• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 février 2010

Archive pour le 19 février, 2010

Je suis milliardaire, je veux être député

dput1.jpgDéclaration de patrimoine de de M.  BENYAKHOU Farid, député (FLN) à l’assemblée populaire nationale. Je déclare sur l’honneur que mon patrimoine et celui de mes enfants mineurs est composé des éléments ci-après à la date de la présente déclaration:

Biens immobiliers bâtis et non bâtis:

Villa à Tunis (bien propre); villa à Hammamet, Tunisie (bien propre); propriété agricole à Bou Argoub (Nabeul), 50 ha (héritage); propriété immobilière, Mascara (Algérie),(héritage, indivis)

Biens mobiliers:

Tracteur d’une valeur de 25.000 dinars tunisien (bien propre); Mercedes d’une valeur de 120.000 dinars tunisien (bien propre); BMW d’une valeur de 150.000 DA  (bien propre); Mercedes  CLK  d’une  valeur  de  100.000  D ( bien propre); Subaru d’une valeur de 170.000 DA  (bien propre)

(Lire la suite)

Droit de réponse de M. Boudjemaa Delmi, directeur général* au ministère des AE

delmi.jpgJe voudrais réagir à vos commentaires en vous remerciant de votre patience de me lire et surtout  d’accorder un crédit à ce qui suit:
1. Mon patrimoine est le fruit de 32 ans de labeur. J’ai en effet intégré les Affaires Etrangères en 1978. J’ai fait deux postes comme diplomate:Addis Abeba  (1981-1984) et Genève (1984-1988) ce qui m’a permis d’acheter en 1988 dés mon retour à Alger, grâce aux économies accumulées dans ces deux postes,  une carcasse à Douera dont j’ai achevé la construction en 1999. La carcasse m’a couté 160 millions de centimes et sa finition 120 autres millions. A l’époque les prix du foncier et du bâti était abordables surtout pour quelqu’un comme moi, qui comme les émigrés, s’attachait à dépenser peu pour économiser beaucoup. Il faut dire aussi que de par mes fonctions, j’étais assez bien payé c’est l’avantage qu’ont les diplomates sur les fonctionnaires que nous sommes quand on revient à la centrale.
 
J’ai habité cette maison de  Douera entre cette date et 1994 puisque j’ai été affecté, après 6 ans de service au Ministère des AE, encore à Addis Abeba mais, cette fois ci, comme Ambassadeur où j’ai servi jusqu’en 1997.
D’addis Abeba j’ai été muté, toujours en qualité d’Ambassadeur à Tokyo, où j’ai représenté notre pays jusqu’à mon rappel à l’administration centrale en février 2001.
Vous auriez noté que là aussi je suis resté sept années à l’étranger et là aussi j’ai fait quelques économies.
Dés mon retour à Alger en 2001 donc, j’ai vendu ma maison de Douera  à 1 milliard 200 millions parce que comme vous ne l’ignorez pas le foncier avait déjà commencé à flamber. A ce 1,2 milliard, j’ai ajouté toutes mes économies d’Addis abeba et de Tokyo et j’ai acheté une villa à Hydra qui m’a été cédée par son propriétaire à 2 milliards 300 millions.  J’ai résidé dans cette villa de 2001 à 2005, puisqu’en octobre de cette année 2005,  j’ai été nommé Ambassadeur à Belgrade.

 

Et comme j’avais le droit de le faire , avant de quitter Alger pour Belgrade, j’ai loué ma villa  à BP en raison de 75 millions par mois ….c’est la loi du marché de l’immobilier. Je l’ai fait par devant notaire et j’ai déclaré le vrai prix de cette location. Vous êtes d’accord avec moi que j’aurai été fou de laisser passer cette aubaine.  Cette location m’a rapporté en 4 ans de location 3 Milliards 600 millions desquels j’ai défalqué chaque année 60 millions pour payer mes impôts.

 

Avec cet argent de la location, j’ai acheté une carcasse à Ben Aknoun  et pendant que j’étais à Belgrade j’ai confié à un ami le soin de terminer la construction de cette carcasse.
Quand je suis rentré de Belgrade en juillet 2008, ma nouvelle maison était prête et je l’ai habité.

Je précise en passant, qu’en plus de mes économies réalisées à Belgrade pendant 2 ans et demi, j’ai été obligé de faire un prêt à la CNEP pour achever à temps ma maison de Ben Aknoun …jusqu’au jour d’aujourd’hui je suis encore entrain de payer mes échéances mensuelles pour rembourser ce prêt.
Il y a mille et une maniéres de placer et de fructifier ses économies, moi j’ai choisi l’immobilier parce ma condition de fonctionnaire m’interdisait de faire du commerce.

 

Voilà cher Mohand comment j’ai pu avoir ce patrimoine. Vous remarquerez que je n’ai jamais bénéficié d’un quelconque terrain, ni me suis accaparé un quelconque « bien vacant » ….j’ai tout acheté « en seconde main » sur le marché libre… Je n’ai rien dissimulé de mes biens , je paye mes impots.
Croyez moi cette volonté de transparence est mue essentiellement par mon désir de vous dire que moi aussi je suis de ceux qui sont honnêtes.

 

Mohand, vous ne me connaissez pas et je ne vous connais pas… mais entre nous deux il y a  « RABI SABHANOU »  et ce Dieu est témoin de tout ce que j’ai écrit …la vérité rien que la vérité. Fraternellement

* M. Delmi est actuellement Secrétaire général du ministère des AE

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER