• Accueil
  • > Archives pour février 2010

Archive pour février, 2010

Section FFS de Béjaia: « Le rat, le criquet……et le pouvoir algérien »

logo.jpgSi la journée du 20 février est consacrée «journée mondiale de la justice sociale», c’est dire combien est importante cette notion pour le développement, dans tous les aspects, de chaque pays de ce monde souvent féroce où la raison du plus fort s’impose à tous.
 
Nous profitons de la célébration de cette journée pour apporter notre réflexion sur la situation sociale de notre pays. L’Algérie a été classée par le P.N.U.D 102éme sur 177 pays en matière de développement humain. Ce classement traduit bien l’échec du Gouvernement dans le développement du pays sur tous les aspects, particulièrement dans la dimension sociale.
 
En effet, un demi siècle après l’indépendance chèrement payée par le peuple, une crise politique et sociale sans précèdent sévit dans notre pays. Les tenants du pouvoir relayés par leurs suppôt, leurs clientèles et les clans mafieux ont réussi le pari que nul ne peut tenir, celui de paupériser tous les citoyens.
N’eussent été les frontières qui ont délimité l’espace géographique Algérie, ils auraient appauvri l’humanité entière.

(Lire la suite)

Corruption en Algérie: l’opposition devient complice par son silence

silence.jpgAmdan n Soummam pour « Algérie Politique » 

De nombreux scandales secouent gravement l’Etat algérien construit sur le clientelisme, le despotisme,le népotisme et la violence. Pendant ce temps, nous assistons à une misère chronique des populations privées des besoins fondamentaux comme la santé, l’éducation, le travail, la nourriture etc. Du sommet de l’Etat à la base (féodalités locales) se sont construits des réseaux d’intérêts et d’influences au profit de groupes maffieux.
Cette situation réunit tous les ingrédients pour une explosion généralisée dans la pays car elle met face à face pouvoir et société par l’irresponsabilité et le cynisme des dirigeants d’une part et l’absence de médiation d’autre part.

(Lire la suite)

Un autre « complice » dans l’assassinat de Mecili décédé

pandreau.jpgQuelques jours après la mort du général Larbi Belkheir, commanditaire de l’assassinat de l’avocat Ali Mecili, c’est un autre « complice » dans l’assassinat de l’opposant algérien qui s’en va. Robert Pandraud, 81 ans, ancien ministre délégué à la Sécurité auprès de Charles Pasqua est décédé jeudi matin à Suresnes (Hauts-de-Seine). Ce natif de la Haute-Loire a été député de la Seine-Saint-Denis de 1986 à 2007. Pandraud avait été vivement critiqué pour avoir ainsi commenté la mort de l’étudiant Malik Oussekine, frappé à mort par deux policiers lors du mouvement étudiant en 1986: « Si j’avais un fils sous dialyse, je l’empêcherais d’aller faire le con la nuit », rappelle AP. Par ailleurs, lors de l’assassinat en 1987 à Paris de l’avocat et opposant Ali Mecili, c’est Robert Pandrau, alors ministre de la Sécurité, qui a décidé d’expulser, le 12 juin 1987,  l’assassin Abdelmalek Amellou.  El Mouhtarem

Orascom Telecom prié de quitter l’Algérie

orascomtelecomalgrie.gifALGER, 16 février (Reuters) - Le gouvernement algérien veut que l’opérateur télécoms égyptien Orascom Telecom cède sa part dans le premier opérateur mobile algérien, ont déclaré mardi des sources gouvernementales et financières.  « Nous ne voulons plus d’Orascom », a dit un haut fonctionnaire gouvernemental ayant une connaissance directe du dossier. Une source financière au fait des intentions d’Alger concernant Orascom a dit à Reuters: « Le gouvernement considère que la manière de faire des affaires d’Orascom en Algérie ne répond pas à ses intérêts. La conséquence en est qu’Orascom doit se retirer du marché algérien ». Un porte-parole de Djezzy, la filiale algérienne d’Orascom Telecom, a dit qu’il n’avait aucun commentaire à formuler.

Déclaration du patrimoine: Pourquoi maintenant précisément?

delmi.jpgJazairia pour « Algérie Politique »

Salut à tous les damnés de la terre.

Décidément les soldes sont permanentes en ce moment dans notre beau pays. La fortune du directeur général au ministère des affaires étrangères est considérable. Même dans mes rêves les plus fous je ne m’imagine pas à la moitié de ce qu’il a étalé. Surtout les deux défenses d’éléphants ça ferait très beau comme déco dans mon petit appart. Ca l’enrichirait c’est sûr. Mais trêve d’ironie. Il s’agit comme Mohand et Taous de se poser les vraies questions que soulève cette publication:

1- Pourquoi cette publication tardive? La déclaration est datée d’octobre 2008. Mohand nous apprend que ce gus a été promu au poste de SG des AE cela veut dire que sa fortune est plus confortable encore vu la location faramineuse ?
2- pourquoi a-t-on publié seulement les déclarations de certains fonctionnaires et en plus uniquement des AE? C’est visiblement pour atteindre ce M. Boudjema. Car à mon avis s’il est plutôt normal qu’un diplomate se taille un matelas confortable, avec la bonne paie des ambassadeurs, en revanche quid des fonctionnaires équivalents les walis, les ministres, les SG de ministères, les chargés de mission de la présidence, les P-DG de sociétés et j’en passe et des meilleurs ?

(Lire la suite)

Monsieur Mesbah, un serpent qui change de peau est toujours un serpent !

mesbah.jpgDans un entretien accordé au quotidien El Watan, Mohamed Chafik Mesbah, officier supérieur du DRS à la retraite, docteur d’Etat en sciences politiques de l’université d’Alger, a exclu toute responsabilité du DRS dans les affaires de corruption en Algérie. Selon lui, les services de renseignement, après la période du terrorisme, se sont recentrés, sans paraître, sur un domaine de compétences qui est au cœur de leur vocation. « Atteintes à l’économie nationale et intelligence avec des puissances étrangères, c’est presque un même lot ». « Malgré la traversée tumultueuse de la période du terrorisme, les services de renseignement algériens ont par ailleurs conservé, comme accumulation d’expériences, un potentiel appréciable lié à leurs domaines de compétence traditionnels: lutte contre les atteintes à l’économie nationale, avec pour corollaire la lutte contre les activités d’intelligence étrangère ».

Mohamed Chafik Mesbah, l’homme qui, en 2004, a vendu la thèse selon laquelle Ali Benflis était le candidat de l’armée à la présidentielle, a perdu toute sa « crédibilité ». 

 

 

Rachid Tlemçani:«Les scandales sont révélateurs des luttes au pouvoir»

rachid.jpeg«Les scandales révélés dénotent clairement qu’il y a des luttes de clans au sein du pouvoir. Une lutte entre le clan présidentiel et le DRS qui n’ont pas trouvé d’autre issue, d’autre moyen d’expression que le scandale. A mon avis, c’est le DRS qui mène le jeu. Les scandales révélés ne sont pas déconnectés de la réalité sociale qui exerce une pression énorme. Plutôt que d’ouvrir un débat contradictoire et démocratique, on essaie de désamorcer par ricochet, par intermédiaire, de le différer. Ces luttes au pouvoir ne sont pas un leurre pour autant, car elles ont toujours existé. Cependant, il y a des moments où elles crèvent les yeux. » « Le timing est un élément important. Ces affaires ne sont pas aussi déconnectées du bilan présidentiel. La politique menée par le président Bouteflika depuis plus d’une décade s’est soldée par un taux de chômage très élevé, une crise du logement qui persiste malgré les millions de logements construits, la croissance économique n’est pas au rendez-vous et il y a un mouvement social de contestation qui n’a jamais existé dans l’histoire de l’Algérie indépendante. C’est là également une donnée fondamentale. Les classes populaires, le peuple en général, rejettent les élites politiques au pouvoir. » El Watan

Rebaine: « L’état d’urgence est illégal »

rebaine.jpgQuestionné hier (15 février 2010) par Karim Aimeur

Monsieur le président de AHD54, l’Algérie vient de boucler sa 18e année sous l’état d’urgence et plusieurs parties de la société algérienne demandent sa levée. Quelle en est la position de votre parti ?

Ali Fewzi Rebaine : On a demandé sa levée depuis longtemps. Ce qui désole c’est que ce sont les mêmes personnes qui s’opposent à son abrogation car elles s’en servent. L’état d’urgence est illégal et il influe sur toutes les libertés. Toutes les décisions reviennent aux walis. Si un wali veut sortir l’armée à la rue, il la sorte. Les juges sont aux ordres, les élus sont sans pouvoir. Le pays est géré par l’administration.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) a lancé un appel pour la constitution d’une alliance nationale pour demander la levée de l’état d’urgence. AHD54 est-il preneur de cette initiative ?

Si on nous invite, il n’y a aucun problème et on ne s’oppose pas à l’initiative.

Mais la Ligue a lancé un appel et elle attend des réponses…

(Il insiste) Personne ne nous a invités et si on nous invite, on ne s’oppose pas.

15ème anniversaire de l’assassinat de Nabila Djahnine

 

djahnine.jpgLe 15 février 1995, la présidente de l’association Thighri N’tmetout (Cri de la femme), Nabila Djahnine, tombait sous les balles d’un groupe armé à Tizi-Ouzou. Née en 1965 à Béjaia, Nabila Djahine milita au sein du Mouvement Culturel Berbère (MCB) et du Parti Socialiste des Travailleurs.  Aucune enquête n’est ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’assassinat de Nabila Djahnine. El Mouhtarem

Des citoyens en grève de la faim à Aïn Berda, Annaba

ainberda.jpgLe siège de l’APC de Aïn Berda dans la wilaya de Annaba a été investi de force hier par une foule de mécontents, après la publication de la liste des bénéficiaires de logements. Les protestataires ont pris d’assaut les bureaux de l’APC criant à l’injustice et scandant des slogans hostiles au P/APC. Une dizaine de femmes et plus d’une vingtaine d’hommes ont décidé, hier, d’observer dans la cour même de l’Hôtel de Ville une grève de la faim avec leurs progénitures rameutées. Une indescriptible agitation régnait sur les lieux : des femmes et des enfants en pleurs, des hommes en colère vociférant des menaces de suicide collectif dans le cas où les pouvoirs publics entérineraient la liste contestée et ne procèderaient pas à son annulation pure et simple, rapporte Midi Libre.

1...56789...18

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER