Attaques contre le FFS: pourquoi maintenant ?

ffs1.jpgAmdan n Soummam pour « Algérie Politique »

A mon avis, il ne faut pas trop se focaliser sur les propos de ce personnage (Saad Lounes). Il suffit de se rappeler  du contenu de son journal « El-Ouma » pour le situer. En effet, il surfait d’un camps à l’autre sans gêne, aucune, « démocrate », « islamiste », nationaliste…etc. Un journal lancé au milieu des années 90, pendant que d’autres quotidiens étaient confrontés aux différentes suspensions. Aussi, il est utile de préciser que pour son lancement, il fallait une fortune et que derrière chaque fortune il y a un dignitaire ou des dignitaires du régime. Par conséquent, ce n’est pas les propos de ce sieur qui attirent mon attention mais plutôt le moment choisi pour cette sortie pour le moins douteuse.

Pendant que les Algériennes et les Algériens s’inquiètent pour leur devenir et leur avenir avec la mal vie, la misère, les grèves, la répression et des scandales de corruption à grande échelle, ce personnage fait une sortie pour insulter le FFS et son président en prenant le soin d’envelopper le tout dans une attaque touchant plusieurs partis. Une manière de faire croire qu‘il ne vise pas spécialement le FFS, alors que c’est le cas car les autres partis sont déjà connus et reconnus de tous par leurs parcours et leurs positions durant au moins deux  décennies.

 

A ce titre, je me pose plutôt des questions: pourquoi cette sortie à ce moment précis où notre pays est en pleine ébullition? S’agit-il d’entraîner l’opinion publique dans une diversion  pendant que le pouvoir prépare un coup de plus contre le peuple ? Pourquoi on agite cette personne en ce moment ? Beaucoup de questions me viennent à l’esprit. Enfin je dirai que l’enjeu n’est pas ce qu’il a dit (on a déjà  entendu ou lu  pire) mais ce qu’il n’a pas dit qu’il s’agit de décoder à travers sa sortie et ses propos dans cet environnement délétère du pays. Les réponses à ces questions peuvent aider à prévoir et anticiper sur les évènements.

Commentaires

  1. coucou dit :

    toujour toujour et toujours vive le ffs et sa démocratie

  2. adarwich intelligent! dit :

    Cette sortie de Saad Lounes est là pour démontrer une fois de plus que la presse algérienne est au service de beaucoup d’intérêts qui n’hésitent pas à faire usage de manipulations pour faire aboutir leurs projets de détournement de l’opinion publique.Les serviles du pouvoir mis en branle à chaque fois que la nécessite s’en fait ressentir.Au moment où des règlements de comptes entre les clans qui composent le pouvoir s’emballent, certaines parties utilisent des journalistes asservis pour entretenir une sempiternelle diversion au sein de la société.Les partis politiques de la véritable opposition sont visés et daubés de telle manière à les sortir définitivement des rangs de la politique nationale en les traitant de réactionnaires à une marche vers le progrès.Le premier visé est bien sur le FFS de Hocine Ait Ahmed que l’on qualifie d’endormi et d’immobile!

  3. Amediaz dit :

    Le FFS est le seul parti d’opposition. Ce Saadi Lounes est une poupée du régime. Il doit insulter les partis RDN et FLN qui ont le peuple algerien dans la misère.

  4. khelil dit :

    « …… ce type, il faut lui faire comme Ali tounsi…. »

    Mr Amediaz fait des appels au meurtre. Et en plus, meutre de journalistes. Du refus de la critique, On évolu vers les appels à la violence. Bravo.

  5. Kadder dit :

    ce lounes saad peut dire ce qu’il veut. Mais qui est-ce ?

  6. awassif dit :

    Qui a intérêt à tirer sur les partis politiques en Algérie,notamment de l’opposition ?.Seuls,les tenants de la continuité du projet de la « désertification » politique du pays travaillent dans ce sens car la démocratie les « terrorise ».En effet,malgré toutes les insuffisances des partis d’opposition démocratique,notamment du FFS,le pouvoir reste l’obstacle principal à la prospérité politique,économique et culturel de la société.Dans ce contexte,s’attaquer au FFS ou son président relève de l’ineptie ou viser des objectifs rentrant dans le cadre de la recomposition et de la normalisation du champs politique pour faire disparaitre les partis genants.Ce qu’on oublie souvent,c’est que le FFS n’est pas le produit d’une officine ou d’un laboratoire,il est l’emanation du peuple ;tout ce qui vient de la base est solidement enraciné quelque soient les tempetes.Enfin,ce Saad (de mauvaise augure)n’est peut etre qu’un « poisson pilote »,en attendant la frappe de la « matodonte » destructrice.

  7. radjef said dit :

    Bonjour tout le monde.@elmouhtarem,bonjour.Je pense qu’il n’y a pas lieu de dramatiser la situation et de rompre les liens entre opposants sinceres…Saad Lounes a refusé de me payer, alors que j’ai travaillé plus de neuf mois dans son journal…Il n’y a aucune animosité de la part de notre ami Sidhoum à l’endroit du FFS, parti duquel, du reste, il se sent le plus proche. Il faut que les militants du FFS s’elevent aux grands débats comme l’a toujours fait leur president Hocine Ait Ahmed et passer outre les avis qui n’ont aucun interet…l’avenir du parti et de l’opposition. Il faut fermer la parenthese Saad Lounes qui ne represente rien dans l’univers de l’opposition et retablir les liens de fraternité que le parti à toujours entretenu avec Mr Sidhoum.Fratenellement.

  8. Saad LOUNES dit :

    1/ Radjef Said prétend avoir travaillé 9 mois dans mon journal sans avoir été payé?? C’est strictement impossible. Je ne connais pas ton nom. Qui es-tu? Sous quel nom signais-tu? Dans lequel de mes journaux? Tout mon personnel était payé.

    2/ Qu’est-ce que c’est que tous ces idolâtres qui sursautent dès qu’ils lisent un « bout de phrase sur le FFS »?

    3/ Aït-Ahmed n’est pas un dieu, ni un prophète. Que sont donc devenus tous les SG et militants du FFS (comme ceux du RCD d’ailleurs)? Broyés, Laminés, dégoûtés, etc…
    REVEILLEZ-VOUS TOUS! OUVREZ LES YEUX!
    http://www.saadlounes.com

  9. radjef said dit :

    Bonsoir tout le monde. Mr Saad Lounes, vous ne m’avez pas payé…Beaucoup de directeurs ne payent pas à ce jour leurs journalistes, et tout le monde sait cela, les partis politiques, les autorités…Plus de 80%des journalistes ne sont pas assurés… Je ne vous en veux pas pour cela. Je suis intervenu avec le souci d’empêcher une dynamique de se briser…et les individus dans cette dynamique ne représentent rien. J’exhorte mes camarades et amis du FFS a rétablir le lien du quotidien d’algerie sur leur site et d’oubblier cet incident.

  10. Djamel dit :

    C’est qui ce Saad Lounes ?
    Il ne mérite même pas de lui consacrer une ligne sur un blog.
    Pour moi, signer Saad Lounes, c’est comme signer  »Djamel » Ne vaut pas qu’on s’y attarde.

  11. awasif dit :

    En toute sincérité et sans démagogie aucune, Je tiens remercier à ELMOUHTAREM pour la création et la gestion de cette espace d’échanges,même si parfois les propos sont acerbes.Mais malgré la virulence de certains échanges qui dépassent surement la pensée des auteurs,je trouve que cette espace ouvert est beaucoup plus important que tous les cadres démocratiques existants dans notre pays.Non seulement il nous permet de nous exprimer et de nous enrichir,en plus il nous informe sur des événements qui nous ignorons souvent.Par exemple, personnellement je n’aurai peut être jamais pris connaissance des déclarations de Saad Lounes et d’autres sans ce blog.Si l’ex-FIS et autres partis islamistes utilisaient la mosquée 5 fois par jour,on peut débattre ici et donner son avis à toute heure.Bon courage ELMOUHTAREM, tu mérites tous les respects.Je souhaite longue vie à ce blog et à son auteur

  12. Mohand dit :

    lES QUERELLES ENTRE PRO ET ANTI FFS M’ONT INSPIREES CETTE HISTOIRE. CEPENDANT EN LISANT LA REACTION DE S.L. J’AI CONSTATE MA MAUVAISE APPRECIATION. CE MONSIEUR NE PEUT ETRE UN « AMI » IL EST PLEIN DE SUFFISANCE ET SE CROIT INVESTI PROBABLEMENT D’UNE MISSION DE DISPENSATEUR DE LA VERITE et D’EVEILLEURS DES AUTRES CONSCIENCES.

    Je mets cependant ce texte qui n’est pas de moi mais qui me plait beaucoup, il s’adresse aux vrais amis.

    C’est l’histoire de deux amis qui marchaient dans le désert.
    A un moment, ils se disputèrent et l’un des deux donna une gifle à l’autre.
    Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable:
    «Aujourd’hui mon meilleur ami m’a donné une gifle ».
    Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis, dans laquelle ils décidèrent de se baigner. Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.
    Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :
    « Aujourd’hui mon meilleur ami m’a sauvé la vie. »
    Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :
    « Quand je t’ai blessé tu as écrit sur le sable, et maintenant tu as écrit sur la pierre. Pourquoi ?»
    L’autre ami répondit: « Quand quelqu’un nous blesse, nous devons l’écrire dans le sable, où les vents du pardon peuvent l’effacer. Mais quand quelqu’un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre, où aucun vent ne peut l’effacer ».

    Apprenons à écrire nos blessures dans le sable et à gravons nos joies dans la pierre.

    Mohand

  13. Anonyme dit :

    vive le ffs ffs c pour tjrrrrrrrrrrrrrrrr

  14. http://ghecil.amina@yahoo.fr dit :

    vive le ffs
    le ffs c pour tjrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER