Mon père est mort ni en tant que Chahid, ni en tant que harki !

Medea pour « Algérie Politique »

A Monsieur ou Madame Dar-el-Kheir,

Je vous remercie pour votre opinion, en intervenant avec le pseudonyme Dar-El-Kheir. J’aime bien cette connotation, car notre pays est aussi un Dar-El-Kheir: un pays fantastique, avec une jeunesse pleine de vitalité, un pays riche sur tous les plans. Malheureusement, cette graine est mise sous une coupole. Elle n’a jamais germé. Ce n’est qu’une digression au débat. Normalement, je ne dois pas répondre à votre intervention, mais je réponds, car en vous lisant, je crois déduire que vous apparteniez à un parti politique ou bien vous êtes un élu. Pour éviter la diversion et éviter la confusion pour certains de nos lecteurs intervenant sur ce forum, je vais vous répondre de manière articulée, en vous donnant mes raisons :

1) D’abord, je vous félicite toute l’équipe de ce site, pour leur ouverture et leur professionnalisme, et aussi, à certains intervenants comme Mohand, et d’autres pour leur démarche intellectuelle.

2) D’abord, monsieur, pour satisfaire votre curiosité, je n’appartiens à aucune famille politique. D’ailleurs, je n’ai jamais voté de ma vie (ni ma mère). Pourquoi faire ? Tout simplement, je ne me retrouve dans un aucun parti politique. A mon avis, tous ces partis se ressemblent. Ils n’ont aucun programme politique, ni un projet pour le pays. Ils ont des programmes fictifs pour faire la lutte de pouvoir ou de clans, et asseoir leurs privilèges, une fois élus. C’est bien d’avoir un programme politique, mais il faut convaincre les citoyens par des actes, des changements, et des réalisations sur tous les terrains socio-économiques.

Jusqu’à, et à contrario, il n’y a pas de résultats probants, et aucun changement de direction pour la destinée du peuple algérien.

3) Monsieur, sachez bien que ma mère, juste à l’indépendance, au moment où tout le monde faisait des dossiers de Moudjahidine, a essayé de faire un dossier. Sans suite, car le Moudjahid du village était chef de la Kasma, et son cousin président de l’APC. Alors, vous comprenez tout seul la famille révolutionnaire.

4) Par la suite, avec le temps, et quand ces personnes ne sont plus en charge, ma mère a constitué un dossier, et on l’a envoyé au Ministère des Moudjahidine. Ils n’ont jamais répondu. Donc, mon père n’est ni un chahid, ni un harki. Il est mort pour rien, pendu à un arbre par ces voyous du FLN.

5) Monsieur, vous m’aviez dit, je dois entamer une procédure pénale. Mais monsieur, dans quel pays vivez-vous ? Quelle justice ? Celle des hommes ou la divine. Pour régler les abus, les injustices, la justice ne va pas le faire. C’est la justice des hommes qui prévaut. Pour satisfaire votre curiosité, j’ai des copains (avocats et juges). J’ai discuté avec eux et demandé conseils. Ils m’ont dit et j’en suis convaincu: «Tu ne vas jamais gagner la partie, car si l’affaire éclabousse, ce qui peut arriver. Tu vas finir comme ton père. Une balle dans la tête».

6) Si vous êtes un élu politique ou un parlementaire, alors qu’attendez-vous ou pourquoi vous avez longtemps si attendu pour faire passer une motion. Même s’il y a une motion parlementaire, il va y avoir une enquête et ce sera un non-lieu pour clore le dossier et camoufler l’affaire. Et Dieu sait, il y a beaucoup d’affaires sales. Comme le saviez bien, l’histoire l’a prouvé et démontré, à plusieurs reprises, dans notre pays: Enquête et non lieu

Vous voulez des exemples :

a) En Kabylie, il y a des assassinats par des balles réelles, et même un chanteur kabyle. Enquête et non-lieu. Pour éviter de me stigmatiser de Berbériste, sachez bien que je ne suis pas Kabyle. D’ailleurs, je déteste cette manipulation politique pour salir les ethnicités. La France l’a fait durant la colonisation, et le régime le fait pour diviser et régner. C’est la seule région, à n’en convienne à certains, qui est courageuse, et qui se bat contre les injustices.

Nous sommes tous des Algériens. Une nation est composée de la pluralité ethnique,  religieuse. Mais savoir où sont les bons et les méchants, cela est de la pure démagogie. Je vous dis cela, car dans la conscience collective de beaucoup d’Algériens, on leur a inculpé des clichés «la Kabylie, Elhazeb taa Franssa».

b) Même, comme vous le saviez, le pouvoir a commencé dans le maquis, avec calcul et élimination systématique des vrais moudjahidine. Est-ce cela un dérapage ou la loi divine

c) Même à l’indépendance (dans mon village), le FLN furieux a assassiné des gens innocents qui étaient avec la France, ni par conviction, ni par bêtise, mais pour une bouchée de pain pour nourrir leur famille. Est-ce un dérapage ou la loi divine?

Qui va faire la justice pour ces pauvres gens ? Donc, à l’avenir, il faut laisser ce qui appartient aux hommes, et ce qui appartient à Dieu à Dieu. Il ne faut mélanger la vérité, le mensonge, le pouvoir despote et la divinité.

7) Sans doute, vous avez des enfants. Je ne suis passé à l’acte, car le temps apaise la douleur et l’injustice, et surtout quand j’ai mes enfants. Il vous apporte de la joie et un bonheur. Et cela a en foui le démon en moi. Mais, il se pourrait qu’un jour, ce démon refasse surface et prend le dessus sur moi. Là, je passerai à l’action, et je ne vais attendre la justice algérienne, ni la justice divine.

En conclusion, mon père est mort ni en tant que Chahid, ni en tant que Harki. Il est assassiné simplement pour rien. Et ma mère ne touche pas de pension de Chahid. Certainement, il doit y avoir beaucoup d’Algériens comme moi, et qui ne savent pas comment mettre leur histoire sur la table. Maintenant, il y a Internet. Avant, il y avait la presse «El-Moudjahid». Vous alliez envoyer votre histoire, ils ne la publient jamais, car c’est un organe du FLN. Merci, et la vie continue.

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Comme dans toutes les révolutions à travers le monde,beaucoup d’hommes et de femmes meurent quelques fois pour rien!En ce qui concerne la notre,c’est plutot les hommes de valeurs que l’on a assassinés tel le cas du grand homme ABANE Ramdane,assassiné par ses fréres et que l’on a déclaré mort au champs d’honneur!Absurde non ?
    Je suis vraiment désolé de ce qui a pu arriver à ton père et à tant d’autres personnes parties pour rien et dans l’anonymat complet!
    Mais ce qui est le plus désolant encore,c’est le mépris total qu’affichent nos gouvernants envers ces disparus victimes de complots et d’une adversité singulière! Beaucoup de nos concitoyens ont été liquidés par jalousie ou mépris sans que quiconque ait crié au scandale!La progéniture de certains assassinés ont essayé d’élucider leurs affaires mais malheureusement elles sont restées sans suite à ce jour pour des raisons que l’on ignore! Mais comme vous le dites si bien, Dieu jugera en dernier lieu toutes ces affaires que l’homme n’a pas fait sur terre!

  2. Ammisaid dit :

    Pas d’oraisons funèbres belles et puissantes pour louer et glorifier les humbles, ceux qui s’étaient nourris de avakouk et des galettes dures et insipides préparées avec des glands que refusaient de manger et de toucher les sangliers, les renards et toutes les bêtes qui essaimaient nos forêts de l’époque.
    Pas d’oraison funèbre étatique pour embellir le parcours des ses hommes et ses femmes qui avaient choisi les descentes humiliantes, terrifiantes et violentes du colon que la tranquilité et la sécurité pendant que leurs enfants tombaient au cri D’Allah ou akbar et vive l’Algéie libre, digne, fraternelle et prospère.
    Pas de noms dans nos livres d’histoires, dans nos rue, nos avenues et complexes sportifs pour tous ses anonymes qui étaient montés au djebal, abandonnant leurs familles, leurs études et leurs rêves et qui s’étaient procurées leurs fusils pour combattre une puissance féroce et sans pitié aidée par leurs frères « harkis » qui leurs apprenaient comme torturer et comme humilier le peuple pour lui soutenir des informations et pour l’amener à collaborer avec eux et ainsi fragiliser ceux qui étaient déjà trop fragiles.
    Pas de justice ici-bas pour toutes celles et tous ceux qui étaient morts fauchés par l’erreur, par la délation, par les trahisons et par le colon après avoir porté la révolution sur leurs épaules le ventre vide, le corps épuisé,, le coeur terrorisé par la peur et l’esprit plein du seul rêve qui lui restait: celui d’une liberté réelle, d’un pays prospère et d’un pouvoir dans les mains d’Algériens et d’Algériennes honnêtes, justes, patriotes et sincères.
    Pas de place dans nos mémoires et nos souvenirs pour ceux et celles qui étaient assassinés, torturés, salis et écartés par les usurpateurs de notre indépendance, les voleurs de nos richesses, les chikours de notre peuple et les maîtres de nos vies et de nos destins pour avoir oser les dénoncer et les combattre, pour avoir oser s’opposer à leurs dessins criminels, pour avoir refuser de soumettre à leurs violences et pour avoir oser défendre la vérité sous toutes ses formes.
    Rien, rien, rien et rien pour tous les Algériens et toutes les Algériennes du coeur, de l’amour pour la patrie et du rêve d’un état de droit moderne, tolérant, solidaire, démocratique et ouvert au monde entier.
    Rien pour l’Algérie et son peuple puisqu’ »ils » tout pris, « ils » tout volé, « ils » mangé, « ils » tout dépensé, « ils »ont tout gaspillé…
    « Ils » ont usurpé ses richesses, son histoire, ses valeurs, son honneur, sa dignité, sa culture, sa religion, son identité millénaire, ses langues, ses martyres…ceux qui avaient fait irruption avec une brutalité inouïe de nos frontières pendant que le peuple fêtait dans la liesse sa victoire.
    Merci mon cher MEDEA pour cette histoire qui ressemble tant et tant à des centaines de milliers d’histoires que nous ne connaissons pas jusqu’à ce jour.
    Fraternellement

  3. Dai El Kheir dit :

    Bonjour Médéa,
    et Rahmatoullah ala el-waled,j’ai bien lu votre histoire Mr Médéa je remarque en vous une sagesse et de la patience alors ne fait pas ce que vous allez regretter après Vous dites que vous avez des enfants , pensez a eux faites ce qui est juste avec d’autre moyens légaux ,si j’ai bien compris vous dites que vous avez des connaissances dans le secteur de la justice (avocats et juges)pardonnez moi mais il faut que je vous dise ces soi-disant avocats et juges ce ne sont que des « marchands de canassons » pour moi s’ils étaient des hommes il défendent votre cause et il ne te laisseront jamais tomber.ne comptez pas sur eux cherche un bon avocat bien réputé qui posséde des idées opposantes du régime ou étranger ou une instance internationale qui a le pouvoir d’application des lois et traités de geneve des droits de l’homme et protection des civiles au temps des guerres en vigueurs,et faites une compagne sur internet pour rassembler et recenser des familles qui subissent le même sort et allah y aounek et el-hadja allah yssabarha.Fraternellement.

  4. Ouardia dit :

    Toutes mes condoleances pour votre pere mort comme chahid pour le peuple algerien.Meme, apres l’independance, le FLN a aussi assassine des icones de la revolution, a l’etranger, etrangles avec un fil de fer dans leur appartement, tels Khider, Krim Belkacem, et d’autres.
    Je m’excuse de ne pas vous choquer, ni vous offenser, ni souiller la memoire de votre pere, de ce que je vais vous dire: Je vous le dis avec cynisme et ironie pas pour vous blesser, car deja la blessure est grave pour nous tous.
    Votre pere etait un naif. Il aurait du s’engager avec la France, ensuite faire le deserteur comme beaucoup des gens du FLN (Boutef, Chadli, etc.. l’ont fait). Maintenant, il serait un membre de la fameuse famille revolutionnaire.
    Ou bien, il aurait attendre juste, avant l’independance, comme beaucoup l’ont fait, il serait maintenant membre de cette fameuse famille revoltionnaire.
    Et comme on constate, dans toute cette histoire du FLN, il y a d’enormes trous noirs dans leur galaxie mensongere.
    Allah Yarhame Abouk, ya Akhi!

  5. Justice dit :

    Salam,

    Allah yarhame Anasse!
    Toute ma compassion et mes condoleances pour votre pere et tous les algeriens,algerienndes, morts incognito, et assassines injustement par l’ALN.
    Au fond, et avec la conscience de tout un chacun: Apres 1962, il y a eu les accords d’Evian, et la reconciliation nationale comme dans toutes les guerres.
    Mais on constate toujours que dans l’actualite politique, on parle toujours de faux-moudjahidines, harkis. Mais qui parle des faux-harkis, des moudjahidines et moudjahidates assassines dans l’anonymat par le FLN, des salopards du FLN dans le maquis, devenus des heros a l’independance.
    En soi, si on veut appliquer une loi a la charia pour clarifier les choses, ce sera tres difficile: En Algerie, qui est le vrai Moudjahid ou le vrai harki?
    Qui va definir le critere pour classifier tel est un harki ou un moudjahid? Personne. Jusqu’a aujourdh’hui, c’est le FLN qui a fait son tri comme cela l’arrange.
    Les Presidents Boutef, Chadli, et d’autres du FLN etaient dans l’armee francaise, ensuite, ils sont devus soit-disant moudjahidines.
    D’autres, en tant qu’enseignants, conseillers municipaux, agents de la poste, chauffeur de bus, etc…on les a classes de Harkis.
    D’autres, employes, mais travaillant avec conviction pour le FLN, le FLN les a assassines en disant que ce sont des harkis, car tout simplement, ces gens sont tres genants pour le FLN, car ils savent trop de chose sur la confiture du FLN.
    D’autres, le FLN a tue un membre de leur famille (rendement de compte), un autre s’est engage dans l’armee, etc…
    Qui est bon et qui est mechant?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER