La révolution des «œillères»

singes1224010113.jpgR.Z pour « Algérie Politique »

Les nouvelles augmentations -ne me demandez pas pourquoi ce conditionnel- dont «bénéficieraient» les personnels de l’Education et annoncées en grande pompe, ne semblent pas avoir l’effet escompté auprès des syndicats protestataires. Au lendemain de l’étalage sur la place publique du futur… «patrimoine» des enseignants et, en attendant vainement autant de celui des autres «cadres», des organisations syndicales ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Elles ont raison de le faire. Et, même parmi les travailleurs, beaucoup  se disent qu’il n’ y a vraiment pas de quoi pavoiser et ont le sentiment d’être brutalement et violentés dans leur miséreuse et indigente intimité, d’être délibérément livrés à la vindicte et au «lynchage». Au voyeurisme des autres. De tout le monde et même celui…de leurs élèves. «J’ai honte !» me confiai-je.

Et encore ! Cela reste tellement confus que, beaucoup disent: «Enlève lui de sa barbe et encense-le»… «combien même», le «devis» établi par le ministre serait bourré de chiffres, avec beaucoup de zéros, de dates, de rétroactifs sélectifs et palliatifs, pendant que d’autres, obnubilés, commencent déjà à «soulever les calculs».

 

Les calculettes sur la table. Multiplications et soustractions, divisions et additions meublent les récréations. Les profs de maths appelés au secours pour la règle de «trois». «Voyons: toi et moi aurons tant par mois ». Pendant que les enfants attendent, la «bonne nouvelle» a déjà fait le tour de la cour. Au diable le  cartable ! Vivement l’escarcelle !

 Bien entendu, le ministre a bien calculé son coup. Laisser les syndicats aller jusqu‘au bout de leur logique contestatrice, légitime du reste, ensuite dévoiler les  « fameuses » nouvelles bonifications parées de tous les qualificatifs: substantielles et concurrentielles, consistantes et alléchantes, calculées par une commission ad hoc et j’ai envie de dire «hadhouk».  C’est tout de même bizarre, tout ce bazar ! Il y a à peine une dizaine de jours, leur commission n’avait pas encore fini le boulot, et hop ! Subitement et, comme par un coup de baguette magique, pas trop différent de celui des bastonnes, le nouveau régime indemnitaire est ficelé, emballé et balancé à la figure…  C’est ça «le tissu», c’est à prendre ou à laisser ! Le ministre se débarrasse, ainsi, d’un boulet et s’en sort «indemne» Et là, les concernés, sont comme acculés, dos au mur et mis devant le fait accompli. Le coup du «Cheval de Troie» a bien fonctionné, les logiciels disjonctent et s’affolent…

Mais au-delà de l’aspect pécuniaire et «mercantile» de l’histoire, que devient l’école, «engloutie» dans des réformes à tout-venant ? La chute vertigineuse du niveau à tous les niveaux ? L’analphabétisme trilingue de nos enfants ? Même l’arabe ne sort pas du lot et je ne m’en félicite pas. Je n’ai rien contre les polyglottes, c’est juste que je trouve injuste que ce ne sont que quelques enfants privilégiés qui maîtrisent déjà sept langues et, paraît-il, même… le russe. Et le devenir de cette école tellement publique, qu’elle continue à être ce vaste labo à manips et dont «nos» enfants restent les éternels cobayes ?

 

A part le fait que, nos potaches continueront à «commander» des projets dans des cybercafés, chez… Google, comme on commanderait une pizza au pizzaïolo du coin, que les taux de réussite aux examens passeront d’abord chez les «vulcanisateurs», que «nos» enfants feront de l’informatique virtuelle, sans machines informatiques, avec des professeurs de sciences ou de physique,  à part le fait que ce sont 45 % des lycéens qui se droguent et que c’est à la FIFA d’arrêter le calendrier du déroulement du bac, tout va bien… En mars, aura lieu la révolution des «œillères» et en juin, nos lycéens  se «shooteront» au foot… 

Commentaires

  1. ultimatum dit :

    SAVOIR AU RABAIS !

    Autrefois, le diplôme était encadré telle une toile de grand maître pour être exposé au regard du monde entier, tel un trophée pour dire son statut. De nos jours il a perdu de sa superbe. L’engouement est le même mais le contenu a été vidé de sa substance.

    L’ Algérie dans le domaine du savoir a réussi superbement son échec. De la démagogique révolution culturelle, source de tous les maux, aux différentes réformes successives, on a mis en place un système scolaire (dans les trois paliers) d’une indigence effrayante.

    Le primaire (la base de l’édifice) a été ouvert à un corps professoral illettré, qui répercute inéluctablement ses dégâts sur un cycle secondaire où l’incompétence de nos pédagogues à terminé la besogne de sape.

    En fin de parcours, le supérieur, où les rescapés de ce naufrage programmé se retrouvent malgré eux, dépourvus de sens critique en travaillant sans aucune méthodologie ni faculté intrinsèque du raisonnement. Car trop habitués à calquer des schémas trop bien appris par coeur. Sortis de ces carcans stériles, ils sont complètement déboussolés.

    Cela sans parler du souk qu’est devenue la fac. Où tout s’achète et se vend, diplômes compris. De l’agent de sécurité, qui arrondit ses fin de mois en vendant sujets d’examens et autres attestations, en passant par le maître de conférence prêt à avaliser le cursus d’une » belle » étudiante à condition qu’elle accepte de donner de sa personne… en terminant par l’omniprésence d’un clanisme latent (politique, régionaliste..) qui récompense les siens en fonction de leurs degrés de servitude.

    En un mot le tableau n’est pas très reluisant. L’enseignement en Algérie est une coquille vide. Nos diplômes ne valent plus rien. Certes quelques exceptions viennent infirmer, trop rarement hélas, ce constat qui n’est pas du tout exhaustif. Je sais que le pouvoir à travers sa propagande n’arrête de nous relater les hauts faits des chercheurs algériens installés à l’étranger. A vrai dire, c’est l’arbre qui cache la forêt. Une forêt asphyxiée, malade de l’incurie de ses gestionnaires reconnaissables à leur manque de SAVOIR-FAIRE !

    http://ultimatum.centerblog.net

  2. Mahieddine dit :

    La publication de fiches de paie virtuelles dans la presse reflète le mépris des incompétents vis à vis des enseignants. Pourquoi ce ministre qui a fait tant et tant de mal à ce secteur ne publie-t-il pas sa fiche à lui? Pourquoi la presse indépendante s’est-elle associée à cet acte infâme?

  3. La craie et la plume dit :

    Le Portugal démocratique a fait la révolution des œillets contrairement à l’Algérie dictatoriale qui fait tout sauf l’essentiel. Le Portugal avait un GÉNÉRAL qui s’appelait Ramalho EANES et non le Général du pont des conteneurs.

  4. justice&verité dit :

    Eternel mini… chichou de Poutin Ben-Bou-Zid ya bouzid doit rendre compte de sa faillite scolaire depuis des milliers d’années…

    n’y'a-t-il pas un(e) algerien(ne) capable de gerer mieux ce ministere d’education?

    Il doit cesser de malmener nos enseignants comme des canards sauvages.

    Les enseignants en europe, ont un salaire qui varie entre 2000 á 3000 euros par mois cad en dinars il equivaut á 200.000 á 300.000 da primaire au secondaire puis les ecoles superieures entre 2500 á 4000 euros cad 250.000 á 400.000 da; puis les medecins se situent entre 2500 á 4000 euros cad 250.000 á 400.000 da… (nous parlons de salaire par mois et rien d’autre).

    Une hogra IMMENSE en algerie contre le peuple algerien, contre les cadres algeriens et contre l’algerie.
    Puis le malade 1/4 president qui vole et viole la constitution et corrompe sa propre apn vient nous chanter que les cadres algeriens fuient le pays!!!

    mais c’est NORMAL ya bou rab quand nos cadres sont les plus mal payés sur terre alors que le pays est riche!

    Mais néné, ce president et sa famille ont ruiné le pays, de scandaleS en plusieurs autreS et ce n’est pas fini … allah yostar!

    Une chose est certaine, rien n’est eternel, combien d’empireS se sont effondrées, tot ou tard viendra leur tour et il est tout proche… certains d’entre-eux sont tellement malades et ne peuvent meme pas faire accomplir leur besoin naturel tout seul et d’autres sont entrain de mourir comme des ratons, dans des hopitaux etrangers loin de leur famille et pays … msaken!

    Certains crevent au senat alors qu’ils font « pupille » sur eux et ils pretendent qu’ils ont fait CINQ FOIS el-hadj!!!

    5 fois el hadj!!! et combien de millions d’algeriens crevent la dalle???

    et ce senateur, dormait plus de 45 ans, et quand l’unique parti de l’opposition FFS dit certaines veritées pour sortir le pays du naufrage, ce hadj 5 fois, se reveille de sa drogue et MENACE ce parti!!!

    Tout le monde connait ce fameux senateur typiquement TRABENDO… d’ailleurs ils sont tous TRABENDO et n’ont aucune dignité ni rojla … voir leur silence complice vis-á-vis de notre HEROIQUE Meriem en greve de la faim pour la dignité du citoyen(ne) dans son propre pays.
    OÚ EST CE SENATEUR HADJ CINQ FOIS … bientot 10 fois???
    toz toz, ces senatoriums, ces deputés taiwans, ce gouvernement SCANDALE et voleur …
    ils ont tous peur de BP et c’est la realité.

    When To Free viva algerie
    Un sursaut populaire est indispensable pour chasser cette mauvaise graine archaique et caduqe malade au pouvoir depuis belle lurette … comme avait dit en toute franchise Bernard Kouchner ouvertement et courageusement … meme si nous restons sur nos gardes.

    Le peuple algerien n’est pas dupe et ne l’a jamais été, souvenez-vous de la jeunesse de l’etoile nord africaine, OS puis FLN 1954-62.

    Aux intellectuels algeriens,
    REFUSER LES AUGMENTATIONS DE LA HONTE
    ET EXIGER LE DEPART DE CE VODKA-ISTE BenBouzid puis EXIGER un compte rendu de sa gestion du ministere CATASTRPHE de l’education.

    « Itha Ach-chaabu arada al-yahette
    fala boud’da an yastajiba al-kadar »
    quand un peuple aspire á la vie, il merite et a le droit au respect.

    é é comment va l’ex tortionnaire de BelAbbes Ali Tounsi actuel chef ETERNEL de polis?

    qui detient le pouvoir en algerie?
    si ce n’est une myopie de disaure DAFiste, MALGache et cie…

    De toutes les facons, une chose est certaine, tout est documenté et repertorié.

    Les enfants et familles de la nomenklatura sera poursuivi demain pour rendre le moindre centime volé au peuple algerien.

    When To Free viva algerie.

    Au bon entendeur.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER