• Accueil
  • > Libre débat
  • > Quand un ministère est incapable d’assainir les rangs, on se tait et on profite

Quand un ministère est incapable d’assainir les rangs, on se tait et on profite

abbes.jpgMohand pour « Algérie Politique »

Tout cela fait partie de la propagande, elles riment à quoi toutes ces déclarations ? Quand un ministère est incapable d’assainir les rangs des Anciens moudjahidine ou des milliers «Marsiens» et d’autres sont devenus de vénérables révolutionnaires avec des pensions royales à la clé, on se tait et on profite.

Oui les Algériens pensent aussi comme Kouchner, vivement la fin de cette génération qui ne fait que du mal à son peuple et qui construit des ghettos et des classes tout en s’empiffrant comme des cochons…

Comme d’habitude on aura droit à un tas de pions qui vont se faire voir en dénonçant Kouchner, Sarkozy etc… Mais bon sang de bon soir, en quoi une déclaration d’un ministre français pouvait donc être importante d’autant qu’il s’agit d’un ministre dont on sait pour qui son coeur palpite. Est-ce qu’on serait touché sensiblement si le ministre Israélien dirait une sornette sur l’Algérie non ! Alors pourquoi donc la France dès qu’elle ouvre la bouche on se met dans tous les états.

Kouchner a répondu à la presse française; il a cherché des arguments pour faire tomber la tension locale et comme d’habitude dire ce qu’il pense. D’ailleurs en quoi ce qu’il a dit est important ? Pour moi, il ne s’agit que d’une déclaration de circonstance qui n’influe absolument en rien dans le déroulement normal des affaires entre l’Algérie et la France.

La France est préoccupée par les otages au Mali d’El Qaida au Maghreb, il demande au Mali de répondre à la demande des preneurs d’otages pour libérer le Français; les Algériens soutiennent l’idée qu’il ne faut pas marchander avec les preneurs d’otages et donc ne pas libérer les terroristes en prison au Mali. Mais en Algérie elle libère les assassins et les terroristes ! Il n’y a pas deux poids deux mesures, on est pour ou contre les terroristes et les terrorisme que certains en font un registre de commerce. S’étant d’ailleurs interrogé de savoir qui sont ils ces terroristes sous l’autorité de l’Emir Algérien qui sont en prison au Mali? Non ! L’Algérie ne veut pas que l’échange ait lieu et adopte donc une attitude contraire à celle de la France qui veut libérer coûte que coûte ses compatriotes.

Dans le même temps le Mali déclare que libérer les terroristes et répondre au exigences d’El qaida ne va pas plaire à nos amis du Nord (sous entendu l’Algérie). Puis comme par enchantement on parle d’avions venus de l’Amérique du Sud et qui ont déchargé des tonnes de drogues sur le territoire malien etc… Tout ça n’est pas nette et ce qui motive une réaction du diplomate français.

Nous, nous avons un ministre qui ne dit rien, un Président qui se cache, un ministre délégué aux affaires africaines qui ne se montre qu’aux cérémonies où le festin est de mise et un Premier ministre qui fait le Majordome. Comment dans ces conditions on peut se permettre de critiquer l’attitude de la France qui s’explique devant ses citoyens, qui entreprend des démarches pour libérer un Français par tous les moyens ? Pour être écouté par la France et les autres pays puissants, il faut donner l’exemple, or on fait tout sous le manteau, on ne dit rien et on combine.

C’est ainsi que ni la France ni aucun pays n’accorde du crédit à nos ministres, ils sont sûrs de rien avec l’Algérie. La politique de la combine appliquée est étrangère aux mœurs et aux pratiques internationales, c’est celles de la rue, ils tentent de les déchiffrer et ils n’arrivent pas et ils s’en lassent. Dès que la France ne réagit pas comme le souhaite les dirigeants algériens, on fait feu de tout bois. En quoi l’Algérie a les attributs de la France pour vouloir jouer à la même table. Une Algérie gangrenée par la corruption et on ne trouve rien de mieux pour amuser la galerie que de trouver prétexte et lancer dans la marre des dossiers. Quant on a pas le courage de ses opinions et qu’on n’a pas la force pour les affirmer soi-même à ces interlocuteurs on fait recevoir des envoyés spéciaux par d’autres.

Tout comme la multitude d’associations diverses qui vont toutes se muer en une nuée pour dire les mêmes choses …mais qui vont faire pichtt …dès que le roi dans son infinie sagesse va régler les problèmes directement avec Sarkozy son ami. Aujourd’hui c’est ce ministre qui s’avance, ainsi que l’UJJA (une union de jeunes coiffée par des vieux).

Je n’aime pas Sarkozy et ses amis extérieurs mais je reconnais qu’ils se démènent chaque fois qu’un Français a des difficultés dans le Monde. Pour finir, on n’a pas suffisamment de monnaie d’échanges et de convictions pour imposer nos idées et nos opinions, et pour pouvoir le faire, il faut des politiques claires, des démarches saines et surtout n’avoir rien à se reprocher. C’est malheureusement loi d’être le cas en Algérie. Quand tous les ministres en retraite, les anciens maquisards, les fils et les familles des dirigeants sont tout en France, sans parler de leurs soins dans les hôpitaux français, c’est qu’ils aiment la France. Pourquoi alors ces cirques à chaque événement.

Pour pouvoir être d’égal à égal avec les dirigeants des pays étrangers, ils doivent être digne et en plus ne pas confier leurs trésors volés aux pays à qui ils essaient de donner des leçons. Les hommes de pouvoir c’est des êtres capables de sublimer leurs penchants de voleurs ils doivent se comporter en hommes probes. Or tout le monde le sait bien on est loin de ces images idylliques, ils trompent le peuple mais ils ne peuvent pas tromper les Etats qui ont des moyens et une puissance inimaginables qui pourrait leur permettre de savoir quel plat leur femme ou leur soeur leur a concocté chaque fois qu’ils le veulent. AKHRADJ AAND RABI AARIANE YAKSIK dit le proverbe arabe, c’est bien le cas de le dire. On ne doit pas avoir honte de la pauvreté ni d’être démuni, mais on devrait avoir honte de ne pas être sérieux, intègre et lorsqu’on représente ou on dirige un pays, c’est le pire des sacrilèges.

Commentaires

  1. fess dit :

    Posons nous la question : »Qui sont vraiment les preneurs d’otages? »
    La reponse n’est pas tres loin,regardons dans notre passe-present(decenie 90).La reponse est la.

  2. naftchez dit :

    ils ont frisé le ridicule depuis belle lurette ces cancres incultes et sans bagage intellectuel qui ont squatté le pouvoir en Algérie…leur crétinisme paysan les pousse a croire que le peuple croit encore a leur « comédies patriotardes » .registre de commerce eculé qu’ils agitent chaque fois que leurs combines sont éventées ou qu’ils sont dérangés en pleine goinfrerie dans leur porcheries « officielles(apn..senat..ministères..présidence…wilaya..daira..etc..)ou ils ont le museau plongé jusqu’aux oreilles dans les mangeoires… »ne craint pas l’aisé s’il a faim ..mais craint plutôt l’affamé s’il est rassasié ( au sens mangeaille et surtout bagages culturels..)..qu’attend le peuple algérien d’une association de malfaiteurs et d’escrocs notoires qui ont accaparé les hautes sphères du pouvoir??????????

  3. LAHLALI dit :

    A mon humble avis, la déclaration de Kouchner les inquiètent parce qu’ils craignent que la France décide de les remplacer par une nouvelle équipe moins corrompue et plus pragmatique. Levée de boucliers donc, sortie de l’artillerie lourde et, en coulisses, quelques puits de pétrole en cadeau aux entreprises françaises. Un dicton bien de chez nous dit que la canne est tordue par le haut (à la tête).

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER