Encore des maires emprisonnés

codeprison.jpgLe maire de Blida ainsi que quatre autres personnes, dont un responsable de l’urbanisme à l’APC de Blida et un entrepreneur, ont été placés, dans la soirée de lundi dernier, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Chéraga qui a retenu contre eux le chef d’inculpation de passation de marché non conforme à la réglementation.
Par ailleurs, le tribunal prés la cour de Boumerdès a prononcé, durant l’audience d’hier, la peine de six mois de prison ferme, assortie d’une amende de dix millions de centimes, à l’encontre du président d’APC de la commune de Hammadi. Il était poursuivi dans une affaire relevant de délit de diffamation. La poursuite du maire en justice fait suite à une plainte déposée par deux membres de ladite APC. Dans leur plainte, ces derniers ont accusé le président d’APC d’avoir tenu des propos diffamatoires à leur encontre lorsque ce dernier, dans une correspondance adressée au wali de Boumerdès, il aurait accusé, les deux élus de trafic de drogue. El Mouhtarem


Commentaires

  1. justice&verite dit :

    … et les walis sont-ils toujours des hors la loi ou propre?

    Aucun des walis en algerie n’a volé le moindre appartement ni parcelle de terrain ni des pots de vin ni rien du tout ils sont tous propres depuis leur installation et nomination á nos jours.

    Au bon entendeur.

  2. Achat arab dit :

    Au lendemain des élections locales du 29/11/2007, face à la stratégie visant à discréditer les mandataires du peuple, l’APC de Souk-Oufella à l’instar d’autres communes de la wilaya a vécue une période de (seize 16 mois de blocage) adroitement affublée du subterfuge «pouvoir de substitution ». Cette situation de non gérance, à responsabilité indéfinie et sans contrôle profitait plutôt aux pécheurs en « eaux troubles ».
    Après l’échec de l’alliance avortée, constituée dans le but d’exhorter le Wali à l’application de la loi régissant la commune, exaspéré par l’indifférence de ce haut responsable de l’état et déterminé à mettre un terme a cet ersatz, j’ai résolu de convenir un accord écrit et paraphé avec les instances politiques et les élus du RCD, afin de réhabiliter l’assemblée légitime par- delà restituer notre souveraineté confisquée. Transaction sanctionnée par délibération publique le 21Avril 2009.
    Les auteurs qui ont arbitrairement vidé la commune de sa substance démocratique, en prenant favorablement le soin de préserver l’ordonnateur (le maire fraichement intronisé), dans le but évident de l’isoler, et de faire un instrument docile à leurs injonctions, n’en démordent pas et persistent dans l’intrigue. L’emprise de ces derniers sur l’édile municipal frôle la servilité. Dix (10) mois après son déblocage, malgré la mise en place de tous les organes nécessaires a son fonctionnement, notamment le recrutement d’un secrétaire général en titre qui lui faisait défaut, la commune de Souk-Oufella, demeure ankylosée.
    Certes, les contraintes en tout genre et la razzia que subit cette institution populaire de la part des «prédateurs» de l’administration locale ne sont plus à démontrer. Reste que le consentement, voir la conduite du premier magistrat de la commune comme un fonctionnaire aux ordres, dont les décisions sont prises en dehors du cadre légal, avilit le rôle de l’assemblée, exacerbe les dissensions internes de ses membres et participe sciemment à son dysfonctionnement.

  3. Tag dit :

    Aujourd’hui je ne m’étonne pas de ce qui peut arriver aux maires et à tous les élus locaux. Ils n’ont aucun pouvoir ni prérogative à gérer la moindre parcelle de leur mairie et ils continuent de figurer dans les listes programmées par les initiateurs du statu quo. A quoi sert d’être élu dans une république où tout est permis. Vouloir être maire c’est de l’opportunisme béat. Il n’y a même pas un code communal et tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains des administrateurs auto-désignés.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER