! 

Au moment où les moudjahidine authentiques tombaient aux quatre coins du pays, les “dirigeants” du MALG, embusqués à Oujda, à Ghardimaou, à Tripoli et au Caire préparaient la prise du pouvoir, avec le concours de l´armée des frontières suréquipée au détriment des moudjahidine qui combattaient les forces coloniales sur le terrain. La SM qui prit la relève du MALG, continua sur la lancée, profitant de l´euphorie post indépendance, de larges biens abandonnés par les colons (surtout l´immobilier) , de l´épuisement de la population après huit années de guerre, pour consolider son autorité et fixer les orientations idéologiques. Il faut également souligner que la tâche était aisée pour deux raisons, d´une part l´illettrisme touchait près de 80% de la population et d´autre part  c´était Houari Boumediene en personne (connu et redouté pour sa brutalité) qui fixait et suivait les objectifs et les résultats.

Comme soulevé plus haut, dans un Etat de non droit où la justice est aux ordres, le pouvoir de la SM ne pouvait être qu´absolu, et si l´on ajoute à l´impunité (n´importe qui pouvait être mis en prison, torturé ou liquidé sans jugement par exemple), le fait de se servir à sa guise auprès de la banque centrale, la latitude de nommer n´importe qui à des postes sensibles,  et l´usage de moyens illégaux (écoute , perquisition ,… sans > réquisition de la justice) il est assez logique que la SM évolue vers une structure tentaculaire dont l´impact touche pratiquement tous les secteurs d´activité. Le DRS n´a fait qu´évoluer et perfectionner ces méthodes en fonction de ses objectifs conjoncturels (la priorité à la lutte contre les islamistes à partir de 1990, avant c´était les bastions de Kabylie et après la technique a été affinée puisque le Mzab est également devenu une « poudrière »).

A la base le chantage et la corruption sont les seules cartes maîtresses des services, mais la cupidité, le vice, la prétention… font que de nombreux algériens ont succombé à ces faiblesses en devenant des proies  faciles à manipuler. La technique est simple, il suffit de laisser faire, accumuler des preuves, constituer des dossiers compromettants et hop le tour est joué ! Combien de gestionnaires, d´hommes politiques et de fonctionnaires sont tombés dans ce piège et sont devenus des agents malgré eux? Des personnes intègres, honnêtes et d´une moralité au dessus de tout soupçon peuvent à moyen terme former un bloc susceptible de lézarder la forteresse DRS. C´est cette catégorie de gens, assoiffés de justice et de liberté, qui est le plus redoutée par les décideurs, car  elle est capable de mettre un terme à la pérennité de ce système mafieux.

Selon des sources généralement bien informées, les principaux chefs du DRS n’ont aucune culture et aucun savoir, ce savoir raffiné propre aux services qui se respectent. C´est quand même incroyable que quelqu´un comme Toufik, qui n´a jamais tenu un bouquin entre les mains, et qui s´est formé dans le tas et au contact de ses secrétaires, se forge une réputation de “citadelle”, alors qu´en tant qu´individu il aurait pu prétendre tout au plus à un poste d´attaché d’administration dans une municipalité. Il ne s´agit pas d´être mauvaise langue, mais cela fait mal au coeur de voir un sergent sans niveau (sans même le BEPC ou BEG) prendre des galons et devenir général-major. Questions: comment des présidents de partis politiques ayant un cursus universitaire des plus brillants ont-ils accepté de se faire manipuler par des sergents sans culture et sans savoir ? Le parrainage doit être aboli et un contrôle doit absolument être exercé sur le DRS si on veut avoir un organe de renseignement fiable qui soit au service de l´Algérie et du peuple algérien.

Une seule phrase pour conclure, tant qu´il y aura le DRS sous sa forme actuelle, le risque de voir l’Algérie devenir comme ce bateau en pleine perdition que rien ne peut sauver du naufrage, est plus que probable.

Commentaires

  1. antalas dit :

    adhirhem rebbi el waldinikh !!!!
    chapeau pour l’analyse.
    vous oubliez simplement monsieur radjef que pour avoir une image du macrocomse algerien il suffit de regarder du cote du mivrocomse…un petit syndicat d’entreprise ..c’est la meme image..moins vous etes cultives et plus vous avez de chances de « grimper »..car les intelectueles q’u'on le veuille ou pas o,t certaines normes acquisses malgre eux.une certaine ethique et riguer qui les empeche dde franchir un certain cap dans la veulerie et l’esbrouffe..mais pour l’ignare sans niveau scolaire ni cujture ..qui a peir justement de ceux qui sont letres..il n’a plus que sa ROUBLARDISE POUR DE PROTEGER ET NOTEZ BIEN cA ° A LA MOINDRE PERCHE TENDUE ‘ generalement ttes les elections) ces fieffes escrocs utilisent tte leur hypocrise pour reussir!! faites l’analyse de ttes les elections (sybdicats..apc..apw..deputes..apn..presidence..) IL N YA QUE LES RUSES ET SANS SCRUPULES QUI SONT ELUS..eunstein lui meme ne passera pas devant eux…alors c’est le regne de la mediocrite..du cretinisme et de tous les fleaux..nos generaux ne sont que de simples fellahs pour la plupart …les incultes n’ont que la ruse a utliser pour acceder a des fonctions exigeant de hauts diplomes..larbi belkheir et tous les generaux ont le meme niveau de bassesse que kle petit (et le grand ») syndicaliste UGTA..

  2. antalas dit :

    desole pour les fautes de frappe mais j’ecrivais sans lumiere

  3. fess dit :

    @Antalas
    Juste pour te rappeller que fellah est un metier noble.

  4. salah dit :

    pauvre algerie dont ses fils réels ont été écartés (ingenieurs d’état,docteurs et…..)dans tous les domaines malgré que ces cadres sont formés par l’argent du peuple et exploités par d’autres nations plus mures et intelligents et aimont leurs patrie pour apprauvrir ce pays et le laisser par la suite livrer à lui meme
    (misère;pauvreté etc…)pour faire le bonheur des pays qui sont plus que developpés.c’est malheureux de voir des coopérants chez nous aussi des pays du tiers monde qui profitent de nos richesses et participent aux différents trafics(détournements,transferts des devis etc…) avec la complicité des nos faux cadres qui occupent des postes importants et leur souci unique est de mettre l’Algerie à genoux et nous laisser vivre dans la merde et par la suite vivre ailleurs là ou ils pensaient bien vivre(pour ces faux cadres »mafia »l’algerie c’est une vache qui n’a pas de propriètère,il faut en profiter le maximin……il y a beaucoup à dire on laisse pour le bon dieu pour qu’un jour nous aurons une conscience de vrais citoyens qui aiment cette algerie et qu’on doit la protéger de ce mal ,prenez exemples des nations qui nous entourent ……

  5. baaziz dit :

    @said radjef,

    arrete de te faire passer pour monsieur je sais tout,avec toi meme si c’est le prophete mohamed qui nous gouverne tu trouveras toujours quelque chose a dire.

  6. Dai El Kheir dit :

    Avant de parler du profond du DRS , en premier lieu voir formation de cet organisme sous le nom de département dans les pays civilisés dirigé par un directeur qui n’ai pas forcement toujours un militaire,nommé par le président de la république et exerce ses fonctions sous son autorité durant toute la période de son mandat ce qui n’ai pas le cas dans notre pays car on observe que le directeur porte le grade de general de corps d’armée se trouve en poste depuis plus de 15 ans ou plus tout ses camarades soit sont parti la retraite ou ont été nommé au sein de l’état major de l’armée ce qui laisse beaucoup de gens comme moi à se demander pourquoi cet officier general ne cède pas son poste à d’autres compétents? ou l’algerie après lui est devenue stérile pour accoucher d’autres hommes capables de porter le flambeau? Question ligitime j’espere en avoir la réponse du chef de l’état??????

  7. antalas dit :

    a monsieur fess
    ce genre de remarque est je pense implicite au niveau de la contribution!!!! tout le monde n’a que respect pour le fellah aus sens noble..producteur acharné de richesses..mais monsieur ..il existe aussi un sens pejoratif (utilisé couremment ) pour signifier l’inculture et le manque d’instruction d’une personne!! je pensais que ca c’etait connu!!!!

  8. radjef said dit :

    Bonjour tout le monde.@baaziz. Je ne me prends pour monsieur…puisque tu sais tout , alors dis tout, comme ça tu vas eclairer la lanterne du peuple algérien.

  9. Spectateur dit :

    Dans les pays qui se respectent pour acceder à l’accademie militaire ou à la sécurité les meilleurs ne seront pas toujours admis, c’est l’ELITE qu’il faut admettre!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. fess dit :

    @Antalas
    Please accept my apologies.
    Mais je dirais quand meme que ce sens pejoratif que l’on donne a certain metiers nobles de surcroit n’est pas adequoit.

  11. antalas dit :

    enfin..1+1=2…al hamdoullah….
    tous savaient qui volait….
    tous savaient qui tuait..
    mais ce n’est qu’aujourdhui qu’on sort les dossiers ..non pas par patriotisme mais par chantage….
    le voiel est levé maintent sur le panier a crabe .pardon ..a scorpions et viperes aspics ..qui nous gouvernent…. DES ANTI ALGERIENS ESCROCS ET MAFFIEUX SANS SCRUPULES ..NI FOI..NI LOI…TOUS UNIS POUR ECRASER CES VAMPIRES ..ENCORE MERCI A L’ARTICLE DE MR RADJEFFF..etne repondez pas a plus bas que vous svp!!!

  12. Amar dit :

    « Selon des sources généralement bien informées », il s’est avéré que vous ne connaissez rien de l’Algérie. Votre article est pure propagande. Est-ce que vous étiez dans tous vos sens lorsque vous avez écrit « Selon des sources généralement bien informées, les principaux chefs du DRS n’ont aucune culture et aucun savoir, ce savoir raffiné propre aux services qui se respectent » ? Je cite un seul général du DRS, en l’occurrence Mohamed Touati, il est une citadelle de la culture, mais alors comment il manipule le verbe !! Non Monsieur, c’est faut tout ce que vous dites. Les éléments de notre DRS sont des génies. Ils ne sont pas des anges, mais certainement de vrais diables.

  13. agent34 dit :

    Pour des raisons évidentes, je n’irai ni en enfer ni au paradis: je resterai dans ma tombe! Pour connaitre la réalité, il faut être dedans et pas dehors. Mort t’es mort et tes enfants aussi le seront au moindre faux pas: voilà la vérité des pauvres age… (obligé donc de faire n’importe quoi)!

  14. KHALDOUMI NOUREDDINE OMARIA W MEDEA dit :

    QUI EST LE DRS ALGERIA LE HOGRA DESPONIPL EST NEPA TRAVAY QEL LAVENIR DANS ALGERE LE KOCHMAR …..

  15. moi dit :

    16tonne de poulet volè 2010 unitè avicole de taboukert tizi rached tizi ouzou la mafiat vers l explosion

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER