BG Algeria se prononce sur l’affaire Meryem Mehdi

meriem1.jpgBG Algeria, tient à travers le présent communiqué de presse à faire pleine lumière sur la réalité et les vérités du différend individuel de travail  qui l’oppose à Madame Meryem Mehdi, ex-employée de BG.

BG Algeria relève avec regret que ce différend individuel de travail, initié par la seule volonté Madame Meryem Mehdi, ait subi toutes les formes possibles de déformation et de désinformation par l’effet d’une récupération tous azimut.

BG Algeria confirme, contrairement à toute la désinformation irraisonnée, n’avoir jamais et à aucun moment refusé le dialogue concernant la situation dans laquelle s’est mise volontairement Madame Meryem Mehdi. De nombreuses rencontres et réunions de négociations ont toujours eu lieu avec l’avocat officiel de Madame Meryem Mehdi qui insiste sur un règlement financier de ce différend.

BG Algeria a essayé de résoudre ce différend amicalement à travers son avocat, mais touts les propositions de BG Algeria ont été rejetées. Les demandes reçues sont équivalentes à 6 ans de salaires, un montant que BG a considéré comme n’étant ni réaliste non raisonnable.

BG Algeria, soucieux de l’état de santé de Madame Meryem Mehdi et pour des raisons purement humanitaires, confirme qu’elle a tjrs proposé à l’avocat de Madame Meryem Mehdi une prise en charge médicale de la situation de santé de celle-ci. BG Algeria tient à souligner que Madame Meryem Mehdi demeure seule et unique responsable des effets de sa décision de se mette en grève de la faim, alors qu’elle avait initiée des procédures de règlement judicaire de son différend avec BG depuis le 07/12/2009.

BG Algeria réfute les allégations selon lesquelles Madame Meryem Mehdi aurait été «injustement licenciée». Cela ne peut être décidé que par un tribunal légalement compétent- en fait, en suivant les procédures légales que Madame Meryem Mehdi, elle-même, a actionnées puis abandonnées.

BG Algeria, confirme l’enrôlement d’une affaire en justice, devant le tribunal de Hassi-Messaoud, section sociale et ce depuis le 31 janvier 2010, lequel tribunal aura à juger et trancher l’ensemble des aspects du différend opposant  Madame Meryem Mehdi à BG Algeria.

Lors de la première audience du tribunal ayant eu lieu le 18 février 2010, Madame Meryem Mehdi s’est faite représentée officiellement par son avocat qui s’est constitué pour sa défense dans cette affaire. Ceci confirme que le différend est désormais sous la compétence de la souveraineté constitutionnelle de la justice, qui tranchera souverainement conformément à la loi. Dès lors nous en sommes à nous demander pourquoi Madame Meryem Mehdi a choisi de poursuivre une action de mauvais conseil, inutile et préjudiciable à la fois pour sa santé et pour la bonne résolution de ce problème alors quelle est déjà engagée dans la procédure juridique reconnue.

BG Algerie, fidèle à ses principes tient à affirmer qu’elle est toujours honoré par la collaboration des cadres et travailleurs Algériens comptant parmi ses effectifs, et souligne encore une fois, quelle demeure soumise à la souveraineté des lois algériennes et confirme sa totale volonté faisant que le différend individuel de travail, l’opposant à l’ex-employée Madame Meryem Mehdi, soit réglé dans le cadre légal tracé par la législation algérienne, assurant ainsi la préservation des intérêts de tous.

BG Algeria, confirme son refus, total et absolu, de se soumettre à toute forme de pression et de chantage.

Commentaires

  1. Yacine Zaid dit :

    Avant tout je tiens a rectifier une information, que nous les membres du comité de soutien a Mme Mehdi, venons d’apprendre comme vous le reste du public par le biais de la presse. Mme Mehdi n’a jamais porte plainte pour sa réintégration, par contre après vérification, il s’est avéré que BG a enclenche une affaire en justice en vue de légaliser le licenciement abusif de Mme Mehdi et de l’obliger par conséquent a arrêter sa grève!Pour information, Mme Mehdi n’a jamais été notifier d’une quelconque plainte deposée contre elle, a partir du moment qu’elle est a la glaciere depuis le 8 decembre 2009. Pour verifier la veracité de mes dires, il vous suffira de vous rapprocher du tribunal de Hassi messaoud.

    La politique de BG ne peut etre plus mesquine que cela, elle invite aux negociations, elle fait croire que tout est sur la bonne voix et change d’avis apres quelques jours, le but, peut etre sacrifier une Meryem pour qu’il n’y’ est pas des milliers d’autres qui vont demander leurs droits!

    Yacine Zaid
    membre du comité de soutien

  2. dr. amina&amin dit :

    BG doit respecter le droit de Meriem Mehdi.

    Mais oú sont passé(e)s les defenseurs de Hassani ?
    surtout les ladies … taous, jazairia et cie …

    Pour ce qui est de notre soeur la Sahraoui militante des droits de l’homme, tout le regime algerien s’est depeché meme á l’ONU pour la sauver de la greve de la faim…

    C’est tres bien de sauver un etre de la faim mais et notre Heroique Meriem?

    Tendrement votre.

  3. khelil dit :

    Elle a initié sa greve avant le 09/12/2009 je crois. British gaz fait de la com maintenant. Quel khorti

  4. Mehdi dit :

    Britich Gaz ne fait que respecter la loi algerienne, vous vous trompez de combat. Mme Mehdi veut du fric, plus de fric que ce que la loi lui accorde. C’est son droit de negocier mais ce n’est pas a nous de la soutenir.

  5. BADJOUDA dit :

    Mérci madam meryem

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER